Championnat du monde féminin par équipe
Astana - Kazakhstan
Grâce à son match nul, l'Ukraine devient Championne du Monde par équipe ! Chine et Russie complètent le podium. Première victoire de la France, qui bat la Turquie.
Astana accueille le Championnat du monde féminin d'échecs par équipe du 2 au 13 Mars 2013. L'événement est organisé par la Fédération des Echecs de la République du Kazakhstan, la Fédération Internationale d'Echecs, le soutien d'Akimat d'Astana, de l'Agence pour le sport et l'éducation physique et le Ministère de la Culture et de l'Information de la République du Kazakhstan. Site officiel http://astana2013.fide.com Direct sur http://worldchess.kz/en/online
Les meilleures équipes d'échecs du monde participent, avec 50 des meilleures joueuses de dix pays: Chine, Russie, Ukraine, Etats-Unis, Inde, France, Turquie, Géorgie, Roumanie et le Kazakhstan. Chaque équipe est composée de cinq joueuses. Tournoi en 9 rondes à la cadence de 90 minutes par les 40 premiers coups, 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup. 1ère place: 9375 €, 2ème place : 7000 € et 3ème place : 2375 €. Viendont s'ajouter : 750 € pour le meilleur premier échiquier, 500 € pour le deuxième et 250 € pour le troisième.
 
Classement final
Rg Equipe Matchs + = - MP Pts. Res. SB.
1 Ukraine 9 7 2 0 16 24½ 0 136,25
2 Chine 9 7 1 1 15 25½ 0 118,00
3 Russie 9 5 3 1 13 24 0 104,75
4 Géorgie 9 5 2   2 12 21½ 0 87,50
5 Inde 9 3 3 3 9 18 0 62,25
6 Etats-Unis 9 2 4 3 8 15½ 0 63,00
7 Kazakhstan 9 2 2 5 6 15½ 0 36,00
8 Roumanie 9 0 6 3 6 14½ 0 47,25
9 France 9 1 2 6 4 12 0 24,00
10 Turquie 9 0 1 8 1 9 0 7,25
L'équipe ukrainienne | Photo astana2013.fide.com (DR)
Tableau des médailles Or Argent Bronze
1er échiquier Ju Wenjun (CHN) Kateryna Lagno (UKR) Valentina Gunina (RUS)
2e échiquier Irina Krush (USA) Anna Ushenina (UKR) Alexandra Kosteniuk (RUS)
3e échiquier Zhongyi Tan (CHN) Mariya Muzychuk (UKR) Lela Javakishvili (GEO)
4e échiquier Natalia Zhukova (UKR) Qi Guo (CHN) Mary Ann Gomes (IND)
5e échiquier Olga Girya (RUS) Salome Melia (GEO) Soumya Swaminathan (IND)

L'équipe féminine d'Ukraine n'a pas craqué et décroche le titre de Championne du Monde par équipe. Son adversaire, la Russie devait éviter la défaite pour conserver sa 3e place. Aucune prise de risque dans les 4 parties, et le 30e coup passé, elles se conclurent toutes par la nulle. Après le titre mondial d'Anna Ushenina, c'est un nouveau succès pour les échecs féminins ukrainiens.

Sans surprise, l'équipe chinoise bat l'Inde et termine à la 2e place. Au 1er échiquier, Ju Wenjun a su profiter des erreurs adverses pour remporter une finale de pièces lourdes. Sur les 3 autres échiquiers, l'équipe indienne a offert une belle résistance, malgré la différence Elo, et est récompensée par 3 nulles.

Il aura fallu attendre la dernière ronde pour assister à une victoire de l'équipe de France, qui termine 9e de ce Championnat du Monde. Opposée aux Turques, l'équipe de France s'est largement imposée 3,5-0,5.

Milliet-Yildiz
Après 42...Re6

Au 1er échiquier, Sophie Milliet voit la faiblesse dans la position adverse (voir diagramme ci-contre) : le pion a7. La Française entreprend donc d'aller capturer ce pion :  43.Td1 Re7? (43...Rd7 afin de protéger la 8e rangée par Te8 résistait un peu plus) 44.Th1 Rd7 45.Th8 Te7 46.Ta8 Re6 47.Txa7 permet à la joueuse française d'obtenir un pion passé qui lui permettra d'emporter la décision au 53e coup.
Au 2e échiquier,  une faute tactique (20...Fxa3?) met Nino Maisuradze dans une position délicate. Malgré une position gagnante, son adversaire ne parvient pas à l'emporter et craque juste avant le contrôle de temps (39.Txd5?), ce qui permet aux Noirs de décrocher une nulle inespérée.

Silvia Collas sort de l'ouverture avec un léger avantage, caractérisé par la paire de Fous. Elle s'en sépare pour gagner un pion (35.Fxf7) et transposer dans une finale Fou contre Cavalier qu'elle remportera.

Au 4e échiquier, Natacha Benmesbah saura saisir l'offrande de son adversaire.

Sop-Benmesbah
Après 42.Te1
Sop-Benmesbah
Après 47.Re4

Dans la position ci-contre, Selen Sop vient de jouer le passif 42.Te1. Natacha profite du peu d'espace du Roi blanc : 42...Dd3+ 43.Te3 Dd1! 44.Rg3 Dg1+ 45.Rf3 Td2 (la Tour se joint à la Dame pour une attaque dévastatrice) 46.f5 Df2+ 47.Re4 (2e diagramme) Fxf5+! 48.Re5 (48.exf5 Dxf5 mat) Fxg4 49.Cf3 Fxf3. La partie s'achèvera par un mat au 54e coup.

