Carlsen : Champion du Monde de blitz
Magnus Carlsen l'emporte finalement avec 31 points sur 42, 3 points devant Anand, qui lui devance de 3 points Karjakin. [Nouveaux commentaires]


  Le championnat du monde de Blitz se déroulera les 16, 17 et 18 novembre dans le show room du Goum avec 22 joueurs. Ont été personnellement invités A. Karpov, A. Kosteniuk, L. Dominguez, A. Grischuk, D. Jakovenko, J Polgar. S'ajouteront six joueurs du blitz de qualification "Open Aeroflot" - S. Karjakin , V. Ghashimov, S. Mamedyarov, E. Bareev, V. Tkatchiev et Zhou Jianchao, ainsi que les 10 joueurs du mémorial Tal.
  Site officiel : http://russiachess.org (Russe)
  Voir, voire revoir le reportage du Mémorial 2008 en images.
  Site officiel du Championnat du Monde de Blitz http://tal.russiachess.org/results/2009/blitz/






Mamedyarov - Kramnik, Videos by Eugene Potemkin




Grischuk - Carlsen, Videos by Eugene Potemkin




Mamedyarov - Ivanchuk, Videos by Eugene Potemkin



Le classement final du Championnat du monde de Blitz après la ronde 42

Titre Nom
Féd.
Elo
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Total
Gains
1
GM Carlsen, Magnus
NOR
2801
X 2.0 2.0 2.0 1.5 1.0 2.0 2.0 1.5 1.0 1.0 1.0 1.0 2.0 1.0 1.0 1.5 1.0 1.5 2.0 2.0 1.0
31.0
28
2
GM Anand, Viswanathan
IND
2788
0.0 X 1.5 1.5 2.0 0.5 1.5 2.0 1.0 1.5 1.5 1.0 2.0 2.0 1.5 2.0 1.0 0.5 1.0 1.5 1.5 1.0
28.0
20
3
GM Karjakin, Sergey
UKR
2723
0.0 0.5 X 0.5 0.5 2.0 1.0 2.0 0.5 2.0 1.0 1.0 1.5 2.0 1.5 1.0 1.0 0.5 2.0 0.5 2.0 2.0
25.0
20
4
GM Kramnik, Vladimir
RUS
2772
0.0 0.5 1.5 X 1.0 1.5 0.0 0.0 1.5 1.5 2.0 2.0 1.0 1.0 1.0 2.0 1.5 1.5 0.5 1.5 1.0 2.0
24.5
20
5
GM Svidler, Peter
RUS
2754
0.5 0.0 1.5 1.0 X 2.0 1.0 1.0 0.0 1.0 1.0 2.0 1.0 1.0 0.0 1.0 1.0 2.0 2.0 2.0 0.5 2.0
23.5
19
6
GM Ponomariov, Ruslan
UKR
2739
1.0 1.5 0.0 0.5 0.0 X 1.5 0.5 0.5 0.5 1.0 1.0 2.0 1.5 1.5 1.0 2.0 2.0 1.0 0.5 2.0 2.0
23.5
16
7
GM Grischuk, Alexander
RUS
2736
0.0 0.5 1.0 2.0 1.0 0.5 X 1.0 1.5 0.5 1.0 1.5 1.5 1.0 2.0 1.0 1.0 2.0 0.5 2.0 1.0 1.0
23.5
16
8
GM Mamedyarov, Shakhriyar
AZE
2719
0.0 0.0 0.0 2.0 1.0 1.5 1.0 X 1.5 1.0 1.0 0.0 0.5 2.0 1.5 1.0 0.0 1.0 2.0 2.0 1.0 2.0
22.0
19
9
GM Leko, Peter
HUN
2752
0.5 1.0 1.5 0.5 2.0 1.5 0.5 0.5 X 2.0 0.5 0.0 1.0 0.5 2.0 1.0 1.5 1.0 0.5 1.5 1.0 1.5
22.0
12
10
GM Morozevich, Alexander
RUS
2750
1.0 0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 1.5 1.0 0.0 X 1.0 1.0 2.0 0.0 2.0 1.5 2.0 1.0 2.0 1.0 0.0 1.0
21.5
18
11
GM Gashimov, Vugar
AZE
2758
1.0 0.5 1.0 0.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.5 1.0 X 0.5 1.0 1.5 1.0 0.5 1.5 1.5 1.5 0.5 2.0 1.0
21.5
14
12
GM Aronian, Levon
ARM
2786
1.0 1.0 1.0 0.0 0.0 1.0 0.5 2.0 2.0 1.0 1.5 X 0.5 1.0 0.5 1.5 1.5 2.0 0.5 1.5 0.0 1.0
21.0
14
13
GM Dominguez Perez, Leinier
CUB
2719
1.0 0.0 0.5 1.0 1.0 0.0 0.5 1.5 1.0 0.0 1.0 1.5 X 1.5 0.0 1.0 1.5 1.0 2.0 1.0 1.0 2.0
20.0
14
14
GM Bareev, Evgeny
RUS
2634
0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.5 1.0 0.0 1.5 2.0 0.5 1.0 0.5 X 1.0 1.0 0.5 2.0 1.0 1.5 2.0 2.0
20.0
16
15
GM Ivanchuk, Vassily
UKR
2739
1.0 0.5 0.5 1.0 2.0 0.5 0.0 0.5 0.0 0.0 1.0 1.5 2.0 1.0 X 1.0 1.0 0.5 1.0 1.0 1.5 2.0
19.5
16
16
GM Karpov, Anatoly
RUS
2619
1.0 0.0 1.0 0.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 0.5 1.5 0.5 1.0 1.0 1.0 X 1.0 0.5 1.0 1.5 1.5 1.0
19.0
9
17
GM Gelfand, Boris
ISR
2758
0.5 1.0 1.0 0.5 1.0 0.0 1.0 2.0 0.5 0.0 0.5 0.5 0.5 1.5 1.0 1.0 X 0.0 2.0 1.0 1.0 2.0
18.5
12
18
GM Jakovenko, Dmitry
RUS
2736
1.0 1.5 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 1.0 0.5 0.0 1.0 0.0 1.5 1.5 2.0 X 1.0 0.0 1.0 1.5
17.5
13
19
GM Polgar, Judit
HUN
2680
0.5 1.0 0.0 1.5 0.0 1.0 1.5 0.0 1.5 0.0 0.5 1.5 0.0 1.0 1.0 1.0 0.0 1.0 X 1.0 2.0 1.0
17.0
13
20
GM Tkachiev, Vladislav
FRA
2642
0.5 0.5 1.5 0.5 0.0 1.5 0.0 0.0 0.5 1.0 1.5 0.5 1.0 0.5 1.0 0.5 1.0 2.0 1.0 X 1.5 0.0
16.0
10
21
GM Naiditsch, Arkadij
GER
2689
0.0 0.5 0.0 1.0 1.5 0.0 1.0 1.0 1.0 2.0 0.0 2.0 1.0 0.0 0.5 0.5 1.0 1.0 0.0 0.5 X 0.5
15.0
11
22
GM Kosteniuk, Alexandra
RUS
2517
1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.5 1.0 1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 0.5 1.0 2.0 1.5 X
12.5
10






