Championnat de Russie par Équipe
Siberia (Novosibirsk) l'emporte chez les hommes devant Université (Belorechensk). Chez les femmes, Sdyusshor Hilti se fait coiffer sur le poteau par MHS-Notre héritage !

Le Championnat de Russie par Equipe a lieu du 30 avril au 07 mai 2015 au Grand Hôtel «Zhemchuzhina» (Perle) à Sotchi. Huit équipes participent à la compétition masculine : Université (Belorechensk), Siberia (Novosibirsk), Cavalier de bronze (Saint-Pétersbourg), Malachite (Sverdlovsk), Ladya (Samara), MHS-Notre héritage (Moscou), Rook (Kazan) et Yamal (Yanao), avec de très forts joueurs tels que Vladimir Kramnik, Levon Aronian, Alexander Grischuk, Peter Svidler, Nikita Vitiugov, Lenier Dominguez, Dmitry Andreikin, Dmitry Jakovenko, Ian Nepomchiachtchi, Vladimir Malakhov, Baadur Jobava, et de nombreux autres grands-maîtres bien connus. Les 3 premiers joueront en Coupe d'Europe.

Le Championnat de Russie par Equipe féminin est composé de 10 équipes : Sdyusshor Hilti (St. Pétersbourg), Boavista (Moscou), Ugra (Khanty), MHS-Notre patrimoine (Moscou), Grozny (Tchétchénie), Université (Belorechensk), Rook (Kazan), Donchanka (Rostov), Kuban (Krasnodar) et Académie GM Glek (Moscou). Avec Valentina Gunina, Alexandra Kosteniuk, Anna Ushenina, Natalia Pogonina, Olga Girya, Lilit Mkrtchian, Alina Kashlinskaya, Ekaterina Kovalevskaya, Anastasia Bodnaruk, etc. mais seules les équipes de MHS-Notre patrimoine (Moscou) et Ugra (Khanty-Mansiysk) sont très fortes.

La cadence des deux compétitions est de 90 minutes pour 40 coups + 30 minutes jusqu'à la fin de la partie, le tout avec 30 secondes par coup. Nulle par accord mutuel interdite avant le 40e coup. Site officiel http://ruchess.ru avec parties en direct sur http://online.ruchess.ru

Classement final après la ronde 7 du masculin

Equipe rd   +    =    -   Dep.1   Dep.2 
1 Siberia (Novosibirsk) 7 7 0 0 14 28.0
2 Université (Belorechensk) 7 5 1 1 11 24.5
3 Cavalier de bronze (Saint-Pétersbourg) 7 4 1 2 9 25.0
4 MHS-Notre héritage (Moscou) 7 4 0 3 8 20.5
5 Malachite (Sverdlovsk) 7 3 0 4 6 21.5
6 Ladya (Samara) 7 2 0 5 4 19.0
7 Rook (Kazan) 7 1 1 5 3 16.5
8 Yamal (Yanao) 7 0 1 6 1 13.0
Ronde 7 du 07 mai 2015 à 13h00 du masculin
Yamal (Yanao) Elo - Siberia (Novosibirsk) Elo 1,5 : 4,5
1 Potapov, Pavel 2477 - Jakovenko, Dmitry 2738 ½-½
1 Belyakov, Bogdan 2478 - Wang, Yue 2724 0-1
1 Goryachkina, Aleksandra 2474 - Korobov, Anton 2708 ½-½
1 Sergeyev, Alexander 2380 - Kokarev, Dmitry 2635 0-1
1 Savitskiy, Sergey 2330 - Bocharov, Dmitry 2577 ½-½
1 Potapov, Alexander 2394 - Maletin, Pavel 2587 0-1
Cavalier de bronze (S. Péter) Elo - Université (Belorechensk) Elo 3,0 : 3,0
2 Svidler, Peter 2734 - Wojtaszek, Radoslaw 2746 ½-½
2 Vitiugov, Nikita 2736 - Andreikin, Dmitry 2723 ½-½
2 Matlakov, Maxim 2694 - Jobava, Baadur 2699 ½-½
2 Rodshtein, Maxim 2682 - Rublevsky, Sergei 2698 ½-½
2 Fedoseev, Vladimir 2683 - Alekseev, Evgeny 2653 ½-½
2 Saric, Ivan 2641 - Landa, Konstantin 2634 ½-½
MHS-Notre héritage (Moscou) Elo - Ladya (Samara) Elo 3,5 : 2,5
3 Nepomniachtchi, Ian 2728 - Sjugirov, Sanan 2670 1-0
3 Inarkiev, Ernesto 2664 - Bukavshin, Ivan 2648 ½-½
3 Najer, Evgeniy 2663 - Frolyanov, Dmitry 2569 ½-½
3 Grachev, Boris 2666 - Predke, Alexandr 2533 ½-½
3 Popov, Ivan 2648 - Brodsky, Michail 2555 ½-½
3 Potkin, Vladimir 2599 - Yakovich, Yuri 2515 ½-½
Rook (Kazan) Elo - Malachite (Sverdlovsk) Elo 3,5 : 2,5
4 Kamsky, Gata 2673 - Shirov, Alexei 2696 1-0
4 Artemiev, Vladislav 2671 - Motylev, Alexander 2648 0-1
4 Timofeev, Artyom 2534 - Malakhov, Vladimir 2702 ½-½
4 Makhmutov, Rail 2462 - Lysyj, Igor 2677 ½-½
4 Sharafiev, Azat 2415 - Riazantsev, Alexander 2671 ½-½
4 Murtazin, Bulat 2342 - Khismatullin, Denis 2666 1-0

Ronde 7 : Kamsky vs. Shirov, retour vers le futur
La première fois que Gata Kamsky et Alexeï Shirov se sont affrontés c'était il y a 29 ans, à Sotchi, et Shirov l'avait emporté. Avant la partie d'aujourd'hui, le Letton menait par 9 victoires à 5 en classique. Cependant, dans cette dernière ronde du championnat de Russie par équipe, c'est l'Américain qui va prendre le dessus. Dans le premier diagramme ci-dessous, le début anglais a débouché sur une attaque Grand-Prix avec couleurs inversées. Le coup habituel pour contrer la poussée du pion "g", (g4 pour les Blancs), ici 10...g5 est la poussée du pion "f", (...f5 pour les Noirs), ici 11.f4!. Les Blancs vont rapidement prendre l'avantage après 11...exf4 12.exf4 g4 13.Fe3 Fe6 14.Db3! Un coup qui va déstabiliser l'aile-Dame noire. 14...Tb8 15.Ff2 Ff7 16.Tfe1 h5 17.Db5 Ce7 18.Dxa5, avec gain d'un pion et un deuxième diagramme. 18...h4 19.Cd4 h3 20.Fh1 b6 21.Db5 c5 22.Ce6 Fxe6 23.Txe6 Ce8 24.Te2 Cc7 25.Qa4 Ff6 26.Tbe1, comme dans le troisième diagramme. Les Blancs ont un pion de plus et le contrôle de la colonne "e", les Noirs n'ont aucune attaque et deux pions faibles. C'est pratiquement terminé... Enfin, pas tout à fait. Gata Kamsky transpose en finale avec son pion de plus, mais la réalisation technique prendra du temps et Alexeï Shirov ne déposera les armes qu'au 62e coup.

Kamsky-Shirov
Après 10...g5
Kamsky-Shirov
Après 18.Dxa5
Kamsky-Shirov
Après 26.Tbe1

Nous terminerons par un dernier mot sur Aleksandra Goryachkina et son superbe parcours; 50% contre de très forts grands-maîtres et un gain de 15 points Elo. Encore aujourd'hui, Anton Korobov (2708) a entraîné très tôt la jeune joueuse dans une position très technique, dans laquelle Goryachkina a dû jouer avec précision. A la fin de la partie, Anton Korobov accepte sagement la répétition de la position avant de se retrouver plus mal. Son parcours : Une défaite lors de la ronde 1 contre le GM Matlakov Maxim (2694) RUS, puis trois nulles contre les GMs Najer Evgeniy (2663) RUS, Timofeev Artyom (2534) RUS et Motylev Alexander (2648) RUS. Une victoire face au GM Frolyanov Dmitry (2569) RUS et deux nulles pour terminer : GM Alekseev Evgeny (2653) RUS et  GM Korobov Anton (2708) UKR.

