Troisième tour
Marie Sebag au Cap d'Agde 2012 | Photo www.europe-echecs.com (DR)
Marie Sebag est en quart de finale ! Elle affrontera Antoanoeta Stefanova. Anna Ushenina, Zhao Xue, Harika Dronavalli, Huang Qian et Ju Wenjun et Nadezhda Kosintseva sont aussi qualifiées.

Le titre de Championne du Monde d'échecs est remis en jeu après la victoire de la Chinoise Hou Yifan sur Humpy Koneru lors d'un match en 2011. 64 joueuses s'affrontent dans un tournoi à élimination directe, à Khanty-Mansiysk, du 11 novembre au 2 décembre 2012.

Site officiel : chess2012.ugrasport.com avec parties en direct, vidéos et commentaires en trois langues :  russe, anglais et chinois. Début des parties à 15h00 heure locale (10h00 heure française). Appariements http://en.wikipedia.org/World_Chess_Championship_2012

A chaque tour la qualification se joue sur un match en deux parties avec couleur alternée. La vainqueure est qualifiée pour le tour suivant, jusqu'à la finale qui elle se jouera en quatre parties. Les matchs se disputent à la cadence 40 coups en 1h30 + 30 mn. au K.O., le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.


2700chess.com for more details and full list

Ce Championnat du Monde d'échecs féminin a vu une véritable hécatombe des favorites : Hou Yifan, Humpy Koneru, Anna Muzychuk, Kateryna Lahno... ont été éliminées. Cependant, Hou Yifan ayant remporté le cycle des Grand-Prix 2011-2012, la Chinoise a déjà gagné sa place de challenger pour le prochain match pour le titre mondial.
Nous suivrons bien évidemment avec la plus grande attention le match de notre compatriote Marie Sebag (2521) contre Alisa Galliamova (2468). A suivre aussi le duel des sœurs Kosintseva, Nadezhda et Tatiana, cette fois, elles devront se battre jusqu'au bout !


RÉSULTATS DES DÉPARTAGES DU TROISIèME TOUR

# BLANCS (1ÈRE PARTIE) NAT ELO
P1
P2 BLITZ NOIRS (1ÈRE PARTIE) NAT ELO
MATCH
2 Ju, Wenjun CHN 2501 1-0 ½-½   Zhukova, Natalia UKR 2451 1½-½
6 Kosintseva, Tatiana RUS 2515 0-1 1-0 ½-1½ Kosintseva, Nadezhda RUS 2539 1½-2½
7 Huang Qian CHN 2465 1-0 ½-½   Krush, Irina USA 2470 1½-½

En cas d'égalité à l'issue des 2 premières parties, le départage se déroule en un match de 2 parties rapides de 25 minutes + 10 secondes par coup. En cas d'égalité, un match de 2 parties de 10 minutes + 5 secondes par coup. Si le score est toujours nul, un match de deux blitz de 5 minutes + 3 secondes par coup. Et enfin, si l'égalité persiste, un blitz de départage avec 5 minutes pour les Blancs, 4 minutes pour les Noirs - avec un incrément de 3 secondes par coup à partir du 61e coup - où en cas de partie nulle la conductrice des pièces noires sera déclarée vainqueure.

RÉSULTATS DES DÉPARTAGES DU TROISIÈME TOUR (10+10)

Nadezdha-Tatiana, 11...Fa6
Nadezdha-Tatiana, 17.Te1
Nadezdha-Tatiana, 37...Dg6

Deuxième partie et rebelote, une défense Française ! Cette fois, contre la Winawer, Nadezdha s'oriente vers 4.Cge2, une variante solide. Tatiana préfère garder les pièces, évite la grande ligne avec 4...dxe4 et joue 4...Cf6. Alexander Khalifman n'aime pas ce Cavalier blanc en g3 et après 11...Fa6, voir le diagramme, le Roi blanc ne peut plus effectuer le petit roque ! Pour la première fois, Nadezdha plonge dans une longue réflexion, et pour la première fois, l'aînée des Kosintseva est en retard. Le plan 12.f3 et 13.Rf2 n'atteint pas son objectif et le Roi blanc reste dans les courants d'air. Nadezdha rend le pion, mais le problème du Roi demeure. Tatiana aurait sans doute dû prendre le pion en h2, voir le diagramme après 17.Te1, mais elle préfère préparer une attaque directe sur le Roi qui roque «à la main». Cependant, la position est maintenant plus simