6e London Chess Classic
Londres la nuit...
La victoire de Viswanathan Anand dans la dernière ronde lui a permis de décrocher la 1ère place au départage. Romain Edouard perd son match contre Gawain Jones sur le score de 2,0 à 4,0.

Cette sixième édition du «London Chess Classic» est divisée en plusieurs tournois. Les numéros d'appariement des joueurs seront décidés par un tournoi de blitz en double ronde. Les joueurs s'affronteront en deux parties de blitz jouées consécutivement à la cadence de 4 minutes + 2 secondes. Un tournoi en cadence rapide aura lieu les 6 et 7 décembre avec le «Super Six» et de nombreux autres grands-maîtres. Le tournoi en cadence classique se déroulera du 10 au 14 décembre 2014. Site officiel www.londonchessclassic.com avec parties en direct et commentaires en anglais.

Nom Fédération Age Elo Classique Elo Rapide
1 Fabiano Caruana Italie 22 2844 2858
2 Viswanathan Anand Inde 44 2785 2809
3 Anish Giri Pays-Bas 20 2768 2674
4 Hikaru Nakamura USA 26 2764 2800
5 Vladimir Kramnik Russie 39 2760 2773
6 Michael Adams Angleterre 43 2758 2764

La cadence du tournoi classique est de 40 coups en 1 heure et 40 minutes, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. En cas d'égalité un départage sera appliqué dans l'ordre suivant : 1. Nombre de victoires; 2. Nombre de victoires avec les Noirs; 3. Résultat des rencontres directes. Si l'égalité persiste, on aura recours à un ou plusieurs blitz «mort subite» avec 6 minutes + 2 secondes pour les Blancs contre 5 minutes + 2 secondes pour les Noirs où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Match : Romain Edouard vs. Gawain Jones

Romain Edouard (2659)
Gawain Jones (2661)

Le Français Romain Edouard affrontera le joueur anglais Gawain Jones en six parties à la cadence de 40 coups en 100 minutes, puis 50 minutes pour le reste de la partie, le tout avec 30 secondes par coup. Partie N°1 mercredi 10 décembre à 17h00 (heure française); N°2 jeudi 11 décembre à 17h00; N°3 vendredi 12 décembre à 17h00; N°4 samedi 13 décembre à 15h00; N°5 dimanche 14 décembre à 15h00 et partie N°6 lundi 15 décembre à 16h00. Parties retransmises en direct

Nom Féd Elo 1 2 3 4 5 6 Score
Gawain Jones ENG 2661 1 ½ ½ ½ ½ 1 4,0
Romain Edouard FRA 2659 0 ½ ½ ½ ½ 0 2,0
Edouard-Jones
Après 49...Rh7

Après une première partie où, selon ses propres mots, « Je me suis auto-détruit, j'ai oublié que 30.Txd8 faisait échec », Romain Edouard a raté le gain dans la 2e partie. A l'issue une sicilienne dragon, les deux joueurs se retrouvent dans une finale Dame et Tour où le Français possède deux pions de plus, voir diagramme ci-contre. Il semble que 50.Dxc6 permettait aux Blancs d'obtenir un avantage décisif et empêchait les Noirs de jouer Ta4+ qui mène au mat. Mais à l'issue d'une partie très tendue et sous la pression du temps, Romain Edouard répète les coups. Malgré sa combativité, Romain Edouard ne peut convertir son pion de plus en finale de Tours dans la 3e partie. A la mi-temps du match, il est mené 2-1. Pas de changement à l'issue de la 4e partie qui s'est terminée par le partage du point, ainsi que la cinquième.
 

Edouard-Jones
Après 28...Fh6
Edouard-Jones
Après 32...Tg6
Edouard-Jones
Après 35...Dc7

