Championnat de Russie féminin
Alisa Galliamova remporte le match de départage contre Natalija Pogonina sur le score de 1,5 à 0,5. Tatiana Kosintseva termine 3e au départage. [Voir la vidéo du GM Robert Fontaine.]

La Super finale du 60e Championnat de Russie féminin se déroule à Moscou, à la Maison centrale des échecs, du 16 au 27 Novembre 2010.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du Président du Conseil de Surveillance de la Fédération des échecs de Russie et conseiller du président, Arkadi Dvorkovitch. Il a noté le haut niveau du tournoi - qui implique toutes les meilleures joueuses d'échecs en Russie aujourd'hui. Arkadi Dvorkovitch a également souhaité remercier les sociétés russes Gazprom, et la principale banque de Russie, Sberbank, qui, grâce à leur aide, a obtenu des gains substantiels et des conditions parfaites pour ce championnat féminin.
  Site officiel www.russiachess.org
  Parties en direct www.russiachess.org/live/superfinal

11 rondes à la cadence de 1h30 pour 40 coup + 30 minutes au KO + 30 secondes par coup. Début des parties à 13h heure française. Jour de repos le 22 novembre. Montant total des Prix: 1.400.000 roubles (environ 33.000 €), dont 400.000 roubles (environ 9.400 €) à la première et 20.000 roubles (environ 420 €) à la 12e et dernière.


Chaque semaine, Europe Echecs publie une vidéo pour les abonnés à la rubrique vidéo. Des MF, MI et GMI, abordent différents sujets, comme les ouvertures, des thèmes de milieu de jeu, les finales, etc.

Le classement final du championnat féminin après la ronde 11

Pl. Joueuse
Elo
Ti
Age
Nat
Score
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0
1
2
Perf Chg
1
Pogonina, Natalija
2501
wgm
25
RUS
7.0 / 11
X
=
=
1
=
0
=
1
1
1
=
=
2559 +8
2
Galliamova, Alisa
2487
im
38
RUS
7.0 / 11
=
X
=
1
1
0
1
0
1
1
0
1
2557 +10
3
Kosintseva, Tatiana
2581
gm
24
RUS
7.0 / 11
=
=
X
0
1
=
=
=
1
=
1
1
2552 -4
4
Paikidze, Nazi
2401
wgm
17
GEO
6.5 / 11
0
0
1
X
1
1
=
1
0
1
=
=
2528 +20
5
Kosteniuk, Alexandra
2519
gm
26
RUS
5.5 / 11
=
0
0
0
X
1
1
1
=
=
1
0
2456 -10
6
Gunina, Valentina
2479
wgm
21
RUS
5.0 / 11
1
1
=
0
0
X
0
0
0
1
=
1
2421 -10
7
Kosintseva, Nadezhda
2576
im
25
RUS
5.0 / 11
=
0
=
=
0
1
X
1
1
0
=
0
2414 -25
8
Shadrina, Tatiana
2384
wgm
36
RUS
5.0 / 11
0
1
=
0
0
1
0
X
0
1
1
=
2431 +8
9
Nebolsina, Vera
2377
wgm
21
RUS
5.0 / 11
0
0
0
1
=
1
0
1
X
0
=
1
2429 +9
10
Bodnaruk, Anastasia
2407
im
18
RUS
5.0 / 11
0
0
=
0
=
0
1
0
1
X
1
1
2426 +3
11
Girya, Olga
2435
wgm
19
RUS
4.5 / 11
=
1
0
=
0
=
=
0
=
0
X
1
2395 -6
12
Matveeva, Svetlana
2389
im
41
RUS
3.5 / 11
=
0
0
=
1
0
1
=
0
0
0
X
2334 -8



Les parties du départage 15'+10"

Alisa Galliamova (2487)-Natalia Pogonina(2472):½-½(65)Trompowsky
Natalia Pogonina(2472)-Alisa Galliamova (2487):0-1(40)Défense Sicilienne


АЛИСА ГАЛЛЯМОВА - ЧЕМПИОНКА РОССИИ !

Alisa Galliamova (en russe : Алиса Михайловна Галлямова, née le 18 janvier 1972 en Russie) est une joueuse d'échecs russe d'origine tatare. Elle détient les titres de grand-maître international féminin et de maître international. En 1988 elle a remporté le championnat du monde d'échecs junior féminin.
En décembre 1997, elle remporta le tournoi des candidates au titre de championne du monde d'échecs à Groningue.
Elle devait affronter Xie Jun, qui finit 2e, en août 1998, et le vainqueur aurait dû affronter Susan Polgar en novembre pour le titre.
Cependant, Alisa Galliamova s'opposa tardivement à ce que le match se tienne en Chine, la patrie de sa rivale, et bien que la Chine fut la seule candidate à l'organisation du match. Galliamova exigea que le match se tienne pour moitié à Kazan en Russie, mais les organisateurs russes ne furent pas à même de financer cette exigence.
Galliamova ne s'étant pas présentée au match comme il était prévu, elle fut déclarée perdante par forfait.
La Fédération internationale des échecs programma un match entre Xie Jun et Susan Polgar pour novembre 1998, mais Polgar ne put pas s'y soumettre en raison de sa grossesse. Après la naissance de son fils, en mars 1999, la FIDE tenta d'organiser à nouveau le match, mais Susan Polgar déclina à nouveau, arguant des contraintes de la maternité.
En dépit de ses efforts répétés, la FIDE considéra alors que Susan Polgar avait renoncé à son titre et que ce dernier était vacant. La FIDE décida de réintégrer Galliamova dans le cycle et organisa un match avec Xie Jun pour le titre. Cette fois-ci, le match eut bien lieu, pour moitié à Kazan, et pour l'autre à Shenyang en Chine en août 1999. Xie Jun remporte le match 8,5-6,53.
En mars 2006, Galliamova atteint à nouveau la finale du championnat du monde féminin, et elle est confrontée à Xu Yuhua. La Chinoise l'emporte 2,5-0,5.
Fin décembre 2009, elle remporte le 59e championnat féminin de Russie à Moscou invaincue, avec 7,5/9 et une performance Elo de 2 709.
Fin novembre 2010, elle remporte le 60e championnat féminin de Russie à Moscou, avec 7,0/9.
Au 1er novembre 2010, elle est la 19e joueuse mondiale avec un classement Elo de 2 487 points.
Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Alisa_Galliamova