A chaque GM sa spécialité ! Par le GM Robert Fontaine

Il est enrichissant pour tout le monde de regarder des + 2650 blitzer. La preuve en est ce formidable tournoi de 22 joueurs avec tous les meilleurs de la discipline: Anand, Carlsen, Grischuk etc.

En regardant le live, 11 parties simultannées, il est amusant de voir la "tactique" des ouvertures. Bien sur, à ce niveau de la compétition, tout le monde cache ses nouveautés et joue des ouvertures peu communes!

Voici quelques remarques sur ces deux premières journées de ce blitz marathon:

Anand & Carlsen : Même combat! Du classique: Ouest-Indienne, Gambit Dame refusé, Gambit Dame accepté... On voit que les deux prétendants au titre de champion du Monde de blitz ne sont pas là pour s'amuser!

Kramnik : Scandinave avec 3...Dd6! Tel est le mot d'ordre dans ce tournoi de blitz contre 1.e4. Ses résultats avec cette ouverture sont excellents!

Grischuk : Excellent en blitz, la deuxième journée est meilleure que la première! Grischuk joue vite et bien, employant principalement des ouvertures solides (1.d4). C'est l'un des favoris au titre malgré son retard à la mi-journée!

Svidler : après une journée médiocre, le Russe revient avec des intentions plus agressives et change complètement d'ouverture! Place à 1.g3 2.c4 3.b3! Le Russe a souvent obtenu des structures de pions bloqués, jeu qu'il affectionne particulièrement en blitz. Quelle remontée!

Tkachiev : le champion de France fait bonne figure après une première journée délicate, le temps de la mise en route sans doute. Vlad a tenté avec les Noirs 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Fc5. Il varie aujourd'hui, après s'être inspiré de Mamedyarov hier, en tentant l'exotique 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 b5!? 5.Fb3 Ca5!?? Contre Leko, joueur peu original, Vlad du déposer les armes...

Avec les Blancs, Vlad est passé à 1.g3 2.Fg2 3.Cf3 4.d3...à la Aronian!

Mamedyarov : Il tente beaucoup d'ouvertures agressives,sa marque de fabrique étant principalement 1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.Cf3 dxc4 5.e4!? Fb4 6.Fxc4 sacrifiant ainsi le Pion e4!

Karpov : L'ancien champion du Monde a montré toute sa classe hier, en terminant 3ème après 14 rondes. Aujourd'hui, Anatoly souffre car le tournoi est long et recquiert une énorme préparation physique! La Caro-Kann tient tout de même la route et pose problème à plus d'un joueur!

Polgar : L'une des deux féminines du tournoi. La Hongroise démontre toute sa compréhension dans l'Est-Indienne avec les Noirs. Elle souffre cependant dès que la position se simplifie.

Kosteniuk : La championne du Monde est invitée dans ce tournoi. Difficile de rivaliser contre des plus de 2700... Elle gagne tout de même Carlsen, Grischuk, Gashimov avec de belles attaques sur le Roi!

Ivanchuk : Double champion du Monde de blitz en titre, Tchouky semble fatigué et n'est pas à la fête. Sa technique est parfois splendide, et inexistante dans d'autres cas, comme sa défaite contre Vlad avec les pièces blanches.


Photo © Андрея Шустаева
Photo © Андрея Шустаева

Photo © Андрея Шустаева



Le classement final du Mémorial Tal 2009 après la ronde 9

Place
Joueur
Pays
Elo Score 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Perf.
1
Kramnik, Vladimir
RUS
2772 6.0 / 9 X = = = = = 1 1 1 = 2888
2
Ivanchuk, Vassily
UKR
2739 5.5 / 9 = X = = = 1 = = 1 = 2846
3
Carlsen, Magnus
NOR
2801 5.5 / 9 = = X = = = 1 = = 1 2839
4
Aronian, Levon
ARM
2786 5.0 / 9 = = = X 1 0 = = = 1 2804
5
Anand, Viswanathan
IND
2788 5.0 / 9 = = = 0 X = = 1 = 1 2804
6
Gelfand, Boris
ISR
2758 4.5 / 9 = 0 = 1 = X = = = = 2764
7
Ponomariov, Ruslan
UKR
2739 4.0 / 9 0 = 0 = = = X = 1 = 2723
8
Svidler, Peter
RUS
2754 3.5 / 9 0 = = = 0 = = X = = 2685
9
Morozevich, Alexander
RUS
2750 3.0 / 9 0 0 = = = = 0 = X = 2640
10
Leko, Peter
HUN
2752 3.0 / 9 = = 0 0 0 = = = = X 2640



