Carlsen - Grischuk
« Des points faibles ou des trous dans la position de l’adversaire doivent être occupés par des pièces et non pas par des pions. » Magnus Carlsen va apporter une touche de subtilité à cette ancienne citation du "Praeceptor Germaniae", Siegbert Tarrasch.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (3)
PoleNord - 10/05/2016 22:14
Bonjour Marc
Merci pour votre réponse rapide.

Bien vu !!
Je n'avais pas envisagé cette hypothèse là !!

Ce qui signifie qu'avant de faire un échange de pièces ou non dans cette position, il faut se poser la question d'un coup intermédiaire !!

Ce qui signifie aussi que j'ai des progrès à faire dans les grandes largeurs !!

Merci encore

MarcQuenehen - 10/05/2016 20:58
Bonjour PoleNord,

Merci pour vos encouragements.
Après 26...dxc5 (au lieu de 26...Fxc5), les Blancs peuvent jouer immédiatement 27.d6 brisant tout rêve de blocage du pion passé "d" sur cette case.
Comme vous l'avez signalé, le Fou noir se révèle ensuite entravé par ses propres pions et visiblement plus passif que son homologue blanc.

PoleNord - 08/05/2016 23:04
Bonjour Marc
FANTASTIQUE Partie de Magnus Carlsen et FANTASTIQUES Commentaires de votre part.
J'aurai néanmoins une question après le 26eme coup des Blancs quand Carlsen sacrifie le pion C pour créer un pion D passé.
Pourquoi les Noirs échangent les fous de cases noires avant de prendre le pion C des Blancs ?
N'auraient-ils pas eu plus de chances de garder les fous de cases noires pour lutter plus efficacement contre le pion passé des Blancs ?
Certes, sans l'échange des Fous, les pions c5 et e5 des Noirs auraient entravé le développement de leur fou mais celui-ci aurait pu se poster en D6 bloquant ainsi le pion passé !
Quant à la finale de fous, c'est tout simplement SOMPTUEUX l'idée de transformer un pion de l'aile en pion G pour assurer la promotion et le gain de la partie !!
Merci encore Marc