41e Festival de Bienne : Evgeny Alekseev nouveau roi de Bienne
Le suspense a duré jusqu'au bout. Evgeny Alekseev s'est défait après 4 matche de départage du Cubain Leinier Dominguez.

Tournoi des grands maîtres

Six grands maîtres de premier plan prennent part cet été au tournoi sur invitation du 41e Festival international d'Échecs de Bienne, qui se déroule en dix rondes du 19 juillet au 1er août 2008.
Site officiel : www.bielchessfestival.ch
Ne manquez pas de visiter le blog du père de Magnus, Henrik Carlsen : http://blog.magnuschess.com/

Joueur Elo Age Nat Score Do Al Ca Ba On Pe Perf Chg
1: Dominguez Perez, Lenier 2708 gm 25 CUB 6.5 / 10 XX =1 == 10 =1 =1 2792 +11
2: Alekseev, Evgeny 2708 gm 23 RUS 6.5 / 10 =0 XX =1 10 =1 11 2792 +11
3: Carlsen, Magnus 2775 gm 18 NOR 6.0 / 10 == =0 XX 1= == 11 2741 -5
4: Bacrot, Etienne 2691 gm 25 FRA 5.5 / 10 01 01 0= XX =1 1= 2722 +4
5: Onischuk, Alexander 2670 gm 33 USA 4.0 / 10 =0 =0 == =0 XX 1= 2618 -7
6: Pelletier, Yannick 2569 gm 32 SUI 1.5 / 10 =0 00 00 0= 0= XX 2414 -16

Résultats de la ronde 10

Evgeny Alekseev(2708)-Yannick Pelletier(2569):1-0(43)Défense Grünfeld
Magnus Carlsen(2775)-Alexander Onischuk(2670):½-½(36)Partie espagnole
Etienne Bacrot(2691)-Lenier Dominguez(2708):1-0(36)Gambit-Dame accepté


L'année de la Russie au Festival de Bienne

Quelques heures après le surprenant succès d'Evgeny Alekseev (22 ans, Saint-Pétersbourg) dans le tournoi des grands maîtres de Bienne, l'Open des maîtres s'est achevé sur une victoire finale de Vladimir Belov (23 ans, Moscou), premier devant 120 concurrents. Meilleur Suisse, le Zurichois Florian Jenni termine à un excellent 14e rang.

La Russie a ainsi triomphé dans les deux principales épreuves du 41e Festival international de Bienne. Avec en plus les deux médailles d'or du Moscovite Boris Grachev dans les tournois de parties rapides et de blitz (disputés voici quelques jours), les représentants russes ont marqué avec éclat la quinzaine noire et blanche du 3e plus ancien Festival européen.

Jeudi soir, le tournoi des grands maîtres s'était conclu par un incroyable retournement de situation, avec l'échec au poteau du Cubain Leinier Dominguez, subissant lors de l'ultime ronde une première défaite mortifiante et laissant le Russe Evgeny Alekseev revenir à sa hauteur. Des matches de départage étaient nécessaires. Après deux nuls en parties rapides et un autre en blitz, un dernier acte, toujours en blitz, consacrait le grand maître de Saint-Pétersbourg.

Les organisateurs tirent un bilan très satisfaisant de la cuvée 2008. Le tournoi des grands maîtres, avec son attraction Magnus Carlsen, a attiré l'attention de tous les amateurs d'échecs. Les sites de fréquentation du site internet, notamment pour suivre les parties en direct, ont une fois encore augmenté (environ 30'000 visiteurs différents par jouer et 1,5 million de clicks). Enfin, avec 650 participants répartis sur 10 tournois, le Festival réalise son 2e meilleur chiffre depuis 1997, un brin inférieur à celui de l'été dernier, mais qui avait été synonyme d'édition-jubilé et de moyens financiers supérieurs.

La 42e édition du Festival est déjà agendée. Elle se déroulera du 18 au 31 juillet 2009.

OPEN DES MAITRES, Classement final (11 rondes, 121 participants)

  1. Vladimir Belov (Rus) 8,5 pts
  2. Sébastien Mazé (Fra), 3. Boris Grachev (Rus), 4. Boris Avrukh (Isr), 5. Leonid Kritz (All), 6. Ivan Ivanisevic (Srb), 7. Christian Bauer (Fra), 8. Falko Bindrich (All) tous 8 pts
  9. Alexey Kim (Cds), 10. Evgeny Gleizerov (Rus), 11. Mas Hafizuhelmi (Malaisie), 12. Peter Benkovic (Srb), 13. Mikhail Ulibin (Rus), 14. Florian Jenni (Sui/Zurich), 15. Jure Skoberne (Slo) tous 7,5 pts

Les premiers Suisses: 21. Werner Hug (Embrach) 7 pts, 35. Markus Klauser (Belp), 37. Alexander Domont (Genève) tous 6,5 pts. 43. David Burnier (Clarens), 44. Michel Georg (Bienne), 45. Roland Loetscher (Aarwangen), 50. Bruno Kamber (Olten), 52. Andreas Huss (Lausanne), 53. Sebastian Müheim (Bätterkinden) tous 6 pts.


Résultats de la ronde 9

Lenier Dominguez(2708)-Magnus Carlsen(2775):½-½(52)Sicilienne Dragon
Yannick Pelletier(2569)-Etienne Bacrot(2691):½-½(22) Défense semi-slave
Alexander Onischuk(2670)-Evgeny Alekseev(2708):0-1(52)Défense Ouest-Indienne


Leinier Dominguez proche du sacre

Trois hommes peuvent encore prétendre à la victoire finale jeudi: Dominguez, Carlsen et Alekseev.

