Bilbao Final Masters
La finale des Masters d'échecs 2010 se termine par la victoire de Vladimir Kramnik. Anand est deuxième, Carlsen troisième et Shirov dernier.

Le Grand Slam Chess Association a une fois encore confié l'organisation de cet événement à la ville de Bilbao (Espagne) en raison de l'énorme succès des éditions 2008 et 2009. Cette année, une formule encore plus spectaculaire a été prévue : une première étape à Shanghai, du 3 au 8 septembre 2010. La finale a lieu à Bilbao, du 9 au 15 octobre 2010. Site officiel www.bilbaofinalmasters.com Toutes les parties débuteront à 16h30 sur www.bilbaofinalmasters.com/2010/es/retransmision

La finale se joue exclusivement avec des joueurs vainqueurs du Grand Chelem Chess Association, les meilleurs tournois du monde: Corus Wijk aan Zee, Ciudad de Linares, Nanjing et cette année avec Bazna, intégré dans le tournoi du Grand Chelem en remplacement du Mtel Masters de Sofia.

Les quatre joueurs qui ont participé à la première étape à Shanghai étaient: Wang Hao, Alexei Shirov, Levon Aronian et Vladimir Kramnik.
Les deux premiers qualifiés à Shanghai, Alexei Shirov et Vladimir Kramnik, ont maintenant rejoint à Bilbao Magnus Carlsen, vainqueur des tournois de Wijk aan Zee, Nanjing et Bazna et Numéro un mondial et Viswanathan Anand, champion du monde et 3e joueur mondial. Veselin Topalov (vainqueur de plusieurs Linares et 2e joueur mondial) est absent de la finale pour des raisons personnelles.

Le classement final du Bilbao

Finale du Grand Slam Masters, Bilbao (ESP)
Pl
Nom
Ti
Nat
Elo
+
=
-
Pts
Nb
1
Kramnik, Vladimir
GM
RUS
(2780)
2
4
0
10
6
2
Anand, Viswanathan
GM
IND
(2800)
1
5
0
8
6
3
Carlsen, Magnus
GM
NOR
(2826)
1
3
2
6
6
4
Shirov, Alexei
GM
ESP
(2749)
0
4
2
4
6



Résultats de la ronde 6 du vendredi 15/10

Viswanathan Anand(2800)-Magnus Carlsen(2826):½-½(50)Espagnole Breyer
Alexei Shirov(2749)-Vladimir Kramnik(2780):½-½(34)Nimzo-Indienne

Avec deux points d'avance (système de Bilbao), Kramnik, avec les pièces noires, ne devait surtout pas perdre (et Anand ne pas gagner), pour remporter en solitaire cette finale du Gran Slam de Bilbao. Dans une défense Nimzo-Indienne variante Sämisch, le Russe joua le nouveau coup 14...Fb7 au lieu des 14...bxc5, 14...bxa5 ou 14...Fa6 déjà joués. Mais c'est surtout 19...Fc6 qui attire l'attention. Le GM Anish Giri, présent sur le direct, s'en étonna aussitôt et peinait à trouver des compensations pour le pion perdu en c5. L'échange des Dames en c7 ne semble pas le plus précis et 23.Cd4 non plus, puisqu'il permit à Kramnik de récupérer son pion. Après quelques échanges de pièces les joueurs convinrent de la nulle.

Anand, avec les pièces blanches, avait donc son mot à dire dans la course à la victoire finale. Son adversaire, Magnus Carlsen, rejoua une de ses défenses favorites sous la forme de la variante Breyer de la partie Espagnole. Anand ne reprit pas les coups 18.Fb2 ou 18.Db3 déjà joués par Shirov et préféra 18.Ta3. La partie était intéressante à plus d'un titre : non seulement Carlsen pouvait prendre la 2e place, mais une victoire lui redonnerait la place de numéro un mondial. Par la défense Breyer il est possible de revenir dans des positions de type Est-Indienne, avec g6, Fg7, Ch5 et la poussée f5, qui donne aux Noirs des chances de jouer pour une attaque. Cependant, l'initiative du Norvégien fut parfaitement maîtrisée par le joueur indien qui, après le premier contrôle du temps allait gagner le pion noir arriéré en d6. 44.Dc6 au lieu de 44.Dxd6 surprit tout le monde, l'avantage blanc s'évapora et la nulle fut signée quelques coups plus tard.




Résultats de la ronde 5 du jeudi 14/10

Magnus Carlsen(2826)-Alexei Shirov(2749):1-0(65)Espagnole Arkhangelsk
Vladimir Kramnik(2780)-Viswanathan Anand(2800):½-½(37)Défense Ragozine

Après l'ouverture, la position de Kramnik semblait un peu plus agréable à jouer que celle d'Anand. Cependant, la manœuvre 24.Fa2 - 25.Fd5 - 27.f6 amena tout un tas d'échanges et un assèchement complet de l'échiquier. Nulle en 37 coups.

Evidemment la partie du jour est à mettre à l'actif de Magnus Carlsen, qui enregistre aujourd'hui sa première victoire dans le tournoi. A partir d'une Espagnole Arkhangelsk de Shirov, le Norvégien réussit à monter une attaque sur le roque noir par 27.Rh1 et 28.Tg1 appuyée par sa paire de Fous. Après 30.Dxh6 Magnus possédait un pion de plus tout en conservant une forte attaque. Shirov, en grand zeinot (moins d'une minute pour 5 coups), restait impuissant. Suite à la liquidation 44.Txg7+ Dxg7 45.Fxg7, même si les moteurs affichaient fièrement des +4.50, voire plus, le plan de gain n'avait pourtant rien d'évident. Carlsen réorganisa alors ses pièces pour finalement l'emporter de manière très instructive.


Résultats de la ronde 4 du mercredi 13/10

Magnus Carlsen(2826)-Vladimir Kramnik(2780):½-½(73)Anglaise des 4 Cavaliers
Viswanathan Anand(2800)-Alexei Shirov(2749):½-½(38)Française MacCutcheon

Opposé à Anand avec les pièces noires, Alexeï Shirov ressort la variante MacCutcheon de la défense française, ouverture rare au plus haut niveau. Si Anand est évidemment surpris, Shirov semble l'être tout autant si l'on se fie aux temps de réflexion. Les joueurs suivent, sans doute sans le savoir, une partie Delorme,A - Flachet,T, Nantes 2006 jusqu'au 18e coup. La partie est très tendue pendant une dizaine de coups, Anand gagne une qualité pour un pion, mais Shirov trouve un perpétuel qui met fin à la partie.

Dans l'autre match du jour, Carlsen, lanterne rouge du tournoi, affontait le leader Kramnik. 14...Fe6 semble être le nouveau coup de cette ouverture anglaise dans laquelle le joueur russe égalisa sans peine. Après le premier contrôle du temps les Noirs ont même l'avantage grâce à leurs Tours plus actives et un pion blanc en b4 qui oblige une Tour blanche à rester en c4 où elle ne fait rien d'autre. Finalement le pion tombera malgré tout mais la finale de Tour et pions s'achèvera par la nulle. Pour l'anecdote, Magnus Carlsen perd 26 points Elo (olympiade inclue) et Anand est "virtuellement" numéro un mondial avec 2804.


Jour de repos mardi 12 octobre 2010


Résultats de la ronde 3 du lundi 11/10

Alexei Shirov(2749)-Magnus Carlsen(2826):½-½(175)Espagnole Breyer
Viswanathan Anand(2800)-Vladimir Kramnik(2780):½-½(34)Catalane

Bilbao, Ronde 1 et 2, par Magnus Carlsen
Après sa deuxième défaite, Magnus Carlsen a rédigé un article sur son blog www.arcticsec.no

« En général, je n'aime pas perdre et je n'aime pas blogger après une défaite. Ca marche très bien quand une défaite est une exception. Récemment cela a changé et je pense que je ferais mieux de dire quelques mots au sujet des rondes 1 et 2 de Bilbao.
Contre Kramnik, le premier jour, je pense que j'étais bien après l'ouverture et j'ai simplement fait trop d'erreurs plus tard dans le jeu. La poussée g5, apparemment naturelle, n'était probablement pas correcte dans la position actuelle. J'aurais dû jouer d5 plus tôt et j'ai mal évalué la force de l'initiative blanche lorsque je l'ai fait plus tard. Kramnik a bien joué et a puni mes inexactitudes pour l'emporter aussitôt après le premier contrôle du temps.

