«Final de Maestros de Bilbao»

Magnus Carlsen remporte aisément la compétition devant Hikaru Nakamura (seul joueur invaincu !), Yi Wei partage 3e et 4e place avec Wesley So, Sergey Karjakin est loin, Anish Giri a raté son tournoi.

La « IX Final de Maestros de Bilbao » se déroulera au Teatro Campos Elíseos de la ville de Bilbao en Espagne du 13 au 23 juillet 2016. Le tournoi revient à son format original à six joueurs. Le Champion du monde norvégien Magnus Carlsen et son Challenger russe Sergey Karjakin seront accompagnés par l'Américain Wesley So, vainqueur du Bilbao 2015, du Néerlandais Anish Giri, d'un autre Américain, Hikaru Nakamura et enfin, de l'étoile naissante des échecs mondiaux, le Chinois Yi Wei, un adolescent de 17 ans. Simultanément se déroulera un fort Open avec plus de 140 participants. Site officiel http://bilbaochess2016.com

Classement final de la «Final de Maestros de Bilbao»

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 Perf. +/-
1 Carlsen, Magnus 2855 NOR 17.0/30 XX 01 31 31 31 13 2811 +2
2 Nakamura, Hikaru 2787 USA 12.0/30 31 XX 11 11 11 11 2703 +3
3 Wei, Yi 2694 CHN 11.0/30 01 11 XX 11 11 13 2698 +14
4 So, Wesley 2770 USA 11.0/30 01 11 11 XX 11 13 2683 +1
5 Karjakin, Sergey 2774 RUS 9.0/30 01 11 11 11 XX 11 2628 -4
6 Giri, Anish 2782 NED 7.0/30 10 11 10 10 11 XX 2565 -16
Résultats de la ronde 10 du 23 juillet 2016 à 15h00
Karjakin, Sergey 2774 - Wei, Yi 2694 : ½-½(26)
Début de Londres
Giri, Anish 2782 - Nakamura, Hikaru 2787 : ½-½(48)
Gambit Dame
So, Wesley 2770 - Carlsen, Magnus 2855 : ½-½(38)
Gambit Dame
 
Les parties du «Final de Maestros de Bilbao»

L'Ukrainien Ruslan Ponomariov, qui vit maintenant près de Bilbao avec sa femme espagnole et son fils d'un mois, commentait en direct la ronde 9 et a répondu à quelques questions du journaliste norvégien Tarjei J. Svensen : « Il a commencé à perdre le premier tour contre un adversaire contre qui il n'avait jamais perdu dans sa carrière. La plupart des joueurs auraient été déprimés par un tel départ, mais pas Magnus. » Ponomariov pense que Carlsen avait un plan spécial contre Anish Giri, contre qui il n'avait jamais gagné. Carlsen aurait gagné le tournoi avec deux nulles, mais il voulait cette première victoire face au Néerlandais. Ruslan Ponomariov a ajouté que l'adversaire de Magnus Carlsen pour le Championnat du monde, le Russe Sergey Karjakin, n'a été que l'ombre de lui-même, sans une seule victoire à Bilbao, sinon huit parties nulles et une défaite, justement contre Carlsen. « Magnus tente de montrer qu'il est le meilleur. Je me souviens lorsque Viswanathan Anand et Veselin Topalov ont participé à Bilbao avant de jouer leur match de championnat du monde. Ils avaient mal joué et ont prétexté qu'ils se préparaient pour le match. Mais ce n'est pas le cas de Magnus » a conclu Ruslan Ponomariov. Source http://mattogpatt.no

Magnus Carlsen | Photo Manu de Alba

Après une nulle facile face à Wesley So - dans une ligne assez connue pour ne donner que le demi-point - Magnus Carlsen a confié : « Depuis hier surtout, je ne me sens pas très bien [le Norvégien aurait pris froid] et je ne suis pas mécontent d'avoir des parties courtes. » Toutefois, le champion du monde semblait satisfait : « Je trouve toujours que mon jeu peut être amélioré, mais c'est le meilleur tournoi que j'ai joué depuis un certain temps si vous regardez le contenu et la qualité de mes parties, » a déclaré un Carlsen qui semblait épuisé. Magnus a expliqué qu'il allait se reposer un peu avant de se rendre au camp d'entraînement en août. « Tout d'abord, bien sûr je vais me reposer un peu. Le prochain objectif ce sont les Olympiades d'échecs, et après ça l'accent sera mis sur le match de Championnat du monde. » Le numéro un mondial de 25 ans a également révélé qu'il jouera probablement la Coupe du monde de blitz et rapide au Qatar fin décembre. Par Tarjei J. Svensen sur http://mattogpatt.no/

