Bilbao Final Masters
Viswanathan Anand remporte la finale du Masters malgré sa défaite lors de la dernière ronde face à Levon Aronian.

Bilbao Chess 2014 regroupe la Coupe d'Europe des Clubs et la Finale des Maîtres du Grand Slam. Tournoi en double round-robin à la cadence de 90 minutes pour les 40 premiers coups, puis 60 minutes pour le reste de la partie, avec un incrément de 10 secondes par coup à partir du coup numéro 41. Vainqueurs des éditions précédentes : Veselin Topalov (2008), Levon Aronian (2009), Vladimir Kramnik (2010), Magnus Carlsen (2011), Magnus Carlsen (2012) et Levon Aronian (2013). Site officiel www.bilbaomastersfinal.com avec retransmission en direct avec commentaires.

La Finale des Masters, avec Levon Aronian, Viswanathan Anand, Ruslan  Ponomariov et Francisco Vallejo, se déroule à Bilbao, en Espagne, du 13 au 20 septembre 2014, au Palácio Euskalduna dans le centre de Bilbao.

Levon Aronian Double champion de la Finale de Maîtres de Bilbao, 3 médailles d'or Olympiques, Vainqueur de la Coupe du monde, Champion du monde d'échecs rapides, Champion du monde de blitz, Vainqueur des tournois de Linares, Monaco, Wijk aan Zee et Mémorial Alekhine, entre autres.
 
Viswanathan Anand Cinq fois Champion du monde, Vainqueur du tournoi des candidats, Cinq fois vainqueur du tournoi de Wijk aan Zee, Trois fois vainqueur du tournoi de Dortmund, Trois fois vainqueur du tournoi de Linares, Elu meilleur sportif de l'histoire en Inde.
 
Ruslan  Ponomariov Champion d'Europe des moins de 18 ans à seulement 12 ans. En son moment plus jeune joueur de l'histoire à obtenir le titre de Grand-Maître à 14 ans. Champion du monde à 18 ans, et le plus jeune de l'histoire. Champion Olympique avec l'Ukraine. Vice-Champion de la coupe du monde. Vainqueur des tournois de Dormund, Mémorial Tal, Odessa, Moscou...

Francisco Vallejo Vice-champion du monde des moins de 10 ans et 12 ans. Grand-Maître à 16 ans. Champion du monde des moins de 18 ans. Médaille d'or individuelle au championnat d'Europe par équipes. Champion d'Espagne. Vainqueur, entre autres, du Young Master World Chess.

- Sofia Rules : Les joueurs ne peuvent pas partager le point sans l'assentiment de l'arbitre.
- Système de Bilbao : 3 points pour une victoire, 1 point pour une nulle et 0 pour une défaite.
- Si deux joueurs sont à égalité à la fin du tournoi ils joueront un match de 2 parties de 4 minutes + 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste on recourra à un blitz «mort subite» : Blancs = 5 minutes, Noirs = 4 minutes, mais les Noirs gagnent avec la nulle.
- Si plus de deux joueurs sont à égalité les deux premiers seront qualifiés selon le système de score traditionnel 1-½-0, le résultat individuel, le système Koya et le Sonneborn-Berger.

Le système Sonneborn-Berger (parfois appelé Neustadtl), consiste à calculer, pour chaque joueur, la somme des points des adversaires contre lesquels il a gagné, plus la demi-somme des adversaire contre lesquels il a conclu la nulle. C'est la méthode de départage habituelle. Le système Koya est une variante du Sonneborn-Berger, ne tenant compte que des adversaires qui ont obtenu un score final de 50% au moins.

