23e tournoi d'échecs de Leon
Du 3 au 7 juin s'est déroulé le 23e Tournoi de la ville de Leon (Espagne). En finale, Boris Gelfand s'impose face à Levon Aronian. A noter la partie de 161 coups en demi-finale entre Aronian et Dominguez.

Chaque éliminatoire est composée de 4 parties de 20 minutes par joueur avec un incrément de 10 secondes par coup. En cas d'égalité après les 4 parties, suivra un match en 2 parties de 5 minutes et si l'égalité persiste, un blitz « mort subite » avec 4 minutes pour les Blancs et 5 pour les Noirs.

  Parties en direct à partir de 16h30.
  Site officiel : http://www.elajedrezdelfuturo.com

  Parties aimablement communiquées par Mark Crowther, de The week in chess

Programme

03 Juin : inauguration
04 Juin : 1ère demi-finale Gelfand - Vallejo Pons
05 Juin : 2nde demi-finale Dominguez - Aronian
06 Juin : Finale


Finale

C'est Boris Gelfand qui remporte le 23e tournoi international de la ville de Leon. Comme en demi-finale, c'est aux départages que le Grand Maître israélien a fait merveille. Malheureusement, comme hier, les problèmes informatiques ont empêché les internautes de suivre ce match en entier.

1Levon Aronian-Boris Gelfand:½-½(78)Partie anglaise
2Boris Gelfand-Levon Aronian:½-½(40)Défense catalane
3Levon Aronian-Boris Gelfand:1-0(78)Partie anglaise
4Boris Gelfand-Levon Aronian:1-0(63)Défense nimzo-indienne
Dep1Boris Gelfand-Levon Aronian:1-0(40)Défense Nimzo-indienne
Dep2Levon Aronian-Boris Gelfand:0-1(23)Partie anglaise


2nde demi-finale

161 coups ! La dernière partie de la demi-finale opposant Levon Aronian au joueur cubain Leinier Dominguez n'est pas loin de constituer un record. Après s'être chauffés lors des 3 premières rondes (nulles en 19, 35, 50 coups), les deux joueurs ont fait le spectacle dans la dernière partie. Malheureusement, un problème informatique priva une partie des internautes de cette partie.

Levon Aronian - Leinier Dominguez : 2,5-1,5

1Leinier Dominguez-Levon Aronian½-½(19)Partie espagnole
2Levon Aronian-Leinier Dominguez½-½(35)Gambit Dame accepté
3Leinier Dominguez-Levon Aronian½-½(50)Partie espagnole
4Levon Aronian-Leinier Dominguez1-0(161)Gambit Dame accepté


1ère demi-finale

Les 4 premières parties se sont toutes achevées sur un score de parité. Il a donc fallu recourir aux départages. Et c'est l'Israélien Boris Gelfand qui s'est finalement imposé, grâce à sa victoire lors de la 1ère partie de ces départages.

Boris Gelfand - Francisco Vallejo Pons : 3,5-2,5

1Francisco Vallejo Pons-Boris Gelfand½-½(67)Défense Petroff
2Boris Gelfand-Francisco Vallejo Pons½-½(26)Gambit Blumenfeld
3Francisco Vallejo Pons-Boris Gelfand½-½(70)(Défense Petroff)
4Boris Gelfand-Francisco Vallejo Pons½-½(39)Défense Nimzo-indienne
dep. 1Boris Gelfand-Francisco Vallejo Pons1-0(32)Défense Nimzo-indienne
dep. 2Francisco Vallejo Pons-Boris Gelfand½-½(71)Début Larsen


Un peu d'histoire

Ville fondée en l'an 68 de l'ère chrétienne. Son nom vient du latin legio en relation avec la legio VII Gemina, légion romaine qui prit place dans l'actuel emprise de la ville afin d'assurer le contrôle et la sécurité du transport de l'or extrait de la province, spécialement à Las Médulas. Un des centurions, San Marcelo, devait être martyrisé au IIIe siècle avec sa femme et ses fils. León fut prise par les Wisigoths.

Elle fut conquise par les musulmans en 712. Désertée suite à l'invasion musulmane en 717, la ville garda néanmoins le nom de Legionis, qui donna León. Vers 846, un groupe de mozárabes (chrétiens alors sous domination musulmane) tenta de reconquérir la ville, mais une attaque musulmane mit fin à cette initiative.

En 856, sous le règne d'Ordoño Ier d'Oviedo, une tentative de reconquête eut lieu, avec succès cette fois, et, plus tard, le roi Ordoño II en fit la capitale du royaume asturléonien en 914. Au Xe siècle, sous le règne d'Alphonse III le Grand, avec l'expansion du territoire, le roi asturien et ses descendants bâtirent les murailles sur les ruines de fortifications romaines. León devint un royaume chrétien indépendant vers 910, lorsque les Asturies furent partagées entre les trois fils d'Alphonse III, après l'abdication de ce dernier. Pillée par Almanzor vers 987, elle fut reconstruite et repeuplée par Alphonse V qui lui accorda la prérogative de 1017, ce qui permit, joint au courant de personnes, de cultures, d'arts et d'idées apporté par le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, la croissance et la divertification de la vie économique de la ville. De ce fait, des quartiers artisanaux et commerçants apparurent, dès le XIIIe siècle, et prirent part au gouvernement municipal. Un document royal du XIe siècle cite la juderia de Puerite Castro. L'aljamia, la communauté juive se trouvait en effet sur le coteau voisin. Elle fut supprimée au XIIe siècle. Durant le bas Moyen Âge, la ville dut sa période de prospérité à l'élevage. Au XVIe siècle débuta son déclin démographique et économique qui perdurera jusqu'au XIXe siècle.

En juillet 1936, elle rallia le soulèvement nationaliste contre la république.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le%C3%B3n_%28Espagne%29


Un peu de géographie

Carte fournie par http://www.openstreetmap.org

Publié le 04/06/2010 - 22:14 , Mis à jour le 07/06/2010 - 10:18