45e Tournoi de Bienne
Les participants de Bienne 2012. Bologan a remplacé Morozevich | Photo www.bielchessfestival.ch
Le Chinois Wang Hao remporte Bienne 2012. Magnus Carlsen est deuxième. Etienne Bacrot cinquième.

Pour fêter ses 45 ans, le Festival d’échecs de Bienne (Suisse) compte avec la participation de Magnus Carlsen, Numéro 1 mondial et double vainqueur à Bienne, en 2007 et 2011. Le Tournoi des grands maîtres est pour la première fois de son histoire un catégorie XXI (2756 Elo de moyenne). Il s’agit du tournoi sur invitation le plus relevé jamais disputé à Bienne et en Suisse. Avec Magnus Carlsen (N° 1), Hikaru Nakamura (N° 7) et Alexander Morozevich (N° 9), trois membres du Top-10 seront de la partie. Et quatre issus du Top-15, avec la première participation de Wang Hao (N° 15). Etienne Bacrot (N° 31) et Anish Giri (N° 49) complèteront le tableau. Site officiel : www.bielchessfestival.ch avec parties en direct

Cadence : 40 coups en 2 heures, 20 coups en 1 heure et 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. Trois points pour une victoire, 1 point pour une nulle et 0 pour une défaite. Pas d'offre de nulle avant le 30e coup.

# Joueurs Elo Nat Score Pts* 1 2 3 4 5 6 7 Perf
1 Wang, Hao 2739 CHN 19/30 6,5 XX 00 11 11 1= 10 .. 2858
2 Carlsen, Magnus 2837 NOR 18/30 7,0 11 XX == == == 11 .. 2878
3 Nakamura, Hikaru 2778 USA 16/30 6,0 == 00 XX == 11 11 .. 2813
4 Giri, Anish 2696 NED 16/30 6,0 == 00 == XX 11 1. 1. 2834
5 Bacrot, Etienne 2713 FRA 07/30 3,0 == 0= 00 00 XX =. 1. 2614
6 Bologan, Viktor 2732 MDA 04/24 1,5 00 01 00 00 =. XX .. 2510
7 Morozevich, Alexander 2770 RUS 00/06 0,0 .. .. .. 0. 0. .. XX 1905

Pts* : Nous avons ajouté le classement «normal» des points.

Résultat de la ronde 10 du 2 août 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Victor Bologan 2732 : 1-0 (58) Gambit Benkö
Wang Hao 2739 - Anish Giri 2696 : 1-0 (32) Défense Grünfeld
Magnus Carlsen 2837 - Etienne Bacrot 2713 : ½-½ (62) Berlinoise 4.d3

Le résumé de la ronde 10

Avant le début de la dernière ronde, nous notions qu'avec le système de la victoire à trois points, si aujourd'hui Magnus Carlsen annulait et que Anish Giri ou Wang Hao l'emportait (ils jouent l'un contre l'autre), Carlsen se retrouverait deuxième, alors qu'il serait le seul joueur invaincu du tournoi. En cas de victoire du joueur chinois, Carlsen se retrouverait derrière un joueur qu'il a battu deux à zéro ! Bien entendu les règles étaient connues avant le tournoi et Magnus Carlsen les avait acceptées. Félicitations à Wang Hao pour cette belle victoire.

Etienne Bacrot veut terminer son tournoi avec panache. Dans une défense Berlinoise de l'Espagnole, le Français semble préparer le grand-roque et lance sans attendre ses pions à l'assaut du petit-roque blanc par 8...f6 et 10...g5. «Ca passe ou ça casse», ou «All in» c'est selon. 11...b5 - pour conserver le Fou sur la diagonale a7-g1 - est un autre coup de pion assez violent, qui sera accompagné par 12...h5 dès le coup suivant. Voir la position ci-dessous après 15...0-0-0.

Carlsen-Bacrot, après 15...0-0-0
Carlsen-Bacrot, après 29...Th8
Carlsen-Bacrot, après 43.Cxf4

Toute cette audace française oblige Carlsen à prendre les choses le plus sérieusement du monde. Les temps sont d'ailleurs là pour l'attester : 31 minutes - 26 minutes, après 18.b4 The8. Rien n'est vraiment clair dans la position. Pendant ce temps Wang Hao l'a emporté contre Anish Giri et le résultat final que Carlsen voudrait éviter (voir le commentaire ci-dessus), se dessine... 10 coups plus tard. Voir la position ci-dessus au centre. Il reste 2 minutes à Carlsen et 8 à Bacrot. Le contrôle du temps est passé et la position ci-dessus à droite est obtenue. Magnus Carlsen est légèrement mieux, mais c'est insuffisant pour l'emporter. Nulle. 

Nakamura-Bologan, après 34.Ce1

Viktor Bologan, n'a pas l'intention de fermer le jeu et n'hésite pas à rejouer un gambit Benkö, cette fois contre Hikaru Nakamura. L'Américain innove par rapport à la partie Carlsen-Bologan de la ronde 8, avec 14.Fd2 au lieu de 14.Cb5 du Norvégien. Il est cependant difficile de parler d'une amélioration. Viktor Bologan obtient du jeu, échange les Dames et quelques pièces et le jeu s'équilibre. Après quelques manoeuvres intéressantes, Bologan n'a toujours pas récupéré son pion et les joueurs atteignent la position ci-contre après 34.Ce1. Ici Viktor joue 34...Cb8, ce qui libère la Tour blanche. 35.Tb3 Cc6 36.Tb6 Txb6 37.axb6 Rf7 38.b7 et la Finale de Cavaliers est perdante.