Classement

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 Perf. +/- Virtuel
1 Anand, Viswanathan 2785 IND 11.0/18 XX 10 31 33 2824 +7 2792
2 Aronian, Levon 2804 ARM 10.0/18 13 XX 31 11 2781 +4 2808
3 Ponomariov, Ruslan 2717 UKR 5.0/18 01 01 XX 30 2601 -6 2711
4 Vallejo Pons, Francisco 2712 ESP 5.0/18 00 11 03 XX 2602 -5 2707
Aronian-Anand | Photo http://www.bilbaomastersfinal.com


ronde 6

RONDE 6 LE 20 SEPTEMBRE À 15H00
Aronian, Levon - Anand, Viswanathan 1-0 (46) Ragozine
Vallejo Pons, Francisco - Ponomariov, Ruslan 1-0 (42) Nimzo-indienne
Vallejo Pons-Ponomariov
Après 25...Fc8
Vallejo Pons-Ponomariov
Après 31...Th5
Vallejo Pons-Ponomariov
Après 36...h5

Après avoir déjà perdu deux fois avec les pièces noires en utilisant la défense Est-indienne, Ruslan Ponomariov opte pour une défense Nimzo-indienne face à Francisco Vallejo Pons. Au sortir de l'ouverture, les Blancs ont un léger avantage et exploitent la position précaire de la Dame noire  17.c4 Dd6 18.c5 De7?!. L'initiative est en faveur du joueur espagnol, qui obtient une position plaisante (1er diagramme). Les pièces noires manquent de coordination, ce dont les Blancs vont profiter avec 26.e4!. Ils ouvrent ainsi la 3e rangée et la colonne "e" pour leurs Tours. La faiblesse du pion "e" noir devient criante au fur et à mesure que la partie progresse. Vallejo Pons va réussir à s'en emparer grâce à la tactique : dans la position du 2e diagramme, l'Espagnol joue 32.d5! Dd6 33.h3 Rf8 34.f5 e5 35.g4 Th4 36.Cd3 et après 36...h5 (3e diagramme) le pion tombe par 37.Cxe5. La position noire est en ruine et le contrôle de temps passé, Ponomariov abandonne.

Aronian-Anand
Après 37.h4

Viswanathan Anand était déjà assuré depuis hier de remporter le tournoi. Est-ce cette victoire acquise qui a fait baisser la garde à l'ex Champion du Monde ? En tout cas, dans une finale de pièces lourdes qui semblait s'acheminer vers la nulle, Anand va commettre une erreur qui lui coûte la partie. Dans la position du diagramme ci-contre, il ne voit pas que la nulle s'obtient par 37...Td1+ 38.Rh2 Dd5 39.e4 Dd4. Au lieu de cette suite, le Grand Maître indien joue 37...Df5?!. Après 38.Tf8 Dd5 39.Dg4+ Rh7 40.Rh2 h5 41.Df4 Dc6 42.Db8, la pénétration sur la 8e rangée est décisive pour les Blancs. Grâce à sa victoire, Levon Aronian a la satisfaction morale de compter le même nombre de points que le vainqueur, si on utilise le système classique de décompte des points (1 point pour la victoire, ½ pour la nulle et 0 pour la défaite).


ronde 5

RONDE 5 LE 19 SEPTEMBRE À 15H00
Ponomariov, Ruslan - Anand, Viswanathan ½-½ (37) Ragozine
Aronian, Levon - Vallejo Pons, Francisco ½-½ (59) Gambit Dame refusé
Ponomariov-Anand
Après 26.Ce3

Viswanathan Anand réalise un excellent début de tournoi, avec trois victoires en quatre rondes. Il affronte aujourd'hui avec les Noirs Ruslan Ponomariov. Le duel entre les deux ex Champions du Monde voit l'Indien opter pour une défense Ragozine, dans la quelle il est le premier à innover avec 11...h6 (11...a6 avait été joué dans la partie Georgiev-Parligas, Karos Open 2014, 1-0 en 39 coups). Rapidement, la lutte tourne autour du contrôle de la case d5. Ce sont les Blancs qui l'occupent, mais les Noirs parviennent à s'organiser, et au 26e coup Ponomariov doit abandonner cette case (voir diagramme). Les pièces s'échangent, et la partie s'achève par une répétition de coups. Un résultat qui satisfait les deux joueurs, Ponomariov n'a pas perdu contre le leader du tournoi, et l'invincibilité d'Anand continue. De plus, après la nulle d'Aronian, le Grand Maître indien s'assure la victoire dans le tournoi.
 

L'autre partie du jour opposait Levon Aronian à Francisco Vallejo Pons.

