Bundesliga 2012/2013
Photo Kai Hombrecher / schachbundesliga.de (DR)
Les dernières rondes de la saison 2012/13 ont lieu dans le magnifique Palais de Schwetzingen. Baden-Baden remporte un nouveau titre.

La saison 2012-2013 de la Schachbundesliga, le championnat allemand par équipes, se poursuit avec les rondes 9 et 10 ce week-end. Toutes les parties peuvent être suivies en direct. Chaque partie est visible en un clic et toutes sont analysées par l'un des plus forts moteurs d'analyse du monde, Houdini 2.0. 

De plus, un site web complet présente équipes, résultats et informations de manière détaillée.

Etienne Bacrot (Baden-Baden) | Photo Georgios Souleidis / schachbundesliga.de (DR)
RNG Verein MP
1. OSG Baden-Baden 30
2. Mülheim Nord 25
3. SG Solingen 21
4. SC Eppingen 20
5. Werder Bremen 19
6. Turm Emsdetten 18
7. SG Trier 17
8. Hamburger SK 16
9. SV 1930 Hockenheim 16
10. Wiesbadener SV 16
11. SF Katernberg 15
12. SV Wattenscheid 11
13. SF Berlin 7
14. SV Griesheim 5
15. SC Forchheim 2
L'équipe de Baden-Baden

rondes 13, 14 et 15

Chateau de Schwetzingen | Photo Georgios Souleidis / schachbundesliga.de (DR)
Ronde 15
Hamburg 3.5 - 4.5 Griesheim
Wattenscheid 2 - 6 Mülheim
Solingen 4 - 4 Katernberg
Emsdetten 4.5 - 3.5 Berlin
Bremen 5.5 - 2.5 Forchheim
Trier 2 - 6 Eppingen
Baden-Baden 5.5 - 2.5 Hockenheim
Norderstedt 2 - 6 Wiesbaden
Ronde 13
Berlin 5.5 - 2.5 Forchheim
Wiesbaden 4 - 4 Griesheim
Solingen 5.5 - 2.5 Wattenscheid
Bremen 5 - 3 Emsdetten
Hamburg 7 - 1 Norderstedt
Baden-Baden 5 - 3 Trier
Mülheim 5 - 3 Katernberg
Eppingen 6 - 2 Hockenheim
Ronde 14
Griesheim 5.5 - 2.5 Norderstedt
Wiesbaden 2.5 - 5.5 Hamburg
Katernberg 4.5 - 3.5 Wattenscheid
Mülheim 4.5 - 3.5 Solingen
Forchheim 1.5 - 6.5 Emsdetten
Berlin 3 - 5 Bremen
Hockenheim 2 - 5 Trier
Eppingen 1.5 - 6.5 Baden-Baden
     

Ronde 15 : nulle rapide d'Etienne Bacrot en 21 coups contre David Baramidze (GMI, 2615 Elo). Résultat identique pour Laurent Fressinet face à Vlastimil Jansa (GMI, 2451 Elo) et pour Maxime Vachier-Lagrave face à Sebastian Borgner (GMI, 2558).

Finir en beauté :  à l'occasion de cette dernière ronde, Gawain Jones, le champion anglais, a joué une très jolie combinaison.

Siebrecht-Jones
Après 19.Rc2
Siebrecht-Jones
Après 25...Cc2

Dans la position du diagramme de gauche, les Noirs jouent 19...Cf5! Le Cavalier est imprenable en raison de 20.exf5 Fxf5+ et les Blancs doivent donner le Cavalier par 21.Ce4 pour éviter de perdre la Tour d1. La partie se poursuit par 20.Fxg4 Cd4+ 21.Rb1 Fxc4 22.f4 Fd3+ 23.Ra2 exf4 24.Fxf4 a5 25.Fc7 Cc2 (position du digagramme de droite), qui tend un piège dans lequel Siebrecht va tomber : 26.Fxd8?? Cb4+ 1-0 car c'est mat après 27.axb4 (27.Ra1 Cb3 mat) axb4+ 28.Fa5 Txa5+ 29.Ca4 Txa4 mat.

Ronde 14 : honneur au champion, avec une nouvelle victoire de Baden-Baden à laquelle a contribué Etienne Bacrot, qui a battu le GMI hollandais Tiviakov. Mauvais surprise pour Laurent Fressinet qui a été battu par le Maître International Ilja Schneider (2489 Elo).
Désigné pour jouer au 1er échiquier de Mülheim, Maxime Vachier-Lagrave a annulé contre Markus Ragger (GM, 2655 Elo). Pael Tregubov, au 5e échiquier, a fait nule contre Erwin L'Ami (GMI, 2629 Elo).