Aleksandra Goryachkina

Ronde 6 : Aleksandra Goryachkina fait de la résistance
Encore une belle nulle obtenue par Aleksandra Goryachkina (16 ans et demi), avec les pièces noires dans une berlinoise, face au fort grand-maître Evgeny Alekseev (2653). Goryachkina a non seulement su rester solide, mais a joué activement lorsqu'il le fallait pour conserver l'équilibre.

  1. Le premier diagramme ci-dessous montre une position obtenue hier dans la partie entre Baadur Jobava et Dmitry Jakovenko. Le Géorgien va jouer le terrible 46.De3??, puis sortir sur le balcon et demander : «Donnez-moi une cigarette de toute urgence, je viens de gaffer une Tour !» En effet, après 46...g5! la Tour clouée est perdue. A noter que malgré ce clouage, sur le correct 46.Df2! les Blancs ont un perpétuel par 46...g5 47.hxg5 hxg5 48.Dh2+ Rg8 49.Da2+ Rg7 50.Db2+ Rh6 51.Dh2+, etc.
     
  2. Dans le deuxième diagramme, toujours ci-dessous mais aujourd'hui, Baadur Jobava va à son tour bénéficier d'une gaffe de son adversaire. Bogdan Belyakov vient de jouer 28.Cf2?. Jobava joue et force l'abandon par 28...Td2! 0-1
     
  3. Et enfin, dans le troisième diagramme, Alexander Motylev est en manque de temps et vient de jouer 26.Cd7+?? pour échanger les pièces. Si l'idée stratégique n'est pas mauvaise, elle échoue tactiquement sur 26...Cxd7 27.Dxd7 Txc4+!! La réfutation ! 28.dxc4 Tc3+!! 29.bxc3 Fa3+ 0-1, Evgeniy Najer surgit de la nuit pour asséner un mat aux épaulettes par 30.Rd2 Dxc3+ 31.Re2 De3#
Jobava-Jakovenko
Après 45...Td8
Belyakov-Jobava
Après 28.Cf2
Motylev-Najer
Après 26.Cd7
Baadur Jobava | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)

Ronde 5 : Goryachkina n'est pas venue faire de la figuration !
Connaître la théorie c'est bien, encore faut-il éviter de choisir des variantes qui ne donnent rien. Dans une Catalane ouverte, le grand-maître Dmitry Frolyanov est entré dans une ligne qui n'offre que la nulle, comme on peut le voir dans le premier diagramme. Et encore, si les Noirs se défendent bien. Aleksandra Goryachkina qui, rappelons-le est la seule fille à participer au championnat de Russie masculin, avait donc de bonnes chances d'ajouter un demi-point à son parcours. La partie a continué par 18...Tfd8 19.Tfc1 Fb7 20.Rf2 f6 21.Tc3 e5 22.Re1 Rf7, etc. jusque dans le deuxième diagramme après 39....Tb8? qui offre l'occasion à Goryachkina d'obtenir une finale de Tours gagnante avec 40.e5+! fxe5 41.fxe5+ Re7 42.Cxc6+ Fxc6 43.Txc6 Rd7 44.Txa6... etc. Dans le troisième diagramme après 55.b6 Dmitry Frolyanov doit laisser passer le Roi blanc par 55...Th2 56.Rg5 Th1 57.Rf6 g5 58.Tg7 g4 59.Tg8 1-0.