Aronian-Vallejo Pons
Après 11.Fd2
Aronian-Vallejo Pons
Après 18.Txd2
Aronian-Vallejo Pons
Après 59...Rxa5

Dans la variante semi-tarrasch du gambit Dame refusé, Levon Aronian dévie de ce qui était connu jusqu'à présent. Là où 11.Cxe6 est généralement joué, le joueur arménien a opté pour 11.Fd2 (1er diagramme). Après la réponse noire 11...Fb4, 12.Fxc6 initie une série d'échanges qui mène à la position du 2e diagramme. Dans cette finale de Tours, les Blancs ont un léger avantage, en raison de leur meilleure structure de pions : 2 îlots de pions contre 4 pour les Noirs.
Face au dernier du tournoi, qui n'avait pu jusqu'à présent obtenir qu'une nulle en 4 parties, Levon Aronian a cherché un gain que jamais il ne trouva. Le faible matériel restant dans la position finale (3e diagramme) démontre que l'Arménien s'est battu jusqu'au bout.

Aronian-Vallejo Pons (ronde 5) | Photo http://www.bilbaomastersfinal.com


 

RONDE 4

RONDE 4 LE 18 SEPTEMBRE À 15H00
Anand, Viswanathan - Vallejo Pons, Francisco 1-0 (33) Gambit Dame accepté
Ponomariov, Ruslan - Aronian, Levon ½-½ (41) Catalane
Anand-Vallejo Pons
Après 21.Cxe3
Anand-Vallejo Pons
Après 29.h4
Anand-Vallejo Pons
Après 33.T1d6

L'ancien Champion du Monde double la mise face à un Vallejo Pons à la peine, tout en augmentant son avance sur Aronian. Les excellents résultats d'Anand depuis la perte de son titre l'année dernière nous permet d'espérer un match revanche intéressant  face à Carlsen cet hiver.

Le Grand Maître espagnol en quête de solidité répond à l'ouverture du pion Dame par un Gambit Dame accepté espérant neutraliser le jeu des Blancs. Après 16...c6 puis la prise en d5, il parvient à corriger le seul défaut de sa structure de pions (le pion arriéré c7) pour arriver à une égalité statique parfaite. La position est pourtant délicate à traiter en raison d'un positionnement des pièces largement favorable aux Blancs (1er diagramme):
- les Tours blanches sont doublés sur la colonne ouverte "d",
- Le Ce3 bénéficie de très bonnes perspectives de jeu avec les cases d5 et f5,
- Le pion g3 neutralise le Cg6.

Chaque coup dégrade un peu plus la position des Noirs, les Blancs parviennent à entrer en 7e rangée avec 27.Td7 et mettent en place le fameux tandem Dame + Cavalier juste en face du Roi (2e diagramme). Le pion h4 est alors propulsé pour enfoncer les parois défensives du roque noir.

Assiégé de toute part, l'espagnol rend les armes après 33.T1d6, la Dame noire ne parvenant plus à assurer la défense de la Td8.

Ponomariov-Aronian
Après 18...Dxa3
Ponomariov-Aronian
Après 25.Fe4
Ponomariov-Aronian
Après 41.Tb1

Après sa brillante victoire à la 3e ronde, Ruslan Ponomariov tente une nouvelle fois de trouver du jeu. En laissant les Noirs s'emparer d'un pion après 18...Dxa3 (1er diagramme), le Grand Maître ukrainien sait qu'il dispose d'un avantage de développement conséquent. Il ambitionne de réaliser un blocage de la position adverse sur les cases noires (cases b6 et d6 faibles) ce qui aura pour conséquence de paralyser les forces noires restées en arrière (Fc8).

Le 2e diagramme témoigne de ce blocus réussit où les cases noires b6-c5-d6 sont toutes tombées dans l'escarcelle des Blancs. Ponomariov tente alors d'ouvrir un front à l'aile Roi afin de profiter de l'engourdissement des pièces noires sur l'autre aile, 25.Fe4 en est le point de départ et sera suivi de 27.Dc2, 29.h4 et preuve de l'innocuité de l'armée adverse, il se permet même de centraliser son Roi par 26.Rf2 et 28.Re3

Mais la faille n'est pas évidente à déceler et l'échange des Dames laisse les 2 camps dans une finale sans la moindre possibilité de pénétration (3e diagramme). La nulle est donc conclue et Aronian laisse s'envoler Anand.

