« Le jeu sur les ailes et les leviers de pions »
Jean Hébert, eGG-one school et Europe Echecs présentent « Le jeu sur les ailes et les leviers de pions » le jeudi 21 avril 2016 de 19h à 21h.

Le jeu sur les ailes et les leviers de pions

« L'art de jouer les pions » n'est pas qu'une figure de style. C'est véritablement un art qui exige connaissances, doigté et créativité.

Les amateurs ont souvent l'habitude de se servir de ces modestes mais essentiels fantassins surtout quand ils ne savent pas quoi faire, alors qu'il faut faire exactement le contraire : ne les jouer que lorsqu'on a une idée claire de ce qu'on doit et veux faire !

En soi, une avance de pion est toujours une arme à deux tranchants : par son incapacité à reculer l'avance du pion affaiblit les cases adjacentes et celle(s) derrière lui, tout en amenant le combat vers la position adverse. Il faut donc soupeser soigneusement les avantages et les désavantages de tous les mouvements de pions et en voir les conséquences à courts mais aussi à plus longs termes.

L'avance d'un pion peut servir une foule d'intérêts stratégiques et tactiques :

  • ouvrir une colonne, une rangée ou une diagonale;
  • libérer une case ou créer un point d'appui pour les pièces;
  • libérer un autre pion qui devient passé ou encore simplement mettre l'adversaire en zugswang, dans le cas surtout de finales de pions.

Dans cette présentation nous nous pencherons en priorité sur les leviers de pions, c'est à dire les situations où des possibilités d'ouvrir une colonne se présentent pour débloquer les pièces lourdes, et sur les avances de pions sur les ailes qui préparent l'attaque ou contribuent à étouffer celle de l'adversaire.

On verra aussi quand l'avance d'un pion du roque s'avère judicieuse et quand il faut s'en abstenir.

Que ce soit dans l'ouverture, le milieu de jeu ou la finale, l'art d'utiliser les pions pour maximiser le potentiel des pièces joue un rôle majeur autant stratégique que tactique. Des dizaines d'exemples éloquents et clairs serviront à illustrer les objectifs visés et les moyens d'y parvenir.


Les amateurs de tous les niveaux y trouveront leur compte et pourront commencer à concevoir les coups de pions avec un doigté et une expertise nettement améliorés. Aucun logiciel supplémentaire n'est nécessaire.

Comment s'inscrire ?

1) Créez un compte si ce n'est pas déjà fait sur http://school.egg-one.com
2) Réservez votre place sur la page de l'événement
3) Quelques minutes avant l'heure, identifiez-vous sur le site eGG-one Chess
4) Un bouton rouge « LIVE » sera présent sur cette page pour rejoindre la masterclass.

Pour rejoindre le tchat : dans la fenêtre à côté de la vidéo, entrez votre pseudo à « Nickname » puis cliquez sur « Join chat »; Vous pourrez ensuite intervenir avec votre pseudo. Replay : les inscrits pourront voir et revoir la vidéo à volonté, via un lien qu'ils recevront.


« Le jeu sur les ailes et les leviers de pions »
  Jeudi 21 avril 2016 de 19h à 21h.
Inscrivez-vous sur http://school.egg-one.com/masterclass/home/masterclass
Comme toujours, si vous ne pouvez assister au direct vous recevrez le lien-vidéo
Prix 9 €

A propos de l'auteur

Jean Hébert

Jean Hébert est un joueur d'échecs et un journaliste canadien né le 11 novembre 1957 à Québec. En 1978, Jean Hébert remporta le championnat du Canada à Toronto qui le qualifiait au tournoi interzonal de 1979 et lui permit d'obtenir le titre de maître international et le d'occuper le premier échiquier du Canada lors de l'olympiade d'échecs de 1978 à Buenos Aires. Il a obtenu le titre de grand maître international par correspondance en 1984. Il a remporté le championnat open du Canada à Montréal en 2002 et cinq fois le championnat open du Québec (en 1989, 1990, 1994, 2002 et 2005). En 2007, Jean Hébert finit premier ex æquo du championnat canadien. En 2009, il remporta le championnat national.


Publié le 01/04/2016 - 02:30 , Mis à jour le 03/05/2016 - 15:23
Les réactions
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
Aucune réaction pour le moment