16e tournoi Univé
Sixième ronde : nulle entre Giri et Hou Yifan. Nakamura bat Tiviakov et gagne le tournoi avec 1,5 point d'avance.

Le tournoi Univé, qui doit son nom à son sponsor (une compagnie d'assurance) réunit chaque année à Hoogeven (Pays-Bas) quatre joueurs qui s'affrontent dans un tournoi double-ronde du 21 au 27 octobre 2012. Chaque participant affrontera chacun des autres joueurs avec les Blancs et avec les Noirs. Avec un moyenne Elo à 2687, le tournoi est de catégorie 18. L'an dernier, c'est Vladimir Kramnik qui avait emporté la 15e édition.  Parallèlement, se dérouleront 2 opens, du 19 au 27 octobre 2012. Parties en direct sur le www.univechess.nl à 14h00.

  Joueur Elo Ti Age Nat Score 1 2 3 4 Perf Chg
1 Nakamura, Hikaru 2786 gm 25 USA 4.5/6 XX =1 1= 1= 2857 +5
2 Tiviakov, Sergei 2659 gm 39 NED 3.0/6 =0 XX == =1 2707 +4
3 Giri, Anish 2730 gm 18 NED 2.5/6 0= == XX == 2626 -9
4 Hou, Yifan 2605 gm 18 CHN 2.0/6 0= =0 == XX 2600 +0
Hikaru Nakamura | www.univechess.nl (DR)
Résultats de la ronde 6 du 27 Octobre 2012
Giri, Anish 2730 Hou, Yifan 2605 : ½-½ (42) Partie catalane
Nakamura, Hikaru 2786 Tiviakov, Sergei 2659 : 1-0 (39) Défense sicilienne
Giri-Hou Yifan après 18...Cb6

Anish Giri et Hou Yifan ont joué très rapidement les premiers coups de la partie. La Chinoise était en effet en terrain connu, puisque c'est la 3e fois qu'elle jouait la position du diagramme ci-contre. Là où les adversaires de la Championne du Monde avaient essayé Ce5 (Harika Dronavalli-Hou Yifan, Guangzhou 2010, nulle en 31 coups) et Ce1 (Laznicka-Hou Yifan, New Delhi 2011, nulle en 32 coups), Anish Giri a innové en tentant 17.a4.

Quelques coups après, de nombreux échanges se produisent (22.Fxd5 Fxd2 23.Df3 Dxd5 24.Dxd5 exd5 25.Txd2), et les deux joueurs se retrouvent dans une finale de Tours, qui sont toutes les 4 à l'aile-dame. Le Roi Blanc tentera bien de monter à l'assaut, mais il ne peut faire la différence à lui tout seul. Nulle logique en 42 coups.

Nakamura-Tiviakov après 38.Txd6

 

Après un résultat catastrophique au Grand Prix de Londres, Hikaru Nakamura a terminé le tournoi comme il l'avait commencé, par une victoire. C'est l'illustration de la domination de l'Américain, qui a battu une fois chacun des 3 autres participants.

Dans sa partie d'aujourd'hui face à Tiviakov, Nakamura a pu à loisir améliorer sa position, les pièces de son adversaire ne quittant qu'à de rares exceptions les trois dernières rangées. Finalement, le pion "d6" tombe (voir diagramme) et la position noire s'écroule, contraignant Tiviakov à l'abandon au 39e coup.

Résultats de la ronde 5 du 26 Octobre 2012
Tiviakov, Sergei 2659 Giri, Anish 2730 : ½-½ (46) Sicilienne Alapin
Hou, Yifan 2605 Nakamura, Hikaru 2786 : ½-½ (71) Sicilienne Chekhover
Tiviakov-Giri après 18.Txd8
Tiviakov-Giri après 35...Fxf6

Tiviakov et Giri ont suivi une partie Ivanchuk-Dominguez jouée en 2011 lors du Mémorial Capablanca à La Havane (nulle en 26 coups). La nouveauté est arrivée au 18e coup, où Tiviakov a joué 18.Txd8 (voir diagramme de gauche) là où Ivanchuk avait joué 18.h6. La nouveauté ne changera pas probablement l'évaluation de cette variable. Les deux Néerlandais tenteront bien de jouer la position, mais il y avait peu de ressources. Même quand les Noirs décident de concéder la paire de Fous aux Blancs (voir 2e diagramme), la position reste égale. Nulle en 46 coups.