Après un début tranquille, une bataille de pions centraux a ouvert les lignes sur les deux Rois, jusqu'à atteindre la position du premier diagramme après 28...Fh6. Romain Edouard se tourne alors vers un sacrifice de qualité par 29.Ce4!? au lieu de 29.h4 qui aurait mené à l'égalité. 29...Fxc1 30.Txc1 Fc6 31.Cxc5! la pointe qui ramasse un second pion. 31...Tg8 32.Df4 Tg6, comme dans le deuxième diagramme. Ici, selon le module d'analyse, il fallait jouer 33.Tf1 avec une partie compliquée. Le Français va préférer le douteux 33.Fe4?!, et Gawain Jones s'empare de l'initiative par 33...Fxd5 34.cxd5 Tf6!, le coup que 33.Tf1 aurait empêché. 35.Dg3 Dc7, troisième diagramme. Et là, la faute ! 36.d4?. Il fallait intercaler 36.Dg5 Tbf8 37.d4, avec toujours un jeu incertain. Après 36.d4?, le joueur anglais prend un avantage décisif par 36...Tg8 37.Dh4 Df7 38.dxe5 Tf1+ 39.Rh2 Tf2+ Petite répétition pour atteindre le contrôle du temps, mais les Noirs peuvent déjà s'emparer d'une deuxième qualité tout en conservant une attaque terrible. 40.Rh1 Tf1+ 41.Rh2 Txc1 42.Cd3 Tf1 43.Fg2 Da7 0-1.

Date Evénement Heure Notes
6 et 7 décembre 2014 Open Rapide 11h00 10 rondes
8 décembre 2014 «Super Six» Blitz 17h15 Avec le «Super Six»
9 décembre 2014 Coupe Pro-Biz 09h45 8 GMI avec un partenaire
10 au 12 décembre 2014 «Super Six» Classique 17h00 Rondes 1 à 3
13 et 14 décembre 2014 «Super Six» Classique 15h00 Rondes 4 et 5

Les 6 et 7 décembre l'Open Rapide se déroulera en 10 rondes, avec le «Super Six» et de nombreux autres grands-maîtres. Le «Super Six» affrontera «les Echecs à l'école» et des communautés scolaires lors de la première ronde. La Coupe Pro-Biz du 9 décembre se déroule avec 8 grands-maîtres et un partenaire chef d'entreprise chacun pour un tournoi rapide en double et au système K.O. Le format du tournoi en double est de 25 minutes pour chaque équipe de deux joueurs. Aux échecs en double, les quatre joueurs jouent un coup chacun sur le même échiquier, mais sans se parler. Une nouvelle règle a été ajoutée cette année pour permettre aux équipes de faire une pause de deux minutes afin de s'entretenir. Les trois rondes auront lieu à 10h45, 12h00 et 14h00.

Les joueurs sont prêts pour la première ronde | Photo www.londonchessclassic.com | (DR)

London classic

Pl Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 Perf ±
1 Anand, Viswanathan 2793 IND 7,0/15 x 1 1 1 3 1 2849 +4
2 Kramnik, Vladimir 2769 RUS 7,0/15 1 x 1 3 1 1 2854 +6
3 Giri, Ansih 2768 NED 7,0/15 1 1 x 1 3 1 2854 +6
4 Nakamura, Hikaru 2775 USA 6,0/15 1 0 1 x 3 1 2780 +-0
5 Adams, Michael 2745 ENG 4,0/15 0 1 0 0 x 3 2637 -7
6 Caruana, Fabiano 2829 ITA 4,0/15 1 1 1 1 0 x 2698 -9

Photo Ray Morris-Hill | www.londonchessclassic.com

ronde 5

Résultats de la ronde 5 le 12 décembre à 15h00
Giri, Anish 2768 - Kramnik, Vladimir 2769 : ½-½ (60) Catalane
Caruana, Fabiano 2829 - Nakamura, Hikaru 2775 : ½-½ (81) Berlinoise
Adams, Michael 2745 - Anand, Viswanathan 2793 : 0-1 (36) Berlinoise

Cette dernière ronde s'annonçait pleine de suspense, 5 des 6 joueurs peuvant espérer la victoire finale. Le choc au sommet a opposé les joueurs en tête avant la dernière ronde, Anish Giri et Vladimir Kramnik.

Giri-Kramnik
Après 19...Te8
Giri-Kramnik
Après 26.e4
Giri-Kramnik
Après 47...Rxg5

La catalane choisie par Giri n'est pas un problème pour Kramnik, qui la joue également avec les Blancs. Giri innove avec 12...Cbd7, mais ça ne surprend pas Kramnik. Les deux joueurs atteignent la position du diagramme qui est d'après eux donnée comme égale par les moteurs d'analyse. En réponse à 26.e4 (2e diagramme), Kramnik décide de sacrifier un pion pour compliquer la partie et répond 26...d4!?. Après 27.Dxd4 Td8 28.Dc3 Db7 29.Fe1, les Noirs ne recapturent pas le pion par 29...Fxe4 et préfèrent 29...Tc8. Les Tours sont échangées après 30.Ta7 Dxa7 31.Dxc8+ Rh7. Peu à peu les autres pièces s'échangent et Kramnik récupére son pion. L'activité des Noirs leur permet de gagner un pion dans la finale (3e diagramme), mais ce pion est sans importance, comme le démontre la nulle obtenue par Giri après 70 coups.

Adams-Anand
Après 17.c4
Adams-Anand
Après 20...Cd4
Adams-Anand
Après 26...Cc6

Belle victoire de Viswanathan Anand qui lui donne la victoire finale au départage (il a le même nombre de victoires que Kramnik et Giri, mais celle de l'Indien a été remportée avec les Noirs). Dans une défense berlinoise, Michael Adams a commis une imprécision avec 17.c4?!. comme l'explique Anand « 17.c4 me permet de jouer 17...Fxd5 18.Txd5 Fxg5 19.Cxg5 Re7 20.Rg2 Cd4 (2e diagramme). Je ne pouvais pas jouer cette variante au coup précédent car sur 16...Fxd5 17.Txd5 Fxg5 18.Cxg5 Re7 19.Tad1 est déplaisant : si 19...Tad8 20.Txd8 Txd8 21.Txd8 Rxd8 22.Cxf7+ et je ne suis pas sûr d'annuler cette finale, et si 19...Cd4 alors les Blancs pouvaient jouer c3 pour chasser le Cavalier.  ». La partie se poursuite par 21.Tad1 Tad8 22.Cf3 c6 23.Txd8 Txd8. En manque de temps Adams joue 24.Cg5 (ici Anand  suggère 24.axb6 axb6 25.Td3). Les Noirs répondent 24...b5 25.cxb5 cxb5. Ici, Anand explique : « Il n'y avait aucune indication que j'étais mieux.  J'avais l'impression d'avoir accompli quelque chose à l'aile-Dame, et j'ai été surpris qu'après 26.Ce4 j'ai 26...Cc6 ». Après ce coup, les Blancs sont contraints d'échanger les Tours sous peine de perdre le pion e5 par 27.Txd8 Rxd8, mais après 28.e6 fxe6 29.Cxc5 Re7 30.Cb3 Rd6 le Roi noir arrive le premier. Les Blancs perdent le pion a5 et la majorité des Noirs à l'aile-Dame fait la différence.

Hikaru Nakamura aura beaucoup essayé face à Fabiano Caruana, même sacrifier une qualité, mais Fabiano Caruana contient les assauts de l'Américain et la partie s'achève par le partage du point.

ronde 4

Résultats de la ronde 4 le 11 décembre à 15h00
Kramnik, Vladimir 2769 - Caruana, Fabiano 2829 : ½-½ (35) Grünfeld
Nakamura, Hikaru 2775 - Adams, Michael 2745 : 1-0 (40) Gambit Dame
Anand, Viswanathan 2793 - Giri, Anish 2768 : ½-½ (43) Gambit Dame
Kramnik-Caruana
Après 16...Fe4

Fabiano Caruana choisit la défense Grünfeld en réponse à 1.d4 joué par Vladimir Kramnik. Après l'ouverture, les deux joueurs s'accordent à dire que la position clé survient au 16e coup, après 16...Fe4 (voir diagramme ci-contre). Kramnik explique : « J'aime la position des Blancs : si j'arrive à consolider la position, je suis mieux, mais je n'ai pas vraiment vu comment faire. J'ai pensé que 17.Fd3 était intéressant car sur 17...Fxf3 je jouais 18.gxf3 e5 19.Fxe5 Fxe5 20.dxe5 Cb4 21.Tc3 Cxa2 22.Tc4 et je pense que les Blancs sont mieux. 17...Fxd3 était intéressant aussi; après 18.Rxd3 Cb4+ 19.Rd2 (Rc4 b6) Cd5 20.Fg3 et je pense que c'est très agréable pour les Blancs.». Fabiano Caruana confirmait : « Je dois être précis, si les Blancs avaient un tempo de plus ils auraient un gros avantage.  ». La partie s'est poursuivie par 17...Fd5 18.Fc4 Fxf3 19.gxf3 Cxd4 20.exd4 Txd4+ 21.Re3 Txf4 22.Rxf4 Fh6+. Les Noirs vont récupérer la Tour sacrifiée. Kramnik tend quelques pièges à son adversaire mais Caruana reste concentré. Après l'échange des Tours, la finale de Fous de couleurs opposées s'achève logiquement par la nulle.