Première partie: La stratégie de Natalija Pogonina pour ces départages s'est révélée très rapidement: jouer vite et agressif. Contre le début Trompowsky Pogonina a opposé une sorte de gambit Benkö. La bataille pour le contrôle de la colonne 'f' ne sera gagnée par personne et restera fermée. La paire de Fous des Noirs avait un peu de mal à compenser le pion perdu. Une fois les Dames échangées, la Tour noire contrôlait la seule colonne ouverte et commençait à troubler Galliamova qui prenait du retard à la pendule. La première faute vit le jour sous la forme d'un 37...Rf6? aussitôt suivi par 38...Cg5?! qui cherchait un réseau de mat, au prix d'un autre pion. 43.Cf2! forçait les Noirs à échanger la dernière pièce lourde, laissant Galliamova avec un pion de plus en finale de Fou de même couleur. Cependant, après 58.Fc8? l'avantage s'évapora et les joueuses signèrent la nulle au 65e coup.

Deuxième partie: Pas de surprise dans le choix de l'ouverture pour Galliamova: une défense Sicilienne. Elle en a joué et gagné 3 lors de ce championnat. L'inconvénient de jouer le coup a2-a4 très tôt est bien représenté ici. Après 11...Dc7 et 12.b3, un Cavalier noir implanté en b4 pesait sur l'aile dame de Pogonina. Ne trouvant pas de plan véritablement convainquant, les Blancs proposent l'échange des Dames par 19.De3, un échange refusé par Galliamova qui préféra conserver la pression avec un avantage léger, mais agréable. Natalija Pogonina, ligotée, peine à trouver du jeu, prend du retard au temps et se trompe en jouant 23.Cd2? qui autorise le coup gagnant 23...Txc3. Avec deux pièces et un pion pour une Tour, Alisa Galliamova l'emporte sans difficulté et conserve ainsi son titre de championne de Russie !

Tatiana Kosintseva. Photo © Europe-Echecs



Résultats de la ronde 11 du 27 novembre

Alexandra Kosteniuk(2507)-Nadezhda Kosintseva(2576):1-0
Tatiana Shadrina(2384)-Natalia Pogonina(2472):1-0
Alisa Galliamova (2487)-Tatiana Kosintseva(2581):½-½
Olga Girya(2435)-Matveeva Svetlana(2389):1-0
Anastasia Bodnaruk(2407)-Gunina Valentina(2479):0-1
Nazi Paikidze(2401)-Vera Nebolsina(2377):0-1


Les commentaires de la ronde 11

Alisa Galliamova (2487) et Tatiana Kosintseva (2581) ont préféré annuler rapidement et voir ce qui allait se passer sur l'échiquier de Nazi Paikidze, l'autre leader avant cette dernière ronde.

Finalement, ce fut une très bonne idée puisque Nazi Paikidze (2401) subit une attaque terrible de la part de Vera Nebolsina (2377). La tranquille défense Petrov, entre les mains de Vera, s'est très vite métamorphosée et après 21.Te1?!, les moteurs annonçaient déjà mat en 8 coups !

Le premier coup hors théorie de la partie Alexandra Kosteniuk (2507) - Nadezhda Kosintseva (2576) s'est avéré être douteux, 17...b4?! au lieu de 17...dxe4, mais c'est surtout le 25...Ce5? qui fera basculer la partie. Après le très bon 26.Fxf5!, l'attaque de mat rapportera la Dame noire et le point. Cette victoire de la dernière ronde ne changera pas grand-chose au parcours relativement moyen de la championne du monde.

Pas de grand suspense dans l'opposition Olga Girya (2435) - Matveeva Svetlana (2389). Svetlana se trompe avec 22...Txe5?, y laisse une qualité qui ne ralenti en rien l'attaque des Blancs, joliment conclue par 29.Txg7!.

Anastasia Bodnaruk (2407) - Gunina Valentina (2479) donna l'occasion de voir la lutte en finale de deux Tours contre trois pièces mineures qui, très vite, a tourné à l'avantage de Valentina. Pour Anastasia, il n'était certainement pas nécessaire d'aller jusqu'au mat, mais ce fut pourtant son choix.

