Anand conserve son titre !
En s'adjugeant le seule victoire avec les pièces noires de ce championnat du monde, Viswanathan Anand conserve son titre de champion du monde d'échecs !
[Vidéos, Interviews et parties commentées]


  Europe-Echecs est à Sofia, invité par Silvio Danailov, pour réaliser des vidéos.
  Retrouvez le reportage en vidéo sur le site officiel Anand-Topalov et sur le site de la FIDE
  Revoir l'article de présentation, ainsi que la première partie du match.


Championnat du monde d'échecs, Sofia (BUL), 24 avril - 13 mai 2010
Nom
Ti
Nat
Elo
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
Total
Anand, Viswanathan g IND 2787
0
1
½
1
½
½
½
0
½
½
½
1
6,5
Topalov, Veselin g BUL 2805
1
0
½
0
½
½
½
1
½
½
½
0
5,5



Le score du championnat du monde

01.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):1-0(30)Défense Grünfeld
02.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):1-0(43)Partie Catalane
03.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):½-½(46)Défense Slave
04.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):1-0(32)Partie Catalane
05.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):½-½(44)Défense Slave
06.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):½-½(59)Partie catalane
07.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):½-½(58)Bogo-Indienne
08.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):1-0(56)Défense Slave
09.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):½-½(83)Caro-Kann Panov
10.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):½-½(60)Défense Grünfeld
11.Viswanathan Anand(2787)-Veselin Topalov(2805):½-½(65)Partie anglaise
12.Veselin Topalov(2805)-Viswanathan Anand(2787):0-1(56)Gambit de la Dame


Vidéos en français

Vidéos en anglais

Interview de Silvio Danailov


Interview de Silvio Danailov, réalisée à Sofia le 10 mai 2010.
Première partie : Danailov-for-president.com ; la venue de Karpov à Sofia ; le support de la fédération bulgare ;
la médiatisation du match Anand-Topalov ; les règles de Sofia.
Seconde partie : la polémique avec Chessbase, les suites judiciaires et le point de vue de Silvio Danailov
concernant les retransmissions en direct ; le suspense de fin de match entre Anand et Topalov.






Aruna et Viswanathan Anand
L'équipe de Anand

Robert Fontaine et Vishy Anand
Viswanathan Anand

Topalov-Anand, partie 12. Photo © www.europe-echecs.com

Robert Fontaine & Vijay Kumar
Aruna Anand & Hans-Walter Schmitt




Le résumé de la 11e partie du match par Robert Fontaine (GMI)

Anand a joué la sécurité aujourd'hui en jouant 1.c4 au premier coup. Topalov a opté pour l'ouverture anglaise et, après sa nouveauté 11...De8, a égalisé sans aucun problème.

Le champion du Monde a pressé légèrement sur la colonne « c » mais c'est Topalov, après plusieurs échanges, qui s'est retrouvé un tout petit mieux en finale.

La finale Tour+Cavalier est objectivement égale malgré la faiblesse blanche en « b5 » et « f4 ». Alors qu'Anand peut répéter les coups, il décide de sacrifier le Pion « b5 » pour obtenir l'initiative. La position qui en découle est difficile à évaluer : les Blancs jouent pour des réseaux de mat sur l'aile-Roi tandis que les Noirs poussent leurs pions sur l'aile-Dame. Topalov réussit finalement à maîtriser Anand et la nulle est signée.

A noter que pour la première fois les joueurs ont scellé le partage du point sans recourir à l'arbitre. Enfin !

Rendez vous mardi pour la dernière partie de ce championnat du Monde palpitant! Le score actuel est de 5,5-5,5 et si les joueurs annulent la dernière partie nous aurons droit à des matchs de départage!




Les petits clapotis de Sofia

Après avoir dû quitter Sofia pour nous rendre à Mulhouse, qui organisait une partie de la deuxième phase du Top 16, le GM Robert Fontaine et moi-même sommes de retour dans la capitale bulgare pour la fin du match entre Anand et Topalov. Plusieurs petites choses sont à noter :
  Le nombre de journalistes a été multiplié par deux et il faut arriver tôt dans salle de presse pour trouver de la place. Mais nous avons maintenant l'habitude et nous sommes toujours les premiers arrivés.