Anand-Giri
Après 18.Fb3

Avec les pièces blanches, Viswanathan Anand obtient une position avec un léger avantage contre Anish Giri (voir diagramme ci-contre). Le pion en e6 est une faiblesse et le Fou et la Tour noirs ne sont pas développés. Le jeune Néerlandais va se sortir de cette situation en trouvant du contre-jeu avec 18...a5 19.c4 a4 20.Fc2 Fb4. Ici Nigel Short estime que 21.c5! permet aux Blancs d'obtenir un avantage stratégique à long terme en raison de la situation étriquée des Noirs. Mais dans ce cas, Anand en conférence de presse expliqua « Mon adversaire peut adopter un dispositif passif (21.c5 Fxd2 22.Txd2 c6), et je ne vois pas comment je progresse. ».
Après 21.Fc3 Fxc3 22.Dxc3 Fd7 23.d5 Dd6 24.Te5 exd5 25.Txd5 Dc6 Anand avait envisagé 26.Te7, pensant que c'était gagnant, mais après 26...Fe6 27.Dg3 Tf7! les Noirs sont mieux. Après 27.Db4, il se retrouve à devoir lutter pour l'égalité, et c'est ce qu'il est parvenu à faire. Nulle en 43 coups.

Nakamura grâce à sa victoire d'aujourd'hui contre Michael Adams s'offre la possibilité de se mêler à la lutte pour la première place lors de la dernière ronde.

Nakamura-Adams
Après 7...c5
Nakamura-Adams
Après 13...Rf8
Nakamura-Adams
Après 40.f4

Le choix d'ouverture original d'Adams (7...c5, 1er diagramme), permet à Nakamura de déroquer son adversaire après 8.cxd5 cxd4 9.Fb5+ Fd7 10.dxe6 Da5+ 11.Cbd2 Dxb5 12.exd7+ Cxd7 13.De4+ Rf8 (2e diagramme). La Tour en h8 ne joue pas, l'activer coûte un pion à Michael Adams au 26e coup. Dans la finale de Tours qui s'ensuit, outre le pion de moins les Noirs ont une 2e faiblesse, leur structure de pions. Les Blancs parviennent à capturer un 2e pion, ce qui laisse peu d'espoir aux Noirs. La partie s'achève dans la position du dernier diagramme, lorsque en jouant 40.f4 Hikaru Nakamura enferme la Tour de son adversaire.

 

Ronde 4 | Photo Ray Morris-Hill | www.londonchessclassic.com

ronde 3

Résultats de la ronde 3 le 10 décembre à 17h00
Adams, Michael 2745 - Kramnik, Vladimir 2769 : ½-½ (54) Berlinoise
Nakamura, Hikaru 2775 - Anand, Viswanathan 2793 : ½-½ (36) Gambit Evans
Caruana, Fabiano 2829 - Giri, Anish 2768 : ½-½ (44) Berlinoise

Michael Adams et Vladimir Kramnik suivent les coups de la 7e partie du match Carlsen-Anand.

 
Adams-Kramnik
Après 14...Fc4
Adams-Kramnik
Après 34.Tb3
Adams-Kramnik
Après 39...Rd7