Tatiana Shadrina (2384) a eu l'opportunité de l'emporter dès le 25e coup par 25.Ce4!!, en réponse à l'erroné 24...Ted8 de Natalia Pogonina (2472). Le coup ne fut pas joué et la partie continua avec des chances partagées. Le zeinot affecta une nouvelle fois Shadrina qui obtint une finale de Tours perdante, puis une finale Tour+1 pion contre Dame, impossible à sauver, mais où Shadrina demandera à son adversaire de démontrer qu'elle connaissait la méthode pour l'emporter. Grâce à cette victoire, Natalia Pogonina (2472) rejoint Alisa Galliamova (2487) et Tatiana Kosintseva (2581) à la première place avec 7,0 points sur 11.

Les départages

  1) le Sonneborn-Berger
  2) les rencontres individuelles
  3) le nombre de victoires.

Avant même la fin de la partie entre Shadrina et Pogonina, on a appris que Tatiana Kosintseva avait le plus mauvais ratio du trio de tête. Par conséquent, elle est déjà classée troisième dans le tournoi. Alisa Galliamova et Natalia Pogonina joueront deux parties de départage à la cadence de 15 +10. En cas d'égalité, le titre de championne de Russie se décidera en blitz.

La première classée reçoit le titre de championne de Russie 2010. Elle reçoit aussi un diplôme du premier degré et une médaille d'or. L'entraîneur de la championne reçoit aussi un diplôme. Aux 2e et 3e sont attribuées la médaille d'argent et de bronze et des diplômes. Les trois premières participeront à la Grand Finale du 61e Championnat de Russie en 2011.


Résultats de la ronde 10 du 26 novembre

Vera Nebolsina(2377)-Anastasia Bodnaruk(2407):0-1
Gunina Valentina(2479)-Alisa Galliamova (2487):1-0
Tatiana Kosintseva(2581)-Olga Girya(2435):1-0
Matveeva Svetlana(2389)-Tatiana Shadrina(2384):½-½
Nadezhda Kosintseva(2576)-Nazi Paikidze(2401):½-½
Natalia Pogonina(2472)-Alexandra Kosteniuk(2507):½-½


Les commentaires de la ronde 10

Tout avait bien commencé pour Nadezdha Kosintseva, puisque grâce à son 16.c4 elle gagnait déjà un pion. Ensuite, Nazi Paikidze réussit à regrouper ses pièces de manière agressive et Nadezdha, plus ou moins ligotée, ne trouva aucune continuation meilleure que de répéter les coups.

Le sacrifice de qualité typique de la défense Sicilienne, jouée par Alexandra Kosteniuk, 20...Txc3! lui apporta 4 pions, puis une position gagnante vers le 30e coup. Au moment de récolter les fruits de sa belle prestation, Alexandra se trompe et joue l'erroné 36...Df3, au lieu du correct 36...Th1+ et doit se contenter de l'échec perpétuel contre Natalia Pogonina. Décidément, Kosteniuk n'aura guère eu de chance de briller dans ce championnat. Nous verrons ce qu'il en sera lors du prochain championnat du monde.
Après la partie, Natalia Pogonina a déclaré « la position était sans espoir pour moi mais Alexandra, pour une raison quelconque, a donné une pièce... » Pogonina a également admis que ce n'est pas la première fois qu'elle se fait surprendre par le sacrifice de qualité en 'c3', pourtant classique dans la défense Sicilienne. Quelque chose de semblable s'est déjà passé dans une partie contre Marie Sebag. Là aussi, malgré une mauvaise position, elle avait réussi à sauver le demi-point. Source http://chess-news.ru

Les choses furent beaucoup plus claires pour Tatiana Kosintseva. Son adversaire, Olga Girya envoya une pièce dans le désert 14...Ccxe5? et ce sont pas les deux pions récupérés ici et là qui lui apporteront des compensations suffisantes. Tatiana ne rencontra pas de difficulté à convertir son avantage en point entier.

Défaite très importante de la leader, Alisa Galliamova ! Tout alla pour le mieux jusqu'à 24...Fe7, puis, 25...Dd5? perdait le pion a6. Valentina Gunina ne se compliqua pas la vie, échangea tout ce qui se présentait et remporta la finale de Dames grâce à son pion passé sur la colonne 'b'.

Autre partie qui tournait mal fut celle qui opposait Vera Nebolsina à Anastasia Bodnaruk. Vera laissa une fois de plus sa « zen attitude » au vestiaire pour se lancer dans une attaque sur le roque noir par 15.g4, 16.h4 et 17.g5. En revanche, le coup de développement 22.Tad1, au lieu du plus direct 22.Dd3!, perdait non seulement du temps, mais aussi le pion a2. Finalement, Vera ne réussira jamais à ouvrir des lignes sur le Roi noir, et le beau coup d'interception d'Anastasia 29...Fd4!, coûta une qualité. Après 33.De5+ qui forçait l'échange des Dames, les deux pions de plus pour la qualité étaient doublés et ne permirent pas de lutter efficacement dans la finale.

Dans la partie entre Svetlana Matveeva et Tatiana Shadrina il ne passa pas grand-chose jusqu'à 51...Dh3?, où Svetlana aurait pu l'emporter grâce au joli coup tactique 52.Fg6+!! qui aurait gagné la Dame aventurée sur la case h3. Evidemment, avec un moteur d'analyses c'est facile à dire... En zeintot réciproque dès l'approche du second contrôle du temps, les joueuses ont préféré partager le point au 66e coup.