Ronde 13 : Etienne Bacrot, avec les pièces noires, fait nulle en 27 coups contre Stephen J. Gordon (GMI, 2556 Elo). La victoire de Baden-Baden 5-3 garantit à l'équipe du Français un nouveau titre de Champion d'Allemagne par équipes.

Deux autres Français participaient à cette ronde; tout comme Etiene Bacrot, Maxime Vachier-Lagrave (Mühleim) et Laurent Fressinet (Brême) ont fait nulle contre respectivement Parimarjan Negi (GMI, 2657 Elo) et Nils Grandelius (GMI, 2593 Elo).

RONDES 11 et 12

RONDE 11
Katernberg 6.5 - 1.5 Forchheim
Mülheim 4.5 - 3.5 Berlin
Norderstedt 2 - 6 Hockenheim
Hamburg 4.5 - 3.5 Eppingen
Wattenscheid 3.5 - 4.5 Emsdetten
Solingen 3.5 - 4.5 Bremen
Trier 4.5 - 3.5 Griesheim
Baden-Baden 7 - 1 Wiesbaden
RONDE 12
Forchheim 3 - 5 Mülheim
Berlin 3.5 - 4.5 Katernberg
Hockenheim 5 - 3 Hamburg
Eppingen 7 - 1 Norderstedt
Emsdetten 4 - 4 Solingen
Bremen 5.5 - 2.5 Wattenscheid
Griesheim 0.5 - 7.5 Baden-Baden
Wiesbaden 1.5 - 6.5 Trier

Ronde 11

Etienne Bacrot (Baden-Baden) est venu à bout d'Igor Kurnosov (2660) dans une finale très technique en 88 coups.

Laurent Fressinet (Brême) a été décisif en battant Markus Ragger (2655) au premier échiquier contre Solinger.

Ronde 12

Etienne Bacrot a battu l'expérimenté Ivan Farago (2488) en seulement 22 coups avec les Noirs.

Laurent Fressinet a fait nulle contre le GM polonais Mateusz Bartel (2634) après avoir eu très chaud.

Rondes 9 et 10

ronde 10
Mülheim 4,5 - 3,5 Emsdetten
Katernberg 3,5 - 4,5 Bremen
Solingen 3 - 5 Baden-Baden
Wattenscheid 4 - 4 Trier
Wiesbadener SV 3,5 - 4,5 Hockenheim
Griesheim 2,5 - 5,5 Eppingen
Hamburg 5,5 - 2,5 Berlin
SK Norderstedt 5,5 - 2,5 SC Forchheim
ronde 9
Bremen 4 - 4 Mülheim
Emsdetten 5,5 - 2,5 Katernberg
Trier 3,5 - 4,5 Solingen
Baden-Baden 5,5 - 2,5 Wattenscheid
Eppingen 4 - 4 Wiesbadener SV
Hockenheim 6 - 2 Griesheim
SC Forchheim 2,5 - 5,5 Hamburg
Berlin 4,5 - 3,5 SK Norderstedt

Ronde 9

Laurent Fressinet, pour le compte de l'équipe de Brême, affrontait l'entraineur de la Fédération Française des Echecs, partie qui s'est soldée par une nulle en 20 coups.

Etienne Bacrot, engagé dans l'équipe de Baden-Baden, a lui battu le GMI Rustemov (2544 Elo), et a ainsi contribué à la victoire de son équipe contre Wattenschied 5,5-2,5.

Ronde 10

Laurent Fressinet s'est avéré décisif : en battant Nick de Firmian, il offre un point entier à son équipe, qui bat Katernberg sur la plus petite des marges, 4,5-3,5.

Etienne Bacrot a quant à lui fait nulle contre le GMI indien Chanda Sandipan. L'équipe du Français, Baden-Baden, est toujours largement en tête du classement, avec 10 victoires en 10 matchs !