Goryachkina-Frolyanov
Après 18.f3
Goryachkina-Frolyanov
Après 39...Tb8
Goryachkina-Frolyanov
Après 55.b6

Ronde 4 : le maître du sacrifice de qualité

Kramnik-Nepomniachtchi
Après 23...Fb4
Kramnik-Nepomniachtchi
Après 44.Fc4
Kramnik-Nepomniachtchi
Après 56...Tfe7

Vladimir Kramnik a rejoué sa ligne 1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.Fg5 qui lui avait coûté une défaite face à Fabiano Caruana au Shamkir 2015. Les choses sérieuses vont commencer dans le premier diagramme. Ian Nepomniachtchi vient de jouer 23...Ff8-b4 pour bloquer l'aile-Dame, mais mauvaise pioche, Kramnik répond par le sacrifice de qualité 24.Txb4!? axb4 25.c5 Df6 26.Cc4 bxc5 27.Fxc5 Ce6 28.Fxb4 avec un pion pour la qualité et un majorité sur l'aile-Dame. Sautons sans attendre au deuxième diagramme après 44.Fc4. Ian Nepomniachtchi continue par 44...Df6 et après 45.Fxd4 exd4 46.Cd5 Dh8 47.Td1 d3 48.Txd3 les Blancs ont maintenant deux pions pour la qualité. Dans le troisième diagramme après 56...Tfe7, Vladimir Kramnik porte le coup fatal par 57.bxc6 Txa7 58.Cxa8 1-0 ! Du grand art !

Motylev-Goryachkina
Après 63...Tf1

A noter la nulle obtenue de haute lutte avec les pièces noires par Aleksandra Goryachkina contre Alexander Motylev. Dans une défense berlinoise de l'Espagnole, Motylev passe en finale très favorable dès le 44e coup avec deux pions passés liés sur l'aide-Roi, face aux fameux pions doublés noirs en c7 et c6 pour l'adversaire. Goryachkina repousse l'échéance comme elle peut avant d'arriver dans le diagramme ci-contre. Ici, 64.f7 ou 64.g7+ gagne, mais pas 64.Te6? qui prend la case au Roi pour fuir les échecs. 64...Te1+ 65.Rf5 Tf1+ 66.Rg5 Tg1+ 67.Rf5 ½½

Vladimir Kramnik
Ibragimov-Potapov,A
Après 33.Tg1

Ronde 3 Dans le match entre Ladya et Yamal, les Noirs, emmenés par Alexander Potapov, ne possèdent qu'un pion de plus. Cependant, au lieu d'un longue finale technique, 33...Dg5! force l'abandon d'Ildar Ibragimov. Les Blancs ne peuvent sauver leur Dame et la menace de mat par 34.Cf2# en même temps ! Aleksandra Goryachkina tient le choc face à Artyom Timofeev et annule de nouveau. Malgré le retour d'Alexander Grischuk, Malachite s'incline devant Université. Cavalier de Bronze de Saint Pétersbourg l'emporte sur MSH-Notre héritage grâce à la victoire du Cubain Leinier dominguez sur Evgeniy Najer.
 


Ronde 2 : Chez Kramnik la vengeance est un plat qui se mange chaud
Après sa défaite dans la ronde 1 face à Alexeï Shirov, Vladimir Kramnik n'a pas attendu longtemp pour se remettre dans le sens de la marche. Dans un début Réti, les Blancs viennent de jouer 17.e3. La rapidité avec laquelle l'ancien champion du monde va s'emparer du centre est impressionnante. 17...dxe3 18.fxe3 h6 19.d4 Ff5 20.e4 Fg4 21.e5 Et voilà le travail dans le deuxième diagramme. Peter Svidler va gagner un pion par 21...Cb6 22.Ch4 Cxd4, puis un deuxième avec 23.Df2 Dxc4, avant de perdre d'abord une pièce sur 24.Te4 Fe6 25.Cxd4, et enfin la Dame après 25...Fd5 26.Ce6 Fxe6 27.Txc4 Cxc4, troisième diagramme. Svidler va abandonner après 28.Fxe7 Rd2 29.Qxa7 Fxe5 30.Cf3 Fc7 1-0.

Kramnik-Svidler
Après 17.e3
Kramnik-Svidler
Après 21.e5
Kramnik-Svidler
Après 27...Cxc4

Si Aleksandra Goryachkina (2473), qui avait participé au Trophée Karpov du Cap d'Agde en 2012, n'est pas la plus souriante des joueuses russes, elle semble avoir décidé d'orienter sa carrière vers les compétitions mixtes. Auteure d'un belle partie aujourd'hui, Goryachkina a obtenu la nulle avec les pièces noires face au très fort grand-maître Evgeniy Najer (2663).