Résultats de la ronde 9 du 25 novembre

Natalia Pogonina(2472)-Nadezhda Kosintseva(2576):½-½
Tatiana Shadrina(2384)-Tatiana Kosintseva(2581):½-½
Olga Girya(2435)-Gunina Valentina(2479):½-½
Alisa Galliamova (2487)-Vera Nebolsina(2377):1-0
Anastasia Bodnaruk(2407)-Nazi Paikidze(2401):0-1
Alexandra Kosteniuk(2507)-Matveeva Svetlana(2389):0-1


Les commentaires de la ronde 9

La partie avait mal commencé pour Vera Nebolsina, son 7...d5?! donnait déjà une belle position à Alisa Galliamova. Ensuite, face à la menace f4-f5 des Blancs, Vera donna une qualité par 19...Tf5?, ce qui n'empêchait rien puisque la poussée tant redoutée sera finalement jouée au 24e coup ! Comme 27.Txf8 allait être suivi par la promotion du pion 'd' en d8, Vera Nebolsina préféra abandonner. Une belle victoire de Galliamova qu'il va maintenant falloir aller chercher.

Alexander Kotov a écrit un jour : « se retrouver en zeinot est équivalent à mettre une pièce en prise. » Valentina Gunina aurait dû méditer cette phrase et éviter de ne jouer qu'avec l'incrément dès le 32e coup. Il est pratiquement impossible de rester précis avec si peu de temps et il n'est pas rare de détruire complètement sa position en quelques coups qui « passent ». Cependant, parfois, le zeinot affecte aussi celui ou celle qui n'est pas en manque de temps. Ici, 40.Te6, au lieu du très fort mais pas évident à trouver 40.Fe6! aurait pu changer le résultat final. Nulle en finale de Tours.

La majeure partie de l'affrontement de la révélation du tournoi, la Géorgienne Nazi Paikidze, fut, pour une fois, assez calme. Opposée à Anastasia Bodnaruk, Paikidze égalisa très rapidement dans une défense Sicilienne contre le 3.f4 d'Anastasia. La suite de la partie offrant peu de possibilités de compliquer les choses, vers le 30e coup, les joueuses se sont retrouvées en finale où seul un pion blanc faible - mais passé - en d4 déséquilibrait la position. Même problème pour Anastasia qui jouait aussi les derniers coups avant le premier contrôle uniquement avec l'incrément et une fois le 40e passé, ce fut pour constater que les dégâts causés étaient ici irrémédiables.. Parmi les nombreuses qualités de Nazi Paikidze, il faut ajouter celle de se remettre facilement d'une défaite.

Si Alexandra Kosteniuk ne rencontra pas vraiment de problème avec la pendule, elle regrettera longtemps son 42.Dg3?, le premier pas vers la défaite. Surtout qu'elle ne vit pas du tout la suite imaginée par son adversaire: 42...d3! 43.cxd3?! exd3 44.Dxd3?? Td8! et la partie était terminée ! Un zéro qui repousse la championne du monde en milieu de tableau.

Tatiana et Nadezdha Kosintseva, avant cette 9e ronde, n'avaient pas abdiqué de se battre pour la première place. Ce désir les pousse évidemment à prendre des risques pour marquer un point entier. Nadezdha, contre Pogonina et avec les Noirs, fit le maximum pour obtenir des chances de gain, jusqu'à se retrouver perdante en finale de Dames ! 67.De7+! aurait certainement permis à Pogonina de l'emporter, mais elle joua le moins fort 67.d8=Dame immédiatement et Nadezdha s'en sortit avec le demi-point.

Idem pour Tatiana, qui affrontait l'autre Tatiana, Shadrina, même si dans ce cas la finale 4 pions contre une Tour n'avait rien de simple à calculer. Surtout que Tatiana Shadrina semble enfin décidée à ne plus se mettre inutilement en zeinot.

Résultats de la ronde 8 du 24 novembre

Nadezhda Kosintseva(2576)-Anastasia Bodnaruk(2576):0-1
Tatiana Kosintseva(2581)-Alexandra Kosteniuk(2507):1-0
Matveeva Svetlana(2389)-Natalia Pogonina(2472):½-½
Nazi Paikidze(2401)-Alisa Galliamova (2487):0-1
Vera Nebolsina(2377)-Olga Girya(2435):½-½
Gunina Valentina(2479)-Tatiana Shadrina(2384):0-1


Les commentaires de la ronde 8

La préparation pour un tournoi est très importante. Grâce à elle, avant même la partie, il est possible d'obtenir un avantage, mais la préparation doit être bien construite. Voici les différentes méthodes selon Natalia Pogonina. Traduction libre de l'article paru sur http://chess-news.ru/node/687

Pour commencer il est nécessaire de déterminer le temps de préparation disponible, puis considérons les principales manières de se préparer.

1. Préparation du soir
Dans ce cas, presque toute la préparation a lieu le soir et la nuit.
Avantage: l'esprit est moins chargé le jour de la partie.
Inconvénient:: se préparer le soir, cela veut dire après une partie, donc avec la fatigue, ce qui peut influer sur le jeu.

2. Préparation du matin
Toute la préparation a lieu dans la matinée, mais aussi un peu dans la soirée, par exemple pour voir ce qui joue le rival et identifier les zones de travail du lendemain matin.
Avantages: on peut se reposer après la partie.
Inconvénient:: l'entraînement du matin peut conduire à un manque de «fraîcheur» pour la partie. Vous pouvez aussi tout à coup rencontrer quelques problèmes et ne plus avoir assez de temps pour trouver une solution.