Wang Hao gagne +16.4 points Elo et occupe la 15e place mondiale avec 2742.4.
Wang Hao-Giri, après 24...e6

Plus tranquille, la variante russe du Chinois Wang Hao contre la défense Grünfeld du Néerlandais Anish Giri. Après 22 coups, dont 19 de théorie, la position est égale. Wang Hao possède la paire de Fous, mais aussi un pion isolé en d5. C'est alors que Giri joue 24...e6, un coup qui a fait bondir les moteurs d'analyses. 25.dxe6 Txd1+ 26.Dxd1 et suite à une très longue réfléxion d'Anish Giri, 26...fxe6. Wang Hao trouve ici le bon coup, 27.Fa4! et les Blancs ont un clair avantage. 27...Dd8 est une nouvelle faute selon Houdini et l'avantage passe à pratiquement décisif sur l'échelle cybernétique. Pire encore, après 29...Ce4 le jeune néerlandais perd la qualité et abandonne au 32e coup. Une mauvaise journée pour Anish Giri.

Extrait du classement final du tournoi de maîtres
1. Kurnosov,Igor GM 2663   RUS 11 5 6 0 8.0 71.5 680.5
2. Movsesian,Sergei GM 2698   ARM 11 5 6 0 8.0 71.0 680.5
3. Edouard,Romain GM 2646   FRA 11 5 6 0 8.0 68.5 666.0
4. Wen,Yang GM 2569   CHN 11 4 7 0 7.5 73.0 686.0
5. Harikrishna,Pentala GM 2684   IND 11 5 5 1 7.5 70.5 670.5
6. Meier,Georg GM 2644   GER 11 4 7 0 7.5 70.5 665.0
7. Melkumyan,Hrant GM 2639   ARM 11 4 7 0 7.5 70.0 678.0
8. Vachier-Lagrave,Maxi GM 2686   FRA 11 4 7 0 7.5 69.0 677.5
9. Saric,Ivan GM 2638   CRO 11 6 3 2 7.5 69.0 659.0
10. Roiz,Michael GM 2615   ISR 11 5 5 1 7.5 69.0 654.5
11. Golod,Vitali GM 2547   ISR 11 6 3 2 7.5 68.5 667.5
12. Shankland,Samuel GM 2579   USA 11 5 5 1 7.5 67.0 664.5
13. Postny,Evgeny GM 2653   ISR 11 4 6 1 7.0 71.5 671.5
14. Turov,Maxim GM 2642   RUS 11 4 6 1 7.0 71.5 666.5
15. Grachev,Boris GM 2674   RUS 11 4 6 1 7.0 69.0 658.0
16. Kraemer,Martin IM 2506   GER 11 4 6 1 7.0 67.0 642.5
17. Khairullin,Ildar GM 2631   RUS 11 3 8 0 7.0 66.5 659.0
18. Rodshtein,Maxim GM 2642   ISR 11 5 4 2 7.0 66.5 638.0
19. Pelletier,Yannick GM 2599   SUI 11 5 4 2 7.0 65.5 654.5
20. Le Roux,Jean-Pierre GM 2559   FRA 11 6 2 3 7.0 64.5 628.0
                         
25. Bauer,Christian GM 2681   FRA 11 4 5 2 6.5 66.5 647.5
30. Maze,Sebastien GM 2573   FRA 11 4 5 2 6.5 61.5 639.0
Le podium du tournoi de maîtres | Photo www.bielchessfestival.ch
Résultat de la ronde 9 du 1er août 2012 (14 h 00)  
Etienne Bacrot 2713 - Hikaru Nakamura 2778 : 0-1 (30) Semi-Slave
Anish Giri 2696 - Magnus Carlsen 2837 : ½-½ (37) Ouest-indienne
Victor Bologan 2732 - Wang Hao 2739 : 1-0 (49) Sicilienne Najdorf

Le résumé de la ronde 9

A deux rondes de la fin de ce passionnant tournoi de Bienne, Magnus Carlsen a déjà gagné 9 points Elo et, avec 2846, le Norvégien se retrouve à seulement 5 points du record absolu de Garry Kasparov qui avait culminé à 2851 Elo. Si Wang Hao est le seul joueur chinois dans le club des +2700, ses 2743 Elo le place à la 15e place mondiale. A l'opposé, Etienne Bacrot perd déjà plus de 10 points et frôle maintenant les 2700 avec 2702.1. Viktor Bologan va sans doute regretter son remplacement au pied levé d'Alexander Morozevich, le Moldave perd 20.8 points et 16 places, avec 2711.2 Elo. A noter aussi sur le classement Live www.2700chess.com ou sur les listes www.fide.com publiées désormais chaque mois, qu'avec son gain de +5.8 points, Sergey Karjakin (2784.8) a pris la 5e place mondiale au champion du monde Viswanathan Anand (2780).

Giri-Carlsen, après 31.Tf3

Pour Carlsen, comme d'habitude, il n'a rien obtenu de tangible dans l'ouverture. Toutefois, nous savons que le Norvégien n'aime pas suivre les longues lignes théoriques et préfère jouer des positions. Ce qui lui réussit d'ailleurs très bien. Aujourd'hui, contre Anish Giri, le numéro un mondial égalise sans peine avant même le 20e coup. La position est égale et de nombreux échanges surviennent. La finale à quatre Tours, puis à deux Tours et trois pions sur la même aile est évidemment nulle.
 

