8.a3 contre le Marshall
Ces derniers temps, les Blancs évitent autant que possible le fameux contre-gambit Marshall : pourquoi apprendre autant de variantes pour une seule ouverture ? La médaille a aussi son revers, et en fuyant les lignes les plus pointues les Blancs n'obtiennent pas grand-chose du début de partie, sinon rien.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Ouvertures - e4.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (4)

europeechecs - 13/12/2013 09:56
La différence se situe dans la suite 8....d5?! 9.exd5 Cxd5 10.Cxe5 Cxe5 11.Txe5 c6 12.d4 Fd6 13.Te1 Dh4 14.g3 Dh3 et ici les Blancs ont le coup 15.Cc3 qui menace de gagner un pion en d5. Alors qu'avec 8.c3 (au lieu de 8.a3), les Blancs n'ont pas la case c3. Bien entendu les Noirs peuvent répondre par 15...Cxc3, mais dans ce cas les Blancs conservent leur Fb3 et l'idée du Marshall est beaucoup moins percutante.

chocolat188 - 05/12/2013 19:38
bonjour,
moi non je n'ai pas compris la différence avec le coup a3. qu'est ce qui empêche les noirs de jouer d5 en fait ?
Merci des explications,
cordialement

diep76 - 04/12/2013 18:11
Je ne vois pas pourquoi le noirs ne peuvent pas jouer 8....d5 comme le Marshall qu'on m'explique