Andréea-Cristiana Navrotescu: La virtuose Roumaine
Portrait par Frédéric Sellier, d'Andréea-Cristiana Navrotescu, du Club d'Agneaux Saint-Lô, 1927 Elo, Championne de France Benjamine 2010 à Troyes.

Palmarès

Championne de Roumanie 2005, Championne de France Pupillette 2008 (Roche-sur-Yon), 5ème Benjamine Championnat de France 2009 (Aix-les-Bains), Championne de France Benjamine 2010 (Troyes), plusieurs fois Championne de ligue BNO, Championne de ligue féminine rapide BNO.

D'origine Roumaine, Andréea-Cristiana Navrotescu a été émerveillée par les Echecs depuis sa plus tendre enfance et ce n'est pas son père qui va lui interdire de consacrer trop de temps à cette discipline ! Championne de France « Pupillette » en 2008, deux ans plus tard, Andréea récidive en s'imposant à nouveau en décrochant le titre de Championne de France Jeunes « Benjamine » à Troyes. Une juste récompense pour ce nouveau talent aussi gentille qu'efficace ! Portrait et Interview de cette virtuose des Echecs venue de Roumanie.

Bunà Ziua Andréea ! Peux-tu te présenter aux lecteurs d'Europe Echecs ?
Bunà Ziua ! Je m'appelle Andreea Navrotescu, je suis élève en 4ème au Collège « Le Bon Sauveur » à Saint-Lô. J'ai un petit frère (Vlad) qui joue lui aussi aux échecs. En fait, toute ma famille est licenciée au Club d'échecs d'Agneaux Saint-Lô. Je suis actuellement classée 1927 Elo FIDE.

Vlad et Andréea-Cristiana Navrotescu. Photo © Catalin Navrotescu

Dans quelle circonstance as-tu découvert le jeu d'échecs et pourquoi les échecs t'ont-ils si vite passionnés ?
Je crois que j'avais 4 ans lorsque ma mère m'a appris la marche des pièces. Mais, bien entendu, mon père m'a beaucoup motivée et puis j'adore les échecs !!

Tu as des origines Roumaines je crois. Peux-tu nous en parler ?
Oui en effet. Je suis née dans ce pays (à Iasi) et le roumain est ma langue maternelle. J'y attache beaucoup d'importance. Mon papa était entraîneur au club local, il avait aussi des responsabilités au sein de l'équipe d'échecs nationale féminine roumaine. En 2005, après m'avoir accompagné aux Championnats du Monde Jeunes à Belfort, il a décidé de venir en France, à Saint-Lô. Un an après, il nous a proposé (à moi, à mon frère et à ma mère) de le rejoindre ici, à Saint-Lô. Au début, nous n'étions pas très convaincus car tous nos proches se trouvaient en Roumanie, sans compter la difficulté de la langue ! Mais, petit à petit, nous avons décidé de venir et finalement de rester en France.

Gardes-tu des liens avec ton pays d'origine et peux-tu nous parler un peu des échecs en Roumanie ?
Bien évidemment ! On y retourne tous les ans. En 2005, j'avais décroché mon premier titre en première année de poussine (la catégorie des petites-poussines n'existait pas encore et je jouais tout le temps une ou deux catégories au-dessus). Le niveau a toujours été élevé là-bas ! Je profite de l'occasion pour faire un petit coucou à la Championne d'Europe Poussines 2006, mon amie roumaine, Daria Visanescu, membre du club où papa était entraîneur.

Maha Eid, Salome Neuhauser et Andreea Navrotescu aux Championnat d'Europe 2008. Photo © Vincent Moret.

Tu as la particularité d'avoir un coach à domicile, en la personne du M.I Catalin Navrotescu, ton papa... Quels sont les avantages et les inconvénients ? Comment travailles-tu avec lui et quelles sont vos méthodes de travail ?
Eh bien, il y a énormément d'avantages, par exemple pouvoir s'entraîner à tout moment. Quand aux inconvénients... Euh... Il n'y en a pas ! Mon père m'a toujours motivée, entraînée, préparée physiquement et moralement, etc. On travaillait parfois ensemble environ 4h par jour !!! Et d'ailleurs, je voudrais tout particulièrement le remercier. C'est quand même grâce à lui que je suis encore une fois championne de France! Sinon, pour les méthodes de travail, ça restera secret ! (rires)