Aleksandra Goryachkina
Shirov-Kramnik
Après 14...b6
Shirov-Kramnik
Après 23.Cxd6
Shirov-Kramnik
Après 51.Rf4

Ronde 1 : La Berlinoise en crise ?
Après une défaite face à Magnus Carlsen sur sa défense fétiche, Vladimir Kramnik s'incline à nouveau avec une Berlinoise, cette fois dans la première ronde contre Alexeï Shirov. Tout a commencé avec le 14...b6 du premier diagramme, au lieu de 14...Cce7 joué dans Popilski,G (2493)-Fressinet,L (2713) Douglas ENG 2014, ½-½ (85) ou 14...Dd8 de Kreisl,R (2380)-Jovanic,O (2552) Zadar 2009, ½-½ (17). Dans le deuxième diagramme, Kramnik préfère perdre un pion en reprenant en d6 avec le Cavalier plutôt que par 23...cxd6, et après 23...Cxd6 24.Dxc7, Shirov obtient un passage en finale avec un pion de plus qui a mené au troisième diagramme après 51.Rf4. Même si la plus grande précision est requise, la position noire semble bel et bien désespérée; le Roi noir est maintenu près du pion passé alors que le Roi blanc est libre comme l'air. 51...Fb3 52.Rg5 Fd1 53.Cc4 Rf7 54.Cxb6, etc. et 1-0 au 76e coup dans une finale de Fous de couleur opposée.

Alexeï Shirov et Vladimir Kramnik | Photo www.chess-news.ru | (DR)

Classement final après la ronde 7 du féminin

Equipe rd   +    =    -   Dep.1   Dep.2 
1 MHS-Notre héritage (Moscou) 7 5 1 1 11 20.5
2 Sdyusshor Hilti 7 4 3 0 11 18.5
3 Ugra (Khanty) 7 4 2 1 10 19.5
4 Boavista (Moscou) 7 3 3 1 9 17.0
5 Grozny (Tchétchénie) 7 4 0 3 8 13.5
6 Université (Belorechensk) 7 3 1 3 7 13.0
7 Rook (Kazan) 7 2 2 3 6 14.5
8 Donchanka (Rostov) 7 1 2 4 4 11.5
9 Académie GM Glek (Moscou) 7 1 2 4 4 8.0
10 Kuban (Krasnodar) 7 0 0 7 0 4.0
Ronde 7 du 07 mai 2015 à 13h00 du féminin
Sdyusshor Hilti Elo - Donchanka (Rostov) Elo 2,0 : 2,0
1 Bodnaruk, Anastasia 2393 - Travkina, Anastasia 2252 ½-½
1 Ovod, Evgenija 2329 - Petrova, Olga 2176 0-1
1 Belenkaya, Dina 2219 - Berdychevskaya, Natasha 2229 ½-½
1 Balaian, Alina 2214 - Kim, Yana 2103 1-0
MHS-Notre héritage (Moscou) Elo - Université (Belorechensk) Elo 3,5 : 0,5
2 Kosteniuk, Alexandra 2529 - Pustovoitova, Daria 2360 ½-½
2 Gunina, Valentina 2532 - Nakhbayeva, Guliskhan 2329 1-0
2 Girya, Olga 2464 - Bronnikova, Elizaveta 2264 1-0
2 Kovalevskaya, Ekaterina 2438 - Baraeva, Marina 2214 1-0
Boavista (Moscou) Elo - Rook (Kazan) Elo 2,0 : 2,0
3 Bivol, Alina 2350 - Ambartsumova, Karina 2340 0-1
3 Vasilevich, Irina 2303 - Shaydullina, Sandugach 2123 ½-½
3 Tomilova, Elena 2292 - Khazieva, Elza 2074 1-0
3 Drozdova, Dina 2208 - Belova, Olga 2013 ½-½
Ugra (Khanty) Elo - Kuban (Krasnodar) Elo 4,0 : 0,0
4 Ushenina, Anna 2486 - Sergeeva, Natalia 2080 1-0
4 Pogonina, Natalija 2456 - Yakimenko, Viktoria 2033 1-0
4 Guseva, Marina 2372 - Yakimenko, Anastasia 2015 1-0
4 Kovanova, Baira 2381 - Demchenko, Alisa 1705 1-0
Grozny (Tchétchénie) Elo - Académie GM Glek (Moscou) Elo 3,0 : 1,0
5 Iljushina, Olga 2300 - Utiatskaja, Irina 2112 ½-½
5 Dordzhieva, Dinara 2242 - Alieva, Alexandra 1994 ½-½
5 Lingur, Zalina 2126 - Leolko, Ludmila 1907 1-0
5 Protopopova, Anastasiya 2100 - Komissarova, Oksana 1975 1-0