Viswanathan Anand | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)

RONDE 3

RondE 3 LE 16 SEPTEMBRE À 15H00
Anand, Viswanathan - Aronian, Levon ½-½ (34) Espagnole
Ponomariov, Ruslan - Vallejo Pons, Francisco 1-0 (33) Sicilienne Najdorf
Anand-Aronian
Après 14.Fxf6
Anand-Aronian
Après 20...d5
Anand-Aronian
Après 24...c5

Ce match nul, même avec les Blancs, est un résultat satisfaisant pour Anand qui conserve ainsi son avance sur son principal rival.
Après un début relativement paisible dans cette partie espagnole, le premier moment critique apparaît avec 14.Fxf6 (1er diagramme) 14...Fxf6 15.Cd5 Anand donne son Fou de cases noires pour se saisir de la case blanche d5. Une fois installé en d5, le Cavalier gagne un temps sur l'attaque du Ff6 tout en protégeant le pion b4 ce qui permet d'envisager une légère initiative avec la percée a4.

Aronian ne se laisse pas dicter les évènements et après avoir repoussé le fort Cavalier blanc avec 16...Ce7, il prend le jeu à son compte en exécutant 2 importantes poussées libératrices : 20...d5 (2e diagramme) suivi de 24...c5 (3e diagramme) et si l'ouverture de la colonne "e" fragilise le pion e5, le pion d3 est lui aussi exposé sur la colonne "d".

Après une succession d'échanges sans grand intérêt qui mènent à la disparition des pions de l'aile Dame et du centre, des pièces légères et des Dames, la nulle est logiquement décidée dans une finale de Tour contre Tour avec 3 pions chacun sur une même aile.

Ponomariov-Vallejo Pons
Après 9.Cce2
Ponomariov-Vallejo Pons
Après 15...Tc4
Ponomariov-Vallejo Pons
Après 23.Dd2

La partie Ponomariov-Vallejo Pons fut beaucoup plus animée et nous pouvons même dire qu'il y a eu le feu sur l'échiquier !
Dans cette Sicilienne Najdorf, les Blancs optent pour un schéma de développement avec h3-g4-Fg2 qui poursuit 3 objectifs principaux :
- contrôler la case critique d5 afin de contrer ou retarder les réactions centrales de l'adversaire, 
- gêner le développement de l'aile Dame par la pression du Fg2 tout le long de la diagonale a8-h1,
- prendre de l'espace à l'aile Roi en vue d'une attaque sur un éventuel 0-0 noir.

Ponomariov montre d'ailleurs très tôt à son adversaire qu'il va falloir compter sur lui dans cette partie avec la nouveauté théorique 9.Cce2 (1er diagramme), 9.Fe3 étant le coup habituellement joué par les meilleurs mondiaux.

La partie va alors prendre une tournure chaotique jusqu'au point culminant survenant après 15...Tc4 (2e diagramme), les Blancs provoquent une onde de choc sur l'échiquier en sacrifiant brillamment leur Cavalier 16.Cxe6!! L'acceptation du sacrifice conduirait à un mat forcé en 7 coups ! 16...fxe6?? 17.Dh5+ Rf8 18.Dh8+ Rf7 19.Dxg7+ Re8 20.Dg6+ Rf8 21.Fg7+ Rg8 22.Fh6+ Rh8 23.Dg7 mat ! mais après 16...Db6 17.Cxg7+ Rf8 18.00 les Blancs comptabilisent 1 pion de plus, un Roi mieux sécurisé et une menace létale directe avec 19.Dh5.

Après 23.Dd2 (3e diagramme), les Blancs menacent 24.Dh6 mat, le Grand Maître espagnol décide de se séparer de son Fou pour éliminer le Cavalier par 24...Fxf6 mais après 24.Fxf6 la position du Roi noir est catastrophique sur les cases noires. La paire de Fous, l'absence d'abri sûr pour son monarque et bientôt l'ouverture de la colonne "e" auront raison de son opiniâtreté défensive.