  De ces journalistes, ceux qui sont là depuis le début du match commencent à trouver le temps long et, avec le report de la première partie, la plupart prient pour que le match se termine demain. Sinon ça va être une valse de changements de date de retour, frais supplémentaires, etc.

  Après le résultat nul de la 11e partie, et alors que tout le monde commentait déjà la 12e et dernière partie longue, des phrases définitives fusaient d'un peu partout dans la salle de presse : « Ca va être dur pour Anand maintenant, Topalov aura les Blancs. » ; « Anand va devoir serrer le jeu avec les Noirs. » ; « Quelle pression sur Anand ! » ; « Anand doit lutter pour la nulle pour jouer des départages... » lorsque tout-à-coup on entendit : « Les Noirs aussi ont le droit de gagner ! » Cette phrase lapidaire de Robert Fontaine venait de jeter un froid ! Le brouhaha causé par l'excitation de la 12e partie fut aussitôt remplacé par quelques minutes de silence, sans doute dédiées à la méditation de cette vérité toute simple.

  Au cas où, voici un rappel du système des départages : Si le score est égal après les douze parties, après un nouveau tirage au sort des couleurs, quatre (4) parties de tie-break seront jouées à la cadence de 25 minutes pour chaque joueur avec un incrément de 10 secondes par coup.
Si le score reste à égalité, après un nouveau tirage au sort des couleurs, un match en 2 parties sera organisé à la cadence de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, un autre match en 2 parties sera joué. S'il n'y a toujours pas de vainqueur après 5 matches (au total 10 parties), un blitz « mort subite » sera joué.
Le joueur qui gagnera le tirage au sort du blitz « mort subite » choisira sa couleur. Le joueur avec les pièces blanches recevra 5 minutes, le joueur avec les pièces noires 4 minutes. En cas de partie nulle le joueur avec les pièces noires sera déclaré vainqueur. Il y aura une pause de 10 minutes entre chaque match de tie-break, à moins que l'arbitre en chef, M. Panaqiotis Nikolopoulos, en décide autrement.
Le vainqueur du titre mondial empochera la somme 1.200.000 € et le perdant 800.000 €

  Au regrettera le manque de considération (involontaire on n'en doute pas), de l'arbitre vis-à-vis des médias. La salle de jeu étant interdite aux caméras (sauf à la télévision bulgare), après les 5 premières minutes, nous patientons des heures devant l'écran de la salle de presse, puis, alors que la partie va connaître son dénouement, l'arbitre s'approche de la table de jeu et, au lieu de se placer de face et derrière les joueurs, il se place de dos, entre les joueurs et le public, et donc des caméras. Poignées de mains, regards, échanges des feuilles de partie, etc. sont ainsi souvent perdus à jamais...

De la salle, sans rideau
De la salle, avec le rideau
Avec rideau sans l'arbitre
Avec rideau et l'arbitre

Viswanathan Anand & Veselin Topalov. Partie 11.
Anand - Topalov partie 11

Moteur... Action !
Panaqiotis Nikolopoulos







Veselin Topalov
Viswanathan Anand
Topalov & Anand
Le contrôle des joueurs

Le résumé de la 9e partie du match par Robert Fontaine (GMI)

Aujourd'hui, nous avons eu une partie riche en rebondissements, émaillée de fautes de part et d'autre mais ô combien palpitante !

Anand a réussi un tour de passe-passe dans l'ouverture en employant 3.Cc3, forçant une défense Nimzo-Indienne. Cependant, après quelques coups, la partie a transposé dans une défense Caro Kann variante Panov. Anand joueur de 1.e4, devait être plutôt satisfait de cette transposition, au contraire de Topalov, joueur de défense Sicilienne Najdorf. Anand innove au 18e coup avec 18.Ch3. Topalov prend un énorme risque en sacrifiant ses deux Tours contre la Dame adverse, ce qui a pour conséquence d'accroître l'avantage de l'Indien.

