André Frisch nous a quittés

André Frisch

C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès d’André Frisch, survenu samedi 4 mars, à l’âge de 69 ans.

C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès d’André Frisch, survenu samedi 4 mars, à l’âge de 69 ans. Éminente figure des échecs français, il fut d’abord enseignant et joueur d’échecs, mais sa passion des jeux s’étendait au-delà : backgammon, Scrabble, tarot... Et comment ne pas citer les courses de chevaux ?

Sa carrière de libraire spécialisé commença dans les années 1970 à la librairie Saint-Germain, située au 140 du boulevard du même nom. Puis il dirigea le magasin Game’s au forum des Halles. En 1991, il fonde la librairie Variantes, rue Saint-André- des-Arts. Longtemps ces lieux permirent aux amateurs et aux professionnels de se rencontrer, de bavarder, de suivre l’actualité des grandes compétitions internationales, et de diffuser la passion du jeu d’échecs à l’ère pré-informatique et ensuite.

Sa longue silhouette, ses petites lunettes cerclées de métal et sa voix de basse ; son humour taquin, ses conseils avisés et argumentés, son amour des livres… la présence d’André était puissante et demeurera telle dans notre souvenir.

Au nom de toute la communauté des échecs, nous adressons à sa famille, Marie-Laure et Barbara, et à ses proches amis et collaborateurs, nos sincères condoléances et nos très affectueuses pensées.

André Frisch
Publié le 07/03/2017 - 22:41 , Mis à jour le 07/03/2017 - 22:43
Les réactions (10)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

jaskarov - 15/03/2017 01:29
Encore un grand nom, une référence, un passionné qui nous quitte. C'est triste. Toutes mes pensées à ses proches.

bobbyleroi - 11/03/2017 22:05
Ma reaction est une reaction de grande tristesse ! Que de souvenirs avec André, je me souviens encore du premier livre qu'André a vendu à mon père pour moi ! j'avais 12 ans c'était le Bréviaire des échecs j'en ai 58 aujourd'hui et je n'ai jamais cessé de jouer un peu grace à toi André !
Les mots me manque , par conséquent, très humblement je présente à toute ta famille tes amis et collaborateurs de variante mes condoléances les plus sincères ....

Graoully - 10/03/2017 23:13
Un souvenir : une femme entre à Variantes pour rendre un echiquier électronique (cela date) et se plaint que son mari y joue jour et nuit. Elle ajoute : "mon mari est un malade des échecs". André Frisch lui dit en souriant que son magasin accueille surtout des "malades des échecs". Les clients se retournent et sourient. La malheureuse épouse repart avec sa console.

Fleurdechou - 09/03/2017 23:45
Je vous invite à partager une petite interview de André ( à partir de le 5e minute du documentaire sur youtube : Souvenirs de joueurs d'échecs du jardin du Luxembourg (1/3) (2002) , https://youtu.be/-WbZspoTg6Y