Nous ne pouvons que partager l'opinion de Ruslan Ponomariov sur Karjakin : aucune victoire à Bilbao et une défaite contre Carlsen n'a rien de très encourageant. Après le 20...Tb4 du Chinois Yi Wei, qui lui peut être content de son tournoi, la prise du pion en a7 par Sergey Karjakin 21.Txa7 perdait sur 21...Tf4+ 22.Re3 Te8+ 23.Rd2 (23.Rd3 Te1-+) 23...Txf2+ avec un avantage décisif. La nulle a été conclue après 21.Txb4 Fxb4 22.Fd3 Td8 23.Re2 Te8+ 24.Rf3 Td8, etc.

Karjakin-Yi Wei
Après 20...Tb4

Résultats de la ronde 9 du 22 juillet 2016
Nakamura, Hikaru 2787 - Karjakin, Sergey 2774 : ½-½(34)
Gambit Dame
Carlsen, Magnus 2855 - Giri, Anish 2782 : 1-0(45)
Pion Dame
Wei, Yi 2694 - So, Wesley 2770 : ½-½(31)
Catalane
Carlsen-Giri
Après 19.Txa1
Carlsen-Giri
Après 26.h5
Carlsen-Giri
Après 37...Ta8

Évacuons rapidement les parties Hikaru Nakamura - Sergey Karjakin et Yi Wei - Wesley So, puisqu'il n'y a rien à dire. En revanche, dans la rencontre de notre dernier « marronnier » entre Magnus Carlsen et Anish Giri, après 1.d4 d5 2.Ff4 Ff5... des hurlements à vous glacer le sang se sont élevés provenant des vendeurs de livres et de bases d'ouvertures d'échecs ! Mark Dvoretski l'a expliqué récemment : « Magnus Carlsen influence la mode des échecs [...] Carlsen a démontré qu'il est possible de jouer sans cette compétence [les ouvertures]. Cependant, tous les joueurs ne peuvent pas se permettre de jouer sans travailler les débuts. » Bref, aujourd'hui, Magnus Carlsen et Anish Giri ont sans doute poussé quelques libraires au dépôt de bilan. Dans le premier diagramme après 19.Txa1 les choses ont commencé à prendre tournure. 19...c3 20.bxc3 Dc7 21.c4 Cxe5 22.Dg3 Fd6 23.cxd5 - Komodo 10 proposait 23.c5!? bxc5 24.Ta6 avec l'idée de prendre en d6 avec la Tour - 23...exd5 24.Cb3 Dxc2 25.Cd4 Dc8 26. h5, deuxième diagramme. Les Noirs possèdent un pion de plus compensé par des pièces blanches nettement mieux placées. 26...Dd7. Sur Twitter, le journaliste norvégien Tarjei J. Svensen a révélé une conversation qu'il a eue avec Anish Giri : « Giri m’a dit qu’il "s'est presque senti soulagé" lorsqu'il a obtenu une position perdante contre Magnus Carlsen dans leur partie précédente. » Il faut avouer que le +1 du Néerlandais face au champion du monde doit commencer à peser lourd; osciller continuellement entre jouer pour le conserver et jouer normalement, la pression reste toujours sur ses épaules. Sautons directement au troisième diagramme avec assister à la « libération » du +1 d'Anish Giri après la faute 37...Ta8? 38.Cxf5! De6 - évidemment, si 38...Dxf5?? 39.Dxd5+ et 40.Dxa8 - 39.Dg5 g6 40.Ch6+ Rf8 41.Cg4. Mathématiquement il y a égalité matériel, mais les Noirs n'ont que 2 pièces, et les Blancs 3 pour se ruer sur le Roi noir. La suite ne posera guère de difficulté au champion du monde qui, au passage, remporte la « Final de Maestros de Bilbao 2016 ». 41...Re8 42.Cf6+ Rf7 43.Cxh7 Ta4 44.Dd8! Ta2+ 45.Rg1 1-0. Une suite possible serait : 45...Dxe5 46.Df8+ Re6 47.De8+ Rd6 48.Db8+ Re6 49.Cf8+ avec une fourchette royale !