Résultats de la Ronde 9

Vassily Ivanchuk(2739)-Vladimir Kramnik(2772):½-½(29)Défense Ragozine
Viswanathan Anand(2788)-Levon Aronian(2786):0-1(25)Défense Slave 4...a6
Peter Svidler(2754)-Boris Gelfand(2758):½-½(30)Défense Petrov
Ruslan Ponomariov(2739)-Alexander Morozevich(2750):1-0(27)Ouverture catalane
Peter Leko(2752)-Magnus Carlsen(2801):0-1(59)Sicilienne Najdorf


Commentaires du GM Robert Fontaine

Svidler - Gelfand : Tout est théorique pendant très longtemps puisque l'on suit la partie Radjabov-Gelfand jouée en juin de cette année. 25...Ta-d8 est la nouveauté de Gelfand, qui améliore donc son propre jeu dans la position qu'il avait obtenue contre Radjabov. L'Israélien a ainsi bien travaillé avec son secondant Huzman ! Svidler, surpris ou déçu par son tournoi, signe la nulle quelques coups plus tard...

Anand - Aronian : Anand doit absolument l'emporter pour avoir une petite chance d'occuper la première place. Les joueurs suivent la Semi-Slave 4...a6 employée avec les Blancs par... Aronian contre Movsesian! Anand tente d'améliorer le jeu de son adversaire par 12.b3?!, mais l'Arménien réplique rapidement prouvant qu'il connaît ce nouveau coup. 13...Dg5 et 14...Df6 a pour but de prendre les cases blanches, et on a tout de suite l'impression qu'Anand est moins bien!

Anand tente le tout pour le tout en sacrifiant deux pions, afin d'obtenir du contre-jeu.

Aronian prend tout le matériel donné par son adversaire et repousse calmement les ardeurs de l'Indien par 25...c5! Avec deux pions net de moins, Anand abandonne avec les Blancs en seulement 25 coups, du jamais vu !

Ponomariov - Morozevich : La Catalane apparaît avec 7.Fg5!? Ponomariov est fidèle à son style de joueur positionnel en échangeant rapidement les Dames, en contre-partie du pion isolé d4. Le Fou Blanc « g2 » tape sur l'aile-Dame, ce qui procure un bon avantage durable aux Blancs.
Le style un peu à la Capablanca de Ponomariov ne convient pas au style du Russe qui cherche à tout prix les complications. Les Blancs gagnent finalement le Pion b7 et obtiennent un avantage décisif ! Belle technique de la part de Ponomariov...

Ivanchuk - Kramnik : Quel choc pour la dernière ronde! Si l'Ukrainien gagne cette partie, il prend la première place au Russe! La Ragozin fait de nouveau son apparition, ouverture en vogue dans ce tournoi ! Ivanchuk dévie avec 8.e5. Ce vieux coup fut joué très peu de fois (2 parties en tout et pour tout dans la base). L'Ukrainien possède un petit avantage d'espace et réfléchit plus de 40 minutes pour jouer le naturel 17.De2. L'attaque se construit peu à peu avec la Dame g4, le Cavalier f4 et le Fou d3.

23.h4 est une erreur (selon Rybka!), mais en tant qu'humain, ce coup paraît pourtant naturel. 23.Cdxe6 semblait être meilleur. Kramnik égalise en jouant les bons coups et remporte le Mémorial Tal !

Leko - Carlsen : La Najdorf du Norvégien tourne mal! Leko joue énergiquement l'ouverture et ouvre au bon moment les lignes par 18.e5 et 19.Ff3!

Leko échange ensuite les Dames afin de soulager la pression sur son grand roque, son avantage diminue au fil des coups joués... Carlsen maîtrise mieux la finale que Leko et obtient même l'avantage après 35.Fg3?!

35...Ff6 avec idée Fg5+ et f4 paraissait très désagréable pour les Blancs. Qu'importe, Carlsen joue cette idée un coup plus tard et renverse complètement la tendance de cette fin de partie, avant de l'emporter avec deux Pions de plus !

Le classement Elo "virtuel" de http://chess.liverating.org
Photo © Андрея Шустаева




Résultats de la Ronde 8

Vladimir Kramnik(2772)-Peter Leko(2752):½-½(36)Ouest-Indienne
Magnus Carlsen(2801)-Ruslan Ponomariov(2739):1-0(31)Sicilienne Scheveningen
Alexander Morozevich(2750)-Peter Svidler(2754):½-½(49)Sicilienne Taïmanov
Boris Gelfand(2758)-Viswanathan Anand(2788):½-½(28)Ouverture catalane
Levon Aronian(2786)-Vassily Ivanchuk(2739):½-½(58)Ouverture catalane


Commentaires du GM Robert Fontaine

Kramnik - Leko : Peter Leko, toujours managé par Carsten Hensel, affronte son ami Kramnik, qui lui a quitté ce même manager il y a plus d'un an. On retrouve l'Ouest-Indienne sur l'échiquier et les deux joueurs suivent la partie Radjabov-Leko, Wijk Ann Zee 2008. Kramnik essaie le rare 18.Cxb3. Ce choix ne surprend pas Leko qui répond rapidement jusqu'au 22ème coup Txe7.

22...Fh3! suivit de 23...Ce5! égalise brillamment. Kramnik récupère sa pièce en moins quelques coups plus tard dans une position alors complètement égale.

Gelfand - Anand : Partie très tranquille pour le champion du Monde aujourd'hui. Dans une Catalane sans grand relief, l'Indien parvient à égaliser confortablement en profitant du bon contrôle des cases blanches. La fin de tournoi approche et la nulle est conclue en seulement 28 coups.