On peut penser qu'Adams, secondant de Carlsen est bien préparé sur cette ligne mais c'est Kramnik qui sort une nouveauté théorique avec 14...Fc4. 15.Tfe1 est forcé et après 15...Tg6 les Blancs prirent près de 20 minutes avant de jouer 16.Cce4. La partie se poursuit par des échanges de pièces jusqu'à aboutir à une finale de Tour avec le même nombre de pions. La position est facile à jouer pour les Blancs moins pour les Noirs. Kramnik prend 45 minutes dans la position du 2e diagramme avant de jouer 34...b6. Les Noirs commettent plusieurs imprécisions (36...Rf1?!, 37...g5?!, 39...Rd7?!) et on se retrouve dans la position du 3e diagramme. Les Blancs ont quelques minutes pour jouer leur 40e coup et ainsi passer le contrôle du temps. 40.f6! permet de gagner, mais Adams ne le voit pas et joue 40.c5?. Le gain s'est échappé. Adams a avoué après la partie  : « J'ai joué 40.c5 car je n'ai pas vu 42...Te3, autrement ce n'est pas un si mauvais coup. J'ai d'abord pensé jouer 40.f6 mais c'était le 40e coup. Parfois, vous ne prenez pas les bonnes décisions au bon moment. ».

Nakamura-Anand
Après 17.Cbd2

Hikaru Nakamura opte pour un inusuel gambit Evans (1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fc4 Fc5 4.b4). Au 9e coup, les Blancs jouent un coup jamais joué auparavant, 9.a4!?. Anand préfère défendre solidement sans rentrer dans les variantes tactiques : « J'aurais pu jouer 13...d5 plutôt que 13...O-O, mais pourquoi [ne pas jouer solidement]  ?» expliquait l'Indien après la partie.
Nakamura a l'initiative et un léger avantage en raison du retard de développement des Noirs (voir diagramme ci-contre).  Grâce à une série d'échanges (17...Fxe3 18.Dxe3 d5 19.Tfe1 dxe4 20.Cxe4 De7 21.Cd6 Dxe3 22.fxe3), Viswanathan Anand réduit les possibilités offensives des Blancs. Il parvient ensuite à faire jouer ses pièces de l'aile-Dame. La position s'est égalisée et la nulle qui survient après une répétition de coups n'est pas une surprise.

Caruana-Giri
Après 12..b3

Tout comme dans la partie Adams-Kramnik, Fabiano Caruana et Anish giri optèrent pour une défense de Berlin, connue pour sa solidité. Dans la position du diagramme ci-contre, quand les Noirs jouèrent  12...Tc8 il était probable qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que le spectacle soit au rendez-vous. 12...c5 était plus ambitieux.


La partie tient toutes ses non-promesses et transpose dans une finale de Fous de même couleur, où chaque camp a un pion doublé. Bien évidemment, la partie s'achève par la nulle.

Vladimir Kramnik | Photo Ray Morris-Hill | www.londonchessclassic.com

ronde 2

Résultats de la ronde 2 le 09 décembre à 17h00
Viswanathan Anand - Fabiano Caruana : ½-½ (17) Gambit Dame
Anish Giri - Michael Adams : 1-0 (47) Début du pion Dame
Vladimir Kramnik - Hikaru Nakamura : 1-0 (41) Est-indienne

Viswanathan Anand célèbre aujourd'hui son 45e anniversaire. Fabiano Caruana lui avait préparé une surprise avec 8...Cxc3. Après 9.Txc3 b6 10.b4 a5 11.a3 axb4 12.axb4 bxc5 13.bxc5, les joueurs répètent les coups. Comme le GMi indien l'a déclaré lors de la conférence de presse à l'issue de la partie, « j'aurais pu continuer, mais je n'arrivai pas à voir pourquoi les Noirs ne seraient pas mieux, alors j'ai répété les coups ».

Hikaru Nakamura n'a pas hésité a joué la défense Est-indienne à Vladimir Kramnik, qui est pourtant connu pour avoir écoeuré Kasparov dans cette variante. Avec humour, Kramnik déclarait « Je suis toujours content de voir [qu'on me joue] une Est-indienne ». Comme il l'a signalé, il a pu dans cette partie très tendue  "sortir" une préparation vieille de plusieurs mois (13.Dc1, 1er diagramme).