 
RÉSULTATS DE LA RONDE 9
9.1   Chine   2,5-1,5   Inde  
1 WGM Ju Wenjun 2505 1-0 IM Karavade Eesha Sanjay 2387
2 WGM Huang Qian 2476   ½-½ WGM Padmini Rout 2316
3 WGM Tan Zho ngyi 2471 ½-½ WGM Gomes Mary Ann 2387
4 WGM Guo Qi 2435 ½-½ WGM Swaminathan Soumya 2283
9.2   France   3,5-0,5   Turquie  
1 IM Millet Sophie 2401 1-0 WGM Yildiz Betul Cemre 2341
2 WGM Maisuradze Nin o 2330 ½-½ WGM Ozturk Kubra 2252
3 IM Collas Silvia 2282 1-0 WCM Cemhan Kardelen 2025
4 WIM Benmesbah Natacha 2266 1-0 WFM Sop Selen 2028
9.3   Géorgie   2,5-1,5   Kazakhstan  
1 GM Dzagnidze Nana 2554 1-0 WGM Nakhbayeva Guliskhan 2344
2 IM Khotenashvili Bela 2499 ½-½ WIM Dauletova Gulmira 2265
3 IM JavaKhishvilli Lela 2464 1-0 WIM Davletbayeva Madina 2272
4 IM Khurtsidze Nino 2437 0-1 WIM Abdumalik Zansaya 2187
9.4   Etats Unis   2-2   Roumanie  
1 IM Krush Irina 2448 ½-½ IM Foisor Cristina Adela 2401
2 WGM Abrahamyan Tatev 2300 ½-½ WGM Bulmaga Irina 2354
3 WGM Foisor Sabina 2323 ½-½ WGM Lami Alina 2353
4 WIM Ni Viktorija 2263 ½-½ WGM Voicu-Jagodzinsky Carmen 2281
9.5   Russie   2-2   Ukraine  
1 IM Gunina Valentina 2505 ½-½ GM Lagno Kateryna 2547
2 WGM Pogonina Natalija 2475 ½-½ GM Ushenina Anna 2477
3 IM Galliamova Alisa 2459 ½-½ IM Muzychuk Mariya 2479
4 WGM Girya Olga 2440 ½-½ GM Zhukova Natalia 2471
Coup d'oeil sur la fin du championnat du monde 
La médaille d'or va se jouer entre l'Ukraine et la Chine. Après sa victoire contre les Etats-Unis, l'Ukraine peut se contenter d'un match nul contre la Russie pour remporter ce championnat du monde. La Chine a soigné son goal average par un 4-0 contre la Turquie et devrait battre l'Inde dans la dernière ronde, mais doit compter sur un faux pas de l'Ukraine. Quant à la France, la déception est grande et il nous reste à espérer que notre équipe quitte la compétition avec au moins une victoire à son actif, même si c'est face à la Turquie.
 
RÉSULTATS DE LA RONDE 8
8.1 Inde   1,5-2,5 Russie  
8.2 Ukraine   2,5-1,5 Etats-Unis  
8.3 Roumanie   1-3 Géorgie  
8.4 Kazakhstan   2,5-1,5 France  
8.5 Turquie   0-4 Chine  
Bulmaga-Dzagnidze
Après 37.g5

L'exploit de jour est à mettre à l'actif d'Irina Bulmaga (2355). Créditée de 200 points de moins que son adversaire, la Géorgienne Nana Dzagnidze (2555), la joueuse roumaine a pris rapidement l'avantage contre la Sicilienne Taïmanov. Un pion de plus, puis deux et Irina Bulmaga lance sa majorité de pions sur l'aile-Roi. Dans la position du diagramme, 37.g5 force les Noirs à sacrifier le Cavalier après 37...fxg5 38.f6+ Cxf6 39.exf6+ Rxf6 40.Txc4. La finale est perdante et malgré une défense héroïque Nana Dzagnidze va s'incliner. Malheureusement pour l'équipe de Roumanie, cette performance restera unique dans le match, et la Géorgie l'emporte 3 à 1.


 

Nakhbayeva-Milliet
Après 53...f5

Sophie Milliet gagne un pion dès le 25e coup, puis un second au 28e. Son adversaire, Guliskhan Nakhbayeva, n'a qu'un seul plan : mater en g7 grâce à un pion blanc en f6. Pourtant, cette unique menace sera suffisante pour déstabiliser la Française qui doit abandonner une qualité et entrer dans une finale peu claire. De son côté, l'attaque de Nino Maisuradze ne porte pas ses fruits et Dauletova Gulmira passe le contrôle du temps avec une Tour de plus. Mais le pire restait à venir. Sophie Milliet se retrouvait en zeitnot et gaffait par 53...f5?? et Guliskhan Nakhbayeva répondait par 54.Txd5+! 1-0. Natacha Benmesbah l'emportait face à Madina Davletbayeva, mais le Kazakhstan s'octroyait la victoire finale : 2,5-1,5. Un cruelle défaite !

Si les Etats-Unis se réveillent un peu tard pour jouer un rôle dans la bataille pour les médailles, ils bousculent cependant les équipes de tête. Après leur victoire contre la Russie hier, l'Ukraine a dû se battre aujourd'hui face aux Américaines. Irina Krush profite du zeitnot de la championne du monde Anna Ushenina pour marquer le premier point du match. Heureusement pour l'Ukraine, Kateryna Lagno profitait d'une erreur en finale de Tours de la part d'Anna Zatonskih pour égaliser. Viktorija Ni commettait alors une faute identique contre Natalia Zukhova et l'Ukraine menait 2-1. Mariya Muzychuk annulait tranquillement une finale de Fous de même couleur pour signer une victoire finale 2,5-1,5. A suivre demain à partir de 6h00, le match  pour la médaille d'or : Ukraine-Russie.