 

Bacrot-Nakamura, après 29...Ff5

Sans doute que 13.f4 était trop agressif. Etienne Bacrot obtient ensuite une position avec un Roi au centre et des problèmes à résoudre. Comme Bologan, Hikaru Nakamura est largement en avance au temps : 0 h 19 - 1 h 25 après 22.Tc1 c5. Le Français tient bon, et malgré son Roi mal placé, prend l'initiative. Seul le temps pose encore des soucis : 10 minutes pour jouer 15 coups. Puis 5 minutes pour 10 coups... et la gaffe est arrivée ! Dans la position du diagramme ci-contre, au lieu de 30.De2 et une bonne position, Etienne va jouer le terrible 30.Te1?? et abandonner après 30...Dxe1+ 0-1 Hikaru Nakamura twittait peu après : « Les échecs sont un jeu très étrange parfois... »

Pour la première fois du tournoi, Viktor Bologan a obtenu l'avantage dans l'ouverture. Et contre un des leaders ! Opposé à Wang Hao, le Moldave pouvait être très satisfait de son début. Son adversaire s'est non seulement retrouvé avec trois faiblesses : b6, d6 et g6, mais avec une paire de Fous blanche et cinquante minutes à la pendule : 1 h 20 - 0 h 32 après 24.h3 Tf8, Bologan pouvait voir venir. C'est d'ailleurs dans cette position (diagramme ci-dessous à gauche) que Houdini propose le direct 25.g4!? et donne la ligne 25...hxg4 26.hxg4 fxg4?! 27.Dh2+ Rg8 28.Fxg6 avec un avantage décisif. Cependant, Viktor a joué 25.a3.

Bologan-Wang Hao, après 24...Tf8
Bologan-Wang Hao, après 35.Ce7
Bologan-Wang Hao, après 40.Te2

Avec encore 13 minutes pour jouer 7 coups, Wang Hao n'est pas vraiment en zeitnot, mais Bologan a plus de réserve avec 35 minutes et une position toujours supérieure. Si le Chinois contrôle parfaitement la colonne "a", le jeu se passe néanmoins de l'autre côté de l'échiquier. 34.fxe5 arrive après 15 minutes de réflexion de la part du Moldave. 34...dxe5 tempo. Et ici, 35.Ce7!? (voir diagramme ci-dessus au milieu) qui menace de sacrifier sur les pions qui défendent le Roi noir. 35...e4! est le seul coup pour Wang Hao. L'avantage blanc est alors moins évident et 36.c5?! est même douteux. Tout va finalement se jouer sur le fameux 40e coup. Dans le diagramme ci-dessus à droite, après 40.Te2, Wang Hao va commettre l'irréparable en jouant 40...Ce5??. Un Fd4 après les échanges en b2 va gagner du matériel.

Victor Bologan - Wang Hao | Photo www.bielchessfestival.ch
Extrait des appariements de la ronde 9 du 1er août 2012 du tournoi de maîtres
1 Vachier-Lagrave, Maxime GM (6) - Edouard,Romain GM (6½)
2 Meier,Georg GM (6) - Movsesian,Sergei GM (6)
3 Postny,Evgeny GM (6) - Melkumyan,Hrant GM (6)
4 Harikrishna,Pent GM (5½) - Khairullin,Ildar GM (5½)
5 Saric,Ivan GM (5½) - Bauer,Christian GM (5½)
6 Grachev,Boris GM (5½) - Avrukh,Boris GM (5½)
7 Kurnosov,Igor GM (5½) - Roiz,Michael GM (5½)
8 Turov,Maxim GM (5½) - Wen,Yang GM (5½)
9 Golod,Vitali GM (5½) - Rodshtein,Maxim GM (5)
10 Bok,Benjamin IM (5) - Pelletier,Yannick GM (5)
11 Meins,Gerlef IM (5) - Shankland,Samuel GM (5)
12 Le Roux,Jean-Pie GM (5) - Czebe,Attila GM (5)
13 Hungaski,Robert IM (5) - Adhiban,Baskaran GM (5)
14 Sengupta,Deep GM (5) - Kraemer,Martin IM (5)
15 Ulibin,Mikhail GM (5) - Vishnu Prasanna, IM (5)
16 Vorotnikov,Vladi GM (5) - Pavlovic,Milos GM (5)
17 Cebalo,Miso GM (4½) - Burnier,David FM (5)
18 Lang,Torsten FM (4½) - Maze,Sebastien GM (4½)

Belle journée pour les Français dans cette 8e ronde du tournoi de maîtres. Romain Edouard l'emporte sur Pentala Harikrishna pour prendre seul la tête ; Maxime Vachier-Lagrave fait de même contre Vladi Vorotnikov et rencontrera son compatriote et ami dans la ronde 9. Victoire de Christian Bauer face à Ponnusw Konguvel. 

Pentala Harikrishna - Romain Edouard
Résultat de la ronde 8 du 31 juillet 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Wang Hao 2739 : 0-1 (41) Anglaise
Magnus Carlsen 2837 - Victor Bologan 2732 : 1-0 (40) Gambit Benkö
Etienne Bacrot 2713 - Anish Giri 2696 : 0-1 (35) Najdorf 6.h3
Bacrot-Giri, après 20...Cxe4

Le résumé de la ronde 8

Partie très tendue entre Etienne Bacrot et Anish Giri. Le Français a joué une variante assez rare de la Najdorf avec 6.h3 et la position est très rapidement devenue compliquée. Le tournant de la partie semble se situer dans la position du diagramme, après 20...Cxe4. Déjà en manque de temps, Etienne va se tromper avec 21.Cd4, alors qu'après 21.Dd3 d5 22.Cd4 tous les résultats étaient possibles. Des simplifications surviennent et Giri reste avec une qualité de plus. 32.c6? est une nouvelle faute et les Blancs sont perdus.