Dans la ronde 2, l'ouverture était correcte et bien jouée contre Anand. Un petit avantage et toutes les pièces sur l'échiquier, vous ne pouvez pas demander plus. J'ai joué pour un avantage avec Dc3 mais j'ai dû donner un pion en échange. Je suppose que je devais faire match nul, quand j'ai gaffé avec Rf4? et la finale est perdue. »

Anand et Kramnik ne nous ont pas offert une très grand partie aujourd'hui. 18 coups de théorie, une « petite nouveauté », 19.Txc7 et surtout une série d'échanges qui vidèrent la position de toutes possibilités de gain. Nulle en 34 coups.

Après une olympiade en demi-teinte et deux défaites ici à Bilbao, le prodige norvégien était désireux de se remettre sur de bons rails. Aujourd'hui, face à Shirov, Carlsen a suivi les traces d'une partie de son adversaire, puis Shirov décida de varier par 18.Fb2 au lieu du 18.Db3 de sa partie contre Baramidze, Heidelberg 2010. La partie entra aussitôt dans une phase tactique par 19...f5 (pion f5 et Ch5 non défendus) avec, si les temps étaient justes sur le direct, 19 minutes pour Shirov et 51 pour Carlsen après 24.d6 - Ca4.
Dans cette position très compliquée, au lieu de 25.Fc4+ avec un léger plus pour les Blancs selon les moteurs d'analyses, Alexeï Shirov consomma 4 minutes pour préférer 25.Cc4?! et Carlsen prit le temps nécessaire pour trouver la bonne suite : 25...Cxc5!. Après 35.Ta7, il restait à Shirov 4 minutes, pour 30 à Carlsen, dans une position assez étrange.
Cependant, après 40.Tca8!?, qui donna l'occasion au Norvégien d'échanger sa Dame contre les deux Tours, les Blancs ne pouvaient plus jouer pour le gain et, à première vue, les Noirs non plus. Néanmoins Carlsen ne voyait pas les choses du même oeil et manoeuvra durant les 50 coups suivants, jusqu'à obtenir un léger avantage. 103.g4 démontre, si besoin est, la volonté de Carlsen dans cette partie. La partie se terminera malgré tout par la nulle en 175 coups ! Demain repos, rendez-vous mercredi pour la ronde 4.


Résultats de la ronde 2 du dimanche 10/10

Vladimir Kramnik(2780)-Alexei Shirov(2749):1-0(41)Défense slave
Magnus Carlsen(2826)-Viswanathan Anand(2800):0-1(45)Partie espagnole

Alexei Shirov opte pour une ligne originale de la défense slave face à Vladimir Kramnik et il semble qu'il soit le premier à jouer un nouveau coup (12. Ca5), avec l'objectif de s'emparer de la paire de Fous, ce qu'il réussit 2 coups plus tard. Kramnik contre-attaque alors au centre et exploite le retard de développement des pièces noires. L'idée sera récompensée par le gain d'une qualité au 23e coup. Le Russe l'emporte sans frayeur au 41e coup. "Simple Chess" !

Après sa défaite d'hier beaucoup attendaient de voir comme Magnus Carlsen, le n°1 mondial, allait réagir. Dans une partie espagnole chaque camp manoeuvrait de manière classique. Au 24e coup Carlsen gagnait un pion, un gain matériel cependant compensé par l'activité des pièces de l'Indien, qui regagnait son pion dès le 29e coup. C'est alors qu'au 31e coup le Norvégien, cherchant peut-être à jouer pour le gain dans une position tendant vers la nulle, jouait l'étrange 31.Ce3 (axb6 semblait préférable), suivi de 32.axb6. Le grand-maître indien se retrouvait alors avec une pièce de plus. Jouant parfaitement la finale, il profitait du Cavalier blanc collé à la bande, et plaçait les Blancs dans un quasi zugzwang. Carlsen déposa les armes au 45e coup face à la perte de son Cavalier s'il effectuait la promotion en b8.