Les Blancs, qui semblent gagnants, augmentent la pression, mais Anand tarde à terminer le travail. Peur de vaincre, pression ou simplement la fatigue ? Quoi qu'il en soit, Topalov se bat comme un lion et redresse suffisamment la situation pour éviter la répétition des coups au 41e coup.

Si au 50e coup tous les moteurs d'analyses donnaient un avantage décisif aux Blancs, en pratique il ne restait que 7 minutes pour 10 coup à Anand (contre 35 à Topalov), et tout restait possible. 54.Cc4?, au lieu de 54.Cd5! en est d'ailleurs une preuve.

Les supporters d'Anand espéraient qu'après le second contrôle du temps Anand allait reprendre ses esprits et achever la partie, mais il n'en fut rien. Le champion du monde ne trouvera pas le chemin vers la victoire.

Les secondants de Topalov : Ivan Cheparinov, Erwin L'Ami et Jan Smeets.

Viswanathan Anand
Veselin Topalov




Le résumé de la 8e partie du match par Robert Fontaine (GMI)

Inutile de maintenir le suspens plus longtemps. Topalov a gagné et est revenu pleinement dans le match ! Veselin l'a emporté « à la Bulgare » : technique, physique et avec un brin de roublardise !
Dans une énième défense Slave, Topalov joue la nouveauté 18.a5 et tente de fixer les Noirs sur cases blanches. Anand, afin de soulager la pression, simplifie, perd un pion, mais obtient une finale avec des Fous de couleur opposée.
Partie nulle alors ? Pas si sûr, car des positions de zugzwang et des possibilités de création de pion passé existent. Anand est un monstre de technique, tient la position et semble se diriger vers le partage du point.
L'incroyable se produit pourtant au 54e coup ! Anand se trompe de diagonale pour défendre la position et tombe directement dans une position perdante.
Topalov l'a emporté au courage et à l'usure... Le score est maintenant de 4 à 4. Il reste encore 4 parties à jouer... Tout est à refaire pour Anand qui va profiter pleinement de la journée de repos de demain.







Le résumé de la 7e partie du match par Robert Fontaine (GMI)

Pour la première fois du match, nous avons eu deux nouveautés dans la même partie :
  Topalov dévie de l'ouverture Catalane.
  Et le Bulgare améliore la partie Gelfand-Ivanchuk, alors qu'Anand avait pris l'habitude d'être le premier à dévier.

Simple coïncidence ou réel tournant du match ? L'avenir le dira, mais je pense que Topalov a aujourd'hui marqué un point psychologique important.

Anand a cependant fait preuve d'une très grande sérénité, repoussé les assauts fulgurants du Bulgare dans l'ouverture, puis contraint Topalov à jouer pour la nulle en fin de partie. Sans doute histoire de montrer que sur l'échiquier le patron c'est encore lui !

Le match monte en intensité et il reste 5 parties à Topalov pour au moins revenir à hauteur de l'Indien. Le Bulgare aura trois fois les Blancs pour trouver une brèche dans la défense Semi-Slave du Champion du monde en titre.




Silvio Danailov pour la présidence de l'ECU

Silvio Danailov donnera une conférence de presse concernant sa candidature à la présidence de l'ECU (European Chess Union).
Silvio Danailov, directeur exécutif de l'Association du Grand Chelem et agent de Veselin Topalov, a commencé sa campagne pour le poste de président de l'ECU il ya quelques mois à Rijeka.
Aujourd'hui, à 15h30 au Club militaire, Silvio Danailov donnera une conférence de presse concernant sa candidature à la présidence de l'ECU.
Vous pouvez retrouver toutes les informations et interview vidéo sur son site de campagne Danailov for President

Conférence de presse avec Danailov et Karpov

Anatoli Karpov est arrivé en Bulgarie

Le 12e champion du monde d'échecs, le Russe Anatoli Karpov est arrivé en Bulgarie, sur invitation du comité organisateur, pour assister au match "Anand-Topalov".
Voici son programme du Lundi 05.03.2010.
  11h00 Une réunion avec le Président de la Bulgarie, M. Georgi Parvanov.
  15h00 Anatoli Karpov effectuera le premier coup symbolique dans la septième partie du match.
  15h30 Conférence de presse avec Anatoli Karpov et Silvio Danailov.