Le tournoi des grands maîtres de Bienne aura droit à son feu d'artifice! Le suspense est en effet total avant la 10e et dernière ronde de ce jeudi après-midi, où trois joueurs peuvent encore espérer s'imposer. Leader imperturbable, Leinier Dominguez (24 ans, no 25 mondial) détient clairement les meilleures cartes et demeure le seul acteur maître de son destin. Avec 6,5 points, le Cubain possède un point d'avance sur le Norvégien Magnus Carlsen (17 ans, no 6) et le Russe Evgeny Alekseev (22 ans, no 26). Face à Etienne Bacrot dans quelques heures, un partage du point suffira à son bonheur.

Leinier Dominguez a pourtant raté une balle de match mercredi. Dans le choc au sommet face au tenant du titre Magnus Carlsen, le joueur de Guines (près de La Havane) a livré une magnifique partie, offensive et prenant des risques qui auraient pu s'achever sur un succès et donc sur l'assurance de terminer au premier rang. «La position était peut-être gagnante, mais je n'ai finalement pas trouvé le coup décisif», regrette Leinier Dominguez, qui a notamment forcé Magnus Carlsen, sous pression, à échanger sa dame contre deux tours. Le Norvégien appréciait d'avoir sauvé le demi-point, après 52 coups difficiles.

Avant la dernière ronde, tout est encore possible: une victoire ou un nul de Dominguez lui assurera la médaille d'or. En cas de défaite du Cubain et de victoires de Carlsen (face à Onischuk) et/ou Alekseev (face à Pelletier), des barrages en parties rapides et blitz départageront dans la soirée les 2 (ou 3) leaders à égalité. Coriace, Evgeny Alekseev a en effet préservé ses chances en prenant le dessus sur Alexander Onischuk hier après-midi.

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 9 DES 11 RONDES: (121 participants)

  1. Sébastien Mazé (Fra) 7,5 pts
  2. Vladimir Belov (Rus), Boris Avrukh (Isr), Christian Bauer (Fra), Leonid Kritz (All) 7 pts
  6. Boris Grachev (Rus), Ilia Smirin (Isr), Husein Nezad (Qat), Alexey Kim (CdS), Mas Hafizuhelmi (Malaisie), Miso Cebalo (Cro) 6,5 pts

Les premiers Suisses: 20. Werner Hug 6 pts, 26. Florian Jenni, 32 Alexandre Domont, 33. Markus Klauser, 34. David Burnier 5,5 pts

Résultats de la ronde 8


Evgeny Alekseev(2708)-Lenier Dominguez(2708):(½-½)(53)Gambit dame refusé
Etienne Bacrot(2691)-Magnus Carlsen(2775):(½-½)(31) Défense Nimzo-Indienne
Yannick Pelletier(2569)-Alexander Onischuk(2670):(0-1)(45)Sicilienne Najdorf


Leinier Dominguez dans la forme de sa vie

Le Cubain creuse l'écart face à Magnus Carlsen. Place à une finale avant la lettre mercredi après-midi entre les deux joueurs.

Leinier Dominguez deviendra-t-il dans quelques heures le premier vainqueur cubain du tournoi des grands maîtres de Bienne? Dans la forme de sa vie, le numéro 25 mondial (2708 points Elo) a fait le trou au classement après 8 des 10 rondes, totalisant 6 points, soit un de plus que son poursuivant immédiat, Magnus Carlsen, le dernier à pouvoir le priver du titre.

Le hasard du calendrier fait bien les choses: ce mercredi, dès 14 h, c'est une véritable finale avant la lettre qui sera proposée aux amateurs d'échecs. Leinier Dominguez (avec l'avantage des blancs) en découdra avec Magnus Carlsen. Le prodige norvégien (17 ans) jouera ainsi très gros s'il entend conserver sa couronne biennoise: tout faux pas lui est interdit pour conserver l'espoir.

Mardi après-midi, brillant en finale, Leinier Dominguez a fêté sa 3e victoire consécutive (la 4e en 5 matches!), qui plus est avec les pièces noires, en 45 coups, face au Russe Evgeny Alekseev (no 26 mondial). «Je n'ai jamais joué aussi bien dans ma carrière,» explique le meilleur joueur d'Amérique centrale et latine, qui habite à Guines, à une trentaine de kilomètres de La Havane. Considéré comme l'une des étoiles montantes des échecs, Leinier Dominguez confirme avec éclat qu'il a l'étoffe des tout grands.

Sur les autres échiquiers, Etienne Bacrot et Magnus Carlsen, tous les deux bien préparés et solides, ne sont pas parvenus à se départager (31 coups). Pas plus que Yannick Pelletier et Alexander Onischuk. Le Biennois met ainsi un terme à une série noire de cinq défaites consécutives.

Dans l'Open des maîtres, Sébastien Mazé poursuit sa marche en avant. Après 8 des 11 rondes, le grand maître de Montpellier (beau vainqueur du Russe Grachev) conserve seul la 1re place, avec 7 points. Derrière lui, trois hommes le talonnent à une demi-longueur: le Russe Vladimir Belov, l'Israélien Boris Avrukh et le Français Christian Bauer.

