Amoureux et Gendre (4/11)
M. Montrichard allait finir par en attraper des migraines et ni son épouse, Nini, ni sa délicieuse fille, Clara, n'y pouvaient rien...

Episode 1 Episode 2 Episode 3

Episode 4 - Nini, Nini, il joue... Quel tintamarre !

Mme Montrichard, que son mari appelait Nini, était une grosse femme de quarante-cinq ans ; elle fit un long bâillement, se tourna du côté de la ruelle et s'endormit. À peine avait-elle fermé les yeux que son mari la réveilla :

  Nini, Nini, il joue...
M. Charles de Lacroix avait, en effet, voulu s'assurer si en transportant son piano d'une maison dans une autre, on n'avait pas dérangé l'instrument, et il chantait une romance en s'accompagnant.

  C'est odieux, c'est révoltant, disait M. Montrichard, chanter à cette heure, et encore, Connaissez-vous dans Barcelone, dans une maison honnête, où il y a des demoiselles... Eh ! mon Dieu ! on dirait qu'il est dans le salon.

  C'est vrai, répondit Mme Montrichard que son mari venait de réveiller, les murs sont si minces, on bâtit aujourd'hui si légèrement... Dis donc, Montrichard, il chante bien, il a une jolie voix, ce monsieur.
Et Mme Montrichard se rendormit, tandis que son époux furieux roulait dans sa tête mille projets de vengeance. Quand M. de Lacroix eut suffisamment essayé son piano, il tira ses violons de leurs étuis, et il commença un solo, puis un autre, puis un troisième, enfin à deux heures du matin il voulut bien se coucher et la paix rentra dans la maison.
Le lendemain, M. Montrichard s'habilla dès l'aurore pour aller porter sa plainte.
  Mais, mon ami, lui dit sa femme, une fois n'est pas coutume ; ce jeune homme a été dérangé par son déménagement, peut-être qu'il jouera dans le jour et qu'il dormira la nuit. D'ailleurs, il faut le prévenir, il cèdera sans doute à tes prières.
Ces réflexions étaient justes, et M. Montrichard, au lieu d'aller chez le commissaire, alla frapper chez son voisin.


Publié le 26/12/2006 - 01:00