 

Nakamura-Wang Hao, après 31.Cc3

Encore plus nerveuse, la fin de partie entre l'Américain et le Chinois. Dans la position du diagramme, après 31.Cc3, les deux joueurs sont en grand zeitnot et Nakamura prend ici la mauvaise direction par 32.Cd2?!, alors que le bon coup, selon houdini, est 32.Cc5. La suite n'est qu'un blitz avec une victoire de Wang Hao. Commentaire de Nakamura sur Twitter : « Journée très décevante. Hao a très bien défendu et, comme trop souvent récemment, j'ai complètement perdu la tête et mes nerfs. »


 

Carlsen-Bologan, après 35.Tb4

Le gambit Benkö de Viktor Bologan n'a guère impressionné Magnus Carlsen. Le Norvégien a pris assez rapidement l'avantage pour ne jamais le lâcher. Dans la position diagramme, la position est déjà perdue pour le Moldave, qui tente cependant 35...Fxf2, mais après 36.Rxf2 Tc2+ 37.Rf3 Txc1 38.Cxf5 Tf1+ 39.Rg4 Cc5?! 40.b7 1-0





 

Magnus Carlsen - Viktor Bologan
Résultat de la ronde 7 du 30 juillet 2012 (14 h 00)  
Anish Giri 2696 - Hikaru Nakamura 2778 : ½-½ (30) Semi-Slave Méran
Victor Bologan 2732 - Etienne Bacrot 2713 : ½-½ (35) Est-indienne
Wang Hao 2739 - Magnus Carlsen 2837 : 0-1 (60) Ouest-Indienne

Le résumé de la ronde 7

Il fallait particulièrement aujourd'hui le duel entre le leader Wang Hao et le numéro un mondial Magnus Carlsen. Le match des jeunes stars : Giri-Nakamura, ne manquait pas d'intérêt non plus, sans oublier la rencontre des mal classés, Bologan-Bacrot. 

Bologan-Bacrot, après 29.cxb5

Il est difficile de changer d'ouverture pendant un tournoi, même quand elle ne donne pas les résultats escomptées. Ce sera donc une nouvelle défense Est-Indienne de la part de notre compatriote Etienne Bacrot. Dans la position du diagramme, après 29.cxb5, la situation est intéressante et Etienne va profiter du mauvais placement du Roi et la Dame blanche - à portée d'une fourchette de Cavalier - pour récupérer son pion : 29...Txb5! 30.Txb5 Fxb5 et après tous les échanges qui ont découlé de 31...dxe5, la partie a été déclarée nulle. Le premier demi-point de Viktor Bologan. 

Anish Giri et Hikaru Nakamura ont joué une défense semi-Slave variante Méran pendant 18 coups théoriques. Puis des échanges, encore des échanges, rien que des échanges et... nulle. « "Dazed and Confused" Dérouté et confus. Soit j'étais tout à fait bien pendant la partie, ou alors moins bien, mais seul Houdini le sait, c'est sûr! » Hikaru Nakamura sur Twitter. «Dazed and Confused» est une chanson du groupe de rock britannique Led Zeppelin. 

Encore une excellente partie de Wang Hao, qui a fait souffrir Magnus Carlsen. Dans la position du diagramme ci-dessous à gauche, l'avantage blanc saute aux yeux : meilleur centre ; meilleure structure de pions ; pièces plus actives ; plus d'espace, bref, les Blancs sont mieux. Cependant, le temps commence à manquer au joueur chinois, avec 7 minutes contre 25 pour le numéro un mondial. Et ici, au lieu de 35.Td6 qui maintenait la pression, Wang Hao joue 35.Cab7?!. Carlsen répond par le logique et fort 35...Tb8 et la cavalerie blanche a dû reculer, laissant une partie de l'avantage se dissiper.

Wang Hao-Carlsen, après 34...Dxb6
Wang Hao-Carlsen, après 45....a4

Le contrôle du temps passé les Dames sont échangées, puis arriva la faute de Wang Hao. Dans la position du diagramme à droite, le Chinois va jouer 46.Cdb2? et a dû recevoir un choc quand est apparue sur l'échiquier la très forte réponse 46...Cb6! Les beaux Cavaliers qui, il y a à peine quelques coups, gambadaient dans la position noire, se piétinent désormais les sabots !


 
Le petit pion "a" que Wang Hao a négligé de reprendre s'est métamorphosé en cailloux dans la chaussure. Nous vous laissons rejouer cette très belle finale de Cavaliers, avec notamment les superbes coups 56...Rd8!! ; 57...fxg4! (le Cavalier noir étant imprenable) de Carlsen, qui lui ont permis de l'emporter pour revenir à hauteur de Wang Hao au classement.

Extrait des appariements de la ronde 8 du 31 juillet 2012 du tournoi de maîtres
1 Edouard,Romain GM (5½) - Harikrishna,Pent GM (5½)
2 Movsesian,Sergei GM (5) - Turov,Maxim GM (5½)
3 Vachier-Lagrave, GM (5) - Vorotnikov,Vladi GM (5)
4 Roiz,Michael GM (5) - Grachev,Boris GM (5)
5 Khairullin,Ildar GM (5) - Kurnosov,Igor GM (5)
6 Pelletier,Yannic GM (5) - Postny,Evgeny GM (5)
7 Shankland,Samuel GM (5) - Meier,Georg GM (5)
8 Melkumyan,Hrant GM (5) - Meins,Gerlef IM (5)
9 Wen,Yang GM (5) - Saric,Ivan GM (5)
10 Bauer,Christian GM (4½) - Konguvel,Ponnusw IM (4½)
16 Maze,Sebastien GM (4) - Boruchovsky,Avit FM (4)
Romain Edouard - Maxim Turov | Photo Bielchessfestival (DR)
Extrait du classement final du blitz du 29 juillet 2012
1. Vachier-Lagrave, Maxime GM 2686 FRA 11.5 108.0
2. Roiz, Michael GM 2615 ISR 10.0 109.5
3. Grachev, Boris GM 2674 RUS 10.0 106.5
             
10. Edouard, Romain GM 2646 FRA 9.0 101.0
19. Miralles, Gilles GM 2473 FRA 8.5 96.0
23. Mazé, Sébastien GM 2573 FRA 8.0 100.5
Michael Roiz (2e), Maxime Vachier-Lagrave (1er), Boris Gachev (3e)
Résultat de la ronde 6 du 28 juillet 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Magnus Carlsen 2837 : ½-½ (33) Défense Grünfeld
Etienne Bacrot 2713 - Wang Hao 2739 : ½-½ (33) Défense Grünfeld
Anish Giri 2696 - Victor Bologan 2732 : 1-0 (92) Partie anglaise

Nakamura et Carlsen se séparent après 2 heures de jeu. Les joueurs ont tout échangé jusqu'à une répétition de coups en finale de Dames. 