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 8 RONDES:

(121 participants)

  1. Sébastien Mazé (Fra) 7 pts
  2. Vladimir Belov (Rus), Boris Avrukh (Isr), Christian Bauer (Fra) 6,5 pts
  5. David Berczes (Hon), Leonid Kritz (All), Ivan Ivanisevic (Srb) 6 pts
  Les premiers Suisses: 20. Florian Jenni 5,5 pts, 28. Werner Hug 5 pts, 30. Damian Karrer, 31. Roland Loetscher 5 pts

Résultats de la ronde 7

Magnus Carlsen(2775)-Evgeny Alekseev(2708):0-1(84)Espagnole fermée
Lenier Dominguez(2708)-Yannick Pelletier(2569):1-0(56)Espagnole fermée
Alexander Onischuk(2670)-Etienne Bacrot(2691):0-1(55)Défense Benoni

Coup de théâtre au Festival de Bienne!

Coup de théâtre au tournoi des grands maîtres de Bienne et changement de leader inattendu! Victime de son tempérament et de son ambition légitime, Magnus Carlsen a craqué après 84 coups et 6 h 50 de jeu face au Russe Evgeny Alekseev, subissant sa première défaite du tournoi et cédant son fauteuil de leader au Cubain Leinier Dominguez, qui a profité à son tour de la méforme persistante du Biennois Yannick Pelletier.

Le défi était alléchant pour Magnus Carlsen: numéro 6 officiel, mais numéro 2 virtuel de la hiérarchie mondiale des échecs (qui n'a en fait pas encore intégré son dernier tournoi victorieux en Ukraine), le prodige norvégien (17 ans) serait devenu lundi numéro un mondial à Bienne, s'il s'était défait d'Evgeny Alekseev! Ce qui explique sa ténacité et son audace à poursuivre une partie qui, pour les spécialistes, devait déboucher sur un nul. Alekseev, froidement, n'a pris aucun risque, a proposé plusieurs fois le match nul, avant de profiter des imprécisions de Carlsen dans la finale (surtout depuis le 66e coup et l'échange de dames), avec une poignée de secondes restant au compteur.

Sans faire grand bruit et désormais seul grand maître invaincu, l'étoile montante des échecs Leinier Dominguez (numéro 25 mondial) s'empare de la première place provisoire du tournoi. Ce mardi, le joueur de la Havane en découdra avec Alekseev, avant de se retrouver mercredi face à Magnus Carlsen dans un choc aux allures de finale.

A noter aussi les exploits des Français au Palais des Congrès. Etienne Bacrot a fêté dans le tournoi sur invitation sa 3e victoire consécutive (brillant face à Onischuk), alors que Sébastien Mazé a pris seul les commandes de l'Open des maîtres. Le grand maître établi à Montpellier (24 ans, 2553 points Elo) totalise 6 points après des 7 des 11 rondes, mais rien n'est encore joué: derrière lui, neuf poursuivants le talonnent à une demi-longueur seulement.

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 7 RONDES:

(121 participants)

  1. Sébastien Mazé (Fra) 6 pts
  2. Ilia Smirin (Isr), David Berczes (Hon), Boris Grachev (Rus), Daniel Hausrath (All), Vladimir Belov (Rus), Boris Avrukh (Isr), Leonid Kritz (All), Christian Bauer (Fra), Alexander Cherniaev (Rus) tous 5,5 pts
  Les premiers Suisses: 24. Florian Jenni, 29. Werner Hug, 30. Bruno Kamber tous 4,5 pts,

Résultats de la ronde 6

Etienne Bacrot(2691)-Evgeny Alekseev(2708):1-0(43)Bogo-Indienne
Yannick Pelletier(2569)-Magnus Carlsen(2775):0-1(40)Ouest-Indienne
Alexander Onischuk(2670)-Lenier Dominguez(2708):0-1(91)Défense Grunfeld

Dominguez à la poursuite de Carlsen

Les trois matches de la 6e ronde du tournoi des grands maîtres de Bienne se sont achevés samedi avec un vainqueur. Le Norvégien Magnus Carlsen (3 victoires, 3 nuls jusqu'à présent) a repris seul les commandes, avec un demi-point d'avance sur le Cubain Leinier Dominguez (no 25 mondial), seul autre joueur à n'avoir pas encore connu la défaite.

Magnus Carlsen (no 6 mondial) a profité du manque de confiance et... de temps à l'horloge de Yannick Pelletier pour prendre le dessus sur le Biennois, lanterne rouge. Une belle combinaison du Français Etienne Bacrot a fait plier le Russe Evgeny Alekseev, alors que Leinier Dominguez s'est imposé en 91 coups et 7 heures face à Alexander Onischuk. L'Américain a connu le rare privilège à ce niveau de perdre une finale de cavalier (pour lui) contre tour et cavalier (pour Dominguez). Leinier Dominguez a ainsi fait aussi bien qu'un certain Garry Kasparov, vainqueur en 1996 de Judit Polgar dans une situation similaire à Dos Hermanas (Espagne).

Le Palais des Congrès fut dimanche le théâtre du championnat suisse de blitz (parties-éclair de 5 minutes) à participation internationale. Le Russe Boris Grachev (no 85 mondial, 2640 points Elo) s'est de nouveau illustré. Déjà vainqueur voici une semaine du championnat suisse de parties rapides, le Moscovite de 22 ans a une fois encore décroché la médaille d'or (10,5 points en 13 matches), juste devant l'Israélien Boris Avrukh (10) et le Slovène Jure Skoberne (9,5). Meilleur Helvète, le Zurichois Nedeljko Kelecevic (12e, avec 9 points) est sacré champion suisse de la spécialité (un premier titre pour le joueur de Winterthour, fraîchement naturalisé), devant le Bernois Afrim Fejzullahu (qui totalise pourtant le même nombre de points) et le Saint-Gallois Marc Potterat.