Hou Yifan-Nakamura après 4.Dxd4
Hou Yifan-Nakamura après 40...Re7

Hikaru Nakamura joue parfois des ouvertures inhabituelles, et cette fois-ci il a dû affronter la peu usuelle variante Chekhover de la défense sicilienne, qui débute avec le coup 4.Dxd4 (voir diagramme de gauche) au lieu de l'habituel 4.Cxd4. Après 8.Fb3, on se retrouve en terra incognita. Les Blancs ont l'avantage, notamment grâce au contrôle de la case d5, si importante dans la défense sicilienne. Les Noirs sont passifs, et il faut attendre 22...f5 pour les voir tenter contre-attaquer. Après le contrôle de temps du 40e coup (voir le second diagramme), les Blancs ont l'avantage : ils possèdent un pion passé éloigné, leur Roi soutient ce pion. Les Noirs sont cantonnés en défense. Après l'échange des Tours au 49e coup, il devient peu évident de triompher. On est en effet dans une finale de Fous de couleurs opposées, délicates à gagner. Nakamura se permettra même de donner deux pions sans que l'issue ne change. Hou Yifan ne peut progresser et doit se contenter de la nulle.

Hou Yifan-Nakamura | www.univechess.nl (DR)
Résultats de la ronde 4 du 25 Octobre 2012
Giri, Anish 2730 Nakamura, Hikaru 2786 : ½-½ (25) Partie catalane
Tiviakov, Sergei 2659 Hou, Yifan 2605 : 1-0 (70) Sicilienne Rossolimo

Dans une partie catalane, Hikaru Nakamura, avec les pièces noires, innove par 14...Ca7. Son objectif est d'exploiter sa majorité de pions à l'aile-Dame. Il finit par se créer un pion passé sur la colonne "a" dont nous ne saurons jamais si il était une force ou une faiblesse puisque les deux joueurs s'accordent sur le partage du point au 25e coup. On pouvait prévoir une telle issue entre Giri, qui gagne quelques décimales Elo, et le leader du tournoi qui ne prend aucun risque avec les Noirs.

Tiviakov-Hou Yifan après 25...Ff4
Tiviakov-Hou Yifan après 40.Cd6

Tiviakov, avec les Blancs, a évité les grandes variantes de la défense sicilienne en jouant 3.Fb5+. Il innove au 15e coup par 15.Fe3, là où le GMI Malakhov avait préféré 15.Ce3 (Malakhov-Hracek, nulle en 53 coups, Ohrid 2009). Hou Yifan joue 18...d5, une poussée thématique dans la défense sicilienne. Peut-être était-ce légèrement précoce, car Tiviakov réplique par 19.f4 qui attaque le Cavalier noir en e5, et lui permet de garder l'initiative. La joueuse chinoise doit donner le pion "d" au 21e coup. Peu après, les Blancs décident de sacrifier la qualité, et, dans la position du 2e diagramme, jouent 26.Ce4. Après 26...Fxc1 27.Txc1 De5 28.Te1, malgré le déficit matériel, les Blancs ont l'avantage. Le Roi noir est dans une position précaire, le Cavalier au bord de l'échiquier a peu d'influence, et les Tours sont passives. De plus, le pion "g5" est un véritable poison. Les deux joueurs ont dépensé beaucoup de temps, et les imprécisions se succèdent, jusqu'au 40e coup où Hou Yifan gaffe (2e diagramme). En effet, elle reprend immédiatement le Cavalier par 40...Cxd6, alors qu'il fallait jouer 40...Dxc5, avec une position néanmoins difficile. Le coup de la partie perd après 41.Df6+ (un échec intermédiaire mortel probablement oublié par Hou Yifan) Rg8 41.Dxe6+ Rg7. Là les moteurs d'analyse indiquent un mat en 10 coups, que Tiviakov, simple humain, ne verra pas. Il choisit d'échanger et de transposer dans une finale de Tours techniquement gagnante, dans laquelle certains coups étranges sont juste destinés à bénéficier des 30 secondes d'incrément. Au 70e coup, les Noirs abandonnent.

 

RÉSULTATS DE LA RONDE 3 DU 23 OCTOBRE 2012
Giri, Anish 2730 Tiviakov, Sergei 2659 : ½-½ (30) Française Rubinstein
Nakamura, Hikaru 2786 Hou, Yifan 2605 : 1-0 (49) Attaque Kérès
Nakamura-Yifan, 13...Dc6
Nakamura-Yifan, 19.Cg3

Une première en partie classique pour Nakamura : l'attaque Kérès (6.g4) contre la défense Sicilienne «petit centre» (pions noirs en e6 et d6). Jusqu'ici l'Américain ne l'avait jouée que deux fois, en blitz, contre Ponomariov et Movsesian, avec deux gains quand-même. Hou Yifan en revanche l'a affrontée six fois, avec 3 gains, 2 nulles et 1 défaite, et uniquement en parties classiques. Surprise, dans cette variante pourtant très analysée, la Chinoise innove dès le 7e coup avec 7...e5, ce qui par transposition des coups revient «presque» dans une partie Beliavsky,A (2630)-Kupreichik,V (2475) Minsk 1987 ½-½ (89). Malgré le mot «attaque», cette ligne ne débouche pas sur de violentes attaques de mat comme la Sicilienne en donnent l'occasion parfois, sinon sur une sorte de demi-finale où après les escarmouches du début il faut compter les faiblesses. Dans la position du diagramme, après 13...Dc6, les Blancs auraient pu gagner un pion par 14.Cxd6+, mais Hikaru a préféré garder les pièces et jouer 14.Dd3. Les temps sont éloquents : Nakamura 1h06 ; Hou Yifan 33 minutes et les Noirs doivent trouver des coups très précis pour ne pas tomber en infériorité. Mais le temps file et dans la position du deuxième diagramme, après 19.Cg3, et avec seulement 8 minutes à la pendule, Hou Yifan joue 19...Fxc2?! Hikaru, qui possède encore près d'une heure, prend alors l'avantage par 20.Cxh5 Fxd1 21.Rxd1. Ensuite Houdini donne des coups gagnants comme 24.Tc1 et 25.Dg5+, que Nakamura ne jouera pas, mais son adversaire n'a plus assez de temps - 1 minute pour encore 12 coups - et la défaite devenait inévitable.

Giri-Tiviakov, 17...Da6

Sergei Tiviakov reste fidèle à sa nouvelle défense, la Française variante Rubinstein (3...dxe4). Anish Giri, qui joue aussi bien 1.e4 que 1.d4, n'avait pourtant jamais affronté cette ligne en particulier. Nous ne saurons jamais ce que le jeune néerlandais avait préparé à son compatriote, puisque Sergei change rapidement de sa partie contre Hou Yifan de la ronde 1, avec 8...Fd7 au lieu du développement 8...b6 et ...Fb7. Dans la position du diagramme, après 17...Da6, le développement se termine de part et d'autre, même si Tiviakov n'a plus que 35 minutes à la pendule contre 1h05 pour Giri. Après 18.Fd3 The8 19.c5 Da4, les Blancs auraient pu répèter une attaque sur la Dame par 20.Fc2 et Fd3, mais Giri a préféré continuer la partie. Toutefois, 10 coups plus tard, Anish Giri propose nulle et Sergei Tiviakov accepte.

RÉSULTATS DE LA RONDE 2 DU 22 OCTOBRE 2012
Hou, Yifan 2605 Giri, Anish 2730 : ½-½ (58) Sicilienne Najdorf
Tiviakov, Sergei 2659 Nakamura, Hikaru 2786 : ½-½ (47) Sicilienne 3.Fb5+
Tiviakov-Nakamura, 19.Fg1
Tiviakov-Nakamura, 30...d5
Tiviakov-Nakamura, 40...e4

La variante de Moscou, 3.Fb5+ est une ouverture très solide contre la défense Sicilienne. On se souviendra aussi de la récente victoire de Sergei Tiviakov sur Vishy Anand en avril 2012 lors du championnat allemand. Toujours est-il que ce ne pouvait pas être une grande surprise pour Hikaru Nakamura aujourd'hui. Cette variante de Moscou offre l'occasion de mettre en place un étau de Maroczy - avec des pions blancs en e4 et c4 qui cadenassent la case d5, empêchant (ou plus précisément limitant) la poussée libératrice noire ...d6-d5. Evidemment, cette ligne n'a pas que des avantages. Si elle est solide, elle ne permet plus d'attaquer aussi facilement. Le premier diagramme, après 19.Fg1, illustre assez bien la situation : les Blancs n'ont pas véritablement de jeu actif alors que les Noirs ont des Cavaliers superbement postés, un Fou en g7 efficace et un pion d6 qui n'est pas prêt d'être menacé. Cerise sur la gâteau : Tiviakov n'a plus que 20 minutes à la pendule contre 1 heure pour l'Américain. Ces avantages en poche, Hikaru va donc se lancer dans les opérations actives. Les Noirs poussent 25...f5!?, un coup agressif qui va dévier le pion e4 et donc desserrer un peu l'étau. Et dans le deuxième diagramme, Nakamura pousse le fameux 30...d5!. Le centre blanc vole en éclats et la solidité blanche se transforme immédiatement en passivité ! C'est ce qui arrive «quand Maroczy ne serre pas», pour reprendre le titre d'un article lu il y a longtemps. Hikaru Nakamura s'empare de la seconde rangée, pousse ...e5 et Sergei Tiviakov est aux abois. Le contrôle du temps est cependant passé, voir le troisième diagramme, et le Néerlandais se défend admirablement jusqu'à obtenir le demi-point.