Les petits clapotis de Sofia

Frederic Friedel, de Chessbase et Silvio Danailov ne partiront pas en vacances ensemble !
Si la page des parties en direct du site officiel Anand-Topalov stipule :
Warning! It is absolutely prohibited the live broadcast of the moves or video during the game on other websites, media or software without the explicit permission of the organizers of the match. (Attention! Il est absolument interdit de diffuser en direct les coups ou la vidéo pendant les parties sur d'autres sites, médias ou logiciels, sans l'autorisation expresse des organisateurs du match.)
L'ajout de : This prohibition is being violated by ChessBase.
(Cette interdiction est violée par ChessBase) ne laisse planer aucun doute.

L'inversion du rythme des couleurs
Voici l'opinion du MI Malcolm Pein de l'incontournable site Internet The Week In Chess
« La règle selon laquelle Anand aura les pièces blanches après la 6e partie, et donc deux fois de suite, est à mon avis erronée. C'est un remède pire que le mal. L'idée originale est d'éviter de toujours offrir les pièces blanches au même joueur juste après une journée de repos.
Une bien meilleure solution serait d'éliminer les journées de repos supplémentaires avant la partie numéro 12 et numéro 6, puis une journée de repos, la partie 7, et une autre journée de repos. Ce qui permettrait d'obtenir le même résultat mais sans recourir à cette mauvaise construction. »

Anand Topalov R7

Le résumé de la 6e partie du match

Anand, avec les pièces blanches a pour la troisième fois planté une ouverture catalane.
Topalov est revenu sur la variante déjà jouée dans la 2e partie du match, mais c'est Anand qui a encore et toujours varié le premier en jouant son Fou des cases noires sur la case g5 au lieu de d2.

Topalov s'est emparé de la paire de Fous et n'a pas hésité à sacrifier un pion pour l'initiative, mais Anand a décliné l'offre et a préféré échanger les Dames. Une position intéressante dans laquelle les Blancs ont deux Cavaliers et les Noirs deux Fous a ensuite été obtenue.

Les Blancs ont finalement réussi à échanger un Cavalier contre un Fou, mais les Noirs ont sacrifié un autre pion, sur b4, et Topalov a obtenu un très bon contrejeu. Le Bulgare a tenter de forcer la position avec ses Tours doublées sur la 2ème rangée, mais le matériel était déjà très réduit.

La répétition des coups dans une position complètement égale faisait office de traité de paix au 58e coup.




Communiqué concernant l'incident de la partie 5

A : M. Georgios Makropoulosn superviseur de l'FWCM entre le champion du monde Viswanathan Anand et Veselin Topalov.
Copie à Mme Aruna Anand, gestionnaire du champion du monde d'échecs Anand
Copie à M. Silvio Danailov Gestionnaire de Veselin Topalov

Chers Messieurs,

Le comité organisateur du match pour le titre mondial d'échecs entre le champion du monde Viswanathan Anand et Veselin Topalov, tient à s'excuser pour les désagréments encourus au cours de la cinquième partie du match en raison d'une coupure de l'alimentation électrique. Cela a été causé par une défaillance générale du système électrique dans le centre de Sofia et qui a touché également les groupes électrogènes de secours.

Nous avons pris toutes les précautions nécessaires pour prévenir de futurs incidents jusqu'à la fin du match.

Une déclaration officielle du ministère de l'Economie et Energétique et de la compagnie d'électricité CEZ vous sera présentée plus tard.