CHAMPIONNAT SUISSE DE BLITZ, CLASSEMENT FINAL

(13 rondes, 119 joueurs)

  1. Boris Grachev (Rus) 10,5 pts, 2. Boris Avrukh (Isr) 10 pts, 3. Jure Skoberne (Slo), 4. Christian Bauer (Fra), 5. R.B. Ramesh (Ind), 6. Sébastien Mazé (Fra) : 9,5 pts.
  7. Ivan Ivanisevic (Srb), 8. Etienne Bacrot (Fra), 9. Aleksander Kovacevic (Srb), 10. Miso Cebalo (Cro), 11. Alexander Cherniaev (Rus), 12. Nedeljko Kelecevic (Winterthour, champion suisse), 13. Afrim Fejzullahu (Ostermundigen, argent) : 9,0 pts.
  Puis: 15. Marc Potterat (Saint-Gall, bronze) : 8,5 pts

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 6 RONDES:

(121 participants)

1. David Berczes (Hon), Sébastien Mazé (Fra), Boris Grachev (Rus), Evgeny Gleizerov (Rus), Vladimir Belov (Rus), Daniel Hausrath (All) : 5,0 pts

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Résultats de la ronde 5

Evgeny Alekseev(2708)-Alexander Onischuk(2670):½-½(34)Partie Italienne
Magnus Carlsen(2775)-Lenier Dominguez(2708):½-½(24)Najdorf avec 5.h3
Etienne Bacrot(2691)-Yannick Pelletier(2569):1-0(34)Défense Philidor

Yannick Pelletier s'enfonce

A mi-parcours, le suspense reste entier au tournoi des grands maîtres de Bienne, avec toujours quatre joueurs séparés par un minuscule demi-point. Vendredi, les leaders Magnus Carlsen (Norvège) et Evgeny Alekseev (Russie), qui évoluaient tous deux avec les pièces blanches, ont dû se contenter d'un nul, opposés à leurs poursuivants immédiats, soit respectivement Leinier Dominguez (Cuba) et Alexander Onischuk (USA).

Une fois de plus, Magnus Carlsen (17 ans, no 6 mondial), très agressif, a fait le spectacle, en sacrifiant un cavalier et prenant de véritables risques. Mais son rival, Leinier Dominguez, a su trouver les parades et forcer une répétition de coups, équivalente à un nul au terme de 26 coups. Dans le duel des mal classés, le Français Etienne Bacrot a fêté son premier succès de l'exercice, enfonçant encore plus Yannick Pelletier, craquant au premier contrôle de temps après 34 coups et menacé de perdre un pion. Avec 4 revers en 5 matches, le Biennois vit les heures les plus difficiles de sa carrière dans un tournoi des grands maîtres qui lui a toujours souri par le passé.

A la moitié du tournoi, les statistiques affichent 46% de parties achevées avec un vainqueur, soit un pourcentage plutôt élevé à ce niveau. A noter pourtant que seuls deux joueurs ont collectionné les défaites: Bacrot (3) et Pelletier (4). Tous les autres grands maîtres demeurent invaincus.

Dans l'Open des maîtres, un duo russe mène le bal après 5 rondes. Boris Grachev (2640 points Elo) et Evgeny Gleizerov (2549) totalisent 4,5 points. Ils précèdent 16 joueurs d'un demi-point. Parmi eux le maître international zurichois, Werner Hug.

Les grands maîtres disputeront samedi leur 6e ronde, avant de goûter le lendemain à leur dernier jour de repos. Dimanche, le Palais des Congrès sera notamment le théâtre du championnat suisse de blitz (parties-éclair).

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 5 RONDES:

  1. Boris Grachev (Rus), Evgeny Gleizerov (Rus) 4,5 pts
  3. Ilia Smirin (Isr), David Berczes (Hon), Sébastien Mazé (Fra), Ivan Invanisevic (Srb), Falko Bindrich (All), Alexey Kim (Kor), Vladimir Belov (Rus), R.B. Ramesh (Ind), Christian Bauer (Fra), Daniel Hausrath (All), Petar Benkovic (Srb), Boris Avrukh (Isr), Mikhail Ulibin (Rus), Aleksander Kovacevic (Srb), Werner Hug (Sui), Miso Cebalo (Cro) tous 4 pts
  Les premiers Suisses: 25. Florian Jenni, 28. Damian Karrer, 30. Roland Loetscher 3,5 pts

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Résultats de la ronde 4

Yannick Pelletier(2569)-Evgeny Alekseev(2708):0-1(35)Défense Ragozine
Alexander Onischuk(2670)-Magnus Carlsen(2775):½-½(39)Défense Slave
Lenier Dominguez(2708)-Etienne Bacrot(2691):1-0(49)Espagnole fermée

Regroupement général à Bienne

Choc de la 4e ronde et revanche entre les deux premiers de l'édition 2007, le duel Carlsen-Onischuk s'est logiquement achevé sur un match nul après 39 coups au tournoi des grands maîtres de Bienne. Le Norvégien (no 6 mondial) et l'Américain (no 50) ont livré une bataille tactique intéressante, avec par moments un léger avantage pour les blancs (Onischuk), mais ne laissant jamais présager que l'un des deux hommes pourrait craquer.

Dans le même temps, les deux autres échiquiers ont désigné un vainqueur. Le Russe Evgeny Alekseev a pris le dessus sur le Biennois Yannick Pelletier en 35 coups, lequel a rendu les armes juste avant le premier contrôle du temps après 4 heures de jeu, en véritable crise de temps et devant jouer 10 coups en une minute, dans une position déjà délicate. Quant au Cubain Leinier Dominguez, il a fêté son premier succès au Festival, enfonçant encore plus le Français Etienne Bacrot, qui semblait pourtant être en mesure de défendre le nul.