Kramnik-Nakamura
Après 13.Dc1

 

Kramnik-Nakamura
Après 17.Cg6

 

Kramnik-Nakamura
Après 38...Dxf5

 

Après 13...f4 14.g3 e4 15.Ch4 e3 16.fxe3 fxg3 17.Cg6 (2e diagramme) la position est si complexe que même les moteurs d'analyse ne sont pas sûrs de ce qu'il se passe ! Nakamura ne va pas tarder à se tromper; après 17...Tf7 18.Dc2 Cfd7 est une erreur selon Kramnik, les Noirs doivent jouer 18...Ca6. Après 19.O-O-O la position des Noirs est peu enviable : leur Roi est en danger, et les pièces de l'aile-Dame occupent encore leur case de départ. La suite de la partie n'améliore pas la situation : 19.Ce5 20.Thf1 permet à Kramnik d'échanger la pièce noire la plus active et d'affaiblir un peu plus la position du Roi adverse. La position blanche est d'ores et déjà gagnante. Kramnik concentre ses forces sur le Roi noir exposé et porte le coup de grâce grâce à une jolie combinaison (3e diagramme) : 39.Tg8+! Re7 (Rxg8 40.Ch6+) 40.Fg5+ Ff6 41.De2+ 1-0. Après la partie, Nakamura réagissait en postant sur Twitter un passage culte du film des Monty Python « La vie de Brian », Always look on the bright side of life (Regarde toujours la vie du bon côté).

La vie de Brian - Monthy Python

La plus longue partie de cette ronde a opposé Anish Giri au vainqueur d'hier, Michael Adams. Le jeune Néerlandais opte pour une variante secondaire de la Catalane dans laquelle, en échange d'une structure de pion dégradée, il obtient une pression sur la case b7 (voir 1er diagramme).

Giri-Adams
Après 17.Cd4
Giri-Adams
Après 28..Txe2
Giri-Adams
Après 47.Rc3

Les pièces s'échangent mais les Blancs conservent l'avantage. En finale, ils vont gagner un pion grâce au thème du clouage : dans la position du 2e diagramme, Giri joue 29.c4 et les Noirs ne peuvent prendre ce pion car sur 29...Fxc4 30.Cxc4 dxc4 Td8 et c'est mat ! Malgré le pion de moins, cette finale était annulable selon Anish Giri. Mais Michael Adams, sous la pression du temps, va commettre quelques imprécisions qui vont le mener à la perte d'un 2e pion puis de la partie (3e diagramme).

Giri-Adams (Ronde 2) | Photo Ray Morris-Hill | www.londonchessclassic.com

ronde 1

Résultats de la ronde 1 le 08 décembre à 17h00
Vladimir Kramnik - Viswanathan Anand : ½-½ (45) Anti-Méran
Hikaru Nakamura - Anish Giri : ½-½ (33) Défense de Berlin
Michael Adams - Fabiano Caruana : 1-0 (73) Partie espagnole

Hikaru Nakamura et Anish Giri annulent en moins de 3 heures dans une partie sans émotion.

Vladimir Kramnik et Viswnathan Anand choisissent une variante spectaculaire avec des sacrifices de pièces des deux côtés. Cette variante est très analysées, notamment car elle a été jouée à de nombreuses reprises dans des matchs entre programmes.

Kramnik-Anand
Après 8...g5
Kramnik-Anand
Après 23...Tb8
Kramnik-Anand
Après 31.Cxc5


Le feu d'artifice commence dans la position du 1er diagramme avec 9.Cxg5. Après 9...hxg5 10.Fxg5 Cbd7 11.exf6 les Blancs récupèrent la pièce.
Quelques coups plus tard, dans la position du 2e diagramme, le spectacle reprend : au sacrifice blanc 24.Txc6, les Noirs répliquent par 24...Txg3+ ! Après 25.fxg3 Dxc6 les Blancs doublent leurs pièces lourdes avec 26.Td1. Les Noirs répliquent avec 26...Dc7. Les deux joueurs suivent une partie Sarkar-Wang (Open de Philadelphie 2012, 1-0 en 48 coups). Kramnik est le 1er à dévier en jouant 31.Cxc5 (3e diagramme) au lieu de 31.Rf1 dans la partie précitée. Kramnik-Anand se poursuit : 31...Dxc5+ 32.Rf1 Dc3 33.Dxc3+ bxc3.
Après l'échange des Dames, les deux joueurs se retrouvent dans une finale de Tours où les Noirs ont un pion de moins, mais à en juger par le temps restant à Anand (55 minutes), il est en terrain connu et la position ne pose pas de problèmes. Nigel Short, qui commentait la partie, confirmait qu'il existait 10 parties entre ordinateurs avec une position identique à celle de la partie après 36...Rf5 qui se sont toutes achevées par la nulle ! Et comme dans les parties entre machines, la partie entre les humains s'acheva par la nulle.