Peu après, c'est au tour d'Etienne Bacrot et de Wang Hao, après avoir joué une partie similaire : une défense Grünfeld. On échange toutes les pièces et on fait nulle dans une finale de pièces lourdes en 33 coups : Dame dans la partie Nakamura Carlsen, Tour entre le Français et le Chinois.

Giri-Bologan, après 15...Da6

Dans la partie Giri-Bologan, le Moldave va perdre un pion dans la position du diagramme ci-contre. Après 16.Fxf6 Fxf6 17.Cxe4, les Noirs ont perdu un fantassin qu'ils ne reverront jamais. Le Néerlandais saura faire preuve de patience et de technique jusqu'à contraindre les Noirs à l'abandon au 92e coup.

Dimanche est la seule journée de repos du tournoi, sauf pour Bologan et Carlsen qui disputeront leur partie en retard. Voir le résumé de la partie plus bas dans l'article, avec celles de la ronde 3.

Résultat de la ronde 6 du 28 juillet 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Magnus Carlsen 2837 : ½-½ (33) Défense Grünfeld
Etienne Bacrot 2713 - Wang Hao 2739 : ½-½ (33) Défense Grünfeld
Anish Giri 2696 - Victor Bologan 2732 : 1-0 (92) Partie anglaise
Photo Bielchessfestival
Résultat de la ronde 5 du 27 juillet 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Etienne Bacrot 2713 : 1-0 (34) Est-indienne
Magnus Carlsen 2837 - Anish Giri 2696 : ½-½ (49) Défense Petrov
Wang Hao 2739 - Victor Bologan 2732 : 1-0 (47) Gambit Benkö

Opposé à Hikaru Nakamura, Etienne Bacrot opte pour une nouvelle défense Est-indienne. Les deux joueurs atteignent une position recensée uniquement dans des parties d'amateurs. Le plan de chaque camp peut être simplifié de la manière suivante : les Noirs vont lancer une grosse attaque sur le Roi blanc, tandis que les Blancs exploiteront l'aile-dame délaissée par leur adversaire. Si l'attaque noire n'est pas décisive, la finale est le plus souvent délicate pour les Blancs.

Nakamura-Bacrot après 27...h3

Dans la partie, les Noirs lancent leur attaque par 13...Ch7, qui libère le pion "f". Ils poursuivent logiquement par la poussée dudit pion, puis du pion "g". Les Blancs quant à eux, lancent comme prévu les hostilités à l'aile-Dame (15. Tb1, 17 b4, 19.c5). La position est très compliquée et les moteurs d'analyse peuvent être victimes de l'effet horizon, qui les empêche de voir un gain trop lointain. Pour les joueurs, il faut à chaque coup calculer beaucoup de variantes très tactiques afin de ne pas rater un éventuel mat. Les Noirs ont rejeté la prise du pion "g2" au 29e coup, qui semblait pourtant offrir la perspective de pouvoir poursuivre l'attaque sur la colonne "h". De même, ils ont refusé le sacrifice de qualité des Blancs au 30e coup (après 30.Cxg5, Etienne a préféré 30...Dxg5 à 30...Txb4). Nakamura réussit à enrayer l'attaque noire en se débarrassant des pions noirs "h" et "g". Il ne reste plus aux Noirs qu'à abandonner.

Avec le choix de Viktor Bologan comme remplaçant de Morozevitch, les organisateurs savaient que le Moldave était un joueur combatif. Après sa victoire ratée de peu hier, il lance les hostilités dès l'ouverture avec un gambit Benkö. Dans cette ouverture, les Noirs sacrifient le pion b5, puis offrent l'échange par a6 pour développer rapidement leur Fou de cases blanches, et gêner la poussée e2-e4 en menaçant d'échanger en f1. Bologan va ensuite entraîner son Fou dans un étrange ballet (10...Fc8, 11...Ff5, 12...Fc8, 13...Fa6, 15...Fc4) avant que celui-ci ne s'échange en d5, non sans avoir capturé le pion "a2". Face à la paire de Fous blancs, l'espoir des Noirs repose sur le contre-jeu procuré par les pions liés sur les colonnes "c" et "d". Mais grâce à leur initiative, les Blancs parviennent à capturer le pion "c5" au 31e coup. Grâce à ce pion de plus, les Blancs vont dominer la finale et l'emporter en 47 coups. Au classement, Wang Hao creuse l'écart sur Carlsen et Giri.

La partie entre les 2 plus jeunes participants du tournoi s'est soldée par un résultat nul, le 2e consécutif pour Magnus Carlsen. Avoir les Noirs face à Carlsen est évidemment loin d'être une tâche aisée et le Néerlandais opte pour la très annulante défense Petrov. Le Norvégien tente de monter une attaque sur le roque adverse (20.Dh5, 22.Te4), mais Giri garde le contrôle et après l'échange des Dames au 29e coup, la position est équilibrée. A la paire de Fous des Blancs répond la majorité de pions noirs à l'aile Dame. Les Noirs sacrifient le pion "c" pour obtenir une finale de Fous de couleur opposée. Nulle en 49 coups.