Hou Yifan - Anish Giri
www.univechess.nl (DR)
Sergei Tiviakov - Hikaru Nakamura
www.univechess.nl (DR)
Hou-Giri, 26...Cc7
Hou-Giri, 39...Td3

Pas de surprise dans l'ouverture non plus pour Hou Yifan - qui doublait les Blancs - la Chinoise a joué «son» 6.f4 contre la Sicilienne Najdorf d'Anish Giri. Il faut dire qu'avec 18 parties, 12 victoires - dont une récente contre Le Quang Liem (2714) à Caleta en 2012 - et zéro défaite, elle n'avait aucune raison d'y renoncer. Le moment critique est apparu dans la position du diagramme, après 26...Cc7. Les Noirs vont gagner le pion d5, mais les Blancs ont tout prévu : 27.Cf5 Dxd5 28.Dg4 (menace Ch6+) et Anish Giri a rendu immédiatement le pion par 28...h5 29.Dxh5. Les Blancs se sont débarrassés de leur seule faiblesse (le pion e4 qui était passé en d5), la structure de pions est égale, le matériel est égal, et la position aussi même si les pièces blanches sont plus actives. Petit bémol cependant pour Hou Yifan : plus que 9 minutes au 30e coup pour 28 à Giri. Ce zeitnot n'empêchera pas la jeune prodige, dans le second diagramme après 39...Td3, de gagner un pion par 40.Dxg5. Sur 41.Txf3 Dc5+!. Les Dames sont échangées en d6 et la finale de Cavaliers, malgré le pion de plus des Blancs, s'achève par la nulle.

Résultats de la ronde 1 du 21 Octobre 2012
Nakamura, Hikaru 2786 Giri, Anish 2730 : 1-0 (64) Espagnole berlinoise
Hou, Yifan 2605 Tiviakov, Sergei 2659 : ½-½ (41) Française Rubinstein
Hou-Tiviakov, 18...Tfd8

Des ouvertures quelque peu délaissées à haut niveau reviennent parfois par vagues. En ce moment c'est le tour de la défense Française, que Sergei Tiviakov joue seulement depuis décembre 2011. Hou Yifan préfère changer de 6.Fg5 et 6.Fd3 qu'elle avait déjà joué, joue 6.Fe3, et dès le 11e coup la partie sortait des bases de données. Dans la position du diagramme, après 18...Tfd8, il ne reste plus que 11 minutes à chacun des joueurs et la joueuse chinoise prend, à notre avis, un léger avantage par 19.Fg5 Te8 20.Fxg6 fxg6 21.Td7. Cependant, avec si peu de temps à la pendule, Hou Yifan ne prend pas de risques inutiles et cherche à échanger les Tours : 23.Td8. Tiviakov joue alors 23...b5!?, Hou Yifan insiste sur les échanges et la nulle est signée dans une finale avec des Fous de couleur opposée sitôt le contrôle du temps atteint.