3. La combinaison de la préparation du soir et du matin
La préparation est minutieuse le soir et le matin. C'est possible en cas de bonne forme physique.
Avantage: en raison du temps passé on peut mieux apprendre à connaître son adversaire et choisir son option préférée.
Inconvénient: la fatigue, qui peut fortement s'accumuler à la fin du tournoi, et finalement affecter le résultat. Chaque joueur(se) est différent(e) et doit choisir ce qui lui convient le mieux. Par exemple, je combine la préparation du soir et du matin, mais pas plus de deux heures, parce qu'une longue préparation c'est fastidieux.

Etape suivante: la préparation en elle-même.

1. Connaitre l'adversaire de la partie. L'attention principale sera attirée sur le type de positions que préfère l'adversaire. C'est utile, mais ça prend plus de temps de définir les forces et les faiblesses.

2. En outre, en fonction de nombreux facteurs, situation dans le tournoi, caractéristiques de l'adversaire, état de santé, etc. il faut sélectionner une ouverture ou plusieurs, en fonction de la largeur du répertoire de l'adversaire.

3. Répéter les options avant la partie Pour avoir moins de temps à consacrer à la préparation du tournoi, la meilleure chose à faire est d'avoir un répertoire bien éprouvé, testé, avec de nouvelles idées.

Il y a une autre option, qui peut parfois être utilisée - ne pas se préparer du tout pour la partie. Les raisons peuvent être diverses, par exemple, une grande fatigue ou l'étendue du répertoire de son adversaire. Dans ce cas, la préparation peut être vaine, il est préférable de garder des forces pour la partie. L'objectif est généralement de jouer avec « la tête reposée ». Il est important de noter que le temps de préparation et son intensité dépendent de la forme physique et de l'état d'esprit.

Un premier résultat est rapidement tombé sur les téléscripteurs: partie nulle entre Svetlana Matveeva et Natalija Pogonina, où les joueuses ont simplement répété la partie Gustafsson,J (2627)-Movsesian,S (2708), Caleta ENG 2010. Si l'on peut comprendre la manoeuvre de la part de Svetlana, dernière du tournoi, l'intérêt est beaucoup moins clair pour Natalija. Ce serait-elle fait surprendre ? Mystère.

Vera Nebolsina, qui a vécu en Chine et parle chinois, n'a pas pour autant adopté l'esprit du « matin calme », déployant sur l'échiquier une réelle agressivité et 18.Dh5!? en est une preuve. Malgré cela les pièces se sont échangées assez rapidement et la finale à 4 Tours contre Olga Girya s'est achevée par un demi-point chacune au 52e coup.

La partie Valentina Gunina - Tatiana Shadrina, aurait pu tourner au cauchemar pour Tatiana. Alors que les moteurs affichaient +4.20 en sa faveur dès le 27e coup, Shadrina, qui n'aime visiblement pas jouer avec peu de temps à la pendule, s'affole, prend une Tour en f7 qu'il ne fallait pas, perdant pratiquement tout son avantage. Jouant les derniers coups avant le premier contrôle du temps uniquement avec l'incrément de 30 secondes, Shadrina offrait l'occasion à son adversaire de répéter les coups. Valentina aurait dû sauter sur l'occasion, ou au moins répéter deux fois la position, puisque c'est sur son 40e coup qu'elle se décida pour 40.Rg2?!. Le stress engendré par le zeinot affecta la suite de la partie et après 41.Cf3?! et 42.Dh4+?!, Shadrina avait de nouveau un avantage décisif !

Un autre retournement de situation a eu lieu dans la partie entre Tatiana Kosintseva et Alexandra Kosteniuk. Dominée de la tête et des épaules tout au long de l'affrontement, Kosteniuk voit arriver sur la table le terriblement mauvais 32.Dg7+??, qui laisse Tatiana avec seulement deux pions pour la pièce alors qu'elle possédait une attaque de mat ! Alexandra rendra cependant la monnaie de sa pièce à son adversaire avec son 39...Fxg2??, alors que 39...Txg2+ lui donnait l'égalité. Le zeinot passé, Tatiania reprit ses esprits et l'emporta au 53e coup.

Tout aussi bouleversante, la partie qui mettait aux prises l'aînée des Kosintseva, Nadezdha et Anastasia Bodnaruk. Si Nadezdha prit et conserva l'avantage, le gain n'avait rien de simple à convertir. 51.Tc7 nivelait même complètement la position. En revanche, 53.Td7? oubliait la possibilité des Noirs de se créer un dangereux pion passé ! 57.Td1 arrivait alors trop tard et 59.c4 était même désespéré. Une défaite qui fait très mal !

Encore pire, ou mieux, c'est selon, la Nazi Paikidze contre Alisa Galliamova. Avec 16.0-0? la leader a plongé dans les problèmes pour se retrouver aux alentours du 20e coup avec une position déjà perdante. Seule compensation pour le matériel en moins et une mauvaise position : le Roi de Galliamova était resté au centre. 34...Txe4! aurait sans doute mis un terme à la partie, mais ne fut pas joué. 38...Dxe4! non plus d'ailleurs. Finalement, après le 40e coup, la position était égale ! Si une bonne joueuse a toujours de la chance, il ne faut pas exagérer non plus. Dédaignant plusieurs fois le partage du point, Paikidze prit énormément de risques, mais, cette fois encore elle aurait pu échapper miraculeusement à la défaite si elle avait joué 73.Te1!. Comme les miracles n'arrivent pas tous les jours, Nazi Paikidze finit pas perdre, permettant à Alisa Galliamova de prendre la tête !