Carlsen-Giri | Photo Bielchessfestival
Résultat de la ronde 4 du 26 juillet 2012 (14 h 00)
Viktor Bologan 2732 - Hikaru Nakamura 2778 : 0-1 (81) Gambit dame accepté
Anish Giri 2696 - Wang Hao 2739 : 0-1 (57) Est-indienne Sämisch
Etienne Bacrot 2713 - Magnus Carlsen 2837 : ½-½ (56) Bogo-Indienne
Bologan-Nakamura après 18. Txc6

Appelé en remplacement de Morozevitch, Viktor Bologan est opposé à Hikaru Nakamura. Dans un gambit Dame accepté, l'Américain est le premier à innover par 12...De8., auparavant avaient été tentés 12...h5 et 12...f6. Avec des roques opposés, comme c'est le cas dans la partie, on assiste souvent à des attaques violentes, et c'est Bologan qui ouvre le feu en sacrifiant d'abord un pion (15.d5) puis une qualité pour un pion et l'initiative (18. Txc6). Après l'échange des Dames,  les Noirs rendent un pion puis en échangent un autre afin d'activer leurs pièces et de trouver un peu de contre-jeu, qui survient après la séquence 27...Fg5 28...Te8 29...Tf7+ 30...Te6. Ils sont enfin parvenus à faire jouer leur Tour h8. Le combat va ensuite se focaliser sur la pion blanc en e5 attaqué par 3 des 4 pièces noires, et protégé par 3 des 4 pièces blanches. Après le contrôle de temps, la situation semble un peu figée. Nakamura essaye de prendre le Roi adverse à revers (50... Tc2, 53...Tf1). Le Cavalier blanc ne cesse de bondir (4 coups de Cavalier entre les 54e et 59e coups !).

Au 65e coup, malgré l'ajout de 15 minutes au 60e coup et l'incrément de 30 secondes à chaque coup, il y a trop peu de temps pour pouvoir analyser cette finale comme elle devrait l'être. De plus, les joueurs sont devant l'échiquier depuis plus de 6h30, ce qui affecte leur jeu. La victoire semble tendre les bras à Bologan, qui réussit à s'emparer des pions a6 et c6. Mais le Moldave choisit le mauvais plan (74. Re4? ; il fallait jouer 74.Tc3! pour que le roi puisse venir en c4 et échapper aux échecs). Après avoir traversé l'échiquier, le Roi blanc est désormais collé sur la colonne "h". Nakamura amène son Roi pour créer des menaces de mat, et Bologan perd la partie en un coup sur une grosse gaffe (79.Cd4+??). Les Blancs ne peuvent à la fois sauver la Tour et empêcher le mat (la menace est 80...Th1+ 81. Rg3 Fh4+ 82. Rg4 Tg2+ 83. Tg3 Txg3 mat). Quel dommage pour Bologan qui avait réussi une belle entrée dans le tournoi.

Bacrot-Carlsen, après 17...c5

Etienne Bacrot n'aura pas la tâche facile face au numéro un mondial, Magnus Carlsen. Dans une défense bogo-indienne, c'est le Français qui joue le premier coup nouveau, 12. Fxc6. Une partie de 2005 entre Vadim Shishkin (2532) et Dragan Kosic (2489), s'était poursuivie par 12. O-O avant de s'achever par le partage du point dès le 14e coup. Après l'ouverture et la poussée noire 17...c5, les Blancs s'efforcent de contrôler la case "d4" pour empêcher toute poussée, tout d'abord avec un Cavalier puis avec la Dame. Les Dames s'échangent au 32e coup, alors qu'Etienne Bacrot est sous la pression de la pendule. Il parvient à maintenir l'équilibre matériel, mais après le contrôle de temps du 40e coup, les Noirs ont un léger avantage en raison du pion passé sur la colonne "a", meilleur que son homologue blanc doublé sur la colonne "f". Le Norvégien est virtuose dans l'art d'exploiter la moindre faiblesse de son adversaire, aussi Etienne a t-il dû être précis. Le Français résiste, et la nulle est conclue au 56e coup. Le 2e contrôle de temps passé, les 15 minutes sont bien justes pour jouer cette finale complexe, malgré l'incrément de 30 secondes par coup.

Anish Giri-Wang Hao après 26.Cd5

 

Dans la variante Sämisch de la défense est-indienne, Giri joue de manière un peu passive après sa nouveauté (15.g3), et le Chinois en profite. Les Blancs perdent un pion dans la séquence tactique initiée après 26.Cd5 (voir diagramme) et conclue par 30...Fxd5. Wang Hao en gagne un 2e au 44e coup, et le Néerlandais doit s'incliner  au 57e coup. En attendant que Magnus Carlsen joue sa partie en retard dimanche, le Chinois s'empare de la tête du tournoi.

 

Résultat de la ronde 3 du 25 juillet 2012 (14 h 00)
Wang Hao 2739 - Hikaru Nakamura 2778 : 1-0 (47) Sicilienne Najdorf
Viktor Bologan 2732 - Magnus Carlsen 2837 : 0-1 (40) Sicilienne de Moscou
Anish Giri 2696 - Etienne Bacrot 2713 : 1-0 (37) Défense est-indienne

Première information : le site officiel annonce que la partie entre Carlsen et Morozevitch est retardée en raison de problèmes de santé. Le Russe a été conduit à l'hôpital, où un médecin l'a déclaré inapte à la poursuite du tournoi. Il retournera dès que possible en Russie se soigner.

Viktor Bologan

Les organisateurs ont également confirmé que Viktor Bologan avait été appelé pour remplacer Morozevich et que les autres joueurs avaient accepté cette substitution. Le joueur moldave, classé 2732 Elo, débutera le tournoi à la ronde 3. Il disputera sa première partie demain et jouera dimanche face à Magnus Carlsen. En ce qui concerne les 2 premières rondes, elles ne seront pas rejouées et Viktor Bologan commencera son tournoi avec 2 parties perdues.
 