Aronian - Ivanchuk : Dans la Catalane grande variante, la position débouche très rapidement dans une finale Tour+Cavalier+Pions. Les Noirs, en manque d'espace, doivent concéder un pion et tenir une finale de Tours bien inférieure. Aronian joue vite et rate peut-être le gain quelque part. Quoi qu'il en soit, Ivanchuk défend avec grande précision et réussit à arracher le demi-point!

Carlsen - Ponomariov : Dans une Najdorf variante anglaise, l'Ukrainien choisit 10...Ce5 à la place de l'habituel 10...Fb7. Grischuk avait été défait par Belov dans cette même ligne. Le Norvégien donne rapidement son Fou de cases noires et prépare un sacrifice typique en e6 avec ses Cavaliers d4 et f4, le Fou c4 et la Dame b3!

Les Noirs sont obligés de jouer d6-d5 ce qui n'empêche pas Carlsen de joliment sacrifier un Cavalier en e6 et prendre ainsi un net avantage ! Le coup de grâce arrive avec 29.Td7!! qui gagne immédiatement!

Morozevich - Svidler : Svidler opte de nouveau pour une Paulsen qui tourne clairement en faveur des Blancs. Le petit avantage est durable grâce à une position plus dynamique 19.f5!. Svidler joue ensuite le tout pour le tout en lançant ses Pions « f » et « g ». Morozevich est déstabilisé et se contente d'échanger les Dames puis les Tours. Nulle.





Résultats de la Ronde 7

Levon Aronian(2786)-Vladimir Kramnik(2772):½-½(23)Gambit dame accepté
Vassily Ivanchuk(2739)-Boris Gelfand(2758):1-0(43)Défense Slave
Viswanathan Anand(2788)-Alexander Morozevich(2750):½-½(36)Gambit dame accepté
Peter Svidler(2754)-Magnus Carlsen(2801):½-½(40)Sicilienne Rossolimo
Ruslan Ponomariov(2739)-Peter Leko(2752):½-½(31)Ouverture catalane


Commentaires du GM Robert Fontaine

Aronian - Kramnik : C'est au tour du leader Kramnik de jouer la Ragozin! 6...h6 n'est pas très populaire. Ce coup fut joué la première fois en 1923 par Tartakover! 13...Cd4!? Semble avoir été préparé à la maison par le Russe qui échange ainsi les pièces et obtient une position avec fous de couleur opposée.
Kramnik, sur sa lancée incroyable depuis le début du tournoi, en demande trop en allant prendre le Pion e5!

Aronian semble pouvoir l'avantage avec 18.Cb5! L'idée est d'aller chercher le Pion b7, soutenir ce Cavalier par la Tour d7 et menacer a3 enfermant ainsi le Fou b4. Mais Aronian joue vite, trop vite et donne l'égalité après 20.a3? (à la place de 20.Cd6!) 20...c4! la nulle est signée quelques coups plus tard.

Anand - Morozevich : Morozevich décide de jouer le gambit Dame accepté après sa défaite d'hier. La couleur est vite annoncée: faire nulle contre le champion du Monde! 11...Fd7 est une nouveauté sur la partie Korchnoï-Ivanchuk jouée en 2007. La structure de pions est symétrique, les Noirs possèdent la paire de fous mais le Fc8 ne peut pas se développer derrière le Pion e6. La poussée libératrice b5 est également impossible à cause du Fe4. Morozevich montre alors le bon plan Ta7-b6-b5 qui égalise!
Anand insiste en réussissant à poster un Fou en c6, bloquant toujours ce même Fou c8. Mais ce n'est pas assez et la nulle est finalement conclue.

Svidler - Carlsen : Carlsen que tout le monde attendait en grand vainqueur n'a que 50%, une victoire est aujourd'hui impérative pour lutter pour les premières places! Svidler décide d'éviter la sicilienne Sveshnikov en utilisant la tranquille Rossolimo.

Les Blancs gagnent rapidement la paire de fous et le contrôle des cases noires. Carlsen donne même son deuxième Fou en f3 afin de créer des Pions doublés f2-f3. La question à ce moment de la partie est : les Blancs réussiront ils à mettre le Pion « c » en évidence ou se feront-ils bloquer en c6 et contrer par les Cavaliers en d5 et f4?!

Le Norvégien récupère finalement le Pion « c » en 27ème coup. La paire de fous compense ce pion de moins et finalement la nulle est signée en 40 coups.

Ponomariov - Leko : Le Hongrois, discret depuis le début de tournoi, continue dans son style calme et positionnel contre la Catalane de l'Ukrainien. La partie n'est pas très passionnante avec beaucoup d'échanges de pièces, ce qui n'est pas pour déplaire aux deux protagonistes, adeptes des finales. Sans grande prise de risque des deux côtés, la nulle est signée en 31 coups...

Ivanchuk - Gelfand : Ces deux joueurs, qui se connaissent parfaitement, jouent la ligne classique de la défense Slave avec 4...Fg4. Les Noirs réalisent la percée thématique e6-e5 et bloquent le jeu sur cases noires. Tchouky décide alors de créer le déséquilibre en cherchant le Pion a7 au 19ème coup! Sans doute surpris par cette audace, Gelfand réagit logiquement avec 19...b6 (le coup typique pour enfermer un Fou en a7) mais 20.Cb5 protège bien le Fou et conserve donc un pion de plus.
22...Dxd6 semble imprécis selon Rybka, alors que 22...Txc1 permettait de capturer au coup suivant le Pion d5. L'Ukrainien accroît graduellement son avantage, même si son Pion de plus est doublé (b2 et b3).

La transition en finale de Tours est impeccable et Ivanchuk gagne la finale avec une technique irréprochable! Le masque anti-grippe porterait-il chance à l'Ukrainien?!



Vassily Ivanchuk lutte contre la grippe H1N1 !