Le Comité d'organisation
Ph.D. Stefan Sergiev




Le résumé et la partie commentée numéro 4 par Robert Fontaine (GMI)

Topalov décide de répéter une nouvelle fois l'ouverture Catalane, en variant au cinquième coup avec 5...Fb4+. Aux commentaires, Azmaiparashvili critique sévèrement ce choix d'ouverture en mentionnant, à raison, que cette ouverture ne correspond pas au style énergique et actif du Bulgare. « Kramnik, dans ce genre de positions où l'art est de ne savoir rien faire, excelle. Pas Topalov. »

Cette pensée va se révéler correcte au vu du déroulement « linéaire » de la partie. Anand laisse l'avantage d'un pion (comme dans la deuxième partie du match) avec pour seule mais grande compensation, une activité et un développement de pièces bien supérieur.
Topalov est empêtré à l'aile-Dame avec ses Cavaliers a6 et b4. Anand punit sévèrement le coup 20...h6 par un superbe sacrifice de Cavalier ! L'attaque continue et c'est une vrai déluge de sacrifices qui s'abat sur les Noirs avec 25.e5 et 26.exf6 !

Anand remporte aujourd'hui une partie brillante, marque son deuxième point dans la Catalane et passe devant au score : 2.5-1.5.

Topalov-Anand, partie 5. Photo © www.europe-echecs.com



Les petits clapotis de Sofia

  Dans les commentaires en live sur le site officiel entre les GMs Zurab Azmaiparashvili et Antoaneta Stefanova, Antoaneta demanda à son homologue où était la faute de Veselin Topalov dans la partie numéro 4. Zurab répondit « honnêtement, honnêtement, mais vraiment honnêtement, je pense que la faute en revient à l'équipe des secondants de Topalov d'insister à accepter la Catalane. Veselin n'a pas un style pour tenir les positions. »

Les parties décisives dans les débuts de match
Zukertort-Steinitz 1886:7 premières parties décisives (4-3)
Steinitz-Tchigorine 1889:16 premières parties décisives (10-6)
Steinitz-Gunsberg 1891:Parties 4 à 7 décisives (2-2)
Steinitz-Tchigorine 1892:Parties 10 à 20 décisives (5-6)
Steinitz-Lasker 1894:4 premières parties décisives (2-2)
Lasker-Steinitz 1896:4 premières parties décisives (4-0)
Lasker-Marshall 1907:3 parties décisives sur les 4 premières (3,5-0,5)
Lasker-Tarrasch 1908:5 premières parties décisives (4-1)
Lasker-Janowski 1910:Parties 7 à 11 décisives (5-0)
Alekhine-Bogoljubov 1929:Parties 4 à 8 décisives (3-2)
Alekhine-Euwe 1935:4 premières parties décisives (3-1)
Euwe-Alekhine 1937:Parties 5 à 8 décisives (1-3)
Botvinnik-Smyslov 1954:3 parties décisives sur les 4 premières (3,5-0,5)
Smyslov-Botvinnik 1958:5 parties décisives sur les 6 premières (1,5-4,5)
Botvinnik-Tal 1960:Parties 6 à 9 décisives (2-2)
Tal-Botvinnik 1961:3 parties décisives sur les 4 premières (1,5-2,5)
Spassky-Fischer 1972:4 parties décisives sur les 5 premières réellement jouées (1,5-3,5)
Karpov-Korchnoi 1981:3 parties décisives sur les 4 premières (3,5-0,5)
Karpov-Kasparov 1984:3 parties décisives sur les 7 premières (3,0-0,0)
Kasparov-Karpov 1986:2 parties décisives sur les 5 premières (1,0-1,0)

Posté par le pseudo ThL sur le forum de France-Echecs

  Selon une source Chessbase, Silvio Danailov demanderait au site allemand la somme de 10.000 € pour obtenir l'autorisation de retransmettre les parties en direct sur sa zone de jeu. Lire ci-dessous le texte sur Le droit de retransmettre les parties.
  Le diminutif du prénom de Topalov, Veselin, est Vesko.

