Anand et l'informatique
A l'occasion de son passage en Allemagne, le Champion du Monde Vishwanatan Anand s'est vu remettre le DVD de la future Mega Database 2011 de Chessbase. Il fait part de sa vision des ordinateurs et logiciels. Traduction.


  Article original sur le site de ChessBase.

Chessbase

L'utilisation d'un échiquier

Bien sûr que j'ai un échiquier. Certains joueurs disent qu'ils n'en ont pas [Ndlr : Anand fait notamment référence à une interview de Carlsen au Times magazine.], mais c'est de la pure propagande. J'étudie toujours sur un échiquier pour savoir si j'aime les positions que je veux jouer, si je comprends réellement tout ce que j'ai analysé avec l'ordinateur. Vous voyez mieux les choses en 3 dimensions. Mais il est vrai que j'utilise beaucoup moins l'échiquier qu'avant. Je travaille principalement avec un ordinateur.

Comment les ordinateurs ont changé les échecs

Avec les bases de données actuelles, chacun a une abondance d'information disponible. Auparavant, seule une minorité en bénéficiait, les joueurs qui avaient le bon réseau, par exemple en Union Soviétique. Ce développement a conduit à un élargissement démocratique des connaissances, et la possibilité d'accéder aux idées bien plus rapidement. Cela s'applique également à la plupart des secteur de la vie courante. Si nous voulons savoir, on le recherche sur Google. Aujourd'hui, pour devenir un bon joueur d'échecs, il importe peu vous soyez né en Russie ou en Europe, vous pouvez le faire de n'importe où dans le monde si vous avez suffisamment de talent. En outre, les programmes d'échecs sont devenus si fort que vous pouvez analyser toutes les phases d'une partie de manière plus complète, plus approfondie et plus précise.
Tous ces facteurs ont changé le jeu. Les échecs sont devenus plus dynamiques, le jeu de pièces est devenu plus efficace. La capacité à se défendre dans des mauvaises positions, ou contre des attaques sur le roi s'est considérablement accrue. Les principes généraux passent de plus en plus à l'arrière-plan, calculer des séquences de coups est devenu plus important.

Comment les ordinateurs ont changée sa pensée

Je suis devenu plus critique dans mes décisions, et je m'interdit d'être dirigé par quelques stratégies générales. Je cherche des coups spéciaux, pour trouver l'exception aux principes généralement admis. Les exceptions ont bien sûr leur propre logique, mais nous n'avons pas été capable de les comprendre jusqu'à présent. Avec l'accroissement de la compréhension, nous sommes souvent confrontés à des coups que nous aurions rejeté auparavant, en dehors des considérations générales. C'est le mérite des ordinateurs - ils conduisent à beaucoup di'dées nouvelles et inhabituelles. Les gens ont peur de penser hors de l'ordinaire, les ordinateurs vous y obligent. Mais nous devons être le pilote, et l'ordinateur ne doit pas être admis dans le cockpit.

Le joueur de 41 ans pense t-il à la retraite ?

Je ne vais pas continuer à jouer des tournois jusqu'à 60 ou 70 ans, mais je ne m'arrêterai pas brutalement comme Gary Kasparov l'a fait il y a 5 ans. Ce sera un processus plus long. En ce moment, je me sens suffisamment frais mentalement et physiquement pour jouer au pus haut niveau, au moins pour encore un ou deux ans de plus.

Comprend-il la décision de Magnus Carlsen de quitter le cycle actuel de Championnat du Monde ?

Non, car contrairement aux 10 ou 15 années passées, cette fois-ci tous les points clés étaient solidement en place. Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu autant de clarté dans la lutte pour le Championnat du Monde.


Publié le 06/12/2010 - 09:18