Natalia Pogonina. Photo © www.pogonina.com



Résultats de la ronde 7 du 23 novembre

Matveeva Svetlana(2389)-Nadezhda Kosintseva(2576):1-0
Tatiana Shadrina(2384)-Vera Nebolsina(2377):0-1
Olga Girya(2435)-Nazi Paikidze(2401):½-½
Alisa Galliamova (2487)-Anastasia Bodnaruk(2407):1-0
Natalia Pogonina(2472)-Tatiana Kosintseva(2581):½-½
Alexandra Kosteniuk(2507)-Gunina Valentina(2479):1-0


Les commentaires de la ronde 7

Les joueuses ont profité de la journée de repos pour recharger leur batterie et Vera Nebolsina démarre en trombe cette 7e ronde. La tranquille défense Petrov s'est transformée dès le 4e coup 4...Fc5!? en une véritable foire d'empoigne ! Tatiana Shadrina a dû garder tout son sang froid pour calmer les ardeurs de Vera, avant de prendre un léger avantage. Trop soucieuse de sortir sa Tour bloquée en a1, Tatiana perd du temps, laisse son adversaire retrouver une position agressive et, en zeinot, Shadrina gaffe par 36.Dc4?? et se fait mater ! Terrible !

Pour Nadezhada Kosintseva, la prise du pion en b2 par 15...Dxb2 a rapidement mis son aile dame sous pression et forcé l'échange de son Fou en b7 pour le Cavalier en f3. Le léger avantage positionnel de Svetlana Matveeva s'est malgré tout converti peu à peu en une initiative dangereuse qui a plongé Tatiana dans une très longue réflexion. Il aura pourtant fallu attendre une gaffe sur le 40e coup 40...Td8?? et la réplique cinglante 41.Dh3! pour faire basculer complètement cette instructive partie.

La cadette des Kosintseva s'est retrouvée embarquée dans une ligne peu connue de la défense Breyer de l'Espagnole. Natalija Pogonina a préféré éviter les variantes trop usitées et a joué le rare 11.c4 pour ensuite placer la nouveauté 17.a3, au lieu de 17.g4 d'une partie Bilic,V (2292)-Golod,V (2591), Plovdiv BUL 2010, ½-½ (74). La poussée 23...f5 provoqua le sacrifice ultra agressif 24.Cxe5!? qui, après 24...dxe5 25.d6, plongea à son tour Tatiana dans une très longue réflexion. Néanmoins, 29.Ca4, au lieu de prendre simplement la qualité en b8, est une première faute importante, surtout que Pogonina devra donner une qualité au 34e coup. En manque de temps toutes les deux vers le 50e coup, les joueuses ont préféré partager le point.

La journée de repos a fait du bien à Alexandra Kosteniuk. Face à Valentina Gunina, la championne du monde a joué une très bonne partie: petit avantage d'ouverture, plan correct, clair avantage, gain de temps sur la Dame, attaque sur le Roi et... et les mauvais coups sont arrivés ! Alors qu'il ne restait qu'une poignée de secondes à Gunina, Alexandra se mit à jouer beaucoup moins bien, avant de se faire surprendre par le superbe 34...Fa5!!. La partie était complètement relancée. Le doute installé, Kosteniuk commença à perdre pied, son pion de plus ne compensant pas les bonnes pièces de Gunina... Il fallut les nombreuses erreurs en finale de Gunina pour permettre à la championne du monde de l'emporter au 85e coup.

Les complications de la défense Est-Indienne de la partie Galliamova-Bodnaruk ont obligé les deux joueuses à consommer énormément de temps dans l'ouverture. Anastasia Bodnaruk ne s'embarrasse pas et place dès le début ses pièces en prévision d'une attaque brutale sur l'aile Roi d'Alisa. Galliamova, en zeinot avec 9 minutes pour jouer 13 coups, jouait sur le fil du rasoir, avant que son adversaire commence à jouer des coups impulsifs. Les deux pions pour la qualité donnaient à Galliamova de bonnes chances dans la finale. La fin de partie, en zeinot, donna lieu à de nombreux rebondissements avant de voir la victoire de Galliamova qui rejoint ainsi Pogonina en 2-3e position.

La leader, Nazi Paikidze, était opposée à Olga Girya qui, au lieu de suivre la partie Gunina,V (2465)-Kosintseva,T (2573), 1-0 (31) du championnat du monde de Blitz 2010 par, 18.Tc1, préféra 18.Cb1. Cependant, tout s'est joué entre le 30e et le 40e coup. Paikidze, en manque de temps, rate plusieurs bonnes occasions pour ensuite se retrouver avec ses deux pièces mineures très mal coordonnées sur l'aile dame. La finale Dame+Fou de couleur opposée, mais trois pions de moins, ne semblait pas poser de difficulté à Olga Girya et pourtant... 48.Dxc1? offrit l'occasion à Paikidze d'annuler par répétition des coups !

