1943-2008 - Numéro Spécial Bobby Fischer
64 ans, 64 cases. C'était le Mozart des échecs. GMI à 15 ans. Sacré 11e champion du monde à 29 ans. Il n'a légué aucune école, formé aucun espoir. Il a été incarcéré au Japon. Il est mort loin de tous ses amis en Islande. Qui était Bobby Fischer ?

Lisez ce numéro Collector en vous connectant sur :
www.europe-echecs.com/en-ligne/liste-revues.php
Abonnez-vous à la revue Europe Echecs sur :
www.europe-echecs.com/abonner.php

1. Le Mozart des Echecs

C'était le titre d'un article publié dans Europe Echecs en novembre 1960. Fischer a 17 ans : « Esprit vif, mais résultats inégaux. Grand timide, parfois fanfaron. Facilement heurté. Bonnes qualités physiques. Concentration extraordinaire... » Ce portrait saisissant ouvre ce dossier spécial consacré à Bobby Fischer : « Quand il perdait aux échecs, il se retirait dans un coin pour pleurer. » Vous y retrouverez quatre parties analysées par Fischer, dont ses deux Immortelles contre les frères Robert et Donald Byrne.

Bobby Fischer 11e Champion du Monde commente

D. Byrne - R. Fischer
Défense Grünfeld [D97]
Mémorial Rosenwald 1956 (8)

12...xc3 13.bxc3 xe4
Les Noirs sacrifient la qualité pour un pion et une forte attaque.

14.xe7 b6!
Les Blancs n'ont pas vu ce coup. Si 14...e8? 15.d3!

15.c4
Si 15.xf8 xf8 16.b3 xc3! 17.xb6 (17.xc3?? b4 gagne) 17...axb6 18.a1 e8+ 19.d2 e4+ 20.c2 xf2 21.g1 f5+ gagne.

15...xc3 16.c5 fe8+ 17.f1 e6!

Un sacrifice de Dame sensationnel qui amène un gain forcé ! Toutefois pas 17...b5? 18.xf7+ xf7 19.b3+ e6 20.g5+ g8 21.xe6 xd4 22.xd4+ xb3 23.xb3 et les Blancs gagnent.

Fischer tel que je l'ai vu...

Ils avaient côtoyé Fischer. Après sa mort, le 17 janvier, à quoi bon cultiver le culte du secret ? Zinser se souvient de Monaco 1967 et des Olympiades de La Havane, Kasparov de l'impact du match de 1972, Karpov de son match avorté de 1975, Ljubojevic de Fischer et de ses amis yougoslaves, Seirawan de Sveti Stefan en 1992, Timman du choc ressenti à l'annonce de sa mort.

Candidats 1971 - 6-0 / 6-0 / 6,5-2,5

Après ces trois victoires par KO, il ne lui reste plus que quelques marches à gravir ! Où l'on voit que le bloc soviétique avait commencé à craquer en relisant Botvinnik, Korchnoï, Kotov, Petrossian, Polugaïevsky, Spassky et Taïmanov.

Reykjavik 1972 - « J'avais la fièvre... Il était ravagé »

« Le Superman d'une autre planète », avait titré Nicolas Rossolimo. Le « Match du Siècle » vu par Boris Spassky, témoignage exceptionnel, Larry Evans et Albéric O'Kelly, d'après les reportages de l'époque d'Europe Echecs.

Arrabal - Regina ou la clé du mystère Fischer

Chroniqueur échiquéen de L'Express et écrivain iconoclaste. Ce poète et dramaturge avait collaboré avec Dali, Picasso. Il n'y avait que Fernando Arrabal pour dévoiler l'innocence de Bobby l'Américain, héros tragique du 20e siècle...

Créativité & Finales

« La perfection n'a pas de style », confiait Najdorf à Seirawan lorsqu'il parlait de Fischer. Les GMI Sutovsky et Anic explorent deux des plus belles facettes du jeu de l'Américain : ses manœuvres « uppercut », son art des finales.

Corus Wijk aan Zee - Sous l'ombre de Fischer

Magnus Carlsen est-il le nouveau Fischer ? La réponse est dans ce numéro Collector spécial Fischer ! Comme Aronian, Movsesian et Caruana, vainqueurs du A, du B et du C, Topalov inoubliable contre Kramnik, Bacrot, Fontaine et Susan Polgar, « super Magnus » analyse les plus belles parties de cette 70e édition.

Bonus

Un Faites-Vous la Main spécial : 18 combinaisons signées Fischer.
La bibliographie de Fischer par Georges Bertola.


Publié le 03/03/2008 - 00:05 , Mis à jour le 01/04/2008 - 11:41