  Selon le règlement de ce championnat du monde les joueurs n'ont pas le droit de s'adresser la parole. Si l'idée est d'éviter que les champions se proposent nulle par accord mutuel, cela a amené une situation étrange. Dans la 3e partie, c'est seulement après la 4e répétition que Topalov s'est décidé à demander à l'arbitre de déclarer la nulle. Mais voilà, un détail a échappé aux organisateurs, de cette manière les joueurs n'ont pas l'occasion de se serrer la main !
Lors de la conférence de presse (voir les vidéos du jour), Ian Rogers a demandé s'il y avait eu un précédent à cette situation entre les deux joueurs. D'abord surpris, Topalov s'est tourné 2 ou 3 fois vers Anand avec l'air de demander s'ils s'étaient ou non serrés la main, mais Anand, imperturbable et le regard fixé droit devant lui, n'a pas tranché la question. Une sorte gêne s'est abattue dans la salle et toute l'assistance a pu ressentir, pour la première fois, toute la tension qui existait dans ce match pour le titre de champion du monde d'échecs.
« J'ai un peu oublié », a été l'explication de Topalov lors de cette conférence de presse d'après-match, tandis qu'Anand, pince-sans-rire, ajoutait : « C'est peut-être l'arbitre qui doit serrer la main! »
Moins de 100 spectateurs payants ont assisté à la partie de mardi, la première à se jouer un jour de la semaine, mais le site officiel du match a enregistré près d'un demi-million d'internautes qui ont suivi la partie en direct.


Anand-Topalov R4
Anand-Topalov R4

Veselin Topalov. Partie 4.

Le résumé et la partie commentée numéro 3 par Robert Fontaine (GMI)

Cette fois, pas de face à face psychologique ni de duel de regards en début de partie. Les joueurs semblent avoir trouvé leur attitude et le match est vraiment lancé.
La 3e partie sera d'ailleurs beaucoup plus calme que les deux précédentes. Après une Grünfeld catastrophique lors de la première journée, Anand décide de changer radicalement le type de position en choisissant la solide défense Slave. Pour la 3ème fois en 3 parties c'est l'Indien qui innove, ici avec 14...Tg8.
Les Dames sortent de l'échiquier assez rapidement, petit à petit les pièces mineures s'échangent aussi et la position s'aplanit. Si Topalov possède un avantage symbolique grâce à la relative faiblesse du pion en "a6", ce n'est pas suffisant pour déstabiliser le tranquille Anand. Le joueur indien contrôle la position avec aisance et la nulle est finalement signée en 46 coups. Une bonne partie de la part de Viswanathan puisque son adversaire n'a rien obtenu avec les pièces blanches.




Mardi 27 avril 2010

Le jour se lève sur Sofia, les fils d'or du soleil se répandent en mille rayons et le ciel se drape de sa cape bleu satin. Tout est calme.
Pourtant, dans quelques heures nos deux gladiateurs vont se retrouver face à face pour entamer la troisième partie du match.
S'il n'est pas question de faire un bilan, c'est bien trop tôt, force est de constater que la victoire de Topalov, aussi brutale fut-elle, est en grande partie due à une préparation « maison » dans laquelle Anand s'est en plus mélangé les variantes, alors que le gain de l'Indien a été obtenu au terme d'une véritable partie d'échecs où aucune nouveauté théorique n'est venue faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.
La question du jour est : Anand va-t-il rejouer une défense Grünfeld ? Si oui, rejouera-t-il la ligne avec 10...Ca5 ou, comme l'a suggéré dans la vidéo abonnés le GM Robert Fontaine, préfèrera-t-il s'orienter vers 10...Dc7 ?
Evidemment, si Anand devait changer radicalement de défense, ce serait admettre qu'il y a un « trou » dans sa stratégie d'ouvertures.

Karpov sera en Bulgarie le 2 Mai 2010
L'une des légendes vivantes des échecs, Anatoly Karpov, arrivera à Sofia pour le match entre Veselin Topalov et Viswanathan Anand. Il est prévu que le 12e champion du monde arrivera en Bulgarie le dimanche 2 mai pour y passer deux jours. Karpov a déjà accepté l'invitation du comité d'organisation bulgare.