Conséquence: si Bacrot et Pelletier broient du noir, les quatre autres grands maîtres sont regroupés en un demi-point, avec Carlsen et Alekseev à 3 points, juste devant le duo Onischuk/Dominguez.

Dans l'Open des maîtres, plus aucun des 121 participants n'a réussi le plein, soit 4 victoires en 4 rondes. Ils sont douze à se partager provisoirement la 1re place, soit neuf grands maîtres (Smirin, Mazé, Raetsky, Grachev, Ramesh, Gleizerov, Bindrich, Belov, Ivanisevic) et trois maîtres internationaux (Berczes, Al Sayed et Hausrath). Six joueurs Suisses totalisent 3 points, dont le grand maître zurichois Florian Jenni, l'Helvète le mieux classé sur la ligne de départ.

OPEN DES MAITRES, TETE DU CLASSEMENT APRES 4 RONDES:

1.David Berczes (Hon), Ilia Smirin (Isr), Sébastien Mazé (Fra), Alexander Raetsky (Rus), Mohamad Al Sayed (Qat), Boris Grachev (Rus), Evgeny Gleizerov (Rus), Falko Bindrich (All), Vladimir Belov (Rus), Ivan Invanisevic (Srb), Daniel Hausrath (All), tous 3,5 pts

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Résultats de la ronde 3

Lenier Dominguez(2708)-Evgeny Alekseev(2708):½-½(36)Espagnole berlinoise
Magnus Carlsen(2775)-Etienne Bacrot(2691):1-0(31)Gambit Dame
Alexander Onischuk(2670)-Yannick Pelletier(2569):1-0(57)Ouest-Indienne

Magnus Carlsen seul en tête

La fusée Magnus Carlsen (no 6 mondial) est bel et bien lancée. Le Norvégien de 17 ans a pris seul les commandes du tournoi des grands maîtres de Bienne, à la faveur de son probant succès face au Français Etienne Bacrot (no 33 mondial). Deux victoires avec les blancs et un nul avec les noirs l'ont installé dans le fauteuil de leader, devant le duo composé par Alexander Onischuk (Etats-Unis) et Evgeny Alekseev (Russie).

Magnus Carlsen semble avoir trouvé son rythme de croisière. Mardi, 31 coups lui ont suffi pour briser la résistance d'Etienne Bacrot, pourtant longtemps en position légèrement favorable, avant de commettre une imprécision fatale (29e coup), permettant au Norvégien de prendre le dessus. Sur son nuage, rien ne pouvait briser sa sérénité, pas même une arrivée tardive en début de partie (11 minutes de retard), après s'être quelque peu oublié en ville.

Ce mercredi marque le premier jour de repos du tournoi des grands maîtres. Jeudi, une affiche retiendra particulièrement l'attention, avec la revanche de l'an passé opposant Onischuk à Carlsen. Voici douze mois, il avait fallu recourir à 5 matches de départage pour désigner le vainqueur d'une compétition qu'ils avaient terminé à égalité de points. Mardi, le grand maître de Manassas (Virginie) a fêté son premier succès de l'exercice, battant en finale de pions le Biennois Yannick Pelletier, après 57 coups et 6 heures de jeu.

Dans l'Open des maîtres, 19 des 122 participants ont fait le plein de victoires après les deux premières rondes. Parmi eux, la quasi-totalité des favoris déclarés, mais aucun Suisse.

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Résultats de la ronde 2

Evgeny Alekseev(2708)-Magnus Carlsen(2775):½-½(48)Ouest-Indienne
Yannick Pelletier(2569)-Lenier Dominguez(2708):½-½(45)Défense Grunfeld
Etienne Bacrot(2691)-Alexander Onischuk(2670):½-½(35)Partie Espagnole

Une frayeur pour Magnus Carlsen

Trois matches âprement disputés, mais sans vainqueur, ont animé la 2e ronde du tournoi des grands maîtres de Bienne. En particulier la confrontation directe entre les deux leaders, le Russe Evgeny Alekseev et le Norvégien Magnus Carlsen, qui conservent ainsi conjointement leur fauteuil de leader.

Serein sur l'échiquier, Magnus Carlsen (17 ans) n'a pas été mis en difficulté. Il a toutefois connu une frayeur en... chutant lourdement de la scène surélevée du Palais des Congrès sur le sol. Plongé dans ses pensées entre deux coups, il s'était trop rapproché du bord de la scène, avec heureusement plus de peur que de mal. «Je n'ai pas fait attention, cela peut arriver», rigolait-il au terme de la partie, achevée en 47 coups, après que le prodige norvégien eût tout tenté pour faire plier son adversaire russe, qui n'a pris aucun risque en visant dès le début le partage du point.

Au lendemain de sa défaite initiale, Yannick Pelletier s'est bien repris en décrochant son premier demi-point face au Cubain Leinier Dominguez. (45 coups). Le grand maître biennois s'est montré le plus entreprenant, mais en vain.

L'Open des maîtres, le plus relevé de Suisse et deuxième épreuve majeure du Festival, a pris son envol lundi, avec 121 joueurs sur la ligne de départ, dont 19 grands maîtres et 19 maîtres internationaux. Les favoris ont imposé leur loi, à une exception près. Le Serbe Ivan Ivanisevic, le mieux classé de tous dans l'Open (no 57 mondial, 2664 points Elo) s'est «troué» en fin de partie face à un espoir néerlandais de 13 ans, Benjamin Bok (2212 points Elo seulement). Verdict: un match nul aux allures de sensation.