Nakamura-Giri, 32...fxe6
Nakamura-Giri, 50.Tb1
Nakamura-Giri, 61.Ff6
La variante berlinoise de l'Espagnole est toujours aussi solide. Hikaru Nakamura n'a obtenu aucun avantage d'ouverture malgré de longues réflexions. Les joueurs suivent d'abord une très vieille rencontre Steinitz,W-Zukertort,J USA 1886, 0-1 (39), où Steinitz pointe aussi le coup amusant Fc7. 14.a4 est par contre un nouveau coup par rapport au 14.Cd2 d'une partie Smeets,J (2662)-Kramnik,V (2784) Wijk aan Zee NED 2011, ½-½ en 21. Après une vingtaine de coups Anish Giri possède la paire de Fous et une meilleure structure de pions, alors que l'Américain a des pièces plus actives. C'est pourtant Hikaru qui refuse de répéter les coups, même si rien ne prouve que le joueur néerlandais les auraient répété trois fois. En proposant l'échange des Dames au 31e coup, Giri semble se contenter de l'égalité. Voir le diagramme après 32...fxe6. Etait-ce vraiment la meilleure façon de continuer ? Pas si sûr, car Nakamura en profite pour «visser» son adversaire dans une position où paire de Fous noirs ne sert à rien alors que les Blancs ont conservé leur activité. Le joueur américain place alors ses pièces de façon optimale avant de se décider à modifier la structure et le rapport matériel. Voir le deuxième diagramme après 50.Tb1. Giri doit se défaire de sa paire de Fous par 50...Fxa5 51.Cxb7 Fxb7 52.Txb7+ Re8! (seul coup), 53.Tg7. Finalement, à force d'insister, Hikaru va pousser son adversaire à la faute. Dans le troisième diagramme, après 61.Ff6, Giri se trompe,  joue 61...Fe7?? et Nakamura gagne par 62.g6! f3+ 63.Rxf3 Th5 64.Fe5 1-0. Hikaru Nakamura twittait le titre d'une chanson de Billy Ocean : «When the going gets tough, the tough get going!», soit : «Quand les conditions deviennent difficiles, les difficultés arrivent..»

Hikaru Nakamura

Hikaru Nakamura, 2786 Elo

Né en 1987, il est le meilleur joueur américain depuis Bobby Fischer. Le Champion des Etats Unis 2012 a obtenu le titre de Grand Maître à 15 ans et 79 jours, battant de 3 mois le précédent record américain détenu par le vainqueur du match de 1972 à Reykjavik.

Vainqueur du tournoi Tata Steel 2011, le joueur américain n'a pas connu de réussite lors de la 1ère étape du Grand Prix Fide de Londres, terminant 12e et dernier avec 4 points.

Anish Giri

Anish Giri, 2730 Elo

Né d'un père népalais et d'une mère russe, il a d'abord vécu à Saint Petersbourg, puis au Japon. Il s'est installé avec sa famille aux Pays-Bas en 2008. Il remporte le titre national en 2009, 2011 et 2012.

Meilleur joueur néerlandais, il n'est âgé que de 18 ans et pointe déjà à la 24e place mondiale dans le dernier classement paru. Tout comme Nakamura, il a réalisé une performance décevante au Grand Prix de Londres (11e avec 4 points).

Sergei Tiviakov

Sergei Tiviakov, 2659 Elo

Né en 1973 en Russie, il a remporté successivement les Championnats du Monde moins de 16 ans en 1989, puis moins de 18 ans en 1990. Au début du siècle il obtient sa naturalisation néerlandaise. Il est membre de l'équipe des Pays-Bas, double championne d'Europe en 2001 à Leon et en 2005 à Göteborg. A titre individuel, Sergei Tiviakov a gagné le Championnat des Pays-Bas en 2006 et 2007. Sa principale performance est le titre de Champion d'Europe 2008 obtenu à Plovdiv. Il occupe actuellement la 96e place du classement mondial.

Hou Yifan

Hou Yifan, 2605 Elo

Née en 1994, elle a connu une ascension fulgurante, décrochant de nombreux records de précocité dont celui de plus jeune femme à obtenir le titre de Grand Maître, et plus jeune participante à une finale de Championnat du Monde en 2008. En 2010, en finale du Championnat du Monde, elle bat sa compatriote Ruan Lufei et remporte le titre. En 2011, elle termine 1ère avec Nigel Short du tournoi de Gibraltar, où elle bat notamment Judit Polgar, Le Qang Liem et Alexei Shirov. Elle est la 3e joueuse mondiale, derrière Judit Polgar et Koneru Humpy.

Le lieu du tournoi
Programme  
21 octobre 2012 1ère ronde 14h00
22 octobre 2012 2e ronde 14h00
23 octobre 2012 3e ronde 14h00
24 octobre 2012 Repos -------
25 octobre 2012 4e ronde 14h00
26 octobre 2012 5e ronde 14h00
27 octobre 2012 6e ronde 14h00



 


 



Publié le 25/10/2012 - 19:00 , Mis à jour le 27/10/2012 - 18:43
Les réactions (2)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
europeechecs - 19/10/2012 10:47
@Shoupeth : nous parlions du record de précocité pour un Américain. Notre formulation était ambiguë, nous l'avons modifié.

Shoupeth - 19/10/2012 09:52
Petite précision :
depuis Fischer le record de précocité a été battu de nombreuses fois mais pas par Nakamura.