Webcam sur http://video.russiachess.org



Résultats de la Ronde 6

Vladimir Kramnik(2772)-Ruslan Ponomariov(2739):1-0(80)Défense Ragozine
Peter Leko(2752)-Peter Svidler(2754):½-½(41)Sicilienne Paulsen
Magnus Carlsen(2801)-Viswanathan Anand(2788):½-½(36)Défense Ragozine
Alexander Morozevich(2750)-Vassily Ivanchuk(2739):0-1(49)Défense Est-Indienne
Boris Gelfand(2758)-Levon Aronian(2786):1-0(66)Semi-Slave Meran


Commentaires du GM Robert Fontaine

Leko - Svidler : Nous avons la deuxième partie avec 1.e4 dans ce tournoi! La deuxième en 30 parties... Svidler se doit de régir et opte pour la sicilienne Paulsen 5...Fc5.
9.Cb1-d2 est la ligne tranquille choisie par le Hongrois qui possède un petit avantage, en partie à cause du Fou c8 très passif. Leko presse son adversaire qui trouve une bonne défense par f5-Rf7! Une nulle méritée pour Svidler.

Carlsen - Anand : Anand possède « +3 » contre Carlsen en parties longues mais les dernières parties jouées sont en faveur du Norvégien. L'Indien délaisse aujourd'hui la Grünfeld pour le Gambit Dame système Ragozin et innove avec 7...h6. Carlsen n'est pas déstabilisé et joue rapidement les prochains coups de manière énergique (12.g4!), ainsi les Blancs prennent l'avantage d'espace à l'aile-Roi.
Anand décide de soulager la pression 15...Cb-d7 en donnant le Pion c6, délaissant ainsi le centre.
25...Dh4 est vivement critiqué par plusieurs GMI qui regardent la partie en direct!

Ils préconisent 26.f5!? à la place du coup de la partie 26.De2. L'idée était que si, 26...Dxg4 27.h3! Dg3 28. fxe6 fxe6 29.Db4! Ta2 30.Tf8+ Rh7 31.Db1+ gagnait la Tour a2!

Après une ultime passe tactique, les joueurs signent une belle nulle de combat!

Kramnik - Ponomariov : La deuxième Ragozin du jour! Kramnik emploie le très rare 8.dxc5 ce qui aboutit à une position atypique avec le Roi Blanc en d1.

Le monarque Blanc est en réalité bien protégé après le coup de développement Fc4. Ponomariov lance les hostilités avec le surprenant 15...b5! L'Ukrainien donne la qualité en a8 afin de profiter du retard de développement, offre déclinée par Kramnik. Les Noirs ont beaucoup de compensation pour le pion de moins. La position prend feu après 20...Txd3!?

La position est dangereuse à jouer des deux côtés, pour les Noirs à cause du Pion c7 et pour les Blancs à cause de l'insécurité du Roi Blanc qui doit aller en f3! Les Blancs gagnent une qualité mais les Noirs gardent une sorte de pression avec le Pion b4 et le Fou d2. Le Russe trouve la bonne solution en échangeant la dernière Tour sur l'échiquier. Il reste Tour + Pion "h" contre Fou + Pion "h". Kramnik met en zugzwang Pono en faisant preuve d'une formidable technique! Le Russe reprend seul la tête du classement!

Morozevich - Ivanchuk : L'Ukrainien varie les ouvertures et les plaisirs en jouant aujourd'hui l'est-indienne! Morozevich joue la sëmisch. Les Noirs emploient le plan employé par Kasparov à l'époque avec Ca6-Cc7-a6. L'idée est de percer sur l'aile-Dame avec b5.

Les Blancs jouent de manière étrange, possédant les case c4 et e4 mais avec une activité de pièces très limitée. Ivanchuk commence à manoeuvrer pour capturer le Pion d5 esseulé (Cc7-Cf6-Fg8). Petit à petit, Ivanchuk prend l'avantage.

Les pièces blanches sont bloquées sur l'aile-Dame pendant qu'Ivanchuk prend tout le centre. Morozevich abandonne avec seulement un pion de moins mais une position complètement désespérée.

Gelfand - Aronian : Les deux joueurs débitent les 20 premiers coups à toute vitesse dans une Meéran! La première pause vient de l'Arménien après 22.Dxe5. Les Blancs possèdent un petit avantage grâce à l'excellent Cavalier d6.

Par 19...f6 Aronian tente de se libérer, mais crée des faiblesses autour du Roi Noir. Gelfand gagne le Pion h6 et possède un bon avantage. Gelfand accroît son avantage lors de la transition en finale en gagnant un deuxième pion. La réalisation n'est pas simple avec le Roi Noir actif.

La technique de Gelfand est parfaite et les Blancs marquent le point en finale de Tours!


Photo © Андрея Шустаева
Photo © Андрея Шустаева
Photo © Андрея Шустаева
Photo © Андрея Шустаева

Photo © Андрея Шустаева



Résultats de la Ronde 5

Boris Gelfand(2758)-Vladimir Kramnik(2772):½-½(81)Défense catalane
Levon Aronian(2786)-Alexander Morozevich(2750):½-½(31)Défense semi-slave
Vassily Ivanchuk(2739)-Magnus Carlsen(2801):½-½(31)Système de Londres
Viswanathan Anand(2788)-Peter Leko(2752):1-0(45)Défense semi-slave
Peter Svidler(2754)-Ruslan Ponomariov(2739):½-½(31)Espagnole Berlinoise


Jour de repos Lundi 9 Novembre 2009


Résultats de la Ronde 4

Vladimir Kramnik(2772)-Peter Svidler(2754):1-0(37)Défense Grünfeld
Ruslan Ponomariov(2739)-Viswanathan Anand(2788):½-½(34)Défense Néo-Grünfeld
Peter Leko(2752)-Vassily Ivanchuk(2739):½-½(27)Sicilienne Najdorf
Magnus Carlsen(2801)-Levon Aronian(2786):½-½(32)Défense semi-Slave
Alexander Morozevich(2750)-Boris Gelfand(2758):½-½(41)Anglaise des 4 Cavaliers