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Résultats de la ronde 1

Magnus Carlsen(2775)-Yannick Pelletier(2569):1-0(64)Ouest-Indienne
Evgeny Alekseev(2708)-Etienne Bacrot(2691):1-0(43)Slave 4...a6
Alexander Onischuk(2670)-Lenier Dominguez(2708):½-½(36)Partie Espagnole

Débuts réussis pour Magnus Carlsen

Magnus Carlsen n'a pas manqué son entrée en matière au 41e Festival international d'échecs de Bienne. Le Norvégien (17 ans, no6 mondial) a fêté sa première victoire face à Yannick Pelletier, lequel a abandonné au terme d'une longue résistance de 64 coups et 5 heures de jeu. Le Suisse a fait bien mieux que se défendre, mais a commis une faute lourde de conséquence en finale, pavant involontairement le chemin du succès au favori du tournoi des grands maîtres de Bienne.

L'autre vainqueur du jour se nomme Evgeny Alekseev. Le Russe (no 26 mondial) s'est défait du Français Etienne Bacrot en 43 coups, après avoir pris l'avantage et une pièce d'avance assez rapidement. Quant à Alexander Onischuk (USA) et Leinier Dominguez (Cuba), ils se sont logiquement séparés dos à dos, sans jamais parvenir à pouvoir viser la victoire.

Coup double pour Roland Ekström

Le premier week-end fut également le théâtre du championnat suisse (à participation internationale) de parties rapides. Dans un peloton de 122 joueurs, c'est le Russe Boris Grachev (22 ans, no 84 mondial) qui a terminé au sommet, avec l'excellent score de 7,5 points en 9 rondes. Il a précédé d'une demi-longueur six autres grands maîtres de premier plan.

Meilleurs Helvètes, le Bâlois Roland Ekström (11e, 6,5 points), le Fribourgeois Jacques Kolly (12e, 6,5 points) et le Zurichois Nedeljko Kelecevic (15e, 6 points) décrochent les trois médailles du championnat suisse. Roland Ekström réalise ainsi un joli doublé: trois jours après avoir été sacré champion suisse en parties classiques, il s'offre une deuxième couronne en parties classiques.

Championnat suisse de parties rapides, classement final (122 participants, 9 rondes):

  1. Boris Grachev (Rus) 7,5 pts
  2. Ivan Ivanisevic (Srb), 3. Ilya Smirin (Isr), 4. Leonid Kritz (All), 5. Christian Bauer (Fra), 6. Vladimir Belov (Rus), 7. Miso Cebalo (Cro) 7,0 pts
  8. Aleksander Kovacevic (Srb), 9. Alexander Cherniaev (Rus), 10. Etienne Mensch (Fra), 11. Roland Ekström (Sui, champion suisse), 12. Jacques Kolly (Sui) 6,5 pts

Communiqué par M. Olivier Breisacher

Magnus Carlsen, un authentique phénomène à Bienne

Tenant du titre à Bienne, le prodige norvégien sera incontestablement la grande attraction du 41e Festival international d'échecs, qui ouvre ses portes le 19 juillet pour deux semaines. A 17 ans, Magnus Carsen est classé officiellement no 6 mondial (virtuellement no 2!) et n'en finit plus de récolter les lauriers sur le circuit international. Il sera le principal favori du tournoi des grands maîtres le plus relevé de l'histoire du Festival. Au total, 11 épreuves différentes seront proposées. La cérémonie d'ouverture se déroulera au centre-ville de Bienne.

1. Une 41e édition prometteuse

Le Festival international d'échecs de Bienne s'apprête à vivre une 41e édition haute en couleur. Fidèle à sa tradition qui fait de lui le 3e plus ancien événement du genre en Europe, la quinzaine du Palais des Congrès sera le théâtre de onze tournois différents, avec un total de quelque 700 joueurs professionnels, espoirs et amateurs qui se retrouveront autour des échiquiers. Des représentants des cinq continents sont attendus, provenant notamment d'Australie, du Qatar ou de Malaisie.

Comme de coutume, le tournoi des grands maîtres sera l'épreuve-reine du Festival, avec comme authentique attraction le Norvégien Magnus Carlsen, virtuel numéro 2 mondial à 17 ans, et qui tient le haut de l'affiche par son talent à l'état pur, son style incisif et ses exploits à répétition. Pour la troisième fois de l'histoire du Festival de Bienne (et de Suisse!), le tournoi atteindra le niveau de catégorie 18 (selon les critères de la Fédération internationale d'échecs des échecs, la FIDE). Mais, avec 2687 points Elo de moyenne des joueurs engagés, la cuvée 2008 est supérieure sur le papier à celles de 2004 et 2007.

Fort du succès rencontré l'été dernier dans les rues de Bienne, le Festival sera à nouveau lancé officiellement au centre-ville samedi après-midi 19 juillet, avec des tournois pour les jeunes et amateurs, la présentation des grands maîtres et des parties simultanées, dont celle livrée par l'Américain Alexander Onischuk (co-vainqueur à Bienne en 2007) face à des personnalités.

Le budget global du Festival avoisine les 400'000 francs, comme les deux années précédentes. La manifestation pourra une fois encore compter sur le soutien de la ville de Bienne, du Fonds sportif du canton de Berne et d'autres mécènes et sponsors, comme les montres Hanowa et Delance.

Trilingue, le site internet (www.bielchessfestival.ch) retransmettra chaque après-midi, dès dimanche 20 juillet, les principales parties du Festival, au coup par coup et en direct. Le site avait battu l'an dernier tous les records, avec en particulier 25'000 internautes différents qui avaient suivi les matches de barrage Carlsen-Onischuk, ainsi qu'environ 1,2 millions de clicks quotidiens par jour de compétition.