A noter le juste retour des choses : Magnus Carlsen a brisé le signe indien contre Anish Giri dans le même tournoi qu'Hikaru Nakamura a brisé le sien contre Magnus Carlsen. Le monde est bien fait quand-même. Cela dit, nous n'avons plus de « marronnier » :)

Magnus Carlsen | Photo http://bilbaochess2016.com
Résultats de la ronde 8 du 21 juillet 2016
Karjakin, Sergey 2774 - Carlsen, Magnus 2855 : ½-½(19)
Ragozine
So, Wesley 2770 - Giri, Anish 2782 : 1-0
(57)
Italienne
Wei, Yi 2694 - Nakamura, Hikaru 2787 : ½-½(45)
Catalane
So-Giri
Après 12...d6
So-Giri
Après 41.Td1
So-Giri
Après 49.Cd4

Pour s'opposer à la partie italienne de Wesley So, Anish Giri a rejoué une idée agressive déjà utilisée par Magnus Carlsen en rapide contre Rodriguez Vila,A (2437)-Carlsen,M (2881) Caxias do Sul 2014, 0-1 (71), même si la position n'est pas entièrement identique : ...Rh8 et ...f5!?. L'Américain n'a pas voulu abandonner la colonne "f" à son adversaire, et après 9.Cc3 Cf6 10.Fe3 Fxe3 11.fxe3 fxe4 12.dxe4 d6, nous avons le premier diagramme sous les yeux. La suite n'est pas très passionnante; Wesley So calme les velléités du Néerlandais et on commence à croire à une nulle. Néanmoins, dans les 10 derniers coups avant le contrôle, sans commettre de véritables fautes, la position de Giri s'est détériorée. Et dans le deuxième diagramme, après 41.Td1, il faut se rendre à l'évidence : les Blancs sont pratiquement gagnants ! D'un autre côté, aux commentaires, Nakamura prédisait une parties nulle, pendant que Yi Wei pensait que So était beaucoup mieux. Hikaru Nakamura en conférence de presse à Bilbao a révélé : « En grandissant je n'ai absolument pas étudié les classiques, mais ces dernières années, avec la série de livres de Garry Kasparov « My Great Predecessors », j'ai étudié Capablanca et Botvinnik en particulier. » 41..Cd7 42.Rh2 - attention à ne pas se précipiter, si 42.Dxd6?! Dxh3! - 42...Cc5 43.Dxd6 Dxd6 44.Txd6 Cxe4 45.Te6 avec un pion b5 proche de la case de promotion couverte par le Cavalier en b6. 45...Cc5 46.Txf6 Premier gain matériel de la partie. 46...e4 47.Tf5 Cb7?! 48.Te5 Te5 49.Cd4, comme dans le troisième diagramme. Les jeux sont faits ! Le pion "b" est protégé, les Blancs menacent Td6 et Txe4... 49...Tb8 pare cette menace, mais après 50.g4 les Noirs commencent à manquer de coups. 50...Rg8 51.Rg3 Rf7 52.Cf5! Le plus simple. 52...Rf6 53.Rf4! Cxb5 Les Blancs ont-ils perdu leur champion pour rien ? 54.g5+ Rg6 55.Te7 Th8 56.Rg6 h5+ 57.Rf4 1-0.