Quel est le calendrier "classique" d'une saison échiquéenne pour Andréea ?
En automne, je joue pas mal de rapides dans ma région de Basse Normandie (j'adore remporter le premier prix féminin ! (rires)). Depuis mon arrivée en France, je fais toujours l'Open de Toussaint de Caen (petit coucou à Gaël Lejeune !), et à Noël je participe à l'Open du Mans (merci à M.Lambert pour l'excellent accueil). Ensuite, il y a les Championnats départementaux, encore quelques Opens et les Championnats de Ligue... Puis viennent les Championnats de France !!

En été, je suis «collée» au Festival d'échecs de Saint-Lô mais j'apprécie également les tournois avec toute ma famille. D'habitude on fait le tournoi de Val Thorens (c'est dommage que cela ne se tient plus), puis j'enchaîne avec le tournoi de Créon (excellente ambiance !) et cette année, en première, on participera au prochain festival de Dieppe. Et la saison s'achève, et une autre recommence...

Sacrée Championne de France Benjamine à Troyes cette année, peux-tu nous parler de ton parcours lors ce championnat de France Jeunes jusqu'aux départages ?
C'était un tournoi très difficile... Même si j'étais la première classée, ce n'est jamais facile de se maintenir ! J'avoue que j'étais très démoralisée après ma défaite contre Julie Fischer... Heureusement, j'ai su me reprendre ! Et, en fin de compétition, aux départages, j'avais vraiment confiance en moi et je savais que j'allais prendre ma revanche (rires).

Andréea-Cristiana Navrotescu championne de France d'échecs benjamine, Troyes 2010. Photo © Catalin Navrotescu

Avec cette nouvelle consécration, tu as rejoint l'élite française qui est l'équipe de France Jeunes que tu as déjà connue en 2008 lors du 18ème championnat d'Europe Jeunes (Herceg Novi, Monténégro)... tes réactions ? As-tu de nouvelles ambitions internationales ?
J'avoue que l'Equipe de France me manquait parce qu'il y a une excellente ambiance au sein de l'équipe et je m'y sentais vraiment bien !
J'avais très bien commencé mon tournoi au Monténégro (5,5/6 pts) mais malheureusement j'ai perdu mes 3 dernières parties, en raison de la fatigue, sans doute...
Sinon, pour ce qui est des résultats à venir, on verra bien...

Les échecs te laissent-ils le temps d'avoir d'autres occupations ?
Bien évidemment ! Je pratique aussi le Badminton en Club, je fais du VTT toutes les semaines et de la piscine de temps en temps... Sinon, j'adore lire et parler avec mes amis sur MSN (Chut ! il ne faut pas que ma maman le sache !)

Un dernier mot ?
J'aimerais remercier mon club d'Agneaux Saint-Lô, ainsi que son Président, Hubert Beneteau. Il y a vraiment une bonne ambiance et c'est aussi un peu grâce à eux que j'ai gagné, car ils m'ont beaucoup soutenue moralement.

Andréea-Cristiana Navrotescu. Photo © Vincent Moret.
Andréea-Cristiana Navrotescu. Photo © Vincent Moret.

Commentaire du M.I Catalin Navrotescu 2443 elo

« Andreea est une fille très motivée, d'un fort caractère. Excellente à l'école, de bonne volonté, elle a su se faire des ami(e)s partout.
Je l'ai toujours entraîné. Ses qualités natives ainsi que le travail assidu ont assuré ses bons résultats. Sur l'échiquier elle prend du plaisir et joue avec fair-play. Elle aime bien attaquer mais il faudrait qu'elle apprenne à prendre plus de risques !! »

Commentaire d'Hubert Beneteau, président du Club d'Agneaux Saint-Lô

« Andréea est sérieuse quand elle joue et on sent à son regard qu'elle a envie de vous battre. Ce qui n'est pas fréquent chez les jeunes lorsqu'ils jouent un « plus fort » !

MI Catalin Navrotescu
Hubert Bénéteau, Président du Club de St. Lô

Trois parties commentées par Andréea


Publié le 23/06/2010 - 22:21 , Mis à jour le 23/06/2010 - 23:01