2. Une concurrence toujours plus rude

Malgré sa réputation et son attractivité, le Festival de Bienne doit faire face à une concurrence toujours plus rude au niveau international. Une situation nouvelle qui a sérieusement compliqué la tâche des organisateurs biennois pour attirer les meilleurs joueurs du monde.

Ainsi, la FIDE a créé un nouveau cycle de championnat du monde (cycle 2010), notamment basé sur six Grand Prix éliminatoires (trois en 2008, trois en 2009). Pour participer au cycle, la majorité des 20 meilleurs grands maîtres doivent impérativement prendre part à 4 Grands Prix sur 6! Le premier GP s'est déroulé en avril à Bakou (Azerbaïdjan) et a été remporté par Magnus Carlsen. Le deuxième déroule ses fastes à Sotchi (Russie), dès la fin juillet, soit en concurrence directe avec Bienne. Pour 2009, au prix de négociations difficiles, le Festival de Bienne a obtenu que le 4e GP débute le 8 août 2009, soit une bonne semaine après la fin de la 42e édition.

Ces nouveaux Grand Prix, ainsi que les tournois richement dotés en Russie, Ukraine, Azerbaïdjan et autres anciennes républiques soviétiques ont provoqué un chamboulement du calendrier. Ainsi, plusieurs tournois se déroulent juste avant, pendant et après Bienne (en Russie et en Allemagne, notamment)

3. Magnus Carlsen, bientôt numéro un mondial?

Le Festival est fier de compter pour la 4e année consécutive dans ses rangs Magnus Carlsen, qui avait pris ses marques à Bienne en 2005, à l'âge de 14 ans! Cette fois-ci, c'est dans la peau d'un ogre que le «Wonderboy» norvégien revient au Palais des Congrès, un an après son premier sacre.

C'est à Bienne, lors du tournoi des grands maîtres 2007, que son irrésistible ascension a pris un tournant décisif. L'enfant terrible des échecs décrochait la médaille d'or de l'édition-jubilé, en terminant à la 1re place avec 5,5 points en 9 matches, avant de se défaire en barrage de l'Américain Alexander Onischuk.

En cet été 2008, le classement de la FIDE est trompeur en plaçant Magnus Carlsen au 6e rang de la hiérarchie mondiale, avec 2775 points Elo. En fait, pour des raisons administratives et de délais, le classement n'a pas encore enregistré les résultats du tournoi de Foros (Ukraine), remporté à la mi-juin avec éclat par le Norvégien qui a régné en maître absolu. Si tel avait été le cas, Magnus Carlsen afficherait 2792 points Elo et figurerait au 2e rang de la hiérarchie mondiale, juste derrière l'Indien Viswanathan Anand.

Ainsi, Magnus Carlsen est de facto le numéro 2 mondial, à 17 ans seulement. Conséquence d'une folle année. A la fin 2007, il s'est hissé en demi-finale de la Coupe du monde (en Russie, 128 participants). Ce n'était qu'un début: un bon mois plus tard, il partageait la première place du prestigieux tournoi de Wijk aan Zee (Pays-Bas), avec 8 points en 13 matches, laissant derrière lui des joueurs du calibre d'Anand, Kramnik, Ivanchuk ou Leko.

Les derniers doutes étaient levés: le prodige faisait bel et bien partie de l'élite mondiale. Il le confirmait un mois plus tard à Morelia/Linares, (Mexique/Espagne), avec une magnifique 2e place. Puis en avril, en s'imposant à Bakou (Azerbaïdjan), lors du premier Grand Prix comptant pour le cycle du championnat du monde.

Désormais, de l'avis des spécialistes, la question n'est plus de savoir si Magnus Carlsen, artiste aux multiples facettes, deviendra numéro un mondial. Mais plutôt quand...

4. Le plus fort tournoi des grands maîtres de l'histoire

En 2007, Magnus Carlsen, Alexander Onischuk et le surprenant Biennois Yannick Pelletier étaient montés sur les trois marches du podium de l'édition-jubilé du Festival. Les organisateurs ont ainsi réuni le trio vainqueur douze mois plus tard.

Trois grands maîtres de premier plan complètent ce tableau de catégorie 18, soit le plus fort jamais réuni sur sol helvétique. Second sur la ligne de départ, le Cubain Leinier Dominguez Perez effectue pour la première fois le déplacement à Bienne. Avec son 24e rang mondial, ce multiple champion national n'a jamais été aussi bien classé. Il a remporté cette année dans son pays le fameux «Memorial Capablanca». En 2004, il avait atteint les quarts de finale du championnat du monde!

Evgeny Alekseev participera lui aussi à son premier tournoi des grands maîtres à Bienne. A 22 ans, le talent de Saint-Pétersbourg (no 25 mondial), champion de Russie en 2006 et vainqueur de l'Open Aeroflot de Moscou en 2007, incarne cette nouvelle génération russe plus qu'ambitieuse. De son côté, Etienne Bacrot revient à Bienne, après une parenthèse de quatre ans. Le meilleur joueur de France, en son temps plus jeune grand maître du monde, avait décroché la 2e place en 2003 (derrière Alexander Morozevich), son meilleur résultat. Il connaît bien le Palais des Congrès, qu'il avait fréquenté pour la première fois à l'âge de 12 ans, en 1995!

Vice-champion des Etats-Unis 2008, Alexander Onischuk aura à nouveau à cœur de lutter pour les honneurs suprêmes. D'autant plus qu'il n'avait été battu que lors d'un 5e match de barrage en juillet 2007, au bout du suspense face à Magnus Carlsen. Quant à Yannick Pelletier, son compteur affiche 206 points Elo de moins que le Norvégien et en tout cas 100 points de moins que tous les autres concurrents. Le Biennois, établi à Montpellier, partira, dans la peau de l'outsider. Un rôle qu'il affectionne...