Wesley So | Photo www.facebook.com/wesleyso
Résultats de la ronde 7 du 20 juillet 2016
Giri, Anish 2782 - Karjakin, Sergey 2774 : ½-½(43)
Catalane
Carlsen, Magnus 2855 - Wei, Yi 2694 : ½-½(60)
Néo-Grünfeld
Nakamura, Hikaru 2787 - So, Wesley 2770 : ½-½(42)
Ouest-Indienne
Wesley So et Hikaru Nakamura avec des montres connectées pour mesurer les pulsations et les calories dépensées pendant la partie. | Photo http://bilbaochess2016.com/

Le site officiel de Bilbao a annoncé sur Twitter : « Cet après-midi nous prendrons le pouls de deux Grands Maîtres; Wesley So et Hikaru Nakamura. Vous pourrez suivre leur fréquence cardiaque en direct via le site Internet ! »

Résultats de la ronde 6 du 19 juillet 2016
So, Wesley 2770 - Karjakin, Sergey 2774 : ½-½(47)
Nimzo-Indienne
Wei, Yi 2694 - Giri, Anish 2782 : 1-0
(41)
Berlinoise
Nakamura, Hikaru 2787 - Carlsen, Magnus 2855 : ½-½(32)
Catalane
Yi Wei-Giri
Après 32.Rf3
Yi Wei-Giri
Après 38.Rh5
Yi Wei-Giri
Après 41.Rh6

La variante berlinoise entre Yi Wei et Anish Giri était ennuyeuse à souhait... jusque dans le premier diagramme après 32.Rf3. Anish Giri va maintenant « oublier », à moins que ce soit simplement une inversion de l'ordre des coups, mais au lieu de 32...c4! 33.Re3 Fb3 34.Cf3 gxf4 35.Rxf4 Fc2 avec un Fou vivant, le Néerlandais a joué 32...Re6 et sur la forte réplique du Chinois Yi Wei 33.c4!, le Fou est mort ! La suite est sans appel : 33...gxf4 34.Rxf4 f6 35.exf6 Rxf6 36.g5+ Rg6 37.Rg4 Rh7 38.Rh5, deuxième diagramme, les Noirs vont se retrouver en zugzwang après 38...c6 39.g6+ Rg7 40.Rg5 Rg8 41.Rh6 1-0, comme dans le troisième diagramme. Une fin possible serait : 41...Rh8 42.g7+ Rg8 43.Ce4 Fxc4 44.Cf6+ Rf7 45.g8=D+ Rxf6 46.Dxc4...

Anish Giri | Photo Y. Khachatourian
Résultats de la ronde 5 du 17 juillet 2016
Karjakin, Sergey 2774 - Nakamura, Hikaru 2787 : ½-½(18)
Gambit Dame
Giri, Anish 2782 - Carlsen, Magnus 2855 : ½-½(62)
Gambit Dame accepté
So, Wesley 2770 - Wei, Yi 2694 : ½-½(73)
Petrov

En journalisme, un sujet récurrent et prévisible s’appelle un « marronnier ». Selon Wikipédia, l'origine de l'expression proviendrait d’un marronnier dans le jardin des Tuileries qui fleurissait chaque année sur la tombe des Gardes Suisses tués lors de l’invasion du palais des Tuileries du 20 juin 1792. Immanquablement, la Presse aurait repris ce sujet chaque année, faisant passer le terme de « marronnier » à la postérité. Plus près de nous, nous avons la rentrée des classes, les premières chutes de neige, le baccalauréat, etc.

Au jeu d'échecs aussi nous avons nos « marronniers » : les rencontres entre Magnus Carlsen et Hikaru Nakamura, à cause des gains à répétition du Norvégien sur son « client » américain, était l'un deux. Toutefois, depuis la victoire d'Hikaru dans la ronde 1, il a perdu un peu de son intérêt. Il en reste toutefois un : les parties entre Anish Giri et Magnus Carlsen. Le Néerlandais possède toujours son précieux +1 en classique acquis à Wijk aan Zee en 2011 contre le champion du monde, suivi de 13 parties nulles, et à chaque duel, comme aujourd'hui, la même question se pose : le numéro un mondial va-t-il enfin remettre les compteurs à zéro ?