A Sofia, il sera également question d'obtenir sa nomination pour la présidence de la FIDE. Lors d'une conférence de presse à Moscou, Karpov a révélé que la fédération russe n'avait pas accordé son soutien à son rival et actuel Président de la FIDE, Kirsan Ilioumjinov. Dans le même temps le président de la FIDE a affirmé qu'il avait été nommé par la Fédération de Russie. La position officielle de la Russie sera annoncée le 14 mai. Source : www.focus-fen.net


Vijay Kumar et Robert Fontaine
Vijay Kumar et Gérard Demuydt



Les petits clapotis de Sofia

  Il est 13h00 (lundi 26 avril) et Makropoulos se balade en compagnie d'Anastasia Karlovich, la nouvelle collaboratrice de CNC... et de la FIDE.
  Topalov, serein et détendu, lunettes de soleil sur le nez, s'est baladé avec nous pendant une petite demi-heure, nous révélant quelques secrets sur sa vie privée... évidemment impubliables !
  Chessdom.com possèderait 14 journalistes sur place !
  Pascal Lazarre, un des organisateurs de la CCAS, est venu rendre visite à Sofia, en vu du Cap d'Agde 2010 qui prendra place en octobre.
  Stefanova et Azmaiparashvili sont aux commentaires pendant la quinzaine, en anglais et en bulgare. Ambiance garantie !
  En Bulgarie la sécurité c'est du sérieux. L'accès au building du "Central Military Club", est possible uniquement aux personnes accréditées, seulement après avoir montré son badge personnel et après être passé par le détecteur de métaux !
  Lors de la conférence de presse de la partie numéro 2 (voir la vidéo ci-dessous), Anand est interviewé en espagnol par un journaliste argentin. Voici ce qui a été dit :
Question du journaliste : On a l'habitude de dire qu'après une défaite il est bon de faire nulle. Pourquoi avez-vous décidé de jouer de manière active aujourd'hui ?

Réponse de Anand : J'ai seulement joué en fonction de ce que la position m'exigeait. J'ai commencé à prendre l'avantage et c'est uniquement après avoir pris le pion par Txb6 que j'ai commencé à penser au gain de la partie.

Le commentaire de Topalov (en espagnol) sur la partie fut le suivant : « Je crois que j'ai eu une position tout à fait normale, mais complexe. Il est clair qu'à un moment donné je me suis trompé. »


La poignée de main de la troisième partie.
Notre collaborateur et ami, Vijay Kumar.




Lundi 26 avril 2010

Le droit de retransmettre les parties :
Aujourd'hui, pendant le premier jour de repos des joueurs, la question des droits de retransmission des parties en direct se pose une nouvelle fois : Concernant le "live" sur Playchess : « Il est devenu clair que le site allemand a violé les droits d'auteur en diffusant en direct le match pour le championnat du monde sans l'autorisation des organisateurs. Nous n'hésiterons pas à demander justice s'ils continuent à violer les lois sur le copyright, » a déclaré l'agent de Veselin Topalov, Silvio Danailov. http://paper.standartnews.com/en/article.php?d=2010-04-26&article=32900

Ce sujet revient régulièrement sur le tapis. Si tout le monde est heureux de suivre les parties en direct, gratuitement, les organisateurs et les sponsors le sont beaucoup moins lorsque d'autres sites ou zones de jeu retransmettent sans rien payer. Si l'on peut comprendre que les internautes recherchent en priorité la gratuité, dans le cas présent c'est déjà gratuit sur le site officiel.

Comme souvent, même si ce n'est pas toujours comparable, le parallèle avec le football est mis en avant. Les télévisions doivent payer pour reprendre sur leur chaîne; ne serait-ce que quelques secondes, le seul but du match. Pourquoi les sites qui "offrent" à leurs "clients" des directs, n'achèteraient-ils pas le droit de reprendre les coups. Cette question est posée depuis des années. Affaire à suivre...

Le droit de filmer les parties :
Organiser un championnat du monde d'échecs coûte très cher. A Sofia, la FIDE a demandé à Silvio Danailov de lui organiser en plus une de ses assemblées, juste avant le début du championnat du monde. 4 jours pour 30 personnes (hôtel, nourriture, voyage) = 150.000 € !

Si l'on prend en compte que c'est la FIDE qui a décidé de repousser le match d'une journée, contre l'avis de Danailov, et qu'en plus Kirsan Ilyumzhinov, le président de la FIDE, n'était même pas présent pour la première ronde, préférant s'envoler rapidement vers Moscou pour régler l'affaire de la lettre d'Arkady Dvorkovich - Lire l'article Anatoly Karpov répond aux actions d'Arkady Dvorkovitch - on comprendra facilement que les relations Danailov/FIDE ne soient pas au beau fixe.