Anna Burtasova, photographe de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 6 du 21 novembre

Nadezhda Kosintseva(2576)-Alisa Galliamova (2487):0-1
Vera Nebolsina(2377)-Alexandra Kosteniuk(2507):½-½
Tatiana Kosintseva(2581)-Matveeva Svetlana(2389):1-0
Gunina Valentina(2479)-Natalia Pogonina(2472):1-0
Anastasia Bodnaruk(2407)-Olga Girya(2435):1-0
Nazi Paikidze(2401)-Tatiana Shadrina(2384):1-0


Commentaires de la ronde 6

La journée a commencé par un très mauvais plan de Tatiana Shadrina: 19...e4?!, puis 20...Te5?!, pour remettre ensuite cette Tour en e8, a perdu des tempi que les Blancs ont mis à profit pour lancer une belle attaque sur le Roi noir. Nazi Paikidze, la seule Géorgienne du tournoi, conclut élégamment avec 34.Dh5!, et un mat en 12 coups annoncé par l'ordinateur !

Le deuxième résultat à tomber fut celui de la partie Bodnaruk - Girya. Avec seulement un pion de moins en finale à 4 Tours, Olga Girya se trompe de côté pour mettre son Roi à l'abri et abandonne avant soit de se faire mater, soit de perdre une Tour.

La fin de partie de Tatiana Kosintseva fut assez rocambolesque. En grand zeinot, Tatiana rate d'abord le gain de la Dame adverse, puis, quelques coups plus tard, le mat. Heureusement pour elle, l'avantage était encore suffisant pour l'emporter.

La soeur de Tatiana aura moins de chance. Nadezhda Kosintseva - leader depuis la première ronde - s'incline face à Alisa Galliamova, toujours redoutable. Nadezhda, avec 6 minutes pour jouer 10 coups et un Roi au centre, panique par 30.Df2 et 31.c5 - 32.c6 et 33.c7, perd du matériel, et la partie !

Quant à Natalija Pogonina, elle perd étrangement le pion 'ç' dès la fin de l'ouverture. Pion que Valentina Gunina empoche sans frayeur pour le conserver. La partie aurait pu être rectiligne, mais dès le 40e coup elle se trompe, le pion de plus est rendu et l'avantage s'envole. Pogonina n'en profitera pas longtemps puisqu'elle gaffe par 48...f3?? et perd au 55e coup.

Pour finir cette 6e journée qui a chamboulé le classement, la championne du monde Alexandra Kosteniuk a eu un peu de chance contre Vera Nebolsina. Après avoir pas mal souffert, son adversaire joue n'importe quoi pour atteindre le premier contrôle du temps. Vera refuse la nulle par répétition, croyant sans doute avoir vu un mat, mais de mat point. Alexandra a eu chaud et prit la nulle quelques coups plus tard.

Tatiana Shadrina. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 5 du 20 novembre

Tatiana Shadrina(2384)-Anastasia Bodnaruk(2407):1-0
Olga Girya(2435)-Alisa Galliamova(2487):1-0
Tatiana Kosintseva(2581)-Nadezhda Kosintseva(2576):½-½
Matveeva Svetlana(2389)-Gunina Valentina(2479):0-1
Natalia Pogonina(2472)-Vera Nebolsina(2377):1-0
Alexandra Kosteniuk(2507)-Nazi Paikidze(2401):0-1


Commentaires de la ronde 5

Pas de bluff pour les soeurs Kosintseva, Nadezhda et Tatiana annulent en 15 coups la partie qui les opposait.

Vera Nebolsina commet une double gaffe, au 24e et au 28e coup, et perd contre Natalija Pogonina. Pour mieux connaître Nebolsina, lire une interview, en Russe, sur www.russiachess.org/5394/411 Comme l'a écrit la journaliste et photographe Anna Burtasova : « Vera est une personne très spéciale. »

La partie entre Matveeva et Gunina s'est jouée lors d'un zeinot réciproque et aurait pu tourner en faveur de l'une comme de l'autre. Ce fut en faveur de Gunina. Ce qui lui mettra un peu de baume au coeur après son départ catastrophique de 0 sur 3 !

En revanche, l'affrontement Girya - Galliamova fut très propre. Olga Girya (2435) prit assez rapidement l'avantage et ne l'a pas lâché jusqu'à la fin. Alisa Galliamova enregistre ainsi une deuxième défaite consécutive.
Une autre partie intéressante, Shadrina-Bodnaruk. Tatiana Shadrina, forte de sa victoire « historique » (voir l'article sur www.russiachess.org/5401/411) de la veille sur Alisa Gallimova, récidive aujourd'hui face à Anastasia Bodnaruk (2407) au terme d'une finale Tour + 4 pions contre Tour et Fou.

La partie la plus folle est à mettre au crédit de la championne du monde Alexandra Kosteniuk, qui affontait Nazi Paikidze (2401). Kosteniuk place une belle préparation avec la suite 13.Tc1 Fb4 14.0-0 Cxe3 15.Dxb4 Cxf1 16.Cc4! qui lui donne immédiatement un clair avantage, puis un avantage décisif dès le 21e coup. Et c'est à partir de là que les choses sont devenues très confuses. 5 coups plus tard l'avantage avait pratiquement disparu, 10 coups après la championne du monde avait de nouveau une partie gagnante, mais au 41e coup Paikidze avait pris le dessus. Cette fois la cause était entendue et Alexandra Kosteniuk s'incline au 54e coup !