Giri-Carlsen
Après 28.Dc2
Giri-Carlsen
Après 34.h5
Giri-Carlsen
Après 40...c4

Décidément, Magnus Carlsen ne réussira pas à remettre les compteurs à zéro contre Anish Giri. Pourtant, le Norvégien avait bien préparé cette partie : 1. Une ouverture qu'il ne joue jamais en classique; le gambit dame accepté, pour obliger l'adversaire à réfléchir très tôt. 2. Un milieu de jeu zappé pour l'attirer sur son terrain; les finales, pour obtenir le premier diagramme après 28.Dc2, et des pendules à 0h16-0h21. Ne vous fiez pas au matériel réduit; les couples Dame et Cavalier sont mortels ! Ajoutez une majorité de pions sur l'aile-Dame et un Roi blanc légèrement découvert, il n'y a plus de doute; les Noirs sont mieux. Il restait à savoir jusqu'à quel point. 28...Cg5 29.f4!? Ce6 30.Dg2 Dd6. Installez-vous confortablement, « the torture never stops » 31.De2 Dd5 32.Dg2 Dd6 33.h4!? Anish Giri semble cependant optimiste. On s'attendait plutôt à une proposition de répétition avec 33.De2. 33...Cc7 34.h5!? comme dans le deuxième diagramme. 34...gxh5 35.gxh5 De7 Un simple mortel voyant le pion h5 indéfendable aurait vu d'un bon œil une finale de Cavaliers et joué 35...Dd5, mais bon... 36.Df3 Dd7 37.Cd1 Et nous qui pensions que ce Cavalier avait les sabots cloués au sol pour empêcher ...c5-c4... 37...Dd5 38.De2 Df5 Ça se voit que nous ne comprenons pas grand-chose à ce qui se passe ? :) 39.Cf2 Cd5 40.Rg2 c4! On avait pourtant prévenu..., troisième diagramme.

Giri-Carlsen
Après 43.Dxa6
Giri-Carlsen
Après 49...g6
Giri-Carlsen
Après 53...Cc4

Nous avons laissé tourner le module d'analyse pendant les 18 minutes de réflexion d'Anish Giri, et le verdict du silicium est : -0.99 pour les Noirs, « seulement » serait-on tenté de dire. 41.bxc4 bxc4 42.Rg3 c3 43.Dxa6! Le meilleur coup selon la machine. Premier diagramme. Le Norvégien a dû être surpris par ce coup et a pris 27 minutes avant de continuer par 43...c2 44.Dd3! A tempo ! 44...Ce7 45.Dc4 Dxh5 Magnus abandonne son pion passé pour se retourner vers le Roi blanc. 46.Dxc2+ Cf5+ 47.Rg2 Dg6+ 48.Rh2 Dg3+ 49.Rh1 g6, deuxième diagramme. Le pion e3 va tomber, f4 aussi, mais la question reste la même : est-ce que cela sera suffisant pour le gain ? 50.De2! encore une fois le meilleur coup. 50...Cxe3 51.Ce4 Dxf4 52.Dh2+! Dxh2 53.Rxh2 Cc4, comme dans le troisième diagramme. Si le Roi noir part s'occuper du pion blanc, les Blancs videront l'aile-Roi. Nulle quelques coups plus tard. Ouf, il nous reste un « marronnier » :)

Magnus Carlsen et Anish Giri | Photo http://bilbaochess2016.com
Résultats de la ronde 4 du 16 juillet 2016
Carlsen, Magnus 2855- So, Wesley 2770 : 1-0(26)
Berlinoise
Nakamura, Hikaru 2787- Giri, Anish 2782: ½-½(47)
Semi-Slave
Wei, Yi 2694- Karjakin, Sergey 2774: ½-½(23)
Catalane
Carlsen-So
Après 21.Dc3
Carlsen-So
Après 23.dxe4
Carlsen-So
Après 26.Tfd1

Fidèle à son style de jouer des ouvertures en dehors des grandes lignes théoriques, Magnus Carlsen est rapidement sorti des livres sur la variante berlinoise de l'espagnole de Wesley So : 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Cf6 4.d3 Fc5 5.Fxc6 dxc6 6.De2!?... Dans le premier diagramme après 21.Dc3, si les Noirs possèdent un pion de plus, les Blancs menacent de gagner une pièce par 22.Cxb6! (22.Fxc5 ne gagne qu'une qualité.) 22...cxb6 23.Fxc5 et la Tour en a4 n'a plus de défenseur. Wesley So pensait s'en sortir par une pirouette et a joué 21...Cxe4, pour tomber de Charybde en Scylla après 22.Cxb6+ cxb6 23.dxe4 comme dans le deuxième diagramme. Les Noirs ne peuvent pas échanger les Tours par 23...Txa1 24.Txa1 à cause de la menace 25.Ta7+ avec une enfilade sur Roi et Dame. L'Américain a continué par 23...Dc4 et le champion du monde a conclu par 24.Dd2+ Rc7 25.g4 Fg6 26.Tfd1 1-0, comme dans le troisième diagramme. L'ordinateur donne ici : 26...Fc5 27.Dd7+ Rb8 28.Fxc5 Fxf5 29.exf5 bxc5 30.Dxc6 avec un Roi noir à quelques pas de se faire mater. Une victoire déconcertante de facilité de la part du numéro un mondial. Déjà après la ronde 3, Carlsen avait dit au journaliste norvégien Tarjei J. Svensen : « Mon jeu est meilleur de jour en jour. » On veut bien le croire...

