Capablanca-Janowski
Cette finale à quatre Tours, en apparence ennuyeuse, va se révéler particulièrement intéressante. Attaque de minorité, pions doublés, Roi enfermé, pion passé, prophylaxie... une belle leçon du Cubain José Raúl Capablanca.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (3)
fzbof - 05/11/2014 15:01
@ chessmat3 : chanceuse ? on a vu la même vidéo ? Pas de chance aux échecs, surtout contre Capablanca...