Irina Krush | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
Départage
  • le nombre de points de parties total.
  • si encore égalité, les scores obtenus par les équipes les unes contre les autres.
  • si encore égalité, le système Berger sera utilisé.
  • si encore égalité, le système Berlin comme suit :
    victoire sur l'échiquier numéro 1 - 4 points
    victoire sur l'échiquier numéro 2 - 3 points
    victoire sur l'échiquier numéro 3 - 2 points
    victoire sur l'échiquier numéro 4 - 1 point
    En cas de nulle les points sont partagés. Si les résultats des échiquiers ne donnent aucune victoire de chaque côté, les points de l'échiquier numéro 4 seront annulés, et ainsi de suite vers le haut jusqu'à la fin de l'égalité.
  • si l'égalité persiste entre les équipes encore en lice pour les médailles, les équipes joueront un match l'une contre l'autre à une cadence de 15 minutes par joueur pour toute la partie.
  • si ce match n'est pas décisif il y aura un tirage au sort.
Irina Bulmaga | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
RÉSULTATS DE LA RONDE 7
7.1 4 Turquie 1,5-2,5 10 Inde
7.2 5 Chine 3-1 3 Kazakhstan
7.3 6 France 2-2 2 Roumanie
7.4 7 Géorgie 1-3 1 Ukraine
7.5 8 Etats-Unis 2,5-1,5 9 Russie

Son titre de championne du monde a changé Anna Ushenina. Irrégulière jusqu'à peu, elle joue maintenant avec une grande confiance. Il aura suffit d'une imprécision de Bela Khotenashvili (23...Cc4?!) pour permettre à la joueuse ukrainienne de prendre l'avantage. La suite fut d'ailleurs un calvaire pour la joueuse géorgienne qui, voyant ses pions tomber un à un, a abandonné avant même le contrôle du temps. Deux des coéquipières d'Ushenina - Lagno et Zukhova - ont très facilement neutralisé leur adversaire respectif et Mariya Muzychuk salait un peu plus la note en profitant du zeitnot de Nino Khurtsidze pour porter le score à 3 à 1.

Tan-Saduskova
Après 20...Dxc3
Abdumalik-Guo
Après 13...De6

Pour l'équipe chinoise, la ronde a parfaitement débuté, avec deux victoires expéditives. Au 3e échiquier, Dinara Saduskova, dans une position délicate, précipite sa fin : dans la position du diagramme de gauche, elle vient de s'emparer d'un pion par 20...Dxc3. Son adversaire, Zhongyi Tan, trouve un mat forcé qui commence par 21.Fh7+!. Les Noirs abandonnent, sans attendre 21...Rxh7 22.Dxh5+ Rg8 23.Txg7+! Rxg7 24.Tg1+ Fg2 25.Txg2+ Dg3 26.Txg3+ Rf6 27.Dg5 mat.

Au 4e échiquier, Zansaya Abdulmalik sacrifie dès le 14e coup par 14.Txh7? (2e diagramme). Il n'y a pas de réelle compensation, comme le montre Qi Guo qui réfute ce sacrifice : 14...Rxh7 15.Th1+ Rg8 16.Fxg6 fxg6 17.Dxg6 De4! et l'attaque blanche est annihilée. La partie s'achève par la victoire de la joueuse chinoise en 27 coups.

Milliet-Foisor
Après 35...Rb8

Que de regrets pour Sophie Milliet, qui doit se contenter de la nulle face à Christina Foisor. De toute évidence quelque chose n'allait pas dans l'ouverture scandinave de Christina Foisor. Effectuer le petit roque pour ensuite ramener le Roi en e8 ne pouvait qu'offrir à Sophie Milliet l'occasion de prendre l'avantage. Dans la position du diagramme les Noirs viennent de jouer 25...Fxg5?. La Française ouvre alors les lignes par 26.exf5 exf5 27.d5! c5 28.The1+ avec un avantage décisif. Mais il ne restait que 5 minutes pour 10 coups à la joueuse française, qui va rater le gain en zeitnot. Dans la position ci-contre, la victoire s'obtient par 36.d7 Tf6 37.Txf6 Fxf6 38.d8=D+ Fxd8 39.Dxd8+, et les Blancs restent avec une pièce de plus. Mais pressée par le temps, Sophie joue 36.a4?. Après 36...Dc6 37.Dxc6 bxc6 38.Fxc6 Ta6, les Blancs n'ont plus d'attaque, et le pion "d" des Blancs sera bientôt échangé contre le pion "f" des Noirs, avant que la partie ne transpose en finale de Fous de couleurs opposées, avec une nulle à la clé.