Ruslan Ponomariov | Photo Anastasyia Karlovich |

Ronde 2

RoNDE 2 LE 15 SeptembRE À 15H00
Aronian, Levon - Ponomariov, Ruslan 1-0 (51) Est-indienne
Vallejo Pons, Francisco - Anand, Viswanathan 0-1 (35) Ragozine
Vallejo Pons-Anand
Après 10...Ce4
Vallejo Pons-Anand
Après 15...b6
Vallejo Pons-Anand
Après 25...Td7

Anand confirme et impose son rythme en ce début de tournoi. Les deux joueurs suivent les premiers coups de la partie Topalov-Carlsen jouée lors du tournoi de Stavanger en juin 2014, les Blancs sont les premiers à dévier avec 10.Tc1. Au sortir de l'ouverture, les Noirs ont un pion isolé en d5, qui est pleinement compensé par la pression sur les cases noires à l'aile Dame (1er diagramme) profitant de l'égarement du Fh4 sur l'autre aile.

Le moment critique de la partie apparaît après 15...b6 (2e diagramme), les Noirs menaçant de gagner le pion c5 ou la qualité avec 16...Fa6. Le grand maître espagnol répond par 16.c6 obtenant en compensation un épineux pion passé et encaissant au passage le pion d5.

La faute intervient après 25...Td7 (3e diagramme), les Blancs optant pour 26.Cb5? sans se soucier de la suite 26...a6 suivi de 27...Ce4 qui élimine le Fg3, pièce pourtant indispensable à la défense du pion passé c7. Il était nécessaire de jouer 26.f3 pour interdire le bond du Cavalier ou simplement 26.h3 offrant une case de repli.

Aronian-Ponomariov
Après 20.Cd4
Aronian-Ponomariov
Après 25.dxc6
Aronian-Ponomariov
Après 36.cxb7

Aronian opte pour une variante positionnelle (avec un fianchetto Roi) afin de contrer l'Est-indienne de son adversaire et obtient un avantage de structure à la sortie de l'ouverture (1er diagramme) avec un espace supérieur ainsi que le pion isolé a6 mais surtout la case faible c6, idéal point d'ancrage pour son Cavalier. 

Après l'échange 24...Fxc6 25.dxc6 (2e diagramme), la structure de pions des Noirs est ruinée (pions isolés a6 et d6, case faible en d5) et les Blancs obtiennent un fort pion passé en c6.

Le Grand Maître ukrainien ne rend pas les armes et endommage à son tour la structure de pions du roque adverse mais un nouvel échange en b7 (3e diagramme) va permettre au pion passé de s'approcher encore un peu plus dangereusement de la promotion. Si les Fous de couleurs opposées permettent bien souvent d'annuler des finales défavorables, ils favorisent au contraire les menaces contre les Rois tant que les Dames subsistent. Aronian finit donc par l'emporter en coordonnant les attaques contre le Roi noir et les menaces de promotion du pion b7.

Ronde 1

Ronde 1 le 14 septembre à 15h00
Francisco Vallejo Pons - Levon Aronian ½-½ (46) Nimzo-indienne
Viswanathan Anand - Ruslan Ponomariov 1-0 (61) Est-indienne

La retransmission a connu quelques difficultés en cette première journée.

Vallejo Pons-Aronian
Après 9.h4
Vallejo Pons-Aronian
Après 13...dxe4
Vallejo Pons-Aronian
Après 25.Rf2