Ronde 7 : Comment Sdyusshor Hilti a laissé filer le titre.
Avec un point d'avance sur MHS-Notre héritage, et face à l'avant-dernier, Sdyusshor Hilti avait d'excellentes chances de l'emporter. Mais voilà, un méchant grain de sable s'est glissé dans la mécanique et tout s'est enrayé. Dans le premier diagramme ci-dessous, Evgenija Ovod (2320) vient de gaffer par 16...Cd7-f6?. Malgré ses petits 2176 Elo, son adversaire du jour, Olga Petrova, trouve la faille et gagne la qualité par 17.Cxf6+ Dxf6 18.d5! La réfutation. Le pion va supporter le Cavalier en e6 et découvrir une attaque double sur la Dame et la Tour. 18...Ce5 19.Ce6 De7 20.Fg5! Un temps est un temps. 20...Dd7 21.Cxf8 Txf8, deuxième diagramme, avec une qualité nette de moins ! Evgenija Ovod va tout tenter pour faire parler ses presque 200 points Elo de plus, mais Olga Petrova va tenir. Dans le troisième diagramme, après 59...Fe7, les Blancs rendent la qualité pour passer en finale de Fous de même couleur avec un pion de plus et un gain facile. 60.Txe8! Rxe8 61.Rxc4 Rd7 62.Fc5 Fd8 63.Rxb4, etc. 1-0 au 70e coup.

Petrova-Ovod
Après 16...Cf6
Petrova-Ovod
Après 21...Txf8
Petrova-Ovod
Après 59...Fe7

Ronde 6 : perdre sans jouer
Lorsque l'on commence à étudier la théorie des ouvertures, il faut être conscient qu'elle peut parfois se retourner contre vous. Mal la connaître n'est pas forcément rédhibitoire, mais dans ce cas il faut au moins avoir les capacités de calculer convenablement. Malheureusement, Alexandra Alieva (1972), de l'équipe «Académie du GM Glek» (Moscou), n'a pas su retrouver les bons coups. Opposée à la forte Valentina Gunina (2535), de «MHS-Notre Héritage» (Moscou), la partie a débuté par un gambit Marshall de la semi-Slave : 1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 c6 4.e4!? Le coup constitutif de ce gambit très complexe. 4...dxe4 5.Cxe4 Fb4+ 6.Fd2 Dxd4 7.Fxb4 Dxe4+ 8.Fe2 Ca6, les Noirs ont gagné un pion, mais il va maintenant falloir en payer le prix. 9.Ff8!? Gunina est une maline et renonce aux coups les plus forts : 9.Fa5, 9.Fc3 et 9.Fd6 et préfère une ligne inférieure, comme dans le premier diagramme. 9...Ce7 (Evidemment, si 9... Rxf8?? 10.Dd8#) 10.Fxg7 Dxg2? Et c'est déjà la faute décisive. Il fallait absolument continuer par 10...Tg8! 11.Ff6 Tg6 avec un jeu très peu clair. Les Blancs ont joué 11.Ff6!, comme dans le deuxième diagramme. Et non pas 11.Fxh8?! Dxh1 12.Rf1 e5! et les Noirs ont un excellent jeu. 11...Fd7!?, mais sur 11...Dxh1?! 12.Dd6 0-0 13.Dg3+ Cg6 14.Ff3 la Dame noire est perdue. Alexandra Alieva va quand-même tenter de faire quelque chose sur 12.Ff3 Dg8 13.Dd6 Cf5 14.De5 Dg6 15.Fxh8 Cb4 16.Td1 0-0-0 17.Ff6 Tg8 18.Fe4, troisième diagramme, mais il était temps d'abandonner 1-0. C'est ce qui s'appelle perdre sans jouer.