L'équipe de France | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
RÉSULTATS DE LA RONDE 6
6.1 Inde 2-2 Etats-Unis
6.2 Russie 2-2 Géorgie
6.3 Ukraine 4-0 France
6.4 Roumanie 1-3 Chine
6.5 Kazakhstan 3-1 Turquie
France-Ukraine : La journée a tourné à la bérézina pour nos représentantes qui n'ont pu arracher le moindre demi-point.
Muzychuk-Collas
Après 24...De6
Benmesbah-Zhukova
Après 21.Fxg7
Lagno-Maisuradze
Après 42.Rb4

Très tôt dans la partie Silvia Collas a raté une combinaison. Dans la position du diagramme avec 24...De6?, Mariya Muzychuk échange d'abord par 25.Cxc4 Dxc4, puis assène le terrible 26.Dxd8! qui clôt le débat. 1-0 au 28e coup. Natacha Benmesbah est encore une fois sortie de l'ouverture avec une position inférieure, avant de perdre une qualité dans la position du diagramme après 21.Fxg7, au lieu de la reprise automatique en g7, Natalia Zukhova réplique par 21...Fxc4!. Natacha retire son Fou avec 22.Fc4 et 22...Fe2 a gagné le matériel. Le reste est technique. Nino Maisuradze et Kateryna Lahno ont longtemps fait jeu égal avant que Nino ne perde pied dans une finale de Tours. Dans la position du diagramme après 42.Rb4, la situation est déjà difficile pour les Noirs. Cependant, sur 42...Tb1? 43.c6! la partie est perdue.
Anda Safranska sera la dernière à perdre : dans une finale Tour-Cavalier dans chaque camp, son Roi se retrouve dans un réseau de mat qui la contraint à l'abandon.

La surprise de cette ronde est le match nul entre la Russie et la Géorgie, ce qui permet à l'Ukraine de prendre seule la tête du tournoi.

Gunina-Dzagnidze
Après 59.Fe4

Au 1er échiquier, la Championne d'Europe gaffe en finale. Dans la position du diagramme, Valentina Gunina vient de gaffer par 59.Fe4?? (59.gxh5 assurait la nulle). Dzagnidze réplique par 59...g5!, et les Blancs sont contraints à l'abandon après 60.gxh5 gxh4 61.h6 Rf6 62.Fb7 h3. Les Noirs vont promouvoir le pion et les Blancs ne peuvent les en empêcher. Au 2e échiquier, Alexandra Kosteniuk doit s'incliner en finale de Tour face à Bela Khotenashvili. Heureusement pour l'équipe russe, les victoires respectives d'Alisa Galliamova et d'Olga Girya (5,5 sur 6 et une performance à 3030 Elo !) face à Lela Javakhishvili et Salomé Melia permettent de sauver le match nul, mais laissent l'Ukraine seule en tête de la compétition.

Eesha Karavade | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)

Le coaching vu par Susan Polgar

Quelques personnes m'ont posé des questions lorsque j'ai parlé d'un résultat désastreux pour l'équipe des USA au 1er tour du Championnat du monde par équipe femmes. Elles ne comprenaient pas comment je pouvais dire ça alors qu'il y avait encore 8 tours à jouer. De mon expérience personnelle de 56 parties en 4 olympiades d'échecs, toutes au premier échiquier, sans perdre un seul match (un record aux Olympiades), et avoir gagné au moins 2 médailles (individuel et par équipe) à chaque Olympiade, je peux dire ce qui est nécessaire pour jouer et entraîner dans les épreuves par équipe.

Le premier tour peut parfois être la phase la plus importante. C'est pourquoi je n'aime pas faire de pause, même si certaines personnes disent que c'est une perte de temps de mettre le meilleur joueur dans les premiers tours. J'ai besoin de sentir que je suis sur des rails. Comme un train, il faut du temps pour tourner à plein régime. Certains entraîneurs préfèrent laisser au repos leurs meilleurs joueurs afin de les conserver pour les rondes "importantes" plus tard. Je pense différemment. Je veux être prête à me battre pour mon pays pour 14 parties (le nombre de parties aux Olympiades). Ma philosophie peut sembler extrême, mais si vous voulez être un champion, vous devez vous préparer comme un champion.

Quand une équipe annule contre la 9e classée sur 10 au premier tour, c'est décevant mentalement. Si vous bataillez contre une équipe qui a environ 80 points Elo de moins que la vôtre, comment pouvez-vous espérer battre les équipes qui en ont 80 à 100 de plus ? Les équipes les plus performantes ont besoin d'entraîneurs solides mentalement pour motiver et unir les joueurs. Dans les épreuves par équipes chaque demi-point est important, l'alchimie entre les joueurs et la confiance aussi. Si les joueurs ne vous écoutent plus ou ne donnent pas 150% à l'entraîneur/capitaine, alors des changements sont nécessaires.

Les choses peuvent être différentes d'un sport à l'autre, mais les principaux ingrédients pour être un entraîneur à succès restent les mêmes. Le succès du coaching de haut niveau est un travail difficile, mais c'est aussi un art. Je ne porte pas de jugement sur quelqu'un ou sur l'équipe, c'est tout simplement mon point de vue après avoir été des deux côtés, joueur et entraîneur. Source : www.chessdailynews.com

RÉSULTATS DE LA RONDE 5
5.1 Kazakhstan 1-3 Inde
5.2 Turquie 2-2 Roumanie
5.3 Chine 1-3 Ukraine
5.4 France 0,5-3,5 Russie
5.5 Géorgie 3,5-0,5 Etats-Unis
Milliet-Gunina
après 14...Cd5

Si Natacha Benmesbah a rapidement obtenu une position inférieure dès la première escarmouche de milieu de jeu et une partie perdante après 25 coups, Sophie Milliet a eu l'occasion de miniaturiser Valentina Gunina. La Française a pris le dessus contre la défense Scandinave et dans la position du diagramme la joueuse russe vient de commettre une grave erreur par 14...Cd5?. Ici, au lieu de 15.Fe3?!, Sophie aurait pu l'emporter par 15.Fxe6! Ce5 (Si 15...fxe6 16.Txh8 O-O-O 17.Cxd5+) 16.Fxf7+ Cxf7 17.Cxd5 Dxd5 18.The1+ Fe7 19.Txe7+!. Après 15.Fe3?!, même si Sophie Milliet avait encore du jeu, elle ne trouvera pas de quoi compenser le matériel sacrifié.