Dernière partie de cette première ronde, le match Adams-Caruana a tenu spectateurs et internautes en haleine.

Adams-Caruana
Après 20...Da5
Adams-Caruana
Après 27...c4
Adams-Caruana
Après 33...Dh7

Qu'a t-il pu se passer dans l'esprit de Michael Adams au 21e coup (1er diagramme) ? Il joue 21.c4? et après 21...Dxa6 22.exd5 Fxd5 23.cxd5 Cb4 24.Ta3 Cfxd5 sa position est très délicate : le pion d3 est faible, les pièces blanches sont peu actives et manquent de coordination. Mais la situation n'est pas si facile pour Fabiano Caruana à qui il reste peu de temps : moins de 4 minutes pour 14 coups. En jouant 27...c4 (2e diagramme) il donne à Adams l'occasion de pêcher en eaux troubles avec 28.Cxh6+!. En échange de la pièce sacrifiée, les Blancs obtiennent une forte attaque sur le roque adverse : 28...gxh6 29.Dg4+ Rh8 30.dxc4 Ce7 31.Dh5 Cg8 32.Cf5 Db7 33.Tg3 Dh7 (3e diagramme). Ici Adams, également en manque de temps, ne voit pas 34.Te4! (avec l'idée Tg4, l'arrivée d'une pièce supplémentaire en attaque est décisive). Bien évidemment les internautes confortablement installés devant leur moteur d'analyse s'enflamment
Michael Adams choisit 34.Ch4. Les Blancs gardent néanmoins un léger avantage mais les moteurs d'analyse indiquent qu'après 37.Fxe7?! Cxe7 38.Td1?! l'avantage a changé de camp, ce sont désormais les Noirs qui sont mieux !

Adams-Caruana
Après 42.Dxd1

Le contrôle de temps passé, les Noirs ont l'avantage : malgré leur position étriquée, ils ont un pièce de plus et les pions blancs "a" et "c" ne représente pas un danger immédiat. Mais un nouveau retournement de situation se produit au 42e coup (voir diagramme ci-contre). Caruana gaffe avec 42...Tb4? Adams répond avec 43.Dd7; après 43...Txh4  44.Dxe7 l'Italien avait probablement envisagé 44...Df8 mais comme l'a indiqué Nigel Short, ce coup échoue sur 45.Txg7! Dxg7 46.Dxg7+ Rxg7 47.g4! et la Tour enfermée ne peut empêcher les pions d'aller à Dame ! Michael Adams n'avait pas calculé cette variante comme il l'avoua lors de la conférence de presse, mais selon lui son adversaire a dû la voir.

Caruana est contraint de jouer 44...Td4. Ici les moteurs d'analyse indiquent que le coup 45.a5 menait à un gain rapide. Adams choisit de pousser l'autre pion, ce qui ne l'empêche pas d'obtenir une position gagnante. Après avoir répété les coups pour gagner un peu de temps, Michael Adams trouve 49.Tc3 qui lui permet de promouvoir son pion et de récupérer la pièce : 49...f5 50.Dd7 Td4 51.De6 Td6 52.Dxd6! Dxd6 53.c7 e4+ 54.g3 Fxc3 55.c8=D+ Rh7 56.Dxc3. Dans cette finale de Dames, les Blancs un pion passé et éloigné de plus. Malgré près de 6 heures de jeu, Michael Adams reste concentré et remporte la victoire au 73e coup.

Adams-Caruana (Ronde 1) | Photo Ray Morris-Hill | www.londonchessclassic.com

tournoi pro-biz

Un tournoi exhibition un peu particulier s'est déroulé à la veille du début du tournoi. Les 6 GMI participant au London Classic, rejoints par les GMI anglais Nigel Short et Gawain Jones. Jusqu'à fin novembre, on pouvait enchérir pour devenir le partenaire d'un des 8 GMI : le plus haut enchérisseur gagnait le droit de jouer avec le GMI sur lequel il avait enchéri.
Le tournoi était un match de double, où le GMI et son partenaire jouait les coups à tour de rôle sans possibilité de se parler, hormis 2 temps morts d'une minute.
La victoire est revenue à la paire Anish Giri-Rajko Vujatovic qui a battu en finale la paire Russell Picot-Vladimir Kramnik au départage.