Mig Greengard vient juste de publier le texte suivant :
« Les mauvaises nouvelles sont que des informations font état d'au moins deux joueurs malades. Magnus Carlsen souffre d'une mauvaise fièvre, suffisante pour envisager de demander un report de sa quatrième partie. Il est allé chez le médecin, alors espérons que les choses s'améliorent. J'ai aussi entendu que Kramnik traite certains symptômes de la grippe. Espen Agdestein nous a informé que Carlsen a reçu des antibiotiques. Il est malade, mais il va jouer aujourd'hui. »

Commentaires du GM Robert Fontaine

Ponomariov-Anand : Ponomariov décide d'utiliser un système fianchetto contre la Grünfeld d'Anand. 10...Fd7 est la continuation choisie alors que 10...e5 est la grande ligne. L'Ukrainien prend l'espace 15.f4 et 16.e4 mais concède (sciemment?!) son puissant Fou de cases noires après le joli 16...Cc4!

Les Blancs doivent prendre le Cavalier c4 et se heurter à un échange global après 17...Db6+ la position est alors égale et, après quelques échanges, les joueurs signent la nulle.

Leko-Ivanchuk : Ivanchuk surprend Leko dans l'ouverture en jouant la sicilienne Najdorf, confirmant ainsi que l'Ukrainien peut jouer toutes les ouvertures au monde! Le Hongrois prend beaucoup de temps avant de choisir la sous-variante 12.Df2.
Nous obtenons alors un jeu typique de ce genre de positions : les Blancs contrôlent les cases blanches après la poussée f3-f4 mais les Noirs, grâce au Fou e7, tiennent bon la position. Leko parvient intelligemment à ouvrir les lignes mais le Fou h6 protège bien le roque Noir. La nulle est signée rapidement.

Carlsen-Aronian : C'est un Carlsen sous antibiotiques que l'on retrouve dans une Méran très rare avec 9.Cd2!? La seule partie avec ce coup est une partie jouée l'année dernière entre Volkov et Romanov (0-1) dans le championnat Russe par équipes.

On voit l'idée de cette variante au 13ème coup lorsque Carlsen poste le Cavalier en b3 voulant empêcher la poussée libératrice c6-c5... ce qui n'empêche pas Aronian de jouer 13...c5! En donnant ce pion les pièces noires s'activent soudainement. Regardant la partie en direct, Iosif Dorfman recommandait 14.Dc2!? plutôt que 14.Dc1. Les Noirs égalisent confortablement et la nulle est signée en 32 coups. Une prestation solide d'Aronian.

Kramnik-Svidler : Encore deux Grünfelds sur 5 parties aujourd'hui! On retrouve aux manettes Svidler et Anand qui croient dur comme fer en cette ouverture. Kramnik emploie aujourd'hui une variante assez rare (7.Fe3 et 8.Tc1) qu'il avait employée contre ce même Svidler en 2004. 12.h4!? est la nouveauté très agressive jouée par Kramnik. Le Russe cherche vraiment à prendre l'initiative dans toutes ses parties depuis le début du tournoi!

Sous pression, Svidler décide alors d'échanger les Dames (20...Df4) en donnant un pion. Kramnik possède alors un net avantage qu'il convertit proprement, tout en technique. Le 11...Ca6 de Svidler sera resté toute la partie sur cette case... Kramnik a montré aujourd'hui qu'il possèdait toujours une grande classe !

Morozevich-Gelfand : Morozevich joue calmement l'ouverture Anglaise, qui retombe rapidement dans une sicilienne avec couleurs inversées. Gelfand développe ses pièces de manière classique et égalise. La position noire est plus agréable à jouer avec la possession du centre.

Avec 17.e4, les Blancs se créent une faiblesse en d3 et doivent donc compenser en pressant les pions Noirs centraux e5 et f5. Gelfand semble prendre l'avantage et rate le coche dans le zeitnot de son adversaire avec 33...Cf3+ 34.Rg2 Cd2 35.Td1 f3+

Morozevich parvient à égaliser après 33...e3 et la finale de Tours qui aboutit est nulle.


Résultats de la Ronde 3

Alexander Morozevich(2750)-Vladimir Kramnik(2772):0-1(45)Défense Nimzo-Indienne
Boris Gelfand(2758)-Magnus Carlsen(2801):½-½(27)Défense Grünfeld
Levon Aronian(2786)-Peter Leko(2752):1-0(43)Défense semi-Slave
Vassily Ivanchuk(2739)-Ruslan Ponomariov(2739):½-½(69)Défense Ragozine
Viswanathan Anand(2788)-Peter Svidler(2754):1-0(32)Défense Grünfeld


Commentaires du GM Robert Fontaine

Gelfand-Carlsen : Encore une Grünfeld dans ce tournoi ! Carlsen égalise sans problème dans la variante 4...Fg5. Les deux joueurs suivent longtemps une partie Arutinian-Pereira et c'est Gelfand qui varie le premier avec 15.Cc4. Ce coup ne donne strictement rien et la nulle est signée rapidement après un échange global des pièces.

Anand-Svidler : Le champion du Monde doit trouver une arme contre la seconde Grünfeld du jour! L'Indien choisit la variante d'échanges avec 5.Fd2 et sort avec un petit avantage de l'ouverture. La majorité (notamment grâce au seul Pion central e4) de l'aile-Roi pose problème aux Noirs. Anand enfonce le clou sur l'aile-Roi par Ch2 et f4!
De ce fait, le roque de Svidler explose et la position précaire du Cd4 surgit au grand jour avec un Pion c5 fébrile (29.b4!).

Anand marque proprement le premier point entier de ce Mémorial Tal!