La Turquie a réalisé un petit exploit en faisant match nul contre la Roumanie. Quant aux Etats-Unis, leur équipe n'a pas résisté à la Géorgie et Susan Polgar twittait : « Pourquoi ai-je parlé d'un résultat désastreux pour les Etats-Unis dès le début ? Parce que si vous annulez contre la 9e des 10 équipes engagées dans la première ronde, c'est tout le mental qui tombe pour le reste de la compétition. »

L'Ukraine, miraculée hier, a sorti le grand jeu contre la Chine. Kateryna Lahno survivait à un zeitnot extrême et prenait le demi-point à Ju Wenjun. Mariya Muzychuk annulait une finale de Dames et deux pions de part et d'autre. Anna Ushenina possédait à ce moment du match un bon avantage positionnel, mais faisait durer sa partie en attendant que Natalia Zukhova remporte une finale complètement gagnante avec Fou contre Cavalier et un pion de plus. Une fois ce gain enregistré, la championne du monde reprenait ses opérations sur le boulevard de la colonne "a" pour l'emporter face à Huang Qian et porter le score à 3 à 1.

Natalia Zukhova | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
RÉSULTATS DE LA RONDE 4
4.1 Inde 2-2 7 Géorgie
4.2 USA 2-2 6 France
4.3 Russie 2-2 5 Chine
4.4 Ukraine 2,5-1,5 4 Turquie
4.5 Roumanie 2-2 3 Kazakhstan
La journée a débuté par une faute d'Alisa Galliamova. Dans la position du premier diagramme, les Noirs viennent de jouer 15...Ce5?, sous-estimant le vis-à-vis de la Tour c1 d'avec leur Dame en c7. Guo Qi ne rate pas l'occasion de combiner par 16.Fd5!, ce qui plonge immédiatement son adversaire dans une situation difficile. 16...exd5 ou 16...Fb7 donnaient déjà un énorme avantage aux Blancs, mais la joueuse russe, certainement désarçonnée, a répondu par 16...Tb8?. Et sur la suite évidente 17.Cb5 Guo Qi possédait une position gagnante. 17...Cxf3+ 18.Fxf3 De5 19.Ca7 mène au second diagramme où les Blancs vont gagner au moins une qualité. 19...Dg5? accélère une défaite qui n'était plus qu'une question de temps. 
Guo Qi-Galliamova
Après 15...Ce5
Guo Qi-Galliamova
Après 19.Ca7
Quelques minutes à peine après cette défaite surprise, Alexandra Kosteniuk recueillait les fruits de sa forte attaque avec les pièces noires contre la position de Huang Qian et remettait les deux équipes à égalité. Valentina Gunina profitait de l'ouverture douteuse de Ju Wenjun pour donner l'avantage au score à son équipe, avant que Tan Zhongyi n'égalise sur le zeitnot de Natalija Pogonina. Score final : 2-2.
 
Au chapitre des surprises, à noter la belle victoire de Eesha Sanjay Karavade (2387) sur Nana Dzagnidze (2554). Une victoire méritée. L'Indienne a pris l'avantage dès l'ouverture, puis les complications ont brouillé les cartes et, finalement, la joueuse géorgienne a gaffé. Surprise encore avec le match nul obtenu par la petite équipe du Kazakhstan face à la Roumanie. 
 
Inna Gaponenko
Victoire miraculeuse de l'Ukraine face à la Turquie ! Si la championne du monde Anna Ushenina l'emportait rapidement, Natalia Zhukova (2471), en grand zeitnot mais complètement gagnante, rate un coup, et Cemhan Kardelen (2025) trouve un échec perpétuel ! Inna Gaponenko se retrouvait quant à elle en grandes difficultés avec deux pions de moins contre Zansaya Abdumalik (2028). L'Ukraine aurait pu boire le calice jusqu'à la lie si Mariya Muzychuk, après avoir commencé à perdre pied contre Ozturk Kubra (2252), n'avait pas réussi à égaliser. Alors que la défaite d'Inna Gaponenko semblait inévitable, l'Ukrainienne ne baissait pas les bras pour autant. En zeinot réciproque la fin de partie est douteuse de part et d'autre, Inna rate d'abord plusieurs fois l'occasion de forcer la nulle, mais Zansaya Abdumalik n'en profite pas et l'Ukraine, avec ce demi-point, l'emporte 2,5 à 1,5, réalisant du coup la seule bonne opération de la journée en revenant à hauteur des leaders, la Chine et la Russie. 


Anastasiya Karlovich écrivait dans son compte-rendu : « Il semble qu'après plus de 100 coups et 6 heures de jeu, la joueuse turque n'avait tout simplement plus la force physique pour gagner la partie malgré un énorme avantage. »
 
Maisuradze-Krush
Après 36...Txg5
Maisuradze-Krush
Après 44...Rf6
Côté France : Sophie Milliet a parfaitement maîtrisé Anna Zatonskih au permier échiquier. Et alors que l'on attendait d'un instant à l'autre la première partie victorieuse de l'équipe de France par Anda Safranska, Nino Maisuradze gaffait sur la table d'à côté ! Dans la position du diagramme après 36...Txg5, il suffisait de jouer 37.Ce3 pour repousser la Dame et conserver une position égale, mais Nino a joué d'abord 37.Rg2?? et la partie est perdue sur l'irruption de la Dame noire après 37...Txf6 car 38.Ce3 arrive un coup trop tard. 38...Df2+ 39.Rh1 Tf7 40.Db8+ Rg7 41.Cg2 Dxg3 42.Dxg3 Txg3 43.Cf4 Txc3 44.Cxe6+ Rf6, comme dans le second diagramme. Quant à Anda Safranska, elle n'obtenait finalement qu'une finale de Tours avec 2 pions contre un, sur la même aile, et une partie nulle. Le sort du match reposait donc sur les épaules de Silvia Collas qui possédait elle aussi un pion de plus dans une finale de Tours, mais à 5 contre 4 avec des pions un peu partout, la Française avait de bonnes chances de gain que Silvia a bien exploitées. Un match nul au goût amer, mais après 3 défaites consécutives la France devra s'en contenter et se consoler avec la défaite de la Turquie pour quitter la dernière place.
Silvia Collas | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
 