Finale
Russell Picot et Vladimir Kramnik ½-½ Anish Giri et Rajko Vujatovic
Demi-finales
Vishy Anand et Mihail Harasic Borgialli ½-½ Anish Giri et Rajko Vujatovic
Hikaru Nakamura et Jeremy Hodgson 0-1 Russell Picot et Vladimir Kramnik
Quarts de finale
Sir Clive Woodward et Gawain Jones 0-1 Russell Picot et Vladimir Kramnik
Fabiano Caruana et Lee Green ½-½ Hikaru Nakamura et Jeremy Hodgson
Vishy Anand et Mihail Harasic Borgialli 1-0 Mickey Adams et Ali Mortazavi
Anish Giri et Rajko Vujatovic ½-½ Nigel Short et Justin Baptie

Tournoi de Blitz

Un tournoi de blitz entre les 6 participants du London classic s'est déroulé le 8 décembre.
Michael Adams, Hikaru Nakamura et Vladimir Kramnik terminent avec le même nombre de points, mais au départage l'Anglais devance l'Américain et le Russe.

  joueur Elo blitz Nat Score 1 2 3 4 5 6 +/-/=
1 Adams, Michael 2764 ENG 17/30 XX 10 33 33 01 30 (+5 -3 =2)
2 Nakamura, Hikaru 2906 USA 17/30 13 XX 10 03 03 33 (+5 -3 =2)
3 Kramnik, Vladimir 2731 RUS 17/30 00 13 XX 10 33 33 (+5 -3 =2)
4 Giri, Anish 2757 NED 16/30 00 30 13 XX 33 30 (+5 -4 =1)
5 Anand, Viswanathan 2811 IND 10/30 31 30 00 00 XX 30 (+3 -6 =1)
6 Caruana, Fabiano 2695 ITA 9,0/30 03 00 00 03 03 XX (+3 -7 =0)

Extrait du résultat final après 10 rondes du rapide

tit Nom elo  TB1 
1 GM Nakamura Hikaru 2905 9.5
2 GM Giri Anish 2674 8.5
3 GM Caruana Fabiano 2858 8.0
  GM Anand Viswanathan 2809 8.0
  GM Kramnik Vladimir 2785 8.0
  GM Short Nigel D 2740 8.0
  GM Lenderman Aleksandr 2680 8.0
  GM Hansen Eric 2658 8.0
  GM Naroditsky Daniel 2620 8.0
  GM Pert Nicholas 2620 8.0
  GM Greenfeld Alon 2541 8.0
  GM Williams Simon K 2448 8.0
13 GM Adams Michael 2808 7.5
  GM Sadler Matthew D 2770 7.5
  GM Agdestein Simen 2718 7.5
  GM McShane Luke J 2673 7.5
  GM Cherniaev Alexander 2553 7.5
  IM Adair James R 2538 7.5
  GM Chirila Ioan-Cristian 2503 7.5
  IM Dourerassou Jonathan 2481 7.5
  IM Trent Lawrence 2388 7.5
22 GM Howell David W L 2680 7.0

405 participants.


Publié le 19/12/2014 - 07:10 , Mis à jour le 30/12/2014 - 20:07
Les réactions (20)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
hallucien - 15/12/2014 20:32
qui c'est qui va affronter Carlsen lors du prochain championnat du monde ? peut-être Anand qui sait !? sait-on jamais...

europeechecs - 15/12/2014 19:09
«Victoire de Viswanathan Anand qui lui donne la victoire finale au départage (il a le même nombre de victoires que Kramnik et Giri, mais celle de l'Indien a été remportée avec les Noirs)»

rical - 15/12/2014 19:01
qui sait !!!...
il y a un truc que je ne comprend pas , comment Anand au départage se trouve devant tout le monde alors que kRAMNIKa battu Nakamura qui a + de points qu'Adams ???

jeanloups - 15/12/2014 00:31
Et oui et Annand est là! et bien là! et sera aussi là! pour le prochain tournoi des candidats qui c'est ?!!!

ZORGLUB94 - 14/12/2014 22:55
C'est ce qui s'appelle "coiffer tout le monde au poteau". Cette sacré Berlinoise est décidément pleine de surprises.