Résultats de la ronde 1 du samedi 09/10

Alexei Shirov(2749)-Viswanathan Anand(2800):½-½(41)Espagnole berlinoise
Vladimir Kramnik(2780)-Magnus Carlsen(2826):1-0(45)Indienne de la Dame

Dans la première partie entre Shirov et Anand, le choix d'ouverture s'est porté sur la variante berlinoise de la Ruy Lopez. Ce début de partie se caractérise par un rapide échange des Dames et un jeu basé sur des manoeuvres de la paire de Fous noire, avec cependant certains problèmes de coordination. Anand a réussi à affaiblir l'aile dame blanche et a activer lentement ses pièces mal coordonnées.
Néanmoins, après la rupture “f6″, le jeu s'est compliqué et Shirov a obtenu un contre-jeu qui a obligé Anand a rechercher la nulle.

Dans l'autre partie du jour entre Kramnik et Carlsen, la défense Ouest-Indienne (ou Indienne de la Dame), a rapidement provoqué une structure asymétrique des pions.
Pendant que Kramnik pressait fortement sur la colonne “d” semi-ouverte, Carlsen regroupait ses pions en une structure compacte. Kramnik fixait alors les faiblesses de son adversaire et développait des activités sur les deux flancs.
Dans le milieu de jeu Carlsen essayait de se libérer au moyen de la poussée “d5″, mais Kramnik maintenait la pression jusqu'à la victoire à trois points.

L'"Atrio de Alhóndiga Bilbao" l'une des scènes les plus prestigieuses de Bilbao est l'hôte de la finale. Les organisateurs ont confirmé que tous les aspects qui ont contribué aux excellents résultats obtenus en 2008 et 2009 seront reconduits.

Le troisième Masters final applique les règles nouvelles afin de garantir le spectacle à chaque partie.
  Cadence : 90 minutes pour les 40 premiers coups, 60 minutes pour le reste de la partie + 10 secondes par coup à partir du coup numéro 41.
  Sofia Rule : Les joueurs ne peuvent pas proposer de partager le point sans l'assentiment de l'arbitre qui prendra sa décision après avoir consulté un assistant technique.
  Système des points de Bilbao : 3 points pour une victoire, 1 point pour une nulle et 0 pour une défaite.
  Tiebreaks : Si deux joueurs arrivent à égalité à la fin du tournoi ils joueront un match de blitz en 2 parties de 4 minutes + 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste on recourra à un blitz « mort subite » (Blancs = 5 minutes, Noirs = 4 minutes, mais les Noirs gagnent avec la nulle). Si plus de deux joueurs terminent à égalité, les deux premiers seront qualifiés selon le système de score traditionnel 1-½-0, le résultat individuel, le système Koya et finalement le Sonneborn-Berger.
Le système Sonneborn-Berger (parfois appelé Neustadtl), consiste à calculer, pour chaque joueur, la somme des points des adversaires contre lesquels il a gagné, plus la demi-somme des adversaire contre lesquels il a conclu la nulle. C'est la méthode de départage habituelle. Le système Koya est une variante du Sonneborn-Berger, ne tenant compte que des adversaires qui ont obtenu un score final de 50% au moins.

La ville de Bilbao (Espagne). Photo © http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilbao

Bilbao (Bilbo en basque) est une ville du nord de l'Espagne d'environ 350 000 habitants (950 000 habitants dans l'agglomération), capitale de la province de Biscaye (Bizkaia) et de la comarque du Grand Bilbao. C'est la ville la plus importante du Pays basque (Euskal Herria) et du nord de la péninsule Ibérique. C'est la 6e agglomération du pays et l'un de ses principaux centres économiques. Elle est située au fond de l'estuaire du fleuve Nervión, à 14 km de la Mer cantabrique.

La ville a été fondée par Don Diego López V de Haro, seigneur de Biscaye (qui donne son nom à l'artères principales de la ville, la Gran Vía) le 15 juin 1300. Un village et un port existaient déjà avant cette date sur la rive droite du Nervión et des traces de peuplement datant d'environ 2000 ans ont été retrouvées en haut du Mont Malmasim.
Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilbao


Agrandir le plan


Publié le 16/10/2010 - 00:05