Gunina-Alieva
Après 9.Ff8
Gunina-Alieva
Après 11.Ff6
Gunina-Alieva
Après 18.Fe4
Les MIF Irina (2140) et Marina (2214) Baraeva de l'équipe «Université» (Belorechensk)

Ronde 5 : Personne n'est à l'abri de commettre une faute
On peut être finaliste du championnat du monde (coupe du monde pour les puristes), et commettre de graves fautes. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui à Natalija Pogonina. Dans le premier diagramme, après 29...Dd8, Natalija ne va pas voir la menace d'Evgenija Ovod et jouer 30.Cf3?. Il fallait continuer par 30.Fc2! et ne pas craindre 30...Txd4 31.Fxd4 Dxd4 à cause de 32.Td1 Db2 33.Fxg6! etc. avec avantage blanc. Après 30.Cf3?, les Noirs ont continué par 30...Td1! 31.Fc2?! (31.Fc3!? était un peu meilleur), 31...Fxf3 32.Fxd1 Fxd1 33.Fc1 Fa4 34.Fg5 Dd7, deuxième diagramme avec deux pièces pour la Tour. Le contrôle du temps sera atteint après 35.Tc1 Cd5 36.Ff6 Rh7 37.Fg5 Fg7 38.f4 Ff8 39.Rh2 a5 40.bxa5 bxa5 41.Df3 Db7, troisième diagramme où, avec une paire de Fous et un superbe Cavalier en d5 face à un Fou blanc en g5 coupé de ses bases et les Noirs l'ont emporté sans problème. Evgenija Ovod n'a pas qu'une corde à son arc, vous pouvez l'entendre jouer du piano dans cette vidéo.

Pogonina-Ovod
Après 29...Dd8
Pogonina-Ovod
Après 34...Dd7
Pogonina-Ovod
Après 41...Db7
Evgenija Ovod | Photo http://chess-news.ru | (DR)

Ronde 4 : gagner une position gagnante
On connait tous la phrase : «Une des choses les plus difficiles aux échecs est de gagner une position gagnante.» Même si Tim Krabbe l'avait ensuite tempéré d'un : «Cela ne manque pas de sens mais, pour ma part, j'ai toujours trouvé plus difficile de gagner une position perdante.» Et bien aujourd'hui, le duel entre Alina Bivol et Valentina Gunina nous a offert les deux faces de cette pièce.

Bivol-Gunina
Après 13.fxg6
Bivol-Gunina
Après 19.Ccxe5
Bivol-Gunina
Après 27...Dxg5

Tout a débuté par la variante rare 1.e4 c6 2.Cc3 d5 3.De2!? qu'Alina Bivol (2350) avait déjà jouée et avec laquelle elle l'avait emporté sur Anastasia Bykova (2242) à Loo en russie, en 2015, 1-0 (33). Dans le premier diagramme, Valentina Gunina s'est un peu emmélée les crayons et décide de jouer son va-tout avec 13...0-0-0?!. La partie a continué par 14.gxf7 Dc7 15.Cf3 c4 16.Fh3 c3 17.dxc3 bxc3 18.Cxc3 d4 19.Ce4 Ccxe5, deuxième diagramme. Ici, on ne voit aucune raison de ne pas continuer par 20.Cxd4! avec un avantage pratiquement décisif, même s'il reste au Roi blanc à trouver un abri. Au lieu de ça, Alina Bivol a joué 20.Ff1? et sur 20...Fb7!, les choses se compliquent immédiatement. 21.Fd3 Fb4+ 22.Rd1 Thf8 23.Cfg5 Cc5 24.Cxc5 Dxc5 25.Tf1 Cxf7 26.Txf7 Txf7 27.Dxf7 Dxg5, troisième diagramme. Et là, la dernière faute : 28.Fc1?? Il fallait jouer 28.Df4!? pour résister dans une position très peu claire. La fin est terrible pour la jeune Alina Bivol, 19 ans : 28...De5 29.Df2? Ff3+ 30.Fe2 d3 31.Fxf3 d2! 0-1. Tout tombe, même le Roi !