La partie en retard a commencé par une Sicilienne Rossolimo : 2...Cc6 3.Fb5, avant de transposer dans la variante de Moscou de la Sicilienne : 2...d6 3.Fb5+. Avec 8...a6, le Norgévien quitte les routes balisées et, finalement, les joueurs retrouvent des positions type de la partie Espagnole. Après le 15.Fg5 de Viktor Bologan, Carlsen marque une première pause. La structure des pions est symétrique et la position peut être considérée comme égale. La seule véritable différence se situe au niveau des pendules. Après 18.Fa4 h6, les temps donnent : Bologan = 1 h 08 ; Carlsen = 0 h 26. Sur le direct proposé par le site officiel, les internautes s'interrogent : pourquoi Magnus consomme-t-il autant de temps ? 1 h 02 contre seulement 9 minutes (!) après 20.Cbd2 g5!?. Si la position reste approximativement égale, on sent plus de possibilités pour les Noirs d'améliorer le placement de leurs pièces. Voir le diagramme ci-dessous.

Bologan-Carlsen, après 22...Cf8
Bologan-Carlsen, 30...Rf7

Après 23.Dc2 f6, les abonnés Europe Echecs aux leçons par thème retrouveront le thème de la pièce enfermée (le Fg3), comme dans la partie Winter-Capablanca, Hastings, 1919. Avec le contrôle des colonnes "a" et "d", le Fou blanc en g3 aveuglé sur l'aile-Roi alors que le jeu se passe sur l'aile-Dame, une conclusion s'impose, malgré 7 minutes à la pendule : les Noirs sont mieux ! Les trente derniers coups sont abordés dans la position à droite avec 40 minutes pour Bologan et 3 minutes 20 secondes pour Carlsen. 31...Ca5 est même joué avec 1 minute ! qui provoque alors une longue réflexion de Viktor Bologan. Après 32.hxg5 hxg5 (5'21"-1'31") Carlsen commence à blitzer ! 33.Td2 b3 (tempo) 34.Fxe5?! g4! (2'43"-1'07") 35.Cxg4 Cc4 (tempo, avec pratiquement un avantage décisif et 1'45"-1'35") 36. Te2? Cxb2! (50"-1'44") et c'est gagné. 37.Cd2 c4 (38"-1'28"). 38.Fg3 Cd3 (20"-1'48). 39.f4? Cxf4 40.Fxf4? Ta1+! et c'est mat en 4 coups !

Viktor Bologan - Magnus Carlsen
La nouveauté d'Anish Giri 25.Fe3

Anish Giri était extrêmement  bien préparé face à Etienne Bacrot, ce qui lui a permis d'empocher facilement un point. Jusqu'au 25e coup (!), les joueurs ont suivi une partie Van Wely-Bacrot, jouée à Belfort lors du dernier top12. Le jeune Néerlandais innove par 25.Fe3 là où son compatriote avait préféré 25.c6 (nulle entre Van Wely et Bacrot en 45 coups). Et 7 petits coups plus tard, le sort de la partie est déjà scellé, malgré une qualité de plus pour les Noirs. La paire de Fous et les pions passés liés au centre de l'échiquier. Le Français continuera à jouer quand même la position, donnant l'occasion à Giri de placer un sacrifice décisif (35.Txg5).

Alors que sur l'échiquier Giri-Bacrot la partie n'a commencé qu'au 25e coup, c'est à ce même numéro de coup que Wang Hao et Nakamura sont entrés en zeitnot.

Wang Hao Nakamura après 26...Cd6

Il ne leur restait que moins de 5 minutes chacun pour atteindre le contrôle de temps du 40e coup. La Najdorf choisie par Nakamura les avait mené à une position très complexe, où les joueurs ont passé de longues minutes à vérifier le sacrifice du Cavalier en f7, qui semblait jouable après 18...g6. D'ailleurs cette position était déjà survenue à 2 reprises : les Blancs l'emportèrent après 19.Cxf7 (Bujak-Gutman, 2002), mais perdirent après 19.Cxe6 dans la partie Pegoraro-Guliyev. Ici, les Blancs n'osèrent pas et la position tourna à l'avantage de Nakamura. L'Américain gaffa au 26e coup (26...Cd6?, voir diagramme), n'ayant probablement pas vu le sacrifice joué par Wang Hao : 27.Txd5 Dxd5 28.Fxe6 fxe6 29.f7+ Rd8 30. Ce6+ Rc8 31. f8=Dame. La finale qui s'ensuit, avec 2 pions de plus pour les Blancs, s'est conclue sans surprise en faveur de Wang Hao.

Résultat de la ronde 2 du 24 juillet 2012 (14 h 00)
Hikaru Nakamura 2778 - Anish Giri 2696 : ½-½ (41) Bogo-Indienne
Etienne Bacrot 2713 - Alexander Morozevich 2770 : 1-0 (25) Défense Slave
Magnus Carlsen 2837 - Wang Hao 2739 : 1-0 (35) Nimzo-Indienne
Bacrot-Morozevich, 22...Cxg5

On ne donnait pas cher de la peau d'Etienne Bacrot après 13.0-0-0. Le Français ne possédait plus que 11 minutes contre 1 h 28 (!) pour Alexander Morozevich. Au pion sacrifié dans l'ouverture - le gambit Marshall de la défense Slave - venait s'ajouter la perte du pion a2 avec une menace de mat en 1 coup ! Pire encore, après 19...Fxc4 Bacrot a trois pions de moins. Pourtant, les ordinateurs sont perdus et n'affichent que des dixièmes de pion en faveur des Noirs. Après 21.Fxc6! c'est apparemment nulle, mais «Moro», qui a rattrapé le Français au temps, s'égare et suite à la gaffe 22...Cxg5?? c'est mat en 5 coups ! Voir le diagramme ci-contre. Incroyable !
 