RÉSULTATS DE LA RONDE 3
3.1 Roumanie   2-2 Inde  
3.2 Kazakhstan   1,5-2,5 Ukraine  
3.3 Turquie   0-4 Russie  
3.4 Chine   3,5-0,5 USA  
3.5 France   0,5-3,5 Géorgie  
Nakhbayeva-Lahno
Après 17.Df3

Victoire expéditive de Kateryna Lahno. Guliskhan Nakhbayeva est surprise dès l'ouverture et se retrouve rapidement en retard de développement malgré les pièces blanches. Dans la position du diagramme après 17.Df3, les Noirs commencent à ramasser les pions un par un : 17...Dxb2 18.Td1 Dxa2. La joueuse kazakhe tente alors de réagir, mais après 19.Fe7 Tfe8 20.Fxd6 Dxd5 le centre blanc explose. Le Fou blanc aventuré sera ensuite pourchassé et les Blancs ont abandonné au 23e coup avant de le voir succomber. Toutefois, cette victoire est rapidement atténuée par la défaite d'Inna Gaponenko face à Zansaya Abdumalik (2187). Natalia Zhukova apportera le point nécessaire pour une victoire malgré tout peu convaincante.

Soumya-L'Ami,A
Après 25...Rc8

Après avoir battu Natacha Benmesbah lors de la ronde précédente, Swaminathan Soumya ajoute, avec un peu de chance, le scalp d'Alina L'Ami à sa ceinture. Dans la position du diagramme après 25...Rc8, Swaminathan rate une première fois la combinaison gagnante qui débutait par 26.Tgf1! avec la menace 27.Txe6!, joue 26.Dc6+ Rb8 et au lieu de revenir à la même position par 27.Db6+, joue 27.Te3?. Alina L'Ami aurait pu s'en sortir par 27.Tc8!, mais joue à la place 27...Da4 qui donne le point à son adversaire après 28.Te4 Fc4 29.Te7 1-0. Irina Bulmaga remettait les deux équipes à égalité en venant à bout de Nisha Mohota.

 

Milliet-Dzagnidze
Après 21...a3

Dans la position du diagramme après 21...a3 il faut avouer qu'il était difficile de résister à prendre en f7 sur échec par 22.exf7+ et beaucoup d'entre nous l'auraient joué sans même réfléchir. Cependant, il fallait non seulement résister à cette tentation, mais il fallait aussi être un ordinateur pour découvrir la variante de nulle : 22.Cd5! axb2+ 23.Rxb2 Da4 24.Cf6+! gxf6 25.Dxf7+ Rh8 26.Dxf6+ avec égalité. Après 22.exf7+ la partie est perdue : 22...Rh8 23.Cb1? axb2+ 24.Rxb2 Db6 25.Rc1 Ta1 26.Fxb4 Dxb4 27.c4 Txc4+! 28.Fxc4 Txb1+! 29.Rc2 Fxe4+ 0-1 le mat est inévitable. 
 

Tweet dépité de Susan Polgar : « La Chine a détruit l'équipe des USA 3,5-0,5 » Les Etats-Unis seront opposés à la France dans la quatrième ronde. La Russie n'a pas laissé passer l'occasion de faire le plein des points en infligeant un terrible 4 à 0 à la petite équipe turque. 


Nous l'avons déjà dit dans les brèves : Mélia Salomé a besoin d'aide. Voici un extrait de l'interview donnée à Astana à la journaliste et photographe Anastasiya Karlovich.
 
Anastasiya Karlovich : Vous avez mentionné certaines circonstances spéciales dans votre vie. Pouvez-vous nous dire ce qui se passe ?
 
Mélia Salomé
Mélia Salomé : « Je ne veux pas exagérer et en faire une tragédie, mais la situation est très difficile pour moi. J'ai une fille (4 mois) qui a un problème de santé - une maladie cardiaque. Je ne joue pas seulement pour l'équipe ici, je joue aussi pour l'argent. L'opération est très complexe et, malheureusement, elle est impossible en Géorgie. Nous avons besoin d'aller en Allemagne où l'opération coûte 60.000 euros. L'opération doit être effectuée avant la fin du mois de mars. L'opération ne garantit pas un résultat car il est très difficile de faire de la chirurgie cardiaque sur un enfant. »
Vous pouvez envoyer de l'argent à : Bénéficiaire: Salome Melia ; Numéro de compte: GE57PC0193600100007067 ; Code banque (SWIFT): MIBGGE22 ; Nom de la banque: ProCredit Bank, Tbilissi, Géorgie ; Adresse de la banque: 21 Al. Kazbegi Ave., 0160 Tbilisi, Georgia.
RÉSULTATS DE LA RONDE 2
2.1 Inde 2,5-1,5 France  
2.2 Géorgie 1-3 Chine  
2.3 USA 2,5-1,5 Turquie  
2.4 Russie 3-1 Kazakhstan  
2.5 Ukraine 2-2 Roumanie  
Gunina-Nakhbayeva
Après 13...Dd6

