81e Championnat de France (R1)
Le 81e Championnat de France d'échecs a lieu à Besançon (Franche Comté), du 14 au 26 août 2006, au Parc des expositions Micropolis. Ronde 1. Europe-Echecs en direct de la salle du tournoi !

Le 81e Championnat de France d'échecs a lieu à Besançon (Franche Comté), du 14 au 26 août 2006, au Parc des expositions Micropolis. Site officiel : www.echecs2006-besancon.com

Europe-Echecs, en direct de la salle du tournoi, publiera dès la fin de chaque partie les premières impressions et quelques commentaires des joueuses et des joueurs.

OUVERTURE DES TOURNOIS NATIONAUX : LUNDI 14 AOUT

Lundi 14 Août à 14 heures, débuteront les premières rencontres qui opposeront les 36 joueurs (24 masculins - 12 féminines) des Nationaux en salle de spectacle de Micropolis, en vue de l'obtention du titre de Champion de France. Ainsi chaque après midi pendant 11 jours le public pourra venir assister aux parties et bénéficier de commentaires en direct, et suivre sur écran géant l'évolution des pièces sur les échiquiers.

Les tournois OPEN (5 catégories différentes) seront lancés Mardi 15 Août à 16 heures dans le hall C de Micropolis où quelques 800 rois et reines attendent les joueurs de toutes catégories (600 sont déjà inscrits) pour des parties qui peuvent durer jusqu'à 6 heures ! Il en sera ainsi chaque jour jusqu'au 26 août.

Ces tournois OPEN permettent à tous les joueurs de participer au championnat de France, quelque soit son niveau. Les passionnés d'échecs qui ne sont pas licenciés, peuvent venir participer à l'OPEN C en prenant une licence sur place et participer à la grande fête annuelle des échecs. Les inscriptions sont ouvertes sur place à l'accueil de Micropolis à compter de Lundi 14 août à 10 heures et seront clôturées Mardi 15 août à 13h30, quelques heures avant la « première ronde ».

Tous les jours les rencontres sont ouvertes au public et l'accès est gratuit. Une seule exigence s'impose à tous : Silence on joue ! Sur place pour votre confort, la cafétéria de Micropolis sera ouverte tous les midi. Le Dimanche 20 sera un jour de repos, Micropolis sera fermé, et nous irons jouer aux échecs en ville, place GRANVELLE, pour le « traditionnel » tournoi de blitz (parties de 5 minutes) à partir de 16 h.

Les résultats de la ronde 1

National A

  Anatoly Vaisser (2568)- Vladislav Tkachiev (2645) ½-½ (26 coups)
  Colin Vincent (2415) - Libiszewski Fabien (2482) 1-0 (34 coups)
  Laurent Fressinet (2626) - Robert Fontaine (2518) ½-½ (53 coups)
  Christian Bauer (2599) - Andreï Sokolov (2589) ½-½ (24 coups)
  Iossif Dorfman (2586) - Vachier-Lagrave, Maxime (2577) ½-½ (14 coups)
  Joël Lautier (2675) - Igor Alexandre Nataf (2592) ½-½ (15 coups)

Ils ont dit

Joël Lautier : J'ai proposé nulle au moment où ma position n'avait plus de grandes perspectives et Igor Nataf, en manque de temps, a accepté dans une position qui semblait malgré tout prometteuse.

Maxime Vachier-Lagrave : J'ai joué dans le but d'éviter d'obtenir une position inférieure face à Dorfman, la position s'est rapidement aplanie et la nulle s'est imposée.

Anatoly Vaisser : Une partie où les Blancs ont dévié des schémas connus et étudiés. Vladislav Tkachiev a très bien défendu et à une défense héroïque a obtenu un matériel nul. J'ai refusé la nulle au 19e coup, ce qui prouve mon engagement dans le tournoi.