Etienne Bacrot
Carlsen-Wang Hao, après 31...Tfe7

Magnus Carlsen a gagné sa partie contre Wang Hao, d'une manière qu'on peut désormais appeler "à la Carlsen".  Il sort très tôt des sentiers connus de la théorie par 8.d5 (le GMI Argentin Panno avait préféré Fd3 en 1992). Le Norvégien veut jouer aux échecs, et éviter la récitation.  Pour l'initiative et la paire de Fous, il n'hésite pas à dégrader sa structure de pions 'pion a2 isolé, pions doublé sur la colonne "f"). Mais comme l'a déclaré le GMI anglais Nigel Short « Les échecs modernes se préoccupent trop de choses comme la structure de pions. Laissez tomber, échec et mat met un terme à la partie. ». Et le Norvégien va brillamment illustrer cet adage. Il masse ses pièces sur le roque adverse, comme les Tours qu'il double sur la colonne "g" en trois coups, entre le 19 et le 21e. Poursuivant la même idée, il transfère le Fou de f4 en d4 via e3, laissant au passage le pion d5. Wang Hao commet l'erreur de s'en emparer (22...Cxd5). Après un dernier coup visant à attaquer le roque adverse (24. Dd2 lorgnant sur h6), Magnus fait exploser le roque ennemi. Le Chinois ne parvient pas à trouver de contre jeu, même en rendant le pion par 27...Cd3+. Carlsen continue son assaut sur le Roi adverse par 31. h4. Après une dernière erreur : 31...Tfe7? (31...Th7 résistait un peu plus longtemps), Carlsen conclut en exploitant la position précaire du Roi noir, gêné par ses propres pièces : 32.h5+ Rf7 33.Df5 Te5 34.Dg6+ Re6 35.f4 1-0

Résultat de la ronde 1 du 23 juillet 2012 (14 h 00)
Magnus Carlsen 2837 - Hikaru Nakamura 2778 : ½-½ (39) Sicilienne 4.Dxd4
Wang Hao 2739 - Etienne Bacrot 2713 : 1-0 (36) Est-Indienne
Alexander Morozevich 2770 - Anish Giri 2696 : 0-1 (51) Défense Grünfeld

Wang Hao-Bacrot, après 20.Re1
Wang Hao-Bacrot, après 36.Te8+!
Etienne Bacrot a joué une variante risquée, même si sa nouveauté 17...f4 est intéressante. Toutefois, dans la position ici à gauche il aurait dû prendre le pion en e6 au lieu de 20...Dxc4?!. Wang Hao place une jolie combinaison finale, voir le diagramme à droite,  avec 36.Te8+! 1-0 En effet, si 36...Rxe8 37.Dxg8+ Re7 38.Dg7+ Rd8 39.Df8+ Rd7 40.Fg4+ gagne une Tour.
Joueur Pays Age Rang mondial Elo
Magnus Carlsen Norvège 21 ans n°1 2837
Hikaru Nakamura Etats-Unis 24 ans n°7 2778
Alexander Morozevich (malade) Russie 34 ans n°9 2770
Wang Hao Chine 23 ans n°15 2739
Viktor Bologan (remplace Morozevich) Moldavie 41 ans n°20 2732
Etienne Bacrot France 29 ans n°31 2713
Anish Giri Pays-Bas 18 ans n°49 2696

Les participants à Bienne 2012


Publié le 03/08/2012 - 11:00 , Mis à jour le 24/08/2012 - 15:23
Les réactions (12)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
europeechecs - 03/08/2012 00:01
@phyllitis : Qu'est-ce qui ne va pas avec le sous-titre : La victoire de Wang Hao sur Anish Giri offre le gain de Bienne 2012 au joueur chinois. Magnus Carlsen est deuxième.

phyllitis - 02/08/2012 22:48
Oui,je te comprends d'autant mieux que c'est aussi ce qui m'est arrivé !
C'est(pour moi) l' une des conséquences de la « championnite  suraiguë»
Nous avons besoin d'idoles bien plus que l'on ne pense ; ceci explique peut être cela....

Bon,c'est pas tout cela,mais Europe ECHEC aurait peut être « intérêt » à réviser son titre;la déception ne doit pas faire affront au magnifique tournois de WANG HAO. Ça frise le camouflet là Non ?
Et puis nous le sentions venir depuis quelques tournois;tout respect conservé,MAGNUS CARLSEN
prends moins de « buts » en contre,mais dévore en contre partie aussi moins d'adversaires,tout le monde se prépare contre lui;maintenant,il gère d'avantage,c'est évident,humain, bien qu'un peu frustrant,espérons que ce n'est que passager, WANG HAO était » moins attendu au tournant » si je peux dire.

Maintenant,la victoire à 3 points favorise les joueurs ayant « encore du jus » elle à été conçue pour cela, pas pour favoriser les « gestionnaires »elle a du bon et en aura de plus en plus si elle se généralise,le classement actuel n'est pas issu du système,victoire à 3 points;c'est de les mélanger qui est gênant . Allez,malgré ma légère déception concernant CARLSEN(,qui n'a pas pu battre ETIENNE ne serait-ce qu'une seule fois!Bravo ETIENNE et surtout sa superbe idée d'attaquer à outrance dans la dernière partie!) fait sa « seulement » seconde place à ce tournois .Mon avis à 2 cent.

JPG64 - 02/08/2012 20:37
Je sens qu'on va pouvoir débattre à nouveau de la victoire à 3 points...
Carlsen n'a perdu aucune partie... personnellement, je trouve dommage qu'avec ce système il se retrouve derrière Wang, même si ce dernier a fait un beau tournoi... et pourtant, il y a quelques mois encore je pensais que la victoire à 3 points était une bonne chose pour le spectacle.
Je suis vraiment trop versatile...