Amoureux et Gendre (5/11)
Et par la magie de leur passion commune pour ce jeu, ces deux voisins en discorde renouèrent leur dialogue...

Episode 1 Episode 2 Episode 3 Episode 4

Episode 5 - Un joueur de première force

Le jeune homme fit dire par un petit groom qu'il ne pouvait pas recevoir ; au reste, il était désolé d'avoir été prévenu et il aurait l'honneur de rendre à son voisin la visite qu'il avait bien voulu lui faire. Il fallut se contenter de cette réponse et attendre le bon plaisir de M. de Lacroix, qui se présenta, en effet, à trois heures, gracieux, poli, et vêtu avec une élégance irréprochable. Il trouva M. Montrichard et sa femme dans leur salon.

  Vous nous avez fait passer une mauvaise nuit, monsieur, dit M. Montrichard après les premiers compliments.

  Moi, monsieur ?

  Oui, monsieur, vous : est-ce que vous jouez du piano toutes les nuits ?

  Oui, monsieur, toujours.

  Toujours ! dit avec effroi M. Montrichard.

  Oh ! répondit-il, si cela vous dérange, il y a moyen de nous arranger.

  J'en étais sûre, s'écria Mme Montrichard, monsieur ne jouera plus.

  Au contraire, madame.

  Au contraire ?

  Oui, reprit M. de Lacroix, il m'est impossible de ne pas jouer ; mais je mettrai des sourdines à mon piano.

  Et moi j'irai chez le commissaire de police, murmura M. Montrichard.
Mais M. de Lacroix n'entendit pas cette menace ; il se leva et s'avança vers un échiquier, champ de bataille toujours ouvert chez M. Montrichard :

  Vous n'aimez pas la musique, dit-il d'un ton dégagé à son voisin.

  Du tout, monsieur.

  Vous avez tort, c'est un bel art, qui nous procure de bien grandes jouissances ; mais vous aimez les échecs, et je suis heureux d'avoir au moins un goût que vous partagez. On m'a dit, monsieur, que vous étiez de première force aux échecs... Voudriez-vous me faire l'honneur de jouer une partie avec moi ?


Publié le 27/12/2006 - 00:00