Fabien Libiszewski : Dans une ouverture peu connue qui a transposé dans une sorte de défense Bogo-Indienne, que je ne joue pas habituellement, j'ai eu du mal à sortir mes pièces et j'ai mal jugé la position. J'espère être plus pertinent demain face à Laurent Fressinet avec les pièces blanches.

Laurent Fressinet : J'aurais dû prendre plus de risques après avoir rapidement pris l'avantage dans ma partie contre Robert Fontaine. Au début de la finale j'ai un avantage conséquent, mais Robert a très bien défendu. Je regrette de ne pas avoir gagné cette première partie avec les pièces blanches.

National féminin

  Pauline Guichard (2227) - Congiu Mathilde (2115) 1-0 (40 coups)
  Wohlers-Armas Friederike (2122) - Marina Roumegous (2203) 1-0 (36 coups)
  Almira Skripchenko (2421) - Mathilde Choisy (2145) 1-0 (25 coups)
  Esposito Marie-Christine (2130) - Maria Leconte (2304) 0-1 (56 coups)
  Anne Muller (2181) - Benmesbah Natacha (2125) ½-½ (27 coups)
  Christine Flear (2198) - Vérot Mélanie (2111) ½-½ (29 coups)

Elles ont dit

Mathilde Choisy : Une erreur dans l'ouverture m'a conduite vers une position difficile.

Natacha Benmesbah : Une partie égale où les deux joueuses ont défendu à tour de rôle.

Pauline Guichard : Une partie où j'ai toujours eu un petit avantage, mais rien de significatif. En finale de Tours, mon Roi plus actif que celui de Mathilde m'a permis de gagner un pion puis la rencontre.

Christine Flear : Une partie compliquée qui a mené vers le partage du point, mais pour une entrée en matière je suis satisfaite.

Marina Roumegous : Une partie où j'ai un pion de plus en échange de la paire de Fous. Mon adversaire, Wohlers-Armas Friederike, a tenté d'ouvrir la position en rétablissant l'équilibre matériel, je pouvais alors prendre un nouveau pion, mais en manque de temps j'ai hésité pensant le prendre plus tard, mais je n'ai pas trouvé les bons coups.

National B

  Anthony Kosten (2530) - Eloi Relange (2494) ½-½ (40 coups)
  Guidarelli Laurent (2437) - Sébastien Mazé (2526) 1-0 (44 coups)
  Renet Olivier (2507) - Marcelin Cyril (2481) ½-½ (36 coups)
  Cyril Marzolo (2440) - Gilles Mirallès (2504) ½-½ (20 coups)
  Jean-Pierre Le Roux (2496) - Manuel Apicella (2520) 0-1 ( coups)
  Eric Prié (2507) - Yannick Gozzoli (2470) 1-0 (51 coups)

Ils ont dit

Cyril Marcelin : Partie très équilibrée où les Noirs devaient être très précis pour obtenir le partage du point.

Cyril Marzolo : Une position très compliquée dans le début où mon adversaire Gilles Mirallès a donné un pion en échange de l'initiative. Après une lutte intense la nulle fut signée.

Jean-Pierre Le Roux : Manu Apicella est tombé dans ma préparation et m'a surpris vers le 18e coup. Ensuite, j'ai joué trop agressif ce qui m'a conduit très probablement vers la défaite.

Eric Prié : L'attaque Prié a encore frappé ! J'ai crée des pions doublés en b6 et b7 à mon adversaire, qui sont toujours très difficiles à tenir. Je n'ai pas toujours joué le plus précis, ma position étant tellement agréable.

Guidarelli Laurent : J'étais gagnant, puis je me suis trompé, mon adversaire, Sébastien Masé a alors raté un gain en deux coups, je suis ensuite redevenu gagnant pour l'emporter.

Retransmission en direct des parties sur le site de la Fédération Française des Echecs : www.echecs.asso.fr


Publié le 14/08/2006 - 08:41 , Mis à jour le 15/08/2006 - 21:39