Magnus Carlsen et Wesley So | Photo Y. Khachatourian
Résultats de la ronde 3 du 15 juillet 2016
Carlsen, Magnus 2855 - Karjakin, Sergey 2774 : 1-0
(40)
Alapine différée
Giri, Anish 2782 - So, Wesley 2770 : ½-½(56)
Italienne
Nakamura, Hikaru 2787 - Wei, Yi 2694 : ½-½(35)
Semi-Tarrasch
Carlsen-Karjakin
Après 20.Dd1
Carlsen-Karjakin
Après 31.g4
Carlsen-Karjakin
Après 36...Tb4

Pour cette avant-dernière partie avant le match de championnat du monde, Magnus Carlsen s'est tourné vers la variante différée de l'Alapine sur la défense Sicilienne de Sergey Karjakin : 1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.c3 Cf6 4.Fe2 g6 5.O-O Fg7 6.Fb5+ Cc6... C'est à partir du premier diagramme après 20.Dd1 que la position va commencer à pencher en faveur du Norvégien. Karjakin a continué de façon optimiste par 20...Rc4!?, alors que le module préférait 20...Cc4, menaçant 21...Cxb2, 21.Fd3 Cc5 avec un jeu satisfaisant pour les Noirs. Sur 21.Rh1 Tac8 22.f4! Carlsen dévoile ses intentions agressives sur le Roi noir. 22...gxf4 23.Fxf4 Db6 24.Dh5 Cf6 25.Df5 avec une Dame blanche en plein cœur de la position noire, mais cependant en complète sécurité. Dans le deuxième diagramme après 31.g4, Sergey Karjakin, qui avouera plus tard « avoir sous-estimé l'attaque blanche », a poursuivi son action sur l'aile-Dame par 31...a5 32.Tg2 Ch7 33.h4 Tb6 34.g5 Rh8 35.Tfg1 f5?! 36.Dh3 Tb4 et dans le troisième diagramme la position noire est totalement indéfendable. Le champion du monde va conclure par 37.gxh6 Fxh6 38.Dg3 Cf6 39.Dg6 Cg4 40.Txg4 1-0.

Magnus Carlsen | Photo David Llada
Résultats de la ronde 2 du 14 juillet 2016
So, Wesley 2770 - Nakamura, Hikaru 2787 : ½-½(46)
Nimzo-Indienne
Yi, Wei 2696- Carlsen, Magnus 2855: 0-1
(66)
Défense Moderne
Karjakin, Sergey
2773 - Giri, Anish
2785 : ½-½(83)
Italienne

La partie entre Wesley So et Hikaru Nakamura a très vite pris des allures de nulle avec une finale à quatre Tours dès le 21e coup. Et ce n'est pas la « Règle de Sofia » (les joueurs ne peuvent pas proposer de partager le point sans le consentement de l'arbitre), qui allait y changer quelque chose. La nulle au 46e coup a mis un terme à la partie alors que les joueurs commençaient à répéter la position.