Aronian-Leko : Le Hongrois fait preuve d'originalité en jouant la semi-Slave! Aronian a t-il encore en mémoire sa cuisante défaite contre Etienne Bacrot lors du championnat d'Europe par équipes ? Quoi qu'il en soit, l'Arménien sort de l'ouverture avec un bon pion de plus même s'il faut garder un œil sur le contre-jeu Noir avec les Tours d8&d7 ainsi que du Fou d4.

Aronian va alors faire parler sa technique en améliorant son aile-Dame, le Cavalier passant de b1 à c4 puis en échangeant les Tours sur la colonne « d ». Tout comme Anand, Aronian gagne proprement sa partie. Les échecs joués ainsi sont faciles ! Plus facile à dire qu'à faire...

Morozevich-Kramnik : Ces deux joueurs se connaissent par coeur, co-équipier dans les grandes compétitions internationales. Kramnik, affûté lors de ses deux premières parties, montre encore une belle préparation sur la Nimzo Indienne. Répétant la partie des GMI Drozdovskij-Pert (nulle en 13 coups), Morozevich décide de prendre beaucoup de risques dans une attaque douteuse à l'anglaise (h4 et Cg5). Kramnik stoppe net cette attaque avec 16...f5! et lance la contre-attaque au centre en ouvrant la colonne « c ».

20...Cc1 est très élégant et crée la confusion dans le camp blanc, le Roi en f1 étant menacé par le tandem Dame+Cavalier de Kramnik. La position des Blancs explose, Kramnik gérant son énorme avantage jusqu'au contrôle du temps. Un gain impressionant et plein d'énergie de la part des Noirs!

Ivanchuk-Ponomariov : Un duel 100% Ukrainien qui tourne à « qui a la maîtrise du jeu positionnel ? » Dans ce gambit Dame système Ragozin, « Chuky » semble dominer son sujet en créant des faiblesses sur l'aile-Dame noire. La positon est agréable à jouer après quelques échanges, mais Ponomariov montre sa classe défensive en trouvant les coups précis 21...Rf8 et 23...Cd7!

Ivanchuk sacrifie le Pion « c » pensant le récupérer mais rate un coche tactique et soudainement ce sont les Noirs qui prennent l'avantage dans la finale Tour+Cavalier ! Le Cavalier Noir en c1 ne peut cependant pas éternellement protéger le Pion de plus en c3 et les deux compatriotes signèrent la nulle, même si celle-ci n'intervint qu'au 69e coup.


Les participants du Mémorial Tal 2009. Photo © http://russiachess.org



Résultats de la Ronde 2

Vladimir Kramnik(2772)-Viswanathan Anand(2788):½-½(29)Défense Grünfeld
Peter Svidler(2754)-Vassily Ivanchuk(2739):½-½(27)Partie Espagnole
Ruslan Ponomariov(2739)-Levon Aronian(2786):½-½(31)Défense Grünfeld
Peter Leko(2752)-Boris Gelfand(2758):½-½(44)Défense Petrov
Magnus Carlsen(2801)-Alexander Morozevich(2750):½-½(39)Défense Nimzo-Indienne


Commentaires du GM Robert Fontaine

Kramnik - Anand : Deuxième Grunfeld en deux jours pour Anand! C'est la première partie longue entre ces deux champions depuis Bonn. Les deux joueurs emploient la vieille variante 8.Tb1. C'est Anand qui surprend le premier en jouant 17...e6!? Au lieu de l'habituel 17...f5. Une seule partie fut jouée avec 17...e6 : Chernin-Horvath,J en 1992.

La vraie nouveauté vient au coup d'après au 18ème coup Noir, coup mentionné nulle part dans les analyses de cette partie... Kramnik décide alors de sacrifier la Dame contre Fou et Tour. Anand réagit superbement par 22...g4! Qui dévie le Ff3 de la protection du Pion c6.

La situation se décante rapidement avec un échange global des pièces. Pour cette première après Bonn, Anand a montré de nouveau que ses préparations pouvaient encore surprendre Kramnik...

Svidler-Ivanchuk : Ivanchuk joue l'espagnole avec 4...Fc5. Les deux joueurs récitent et Svidler tente le très épineux 9.Dg4!? joué il y a longtemps par le Français... Olivier Renet! L'aile-Roi des Noirs est éclatée mais les Blancs ont un gros retard de développement. Svidler a joué 7 coups de Dame lors des 15 premiers coups! La position paraît visuellement agréable à jouer pour les Noirs mais après l'échange des Dames (20...Fxd5?!), Ivanchuk perd son petit avantage et la nulle est signée en 27 coups.

Leko-Gelfand : Une Pétrov, une de plus pour l'Israélien ! Les deux joueurs suivent la partie Jakovenko-Kramnik jusqu'au 21ème (!) coup. 21...Df5 n'étonne pas Leko qui joue rapidement et gagne une qualité de manière forcée contre un pion. La position noire est cependant très solide. La finale obtenue ne donne que très peu de chance de gain aux Blancs car le Fou c5 et le Pion a3 paralysent l'action des Tours blanches. Alors que l'on s'attend à une nulle rapide, Leko décide de presser son adversaire et tente réellement de l'emporter! Mais Gelfand parvient à échanger une paire de Tours et à s'emparer du Pion f2.

Ponomariov-Aronian : Aronian imite ses collègues en utilisant lui aussi la Grunfeld. Défait sur 1.d4 d5 au championnat d'Europe par équipes par Etienne Bacrot, Aronian décide d'ajouter une nouvelle arme à son répertoire. Pono joue la ligne critique du moment avec 7.Fc4 et 11.Tc1. Aronian joue le plan typique avec e5 mais doit concéder le fort Pion passé Blanc d5 ainsi que toutes les cases noires sur l'Aile-Roi.

Ponomariov commet alors l'erreur d'attaquer le Roi Noir au lieu de simplement doubler les Tours sur la colonne « c » et conserver son avantage. Aronian trouve la bonne suite de coups (f6-Tf7!) et égalise.