5. Un total de onze tournois: environ 120 joueurs attendus à l'Open

Onze tournois au total seront proposés durant la quinzaine échiquéenne, avec des épreuves «open», soit ouvertes à chacun, selon son niveau. Signalons notamment le championnat suisse de parties rapides (20 juillet) et le championnat suisse de blitz (27 juillet).

L'Open des maîtres (le plus fort de l'année en Suisse) s'étendra sur onze journées. Quelque 120 participants sont attendus, dont environ 25 Grands maîtres et 20 maîtres internationaux. Vainqueur en 2007, le Russe Mikhail Ulibin remettra son titre en jeu. La liste sera emmenée par le Serbe Ivan Ivanisevic (57e joueur mondial), devant l'Israélien Boris Avrukh (no 66).

Le dimanche 20 juillet, jour du début du tournoi des grands maîtres, se tiendra également à la Coupe Delance, avec un duel féminin entre la Russe Elena Taïrova (no6 mondial juniors), et Monika Seps, la multiple championne suisse.

Le Tournoi juniors de la Fondation Vinetum se disputera le dimanche 27 juillet. Les inscriptions peuvent encore s'effectuer sur le site officiel.

6. Ouverture officielle: en plein centre-ville

Ce sera la fête aux échecs en plein centre-ville le 19 juillet. Rendez-vous dès 11h00, à l'angle de la rue de Nidau et de la rue Dufour, pour la Coupe Hanowa (tournoi amateurs), puis dès 13h00 pour des parties simultanées sur échiquiers traditionnels et géants. A 16 heures se déroulera la cérémonie d'ouverture officielle avec les six Grands maîtres, suivie par une simultanée VIP donnée par Alexander Onischuk (16h15).

7. Travail avec les medias

Un résumé quotidien sera transmis sur demande chaque soir par email. L'agence Sportinformation relaiera également au quotidien les faits marquants et les principaux résultats de la journée.

Certains points presse seront organisés le week-end d'ouverture et le premier jour de repos (23 juillet).

Le samedi 19 juillet, en début d'après-midi (lieu et heure exacte à préciser), Magnus Carlsen se tiendra à la disposition des médias. Des informations supplémentaires suivront d'ici là. Inscriptions nécessaires.

Olivier Breisacher, 7 juillet 2008

Simultanées

19 juillet 2008 : 13.00 h simultanée contre un Grand-Maître (Centre de la ville, rue de Nidau/rue Dufour) Nombre de participants limité - inscription jusqu'au 12 juillet 2008.

Tournoi échecs-Tennis

20 juillet 2008, 9.00 h. (Centre de tennis à Scheuren) par Equipes de 2 joueurs. Inscription jusqu'au 10 juillet 2008 au plus tard.

Championnat suisse d'échecs rapide

20 juillet 2008. 9 rondes selon le système suisse. Temps de réflexion: 25' par joueur.

Planche des prix: CHF 1'200, 800, 600, 500, 400, 300, 200, 150, 2x1 00, prix en nature jusqu'à y compris 6½ points; meilleure dame, meilleur senior (1948-), meilleur junior (1988+): CHF 200, meilleur écolier (1992+), meilleur nontitré: CHF 100, meilleurs Suisses (avec passeport suisse): CHF 400, 300, 200, 2x100, meilleurs joueurs avec Elo <2000 et <1800: CHF 300, 200, 100, 2x50.

Tournoi des maîtres

du 21 juillet au 1 août 2008, 14.00-20.00 h (1 août: 10.00-16.00h). Jour de repos: 27 juillet. 11 rondes au système suisse. Cadence: 40/2 et 60' KO.

Planche des prix: CHF 7'000, 5'000, 4'000, 3'000, 2'500, 2'000, 1'500, 1'200, 2x1'000, 3x700, 3x500, 4x300, 5x200, meilleures dames: CHF 600, 400, 300, meilleur senior (1948-), meilleur junior (1988+), meilleur écolier (1992+), meilleur non-titré: CHF 500, meilleurs joueurs avec Elo <2200 et <2100: CHF 500, 400, 300, 200, 100, meilleurs Suisses (avec passeport CH): CHF 1'000, 700, 500, 300, 200. Montant total des prix: CHF 43'000.

Tournoi général

Du 23 juillet au 1 août 2008,14.00-20.00h (1 août: 10.00-16.00h). Jour de repos: 27 juillet. 9 rondes selon le système suisse. Cadence: 40/2 et 60'.

Planches des prix: CHF 1'200, 1'000, 800, 600, 500, 2x400, 3x300, 5x200, 5x100, meilleures dames, meilleurs seniors (1948-), meilleurs juniors (1988+): CHF 200, 100, meilleurs écoliers (1992+): CHF 150, 50, meilleurs joueurs avec Elo <1800 et <1700: CHF 400, 300, 200, 2x100.

Championnat suisse de blitz

27 juillet 2008. 13 rondes selon le système suisse. Temps de réflexion: 5' par joueur.

Planche des prix: CHF 800, 600, 500, 400, 300, 250, 200, 150, 2x100, 2x50, meilleure dame, meilleur senior (1948-), meilleur junior (1988+): CHF 100, meilleur écolier (1992+): CHF 50, meilleurs Suisses (avec passeport suisse): CHF 200, 150, 100, 2x50.


Publié le 05/08/2008 - 00:40