Ainsi, pour organiser ce championnat du monde, les organisateurs bulgares ont dû trouver des sponsors. En l'occurrence la télévision bulgare qui a acheté tous les droits des images du match ! C'est pourquoi nous ne pouvons filmer et photographier que les 5 premières minutes. Néanmoins, Europe-Echecs a obtenu un passe-droit exceptionnel, de la part de Silvio Danailov, pour filmer la première partie.

Cadence et prix :
La cadence de jeu est 120 minutes pour les 40 premiers coups, 60 minutes pour les 20 suivants, puis 15 minutes pour le reste de la partie, avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup.
Le montant total des prix est de 3 millions d'euros : 2 millions pour les joueurs, le vainqueur recevra 1,2 millions d'euros tandis que le perdant recevra 800.000 €. 400.000 € sont pour les impôts prélevés par la FIDE et 600.000 € pour les frais d'organisation.



Le résumé et la partie commentée numéro 2 par Robert Fontaine (GMI)

Il est 15h55 et les deux joueurs sont assis devant l'échiquier, concentrés. Un véritable face à face de 5 longues minutes s'enclenche.
Les regards se croisent, la tension est palpable. C'est l'arbitre de la rencontre qui va briser ce lourd silence en lançant le coup d'envoi!
Anand, tout comme Topalov, commence par 1.d4. On voit apparaître la Catalane et Anand sacrifie un pion pour une meilleure activité de pièces.
C'est encore une fois l'Indien qui varie avec 15.Da3. La finale semble supérieure, surtout après le gain du Pion "b6". Anand prend son temps et positionne ses pièces sur cases blanches afin d'éviter tout sacrifice ou découverte du Pion "e3". Topalov, d'habitude penché en avant sur l'échiquier, est en retrait sur son siège...
Anand gagne le Pion a, conserve ses Pions "a2" et "a4" et transpose dans une finale de Tours gagnante. Brillante victoire d'Anand dans un style complètement différent!

Veselin Topalov, après la 2e partie.
La salle de presse à Sofia.
Partie 2 : Anand - Topalov

Anastasia Karlovich
Georgios Makropoulos
Ronnie Coleman USA, Mister Olympia de 1998 à 2005 !
Anand et sa femme Aruna




Le résumé et la partie commentée numéro 1 par Robert Fontaine (GMI)

Comme prévu, la partie a débuté à 17 heures en présence du Premier ministre Bulgare M. Borisov qui a joué le premier coup de ce championnat du Monde 1.d4.
Dès 16h55, les deux joueurs se trouvaient sur l'estrade avec des attitudes diamétralement opposées! A droite, Veselin Topalov détendu vérifiant les derniers détails avec les arbitres, et de l'autre, Vishy Anand assis, concentré, le visage fermé, attendant la dernière minute avant de se présenter face au public.

La tension est palpable et sitôt le premier coup joué, la partie a suivi les sentiers de la défense Grünfeld. Topalov s'est montré aujourd'hui conquérant, sacrifiant un pion pour l'initiative, ne laissant aucun répit au champion du Monde.

Topalov détruit le roque adverse grâce à un sacrifice de Cavalier thématique, que le Bulgare qualifiera simplement de "logique" lors de la conférence de presse. Anand dépose les armes en à peine 30 coups.
Europe-Echecs, en constante amélioration, profite de ce championnat du Monde pour inaugurer sa nouvelle applet flash, qui vous permet de suivre la partie commentée avec ses textes et ses variantes! Vous pouvez télécharger en pgn la partie en cliquant sur le bouton en bas à droite.





Anand-Topalov, partie 2. Photo © www.europe-echecs.com
Anand-Topalov, partie 2. Photo © www.europe-echecs.com
Anand-Topalov, partie 2. Photo © www.europe-echecs.com

Publié le 11/05/2010 - 08:50 , Mis à jour le 12/05/2010 - 00:41