Anatoli Karpov fête ses 60 ans
Anatoli Ievguenievitch Karpov
Anatoli Karpov possède un des plus grands palmarès de l'histoire du jeu avec plus de 160 premières places seul ou ex æquo.

Anatoli Ievguenievitch Karpov est né le 23 mai 1951 à Zlatooust, dans l'oblast de Tcheliabinsk en URSS. Il est grand maître international d'échecs depuis 1970 et ancien champion du monde. Il a disputé dix finales du championnat du monde de 1978 à 1998 et possède un des plus grands palmarès de l'histoire du jeu avec, en juillet 2005, plus de 160 premières places seul ou ex æquo, en tournoi, compétition par équipes ou match à son actif.

Anatoli Karpov (Tolia), apprit à jouer à l'âge de 4 ans et à 11 ans il devenait candidat à la maîtrise. À 12 ans, il fut admis dans la prestigieuse école d'échecs de Mikhaïl Botvinnik à Moscou. Ce dernier aurait alors dit à son sujet : « Ce garçon ne comprend rien aux échecs et il n'a aucun avenir dans cette profession ». Mais l'enseignement du père des échecs soviétiques développa rapidement sa compréhension de la théorie, puisque, à l'âge de 15 ans, Karpov devenait Maître des sports de l'URSS (1966) et égalait ainsi le record de précocité que Boris Spassky avait établi en 1952

Durant sa prime jeunesse, Karpov avait pour livre de chevet un recueil de parties de José Raúl Capablanca. Les parties du grand joueur cubain influencèrent profondément son jeu qui s'orienta vers un pur style positionnel.

Pascal Lazarre, Anatoli Karpov & Bachar Kouatly

Karpov a toujours dit jouer « aux vrais échecs » et ne pas laisser place au « hasard » comme le faisait, par exemple, Mikhaïl Tal avec ses attaques virevoltantes et ses sacrifices invraisemblables, quoique parfois douteux, qui ébranlaient psychologiquement ses adversaires. John Nunn a écrit: "Il est cependant capable de sacrifices s'il pense que ces derniers sont corrects. Il n'est pas un théoricien des ouvertures remarquables, et préfère retarder la lutte principale au milieu de jeu. C'est là que son talent se fait jour. Son point fort est sa capacité à restreindre le contrejeu adverse, mais à la différence de Petrossian, il ne s'agit pas là d'une stratégie passive, mais d'un moyen de mener à bien ses propres plans sans être contrarié. Souvent, ses adversaires en sont réduits à s'empêtrer sans pouvoir réagir, incapables de trouver un plan actif, alors que les desseins à long terme mais finalement mortels de Karpov prennent forme progressivement". La particularité de Karpov était d'obtenir un petit, voire minuscule avantage dans l'ouverture, puis de l'accroître progressivement par la pression sur une faiblesse créée dans le camp de l'adversaire jusqu'à ce que la position de ce dernier s'écroulât. Il était aussi un excellent joueur de finales.

Victoire au tournoi de Linares en 1994
En 1994, motivé par les critiques qui dévalorisaient son nouveau titre de champion du monde FIDE acquis en 1993 face à Jan Timman, il remporta le prestigieux tournoi de Linares qu'il n'avait jamais gagné seul et qui regroupe traditionnellement les meilleurs joueurs d'échecs au monde. Il établit au passage un record. En effet, lors de ce tournoi auquel participaient entre autres Garry Kasparov, Vladimir Kramnik et Viswanathan Anand, il ne perdit aucune partie et marqua 11 points sur 13 possibles (+9 -0 =4). Sa performance, qui laissait ses poursuivants Garry Kasparov et Alexeï Chirov à 2½ points, équivalait à un classement Elo de 2977.

Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Anatoli_Karpov


Publié le 23/05/2011 - 15:47 , Mis à jour le 12/06/2011 - 17:31