Amusant : Dans la ronde 2, Evgeniya Sukhareva (2175) avait dû prouver à Irina Vasilevich (2303) qu'elle savait mater avec Fou et Cavalier. Et aujourd'hui, cette même Evgeniya Sukhareva s'est fait mater par Viktoria Yakimenko (2033) avec seulement Fou et Cavalier. Qui a dit que cette finale n'arrivait [presque] jamais ?

Valentina Gunina au Cap d'Agde 2014

Ronde 3 Pas de suspense dans le match au sommet féminin. Ekaterina Kovalevskaya (MHS) prend rapidement l'avantage sur Marina Guseva (Ugra) et l'emporte peu après la victoire de Valentina Gunina (MHS) sur Natalia Pogonina (Ugra). L'habituelle gestion du temps catastrophique d'Anna Ushenina (Ugra) ne lui a pas permis de consolider son avantage sur Alexandra Kosteniuk (MHS) qui arrache le demi-point. Lilit Mkrtchian (Ugra) avait obtenu un avantage pratiquement décisif sur Olga Girya (MHS), mais l'Arménienne a dû se contenter de la nulle.

Lilit Mkrtchian
Kosteniuk-Bodnaruk
Après 12.Cd5
Kosteniuk-Bodnaruk
Après 22...b5
Kosteniuk-Bodnaruk
Après 31...Th8

Ronde 2 : quand ça veut pas, ça veut pas...
Mauvais début pour Alexandra Kosteniuk. Hier, l'ancienne championne du monde avait répété longtemps une partie connue, ce qui avait permis à Anastasia Travkina (2252) de partager le point, mais aujourd'hui ce fut encore pire. Dans le premier diagramme, Kosteniuk tente de sortir Anastasia Bodnaruk (2393) de la théorie par une interversion des coups avec 12.Cd5. Après 12...Cxd5 13.exd5 Fd6, 14.Cb3 b5 revenait dans les parties Bogdanovich,S (2590)-Korobov,A (2680) Lviv UKR 2014, 1-0 (29) et Mista,A (2597)-Olszewski,M (2567) Poznan POL 2015, 0-1 (56). Les Blancs préfèrent innover par l'agressif 14.g4?!, mais Bodnaruk réagit très bien par 14...h5 15.gxh5 Txh5 16.Cf3 Cc5 17.Tg1?! Ff5 18.Ff2, avant de se lancer à l'attaque du grand-roque blanc. 18...Tc8 19.Fxc5 Dxc5 20.c4 Rf8 21.Tg5 Txg5 22.Cxg5 b5, deuxième diagramme. 23.Ce4 Fxe4 24.Dxe4 bxc4 25.Rb1 c3 26.Rc1 Db6 27.b3 f5 28.Dh4 Rg7 29.Fd3 e4 30.Fc2 Dc5 31.Ra1 Th8 et dans le troisième diagramme les Noirs ont un mat en vue. 32.De1 Txh2 33.b4 Dd4 34.a3 a5 35.bxa5 Dc5 0-1. Cette défaite, accompagnée par celle d'Alina Kashlinskaya (2436) face à Alina Balaian (2214), a causé la perte du match par MHS-Notre patrimoine (Moscou) devant SDYUSSHOR Hilti (Saint-Pétersbourg). Autre surprise de la journée, le partage des points de la forte équipe d'UGRA face à Université (Belorechensk).

Irina Vasilevich (2303) a voulu vérifier si son adversaire du jour, Evgeniya Sukhareva (2175), savait mater avec Fou et Cavalier... Elle savait...

Anastasia Bodnaruk et Alexandra Kosteniukk | Photo http://ruchess.ru | (DR)

Publié le 09/05/2015 - 07:07 , Mis à jour le 09/05/2015 - 08:38
Les réactions (1)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!