Sur le site officiel on peut lire : « Ainsi, une Géorgienne qui n'a jamais joué dans l'équipe de son pays, continue de "scalper" les membres de l'équipe nationale russe. »

Alisa Galliamova. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 4 du 19 novembre

Nadezhda Kosintseva(2576)-Olga Girya(2435):½-½
Gunina Valentina(2479)-Tatiana Kosintseva(2581):½-½
Alisa Galliamova (2487)-Tatiana Shadrina(2384):0-1
Anastasia Bodnaruk(2407)-Alexandra Kosteniuk(2507):½-½
Nazi Paikidze(2401)-Natalia Pogonina(2472):0-1
Vera Nebolsina(2377)-Matveeva Svetlana(2389):1-0


Le bilan après la ronde 4

Alexandra Kosteniuk échappe miraculeusement à la défaite dès la ronde 1, face à Tatiana Shadrina (2384), l'emporte aisément dans la ronde 2 contre Olga Girya (2435), avant de se faire dominer par Alisa Galliamova (2487) lors de la ronde 3. La ronde 4 verra la championne du monde échapper à une seconde défaite consécutive grâce aux errements en finale de Nazi Paikidze (2401).

Il a fallu énormément de chance à Nadezhda Kosintseva (2576) pour marquer 3 points sur 3. Dans la ronde 1, Vera Nebolsina (2377) se trompe dans l'ordre des coups de sa combinaison et perd une position très prometteuse. Ronde 2, cette fois contre Tatiana Shadrina (2384), Nadezhda voit avec bonheur son adversaire gâcher complètement sa position en quelques coups de zeinot. Puis, dans la ronde 3, Valentina Gunina (2479) donne carrément la partie en 3 coups de zeinot ! Ronde 4 difficile, avec une nulle contre Olga Girya (2435).

Débuts plus difficiles pour Tatiania Kosintseva (2581), nulle en 103 coups contre Anastasia Botvaruk (2407), avant de perdre contre Nazi Paikidze (2401) dans la ronde 2. La ronde 3 sera aisément remportée face à une Vera Nebolsina (2377) qui donnera 1, 2, puis 3 pions avant d'abandonner. Comme sa soeur, Tatiana jouera une longue partie dans la ronde 4, avec une nulle contre Valentina Gunina (2462).

Alisa Galliamova (2487), profite des faiblesses en finale de Tours et pions de Svetlana Matveeva (2389) pour remporter une position nulle. En revanche, dans sa partie de la ronde 2 face à Natalija Pogonina (2501), Alisa, en zeinot, laisse filer le gain qui lui tendait les bras pour finalement n'obtenir que la nulle. Ronde 3, une très belle victoire sur Alexandra Kosteniuk, avant de s'incliner dans la ronde 4 devant Tatiana Shadrina (2384).

Quant à Nazi Paikidze (2401), dans la ronde 1, Valentina Gunina (2462), avec une pièce de moins, refuse la répétition des coups pour jouer pour le gain et, évidemment, perd ! Un beau cadeau ! Ronde 2, Tatiana Kosintszva (2581) perd en un coup de zeinot ! Plus tranquille, la ronde 3 s'achèvera par une nulle facile, avant de perdre la finale de la ronde 4 contre Natalija Pogonina (2501).

Alisa Galliamova et Svetlana Matveeva. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 3 du 18 novembre

Gunina Valentina(2479)-Nadezhda Kosintseva(2576):0-1
Tatiana Shadrina(2384)-Olga Girya(2435):1-0
Tatiana Kosintseva(2581)-Vera Nebolsina(2377):1-0
Matveeva Svetlana(2389)-Nazi Paikidze(2401):½-½
Natalia Pogonina(2472)-Anastasia Bodnaruk(2407):1-0
Alexandra Kosteniuk(2507)-Alisa Galliamova (2487):0-1
Nazi Paikidze, Olga Girya et Alina Kashlinskaya. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 2 du 17 novembre

Nadezhda Kosintseva(2576)-Tatiana Shadrina(2384):1-0
Olga Girya(2435)-Alexandra Kosteniuk(2507):0-1
Alisa Galliamova (2487)-Natalia Pogonina(2472):½-½
Anastasia Bodnaruk(2407)-Matveeva Svetlana(2389):1-0
Nazi Paikidze(2401)-Tatiana Kosintseva(2581):1-0
Vera Nebolsina(2377)-Gunina Valentina(2479):1-0
Tatiana Shadrina et Vera Nebolsina. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org



Résultats de la ronde 1 du 16 novembre

Vera Nebolsina(2377)-Nadezhda Kosintseva(2576):0-1
Gunina Valentina(2479)-Nazi Paikidze(2401):0-1
Tatiana Kosintseva(2581)-Anastasia Bodnaruk(2407):½-½
Matveeva Svetlana(2389)-Alisa Galliamova (2487):0-1
Natalia Pogonina(2472)-Olga Girya(2435):½-½
Alexandra Kosteniuk(2507)-Tatiana Shadrina(2384):1-0
Nadezhda et Tatiana Kosintseva. Photo © Anna Burtasova de www.russiachess.org




Publié le 27/11/2010 - 18:05 , Mis à jour le 27/11/2010 - 23:32