Yi Wei-Carlsen
Après 19.Td8
Yi Wei-Carlsen
Après 22...Txc7
Yi Wei-Carlsen
Après 40...bxc4

Dans la défense moderne (ou défense Robatsch), à la différence de la défense Pirc, le coup ...Cf6 n'est pas joué. Plus souple que la Pirc, dans la moderne les Noirs laissent aussi les Blancs occuper le centre pour le miner par la suite, en particulier à l'aile Dame. Selon certaines sources, le nom de « Moderne » lui a été donné un peu par dérision, suite aux tentatives de l'école hypermoderne dans les années 20, par les partisans de l'école dite classique qui préconisaient plutôt l'occupation du centre par les pions. Toujours est-il que cette défense n'a pas les faveurs du top niveau, sauf lorsqu'ils affrontent des joueurs plus faibles, ou lorsqu'ils faut absolument jouer pour le gain, ou alors en blitz et en rapide, ou encore par Magnus Carlsen ! Une défense qu'il colle bien avec sa créativité. Dans le premier diagramme après 19.Td8 nous avons sous les yeux la même position que celle de la partie Smeets,J (2662)-Vachier Lagrave,M (2715) Wijk aan Zee 2011, 0-1 (60), avec le coup h3 en moins. Sans importance ? Pas vraiment. MVL avait continué par ...Fh6!, alors qu'ici ce coup ne sert à rien à cause de g3. Magnus Carlsen a donc joué 19...Cd6 20.fxe5 fxe5 21.Td1 Cc4 22.Fc3 Txc7, deuxième diagramme, avec une position équilibrée. Bondissons sans attendre au troisième diagramme avec une grosse faute du joueur chinois : 41.Ce5? - alors que 41.b4 conservait une égalité approximative - 41...Td2+ 42.Rc3 Tc2+ 43.Rd4 Cf5+ 44.Rd5 c3! Le pion est passé et la Tour en a3 complètement hors-jeu ne sert à rien ! 45.Rc5 Cd6! Carlsen offre son Cavalier pour gagner un tempo pour un échec en d2 suivi d'un pas vers la promotion.

Yi Wei-Carlsen
Après 49...f5
Yi Wei-Carlsen
Après 54.Rc7
Yi Wei-Carlsen
Après 61.Tb6

Yi Wei n'a pas pris la pièce, mais défendre cette finale face au champion du monde va se révéler être une tâche ardue. 46.Cc6 Ce4+ 47.Rb5 Rc7 48.Ta7+ Rd6 49.Ta4 f5, premier diagramme. Les pions blancs de l'aile-Roi ne tiennent plus qu'à un fil. 50.Rb6 Txg2 51.Td4+ Re6 52.a4 La dernière cartouche des Blancs. 52...Ta2 53.a5 Tb2 Alors que tout semblait joué, Carlsen prend maintenant beaucoup de temps. Il doit certainement voir des choses que nous ne soupçonnons même pas... 54.Rc7?!, comme dans le deuxième diagramme. Komodo préférait 54.b4 avec toutefois un avantage noir. 54...Cc5! Le meilleur coup selon la machine. En occupant la case c5 abandonnée par le Roi blanc, Magnus freine le pion "a" et menace de prendre en b3. L'évaluation est maintenant à plus de 2.30 en faveur des Noirs. La fin vaut le coup d’œil : 55.Tc4 Ca6+ 56.Rb7 Txb3+! Le Norvégien tenait vraiment à donner son Cavalier. 57.Rxa6 Rd5 58.Tb4 c2 Et le pion file enfin à Dame. 59.Ce7+ Rc5 60.Txb3 c1=D 61.Tb6 troisième diagramme. Les derniers coups sont simples : 61...Dc4+ 62.Rb7 De4+ 63.Cc6 Dd5 64.Rc7 Dd6+ 65.Rb7 Dd7+ 66.Rb8 f4 0-1.

Magnus Carlsen et  Yi Wei | Photo http://bilbaochess2016.com
Résultats de la ronde 1 du 13 juillet 2016
Karjakin, Sergey 2774 - So, Wesley 2770 : ½-½ (46) Berlinoise
Giri, Anish 2782 - Yi, Wei 2694 : ½-½(57) Italienne
Carlsen, Magnus 2855 - Nakamura, Hikaru 2787 : 0-1 (50) Sicilienne

Cela devait bien arriver un jour ou l'autre : Hikaru Nakamura l'a emporté sur Magnus Carlsen ! On sait que le Champion du monde a souvent du mal à démarrer ses tournois, et le moment ne pouvait pas être mieux choisi pour rencontrer le Norvégien. Ainsi, après 30 parties dont 12 défaites, l'Américain vient de vaincre le signe indien !