Après avoir fait match nul hier contre les Etats-Unis, le Kazakhstan a encore surpris aujourd'hui lorsque Guliskhan Nakhbayeva (2344) l'a emporté contre Valentina Gunina (2505). Dans la position du diagramme ci-contre après 13...Dd6, au lieu de reculer son Cavalier e5 attaqué, la joueuse russe a joué 14.Fc3?. La partie a continué par 14...d4 15.exd4 cxd4 16.Tfd1 et là, évidemment, Guliskhan Nakhbayeva n'a pas pris le Fou en c3 qui perd la Dame sur Fxh7+, mais s'est emparée tout simplement du Cavalier par 16...Dxe5. Il n'y avait plus rien à faire et la joueuse kazakhe a forcé l'abandon de son adversaire au 32e coup. Une défaite sans conséquence cependant sur le résultat du match.

Benmesbah-Soumya
Après 47...Ff6

Côté France, Natacha Benmesbah a commis une erreur d'appréciation plus que tactique. Dans une finale de Fous de couleur opposée, la Française se croit en sécurité malgré son pion de moins et en abandonne inutilement un second. C'en est plus que sa position ne peut en supporter et Swaminathan Soumya, avec 2 pions passés, va non seulement forcer le sacrifice du Fou adverse sur un pion, mais aussi promouvoir le deuxième. 48.a4? Fxb2 avec un avantage décisif, les deux cases de promotion sont sur la couleur du Fou noir. Les autres joueuses n'ont jamais vraiment eu la possibilité de prendre un avantage et les 3 nulles sont logiques. Demain, la Géorgie !

Alexandra Kosteniuk | Photo Anastasiya Karlovich | (DR)
Résultats de la ronde 1
1.1 Ukraine 3-1 Inde
1.2 Roumanie 0,5-3,5 Russie
1.3 Kazakhstan 2-2 USA
1.4 Turquie 1-3 Géorgie
1.5 Chine 3,5-0,5 France
Ju Wenjun-Nino Maisuradze
Après 24...b5

Entrée en matière difficile pour l'équipe de France qui affrontait l'équipe chinoise. Le miracle ne s'est pas produit et seule Natacha Benmesbah réussit à marquer un demi-point face à Shen Yang. Nino Maisuradze a été victime d'une combinaison de Ju Wenjun : dans la position du diagramme ci-contre, la joueuse chinoise va trouver le joli coup 25.Ceg5! (menace mat en h7). Après 25...hxg5 26.Cxg5 g6 survient un 2e coup de massue : 27.e6!, faisant exploser la position noire. La partie s'est poursuivie par 27...Rg7 28.Fxb7 Dxb7 29.Txd7, avant que Nino Maisuradze n'abandonne.

Le résultat nul des USA face au Kazakhstan a été une immense déception pour Susan Polgar, qui écrivait sur twitter :
« Départ désastreux pour l'équipe des USA au 1er tour du Championnat du monde par équipe féminin. »
Chess in Translation, tentait de la consoler avec un : « Pourquoi désastreux ? Le Kazakhstan a terminé au même niveau que les Etats-Unis lors de la dernière Olympiade et elles étaient plus fortes sur deux échiquiers. Un match nul est normal. »
Rien à faire, Susan Polgar n'en démordait pas et assenait : « Si un match nul est normal contre le Kazakhstan, alors qu'est-ce que ça va être contre la Russie, la Chine, l'Ukraine, la Géorgie ? »

Equipe de France | Photo astana2013.fide.com (DR)

Le Championnat du monde féminin d'échecs par équipe est organisé depuis 2007 et l'équipe chinoise a remporté tous les championnats précédents. Cependant, cette année, Hou Yifan et Zhao Xue seront absentes d'Astana et ça ne sera pas aussi facile pour cette équipe de démontrer sa supériorité sans ses meilleures joueuses.

C'est encore pire pour l'Inde qui joue sans Humpy Koneru (2597), Harika Dronavalli (2509) et Tania Sachdev (2407) !

Anna Ushenina
L'équipe russe, qui a remporté l'Olympiade d'échecs et a obtenu trois médailles d'argent lors du précédent championnat, jouera également sans deux de ses meilleures joueuses, Nadezhda et Tatiana Kosintseva. Les sœurs ont refusé de jouer pour l'équipe de Russie sous la direction de l'entraîneur Sergei Rublevsky, arguant d'une « incompatibilité psychologique ». Nadezhda et Tatiana ont été remplacées par Alisa Galliamova et Olga Girya. L'équipe russe, deuxième sur la liste de départ, reste cependant l'une des favorites du tournoi.
La France aussi devra se passer de ses meilleures joueuses : Marie Sebag et Almira Skripchenko. Huitième sur la liste de départ, elle fera de son mieux pour bien figurer.
La championne du monde, Anna Ushenina, joue pour l'Ukraine et ce sera son premier événement officiel depuis son titre mondial. L'équipe ukrainienne, médaillée de bronze des championnats du monde féminin d'échecs par équipe 2007 et 2009, ainsi qu'à l'Olympiade 2012, se battra sans aucun doute pour les médailles.
La grande favorite du tournoi reste cependant l'équipe géorgienne qui 
a remporté la médaille de bronze lors du dernier championnat du monde par équipe.
Le lieu du tournoi, l'hôtel Duman.
CRITÈRES DE QUALIFICATION DES ÉQUIPES
  • L'équipe tenante du titre de Championne du Monde.
  • Les trois premières équipes de la dernière Olympiade FIDE.
  • Les quatre équipes Championnes continentales.
  • Une équipe de la fédération organisatrice.
  • Une équipe nommée par le président de la FIDE.