Carlsen-Morozevich : Carlsen varie sur la Nimzovich en jouant 4.f3. Les Blancs obtiennent rapidement la paire de Fous mais n'ont développé aucune pièce de l'aile-Roi! Petit à petit, Carlsen sort ses pièces tout en conservant son Pion c5 d'avance. Les Noirs obtiennent en compensation du jeu sur cases blanches par le Fou a4 et la Tour d8. La position s'aplanit après l'échange des Cavaliers.

Le Grand-Maître Américain Yasser Seirawan a bien résumé cette partie : « White's position had some promise...perhaps it was just illusory » ( « La position blanche semblait promettre... mais ce n'était peut être qu'illusoire. »)


Résultats de la ronde 1

Magnus Carlsen(2801)-Vladimir Kramnik(2772):½-½(58)Défense Nimzo-Indienne
Alexander Morozevich(2750)-Peter Leko(2752):½-½(39)Partie Ecossaise
Boris Gelfand(2758)-Ruslan Ponomariov(2739):½-½(29)Partie Catalane
Levon Aronian(2786)-Peter Svidler(2754):½-½(37)Défense Grünfeld
Vassily Ivanchuk(2739)-Viswanathan Anand(2788):½-½(44)Défense Grünfeld

Gelfand-Ponomariov : L'israélien obtient un avantage minime à cause du Fc8 qui ne joue pas, mais Ponomariov - que l'on ne voit pas très souvent ces derniers temps - trouve un bon coup de libération par 18...e5! et la position s'équilibre rapidement.

Aronian-Svidler : Les passes d'armes autour des pions "c" de chaque camp débouchèrent sur une finale de Tour avec 4 pions du même côté, évidemment nulle.

Morozevich-Leko : La partie Ecossaise de « Moro » lui donna un léger avantage, mais durable. Et alors qu'il ne restait plus que quelques minutes à chaque joueur aux alentours du 30e coup, le Russe se décida pour une petite combinaison. Comme le gain de la qualité lui coûta 2 pions, Morozevich prit sagement la nulle par répétition.
Ivanchuk-Anand : L'Ukrainien remporta la bataille de l'ouverture face au champion du monde. Malheureusement, le zeinot - un problème qui revient assez souvent - ne permit pas à Ivanchuk d'accroître son avantage, bien au contraire. Anand en profita d'abord pour égaliser, prendre l'initiative et gagner un pion... qui ne pouvait pas être conservé dans la finale de Tours. Nulle.

Carlsen-Kramnik : Sur facebook avant la partie, Magnus Carlsen a écrit « White against Kramnik... What to do? » Vladimir avait lui une idée précise de quoi faire! Il choisit la ligne à la mode 7...Ce4 de la Nimzovich avec 4.Dc2. 10...Te8 est une nouveauté par rapport à la partie Karpov-Anand jouée en Corse il y a quelques jours. La défense Nimzo-Indienne de Kramnik égalisa très (trop ?) facilement. On peut se demander pourquoi le Russe ne joua pas le plus évident 20...cxd4 au lieu de 20...c4!?, même si la position restait favorable aux Noirs. Plutôt que de subir indéfiniment, Carlsen sacrifia un pion par 31.e4 afin de faire jouer ses pièces - en particulier un Fc3 qui ne valait pas plus qu'un pion à ce moment-là. Passé le premier contrôle du temps, Kramnik sacrifia une qualité (sa Tour noire en b3 n'avait d'ailleurs aucune autre case), pour un second pion et surtout deux pions passés liés ! Carlsen dut alors jouer avec la plus grande précision pour annuler cette finale très tendue.


Mikhail Tal. Photo © www.europe-echecs.com

Mikhaïl Nekhemievitch Tal (en russe : Михаил Нехемьевич Таль), né le 9 novembre 1936 à Rīga (Lettonie) et mort le 28 juin 1992 à Moscou (Russie), est un joueur d'échecs letton, devenu soviétique comme la Lettonie en 1944. Il a été champion du monde d'échecs en 1960 et six fois Champion d'URSS.

Champion d'URSS à vingt ans, en 1957, il conserva son titre l'année suivante et se qualifia pour le tournoi interzonal de 1958 qu'il remporta ainsi que le tournoi des candidats de 1959, obtenant le droit d'affronter le champion du monde Mikhaïl Botvinnik. Tal vainquit Botvinnik, en 1960, devenant, à 23 ans, le plus jeune champion du monde jusqu'en 1985. En 1961, lors du match revanche contre Botvinnik, il perdit son titre.

De 1956 à 1991, Tal a disputé 9 tournois interzonaux et a participé à 6 cycles des candidats (1959, 1962, 1965, 1968, 1980 et 1985), mais ne réussit plus, après 1961, à se qualifier pour le championnat du monde d'échecs. Durant la même période, il a participé à 20 championnats d'URSS, dont neuf finales consécutives de 1971 à 1979, et a obtenu à six reprises le titre de champion d'URSS (en 1957, 1958, 1967, 1972, 1974 et 1978).

Surnommé « le magicien de Riga », Tal était doté d'une mémoire phénoménale, préférant nettement le jeu tactique, et ne reculant devant aucun sacrifice, même le plus risqué. Fumeur et buveur invétéré, il a disputé des compétitions jusqu'à la fin de sa vie, malgré de fréquentes maladies contractées dès 1961. Acharné, il lui arrivait de disputer des parties de blitz dans sa chambre d'hôpital, il joua même des parties de compétition alité dans sa chambre d'hôtel.

Tal détient deux des plus longues séries d'invincibilité : entre le 15 juillet 1972 et le 26 avril 1973, il joua 86 parties dans diverses compétitions sans perdre : +47 -0 =39. Peu après, d'octobre 1973 à octobre 1974, il fut invaincu pendant 93 parties (+45 =48).

Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikha%C3%AFl_Tal



Publié le 18/11/2009 - 06:00 , Mis à jour le 19/11/2009 - 22:42