Magnus Carlsen a dit qu'il avait un « très agréable avantage positionnel dès le début » avant de choisir le « mauvais plan ». En effet, sa position s'est rapidement détériorée après 19.h4. Carlsen a dit aussi qu'il a raté 22...e6, le seul bon coup de la position noire, et qu'il n'a pas trouvé le moyen de résister après 26...Df2. Le champion du monde a ensuite tenté de compliquer, mais Nakamura a pris son temps et après 35...e5 il n'y avait plus d'espoir. Hikaru Nakamura a toutefois minimisé l'importance de cette victoire : « C'est évident que cette victoire contre Magnus est très agréable, mais ce n'est pas plus important que ça. »

Hikaru Nakamura et Magnus Carlsen | Photo http://bilbaochess2016.com

Cérémonie d'ouverture le 12 juillet, ronde 1 le 13, jour de repos le 18. Toutes les parties débutent à 16h00, sauf la dernière ronde à 15h00. Tournoi en double round-robin (10 rondes), à la cadence de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 60 minutes pour le reste de la partie, avec un incrément de 10 secondes par coup à partir du 41e coup. « Règle de Sofia » : les joueurs ne peuvent pas proposer de partager le point sans le consentement de l'arbitre. « Pointage de Bilbao » : la victoire rapporte 3 points, la nulle 1 point, la défaite 0 point.

Départages : Si deux joueurs terminent à égalité à la première place, un départage s'effectuera en 2 parties rapides à la cadence de 10 minutes + 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, on aura recours à un blitz « mort subite » avec 5 minutes pour les Blancs, 4 pour les Noirs, mais la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter. Dans le cas où plus de 2 joueurs termineraient à égalité des points au classement final, les deux joueurs qui disputeront le départage seront déterminés par : 1. Le pointage habituel (1, ½ et 0), 2. Résultat de la rencontre directe, 3) Système Koya (selon le pointage habituel) et 4) Sonneborn-Berger (selon le pointage habituel).

La polémique de Bilbao

Une polémique a surgi sur le blog http://abcblogs.abc.es/poker-ajedrez/public/post/maestros-bilbao-adivinanza-que-pais-trata-peor-ajed... de Federico Marín Bellón, un journaliste spécialisé dans le jeu d'échecs qui écrit pour le journal ABC www.abc.es

« Devinette : quel pays traite le moins bien ses joueurs d'échecs ? »

Extraits : « Il n'y a pas un seul pays au monde qui organise un tournoi sans aucun maître local, même si cette « concession » suppose une baisse de catégorie. Dans le cas présent il y avait un choix évident, Paco Vallejo, qui possède 17 points Elo de plus que la jeune promesse chinoise Yi Wei. » Le président de la FEDA, Javier Ochoa, a avoué être déçu : « C'est vraiment dommage, même si c'est difficile pour la Fédération de faire pression sans apport économique ». Avant d'ajouter : « Je crois que Vallejo, avec plus de 2700 points Elo, devrait être là. »

Le protagoniste absent, Paco Vallejo, n'a pas voulu en rajouter et a préféré voir le bon côté des choses : « Quelques jours de vacances ne me feront pas de mal. » Même s’il a admis qu'il aurait bien évidemment aimé jouer contre les meilleurs joueurs du monde, surtout que cela « serait arrivé au moment de sa bonne forme. » Vallejo a souligné cependant que ce genre de choses n'arrive qu'en Espagne, à Linares et à Bilbao. « Je ne me souviens pas d'un Dortmund sans Allemands, d’un Bienne sans Suisses, d’un Wijk aan Zee sans Néerlandais… même quand la différence Elo est très grande. »

Publié le 24/07/2016 - 00:40 , Mis à jour le 24/07/2016 - 00:40
Les réactions (7)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Azimut - 22/07/2016 15:51
Magnus le plus grand des wikings ! Encore un tournoi de gagné pour Magnus. Bravo et respect !

armaout - 15/07/2016 19:55
ET la partie de la deuxième ronde de Carlsen avec un défense moderne et d'anthologie..


europeechecs - 13/07/2016 19:56
@mgb2 : Il n'est pas toujours possible de tout suivre. Il y a aussi les articles et vidéos abonnés à mettre en ligne et pas mal d'autres choses encore.