Programme du championnat du monde

Jour 1 Samedi 02.03.2013 Arrivée des joueuses
Jour 2 Dimanche 03.03.2013 Ronde 1
Jour 3 Lundi 04.03.2013 Ronde 2
Jour 4 Mardi 05.03.2013 Ronde 3
Jour 5 Mercredi 06.03.2013 Ronde 4
Jour 6 Jeudi 07.03.2013 Ronde 5
Jour 7 Vendredi 08.03.2013 Jour de repos
Jour 8 Samedi 09.03.2013 Ronde 6
Jour 9 Dimanche 10.03.2013 Ronde 7
Jour 10 Lundi 11.03.2013 Ronde 8
Jour 11 Mardi 12.03.2013 Ronde 9 et Cérémonie de clôture
Jour 12 Mercredi 13.03.2013 Départ des joueuses
Composition des équipes
1 Ukraine : moyenne Elo 2494    
1 GM Ushenina Anna 2477 UKR
2 GM Lagno Kateryna 2547 UKR
3 IM Muzychuk Mariya 2479 UKR
4 IM Gaponenko Inna 2421 UKR
  GM Zhukova Natalia 2471 UKR
2 Géorgie : moyenne Elo 2489    
1 GM Dzagnidze Nana 2554 GEO
2 IM Khotenashvili Bela 2499 GEO
3 IM Javakhishvili Lela 2464 GEO
4 IM Khurtsidze Nino 2437 GEO
  IM Melia Salome 2419 GEO
3 Russie : moyenne Elo 2484    
1 GM Kosteniuk Alexandra 2495 RUS
2 IM Gunina Valentina 2505 RUS
3 WGM Pogonina Natalija 2475 RUS
4 IM Galliamova Alisa 2459 RUS
  WGM Girya Olga 2440 RUS
4 Chine : moyenne Elo 2472    
1 WGM Ju Wenjun 2505 CHN
2 WGM Huang Qian 2476 CHN
3 WGM Guo Qi 2435 CHN
4 IM Shen Yang 2415 CHN
  WGM Tan Zhongyi 2471 CHN
5 USA : moyenne Elo 2386    
1 IM Zatonskih Anna 2474 USA
2 IM Krush Irina 2448 USA
3 WGM Abrahamyan Tatev 2300 USA
4 WGM Foisor Sabina-Francesca 2323 USA
  WIM Ni Viktorija 2263 USA
6 Inde : moyenne Elo 2354    
1 WGM Gomes Mary Ann 2387 IND
2 IM Karavade Eesha 2387 IND
3 IM Mohota Nisha 2325 IND
4 WGM Padmini Rout 2316 IND
  WGM Soumya Swaminathan 2283 IND
7 Roumanie : moyenne Elo 2361    
1 IM Foisor Cristina-Adela 2401 ROU
2 WGM Cosma Elena-Luminita 2336 ROU
3 WGM Bulmaga Irina 2354 ROU
4 WGM L'ami Alina 2353 ROU
  WGM Voicu-Jagodzinsky Carmen 2281 ROU
8 France : moyenne Elo 2335    
1 IM Milliet Sophie 2401 FRA
2 WGM Maisuradze Nino 2330 FRA
3 IM Collas Silvia 2282 FRA
4 WGM Safranska Anda 2328 FRA
  WIM Benmesbah Natacha 2266 FRA
9 Kazakhstan : moyenne Elo 2309    
1 WGM Nakhbayeva Guliskhan 2344 KAZ
2 WGM Saduakassova Dinara 2353 KAZ
3 WIM Davletbayeva Madina 2272 KAZ
4 WIM Dauletova Gulmira 2265 KAZ
  WIM Abdumalik Zhansaya 2187 KAZ
10 Turquie : moyenne Elo 2162    
1 WGM Yildiz Betul Cemre 2341 TUR
2 WGM Ozturk Kubra 2252 TUR
3 WCM Cemhan Kardelen 2025 TUR
4 WFM Sop Selen 2028 TUR
  WCM Kaya Emel 1995 TUR
Moyenne Elo prise sur les 4 plus fortes joueuses

Publié le 10/03/2013 - 11:00 , Mis à jour le 12/03/2013 - 13:42
Les réactions (18)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
ZORGLUB94 - 12/03/2013 22:40
Je vois que je me suis trompé l'Ukraine avait la meilleure moyenne élo en teant compte que des 4 meilleurs joueuses. Je ne sais pas si c'est très logique d'éliminer la plus faible de la moyenne.

ZORGLUB94 - 12/03/2013 22:33
Ouf, la France ne termine pas fany ! Sinon les quatre meilleurs équipes sur le papier terminent au 4 premières places comme prévu mais c'est l'Ukraine qui n'était que 3ème en moyenne élo qui remporte la médaille d'or. L'épouvantail georgien lui a connu des problèmes de carburation.

europeechecs - 12/03/2013 19:58
@patbru54 : la joueuse ukrainienne a fait modifier par la FIDE la transcription de son nom de l'alphabet cyrillique à l'alphabet latin. Il faut désormais utiliser Lagno.

patbru54 - 12/03/2013 19:44
Point de détail (peut-être)
C'est Lahno ou Lagno ?
Moi, personnellement, je préfère Lahno???mais bon, je suis pas l'Etat civil !!!

MARGNY - 12/03/2013 10:27
Les échecs sont un sport et comme au rugby,par exemple,quand la dynamique n'y est pas,la spirale négative s'enchaîne....est-ce reculer pour mieux sauter?
L'avenir nous le dira.