Choc des extrêmes entre Vallejo Pons et Aronian : le plus faible selon le classement Elo du tournoi affrontait le meilleur. Dans une défense Nimzo-indienne, les Blancs choisissent une ligne secondaire (8.Dd3, 8.Dc2 est plus courant) avant de placer leur nouveauté, 9.h4 (1er diagramme). Après 9...Fxc3+ 10.bxc3 Cxg3 11.fxg3 g4 12.Cd2 d5 13.e4 dxe4 (2e diagramme) les Blancs trouvent le joli 14.Cxe4 (14...fxe4 perd après 15.Dxe4 c6 16.Dg6+ Rd7 17.Dg7+). La position est plutôt compliquée, avec des problèmes de développement pour les deux camps. L'échange des Dames au 20e coup simplifie un peu la position : la finale qui s'ensuit est légèrement en faveur des Noirs qui possèdent une majorité de pions à l'aile-Roi ainsi qu'un Fou contre un Cavalier. Aronian sacrifie temporairement un pion. dans la position du 3e diagramme, il décide d'en sacrifier un 2e par 25...g3+; 25...Txf4+semble plus logique, c'est d'ailleurs le coup que suggèrent les moteurs d'analyse. Après 26.Txg3 Txf4+ 27.Re3 Txh4 l'égalité matérielle est rétablie, mais l'avantage des Noirs a disparu. Quelques coups plus tard, le Fou est échangé contre le Cavalier, tout comme une des Tours. La position est complètement égale et la nulle est conclue au 46e coup.

Anand-Ponomariov
Après 13.h4
Anand-Ponomariov
Après 17...cxd5
Anand-Ponomariov
Après 41...Fe7

Après quelques transpositions, Anand et Ponomariov ont finalement décidé de jouer une défense Est-indienne. Les Blancs gagnent de l'espace : 12.g5 Ce8 13.h4 (1er diagramme). Ponomariov tente de réagir par 13...f6, mais après 14.Cb3 b6?! les Blancs échangent la seule pièce noire développée par 15.Cxc5. Les Blancs ont déjà obtenu un grand avantage. La partie se poursuit par 15...bxc5 16.Dd2 fxg5 17.hxg5 cxd5 (2e diagramme). Dans cette position les moteurs d'analyse indiquent qu'Anand aurait pu obtenir un avantage décisif en jouant 18.Dxd5+ Tf7 19.Txh7! et les Noirs ont, outre une position délicate, un pion de moins sans compensation.
Mais Anand a préféré jouer 18.Cxd5. Stratégiquement, il conserve le contrôle de la case d5 et le pion d6 est une faiblesse dont les Noirs ne pourront pas se débarrasser. Après avoir mis le Roi en sécurité à l'aile-Dame, il suffit aux Blancs d'échanger les pièces pour parvenir à une finale gagnante. Au 42e coup, les Blancs capturent le pion d6 par 42.Cxd6+ (3e diagramme) et possèdent un avantage décisif. Ponomariov continuera à jouer jusqu'au 61e coup avant d'abandonner.

1ère ronde | Photo http://bilbaomastersfinal.com


 

Jour Date Heure Activité
Samedi 13 Septembre 2014 19h30 Cérémonie d'ouverture
Dimanche 14 Septembre 2014 15h00 1e Ronde
Lundi 15 Septembre 2014 15h00 2e Ronde
Mardi 16 Septembre 2014 15h00 3e Ronde
Mercredi 17 Septembre 2014   Jour de repos
Jeudi 18 Septembre 2014 15h00 4e Ronde
Vendredi 19 Septembre 2014 15h00 5e Ronde
Samedi 20 Sepiembre 2014 15h00 6e Ronde
Samedi 20 Septembre 2014 22h00 Cérémonie de clôture

Publié le 01/10/2014 - 00:05 , Mis à jour le 08/10/2014 - 20:02
Les réactions (33)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
armaout - 21/09/2014 16:29
Ce n'est pas un accoutrement c'est un béret basque qui a sa symbolique. Il ne faut pas oublier que Bilbao est la capitale administrative du pays basque.

hallucien - 20/09/2014 23:45
trop drôle la photo de remise des prix : Anand a vraiment l'air cloche avec cet accoutrement!

outraouiski - 20/09/2014 22:33
Mais non. Il avait déjà gagné le tournoi. Autant pour lui montrer une faiblesse peut-être feinte en vue du Championnat du Monde contre Carlsen. Bon, j'ai dit peut-être.

euphorbe - 20/09/2014 22:24
MDR la photo de la remise des prix.
j'ai cru qu 'anand faisait de la pub pour du fromage basque.

ZORGLUB94 - 20/09/2014 21:09
Le coup 37...Df5 d'Anand ressemble furieusement à un coup irréfléchi ou alors il a été victime d'un point aveugle : la case f8. Un coup de fatigue du grand maître indien ?