Rondes 7 et 8

Ronde 7
Katernberg 3.5 - 4.5 Wiesbadener SV
Mülheim 6.0 - 2.0 Griesheim
Emsdetten 4.0 - 4.0 Eppingen
Bremen 3.0 - 5.0 Hockenheim
Berlin 3.0 - 5.0 Baden-Baden
SC Forchheim 1.5 - 6.5 Trier
Solingen 5.5 - 2.5 Hamburg
Wattenscheid 6.5 - 1.5 SK Norderstedt
Ronde 8
Wiesbadener SV 1.5 - 6.5 Mülheim
Griesheim 2.0 - 6.0 Katernberg
Eppingen 5.5 - 2.5 Bremen
Hockenheim 3.5 - 4.5 Emsdetten
Baden-Baden 6.5 - 1.5 SC Forchheim
Trier 4.0 - 4.0 Berlin
Hamburg 4.5 - 3.5 Wattenscheid
SK Norderstedt 0.5 - 7.5 Solingen
 

Ronde 8

Le manque de temps a coûté cher à Laurent Fressinet ce week-end. Hier déjà, il avait dû concéder la nulle à David Baramidze (2615) après avoir obtenu une position très avantageuse. Aujourd'hui, avec 1 petite minute dès le 33e coup, Laurent a atteint le 40e coup dans une position très difficile et n'a pu échapper à la défaite face à Ferenc Berkes (2679). Quant à Etienne Bacrot, après une victoire hier contre Martin Kraemer (2520) (voir le diagramme ci-dessous), le Français a failli perdre un demi-point aujourd'hui contre Vlastimil Jansa (2451). Fort de ses deux pions de plus, mais sans doute perturbé par le zeitnot de son adversaire, Etienne perd une grande partie de son avantage. Le contrôle du temps passé, la technique supérieure de Bacrot lui a toutefois permis de remporter le duel une seconde fois, et Baden-Baden écrase Forchheim sur le score de 6,5 à 1,5. 

Sur sa page Facebook, Laurent Fressinet déclarait : «Week-end cauchemardesque en Bundesliga. Habituellement je ne joue pas très bien le matin, mais aujourd'hui ce fut tout simplement catastrophique. A oublier, et vite si possible ! La bonne nouvelle est que mon prochain tournoi est dans une semaine : l'open Aéroflot à Moscou ! »

La performance du jour :
Mons-Naiditsch
Après 44.Ff3
La performance du jour est à mettre à l'actif du maître FIDE Leon Mons (2339) et son gambit Morra : 1.e4 c5 2.d4 cxd4 3.c3, que son illustre adversaire, Arkadij Naiditsch (2704), a préféré refuser par 3...d3. La partie a ensuite transposé dans une sorte d'étau de Maroczy contre une formation dragon, dans laquelle Leon Mons a sorti le grand jeu : sacrifice de qualité pour un pion et une puissante paire de Fous, échange des Dames et récupération de la qualité pour passer en finale avec un pion de plus. Dans la position du diagramme, après 44.Ff3, la cause est entendue, le pion "h" coûte la Tour et la partie. La défaite de Naiditsch lui fait perdre 9 points Elo.
 
 
Zwanzger-Nisipeanu
Après 12...Ce5

La miniature du jour :

Après seulement quelques coups d’une défense Philidor un Cavalier noir est arrivé en e5 attaquant la Dame. Les Blancs choisissent alors la plus mauvaise case et répondent par 13.Dg3? offrant l’occasion à Liviu-Dieter Nisipeanu de miniaturiser la partie par 13...Fh4 14.De3 Cg4 15.De2 Fxf2+ 16.Rh1 Dh4 0-1. Il n’y a rien à faire pour empêcher 17...g5 qui détourne le Fou de la défense de la case h2.

 

 

ronde 7

Samedi, dans la ronde 7, deux joueurs français étaient engagés : Laurent Fressinet, au 3e échiquier de l'équipe de Brême, a fait nulle contre David Baramidze (GMI, 2615 Elo). Etienne Bacrot, pour Baden-Baden, a battu Martin Kraemer (GMI, 2520) dans la finale ci-dessous.

Kraemer-Bacrot après 48...Fd7

Dans la position ci-contre, le joueur allemand, avec les Blancs, va craquer sous la pression et gaffer :

49.h4?? (49.Fd1 Fxh3 50.Fxa4 avec l'égalité) g4! 50.Ff7 Re4 Le Roi noir a deux cibles possibles, b2 et g3, et le Roi blanc ne peut pas protéger les deux à la fois. 51.Re2 (51.Fg8 h6 52.Ff7 Rf3 avec un avantage décisif.) 51...Fb5+ 52.Rf2 Rd3 53.h5 h6 54.Fe6 Rc2 55.Fxg4 Rxb2 0-1 (Si, 53.Fe6 a3 54.g4 Fd7! le coup qu'il fallait voir. Le Fou est imprenable sinon les Noirs promeuvent leur pion "a", et si le Fou reste sur la diagonale a2-g8, les Noirs capturent les pions g4 et h5).

Le match le plus intéressant de ce week-end aura lieu dimanche et opposera Wiesbaden (avec Igor Khenkin et Igor Kurnosov aux premiers échiquiers), qui a pour l'instant dépassé toutes les attentes à Mülheim qui fait partie des plus fortes équipes depuis des années.

Rondes 5 et 6

Ronde 5
Wiesbadener SV 6.5 - 1.5 SC Forchheim
Griesheim 1.5 - 6.5 Berlin
Solingen 4.0 - 4.0 Hockenheim
Wattenscheid 2.5 - 5.5 Eppingen
Bremen 7.0 - 1.0 SK Norderstedt
Emsdetten 5.0 - 3.0 Hamburg
Trier 4.5 - 3.5 Katernberg
Baden-Baden 4.5 - 3.5 Mülheim
ronde 6
SC Forchheim 5.5 - 2.5 Griesheim
Berlin 1.5 - 6.5 Wiesbadener SV
Hockenheim 2.0 - 6.0 Wattenscheid
Eppingen 3.5 - 4.5 Solingen
SK Norderstedt 0.5 - 7.5 Emsdetten
Hamburg 5.5 - 2.5 Bremen
Katernberg 2.5 - 5.5 Baden-Baden
Mülheim 6.0 - 2.0 Trier

 

 

 

 

 

 

Le match au sommet de ce week-end se déroulera à Baden-Baden, où le champion en titre rencontre l'équipe de Mülheim nord. Mülheim est la dernière équipe à avoir battu Baden-Baden; c'était au début de la saison dernière, et depuis 18 matchs, Baden-Baden est invaincue. Ceci souligne la domination de Baden-Baden sur le championnat allemand.

8 décembre à 14h00 :
OSG Baden-Baden - SV Mülheim Nord
SG Trier - SF Katernberg

9 décembre à 10h00 :
SV Mülheim Nord - SG Trier
SF Katernberg - OSG Baden-Baden

Un autre match au sommet se déroulera à Wattenscheid dimanche. SG Solingen affrontera l'équipe d'Eppingen. Solingen a pour l'instant gagné tous ses matchs, et s'affirme comme un sérieux concurrent à Baden-Baden.

8 décembre à 14h00 :
SV Wattenscheid - SC Eppingen
SG Solingen - SV Hockenheim

9 décembre à 10h00 :
SC Eppingen - SG Solingen
SV Hockenheim - SV Wattenscheid

A Emsdetten aura lieu un match important dans la lutte contre la relégation entre l'équipe hôte et Hambourg. Les deux parties sont en bas de classement.

8 décembre à 14h00 :
SK Turm Emdetten - Hamburger
SK Werder Bremen - SK Norderstedt

9 décembre à 10h00 :
Hamburger SK - Werder Bremen
SK Norderstedt - SK Turm Emsdetten

A Griesheim, trois des quatre équipes en présence n'ont toujours pas marqué le moindre point. Berlin est particulièrement sous pression. Dans leurs matchs contre Griesheim et Forsheim, ils seront favoris et tenteront de remporter leur première victoire pour quitter la zone de relégation.

Rondes 3 et 4

Ronde 3
Hockenheim 7 - 1 SC Forchheim
Eppingen 5 - 3 Berlin
Emsdetten 3 - 4 Trier
Bremen 1.5 - 6.5 Baden-Baden
Hamburg 4 - 4 Katernberg
SK Norderstedt 2.5 - 5.5 Mülheim
Griesheim 3.5 - 4.5 Wattenscheid
Wiesbadener SV 2.5 - 5.5 Solingen
Ronde 4
SC Forchheim 0.5 - 7.5 Eppingen
Berlin 3.5 - 4.5 Hockenheim
Trier 2.5 - 3.5 Bremen
Baden-Baden 6 - 2 Emsdetten
Katernberg 4 - 2 SK Norderstedt
Mülheim 3.5 - 2.5 Hamburg
Wattenscheid 2 - 4 Wiesbadener SV
Solingen 3.5 - 2.5 Griesheim
Alexei Shirov (Baden-Baden) | Photo Georgios Souleidis http://schachbundesliga.de (DR)
Michael Adams (Baden-Baden) | Photo Georgios Souleidis http://schachbundesliga.de (DR)

Matchs à Wiesbaden

A Wiesbaden, des combats tendus en perspective, puisque trois des quatre équipes impliquées sont en tête du classement à l'issue des premiers matchs. L'outsider est l'équipe de Griesheim, qui se bat pour éviter la relégation.

10 novembre à 14h00 :
Wiesbadener SV - SG Solingen
SV Griesheim - SV Wattenscheid

11 novembre à 10h00 :
SG Solingen - SV Griesheim
SV Wattenscheid - Wiesbadener SV

Matchs à Norderstedt

A Norderstedt, une ville du Nord de l'Allemagne, les équipes de Norderstedt et Hambourg rencontreront leurs rivales de Mülheim et Katernberg. Le match le plus indécis est celui entre Hamburg et Katenberg.

10 novembre à 14h00 :
SK Norderstedt - SV Mülheim Nord
Hamburger SK - SF Katernberg

11 novembre à 10h00 :
SV Mülheim Nord - Hamburger SK
SF Katernberg - SK Norderstedt

Matchs à Brême

Les années précédentes, Brême contre Baden-Baden constituait l'affiche de la saison. Après un bouleversement de l'équipe, Brême est cette année l'outsider. Une surprise ne sera possible que si Brême aligne sa meilleure équipe. Trier contre Emsdetten s'annonce comme la rencontre la plus indécise.

10 novembre à 14h00 :
Werder Bremen - OSG Baden-Baden
SK Turm Emsdetten - SG Trier

11 novembre à 10h00 :
OSG Baden-Baden - SK Turm Emsdetten
SG Trier - Werder Bremen

A Eppingen, la question la plus intéressante sera de savoir comment l'équipe hôte se sera remise de l'affaire de triche présumée concernant Falko Bindrich (voir ci-dessous). Sur le papier, Eppingen est clairement favori face à Berlin et Forchheim. La rencontre la plus serrée opposera Berlin à Hockenheim.

10 novembre à 14h00 :
SC Eppingen - SF Berlin
SV Hockenheim - SC Forchheim

11 novembre à 10h00 :
SF Berlin - SV Hockenheim
SC Forchheim - SC Eppingen

Communiqué par Georgios Souleidis

Un cas de triche ?

Selon les informations publiées par le site de Chessbase, le joueur de l'équipe d'Eppingen Falko Bindrich a été sanctionné lors du premier week-end de Bundesliga.

Samedi, opposé à Pavel Tregubov (sélectionneur de l'équipe de France), Bindrich se rendait souvent aux toilettes dès le début de la partie. Après une plainte de Tregubov, Bindrich n'a plus quitté l'échiquier, et a gagné la partie décisive du match entre Mülheim et Eppingen (score final : 4,5-3,5 en faveur d'Eppingen).

[Nous avons contacté Pavel Tregubov, qui contredit les informations de Chessbase : il s'est certes plaint de l'attitude de son adversaire, qui a disparu 10 minutes au 6e coup. Mais l'arbitre n'est pas intervenu, et Falko Bindrich a continué à se lever durant la partie, disparaissant ainsi de longues minutes au 41e coup.]

Le dimanche matin, pour la 2e ronde, opposé à Sebastian Siebrecht, Falko Bindrich a répété ses fréquentes visites aux toilettes, sans que le premier ne suspecte quelque chose. Des joueurs de l'équipe de Mülheim ont alors averti Siebrecht de l'attitude de son adversaire. Dans l'intervalle, l'arbitre avait déjà commencé à agir. Il a suivi Bindrich aux toilettes, et a demandé au joueur si il avait en sa possession un téléphone. Bindrich a répondu par l'affirmative, mais a refusé de donner son appareil à l'arbitre, malgré les demandes de ce dernier et du capitaine d'Eppingen.

Bindrich-Tregubov | Photo Georgios Souleidis / schachbundesliga.de (DR)
Sebastian Siebrecht | Photo Georgios Souleidis / schachbundesliga.de (DR)

Le règlement de la Bundesliga interdit aux joueurs d'être en possession de tout appareil électronique. En cas de suspicion raisonnable d'une infraction, le joueur doit donner l'appareil à l'arbitre pour inspection, et permettre la fouille de ses vêtements et affaires, sous peine de sanction.

Bindrich a refusé de donner son téléphone à l'arbitre, alors que celui-ci lui précisait que la partie pourrait continuer si rien de suspect n'était trouvé. Mais le joueur a prétendu que son téléphone contenait des analyses personnelles qu'il ne voulait pas dévoiler. L'arbitre a alors déclaré la partie perdue pour le joueur d'Eppingen.

Une affaire de triche avait déjà agité les échecs allemands, à l'occasion du Championnat National 2011. Lors de la dernière ronde, Christoph Natsidis avait été surpris avec la partie qu'il venait de jouer sur son téléphone portable. Le Maître FIDE a été condamné à une suspension de deux ans par la Fédération Allemande des Echecs. Ironie de l'histoire, c'est pendant une partie contre Sebastian Siebrecht qu'il avait été pris.

L'équipe de Mülheim pourrait porter une réclamation sur le résultat de son match de la 1re ronde contre Eppingen.

Les deux parties de Falko Bindrich

Rondes 1 et 2

1ère ronde
Mülheim 3,5 - 4,5 Eppingen
Wiesbadener SV 5 - 3 Emsdetten
Griesheim 2.5 - 5.5 Bremen
Berlin 3 - 5 Wattenscheid
SC Forchheim 2 - 6 Solingen
SK Norderstedt 3,5 - 4,5 Trier
Hamburg 2.5 - 5.5 Baden-Baden
Katernberg 4 - 4 Hockenheim
2e Ronde
Emsdetten 6.5 - 1.5 Griesheim
Bremen 3 - 5 Wiesbadener SV
Wattenscheid 6 - 2 SC Forchheim
Solingen 5.5 - 2.5 Berlin
Trier 4 - 4 Hamburg
Baden-Baden 7.5 - 0.5 SK Norderstedt
Hockenheim 2.5 - 5.5 Mülheim
Eppingen 3.5 - 4.5 Katernberg

OSG Baden-Baden débutera la saison à Hambourg. Le Champion en titre reste le favori et remporterait aini un 8e titre consécutif. Dans les deux premières rondes, l'équipe sera opposée à Hambourg et à Norderstedt. Norderstedt est l'une des quatre équipes promues et l'un des gros outsider

Les matchs se déroulant à Hambourg :

20 octobre (14h00)
Hamburger SK - OSG Baden-Baden
SK Norderstedt - SG Trier

21 octobre (10h00)
OSG Baden-Baden - SK Norderstedt
SG Trier - Hamburger SK

Les plus gros matchs de ces deux premières ronde se dérouleront à Mülheim. Les hôtes affronteront samedi Eppingen. Ces deux équipes sont les meilleures derrière Baden-Baden.

Les matchs se déroulant à Mülheim

20 octobre (14h00)
SV Mülheim Nord - SC Eppingen
SF Katernberg - SV Hockenheim

21 octobre (14h00)
SC Eppingen - SF Katernberg
SV Hockenheim - SV Mülheim Nord

A Griesheim, les promus Griesheim et Wiesbaden rencontreront les expérimentés clubs de Brême et Emsdetten. Brême, après avoir longtemps été un des grands rivaux de Baden-Baden, a complètement changé son équipe, et sa force actuelle reste à évaluer. Emsdettent est de loin la plus jeune équipe du championnat : avec Anish Giri (18 ans), Daniil Dubov (16 ans), Alexander Ipatov (Champion du Monde U20 en titre) et Dariuse Swiercz (ancien Champion du Monde U20) pour n'en citer que quelques uns, l'équipe d'Emsdetten est pleine de promesses pour l'avenir.

Les matchs se déroulant à Griesheim

20 octobre (14h00)
SV Griesheim - Werder Bremen
Wiesbadener SV - SK Turm Emsdetten

21 octobre (14h00)
Werder Bremen - Wiesbadener SV
SK Turm Emsdetten - SV Griesheim

Forchheim est le dernier des quatre promus, et tout comme Norderstedt l'un des gros outsider. Le seul match équilibré sur le papier semble être celui qui opposera Berlin à Wattenscheid.

20 octobre (14h00)
SC Forchheim - SG Solingen
SF Berlin - SV Wattenscheid

21 octobre (14h00)
SG Solingen - SF Berlin
SV Wattenscheid - SC Forchheim

Communiqué par Georgios Souleidis


Publié le 08/04/2013 - 10:30 , Mis à jour le 08/04/2013 - 11:05
Les réactions (2)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
europeechecs - 23/10/2012 17:57
La traduction de l'article de Chessbase que nous avions faites (qui était leur version, et non la notre) a été utilement complétée grâce à Pavel Tregubov et Laurent Fressinet, que nous remercions.

LaurentFressinet - 22/10/2012 22:29
Bonsoir,
J'ai parlé avec Pavel Tregoubov et sa version diffère de la vôtre.Je vous invite à le contacter pour en savoir plus.
Bien cordialement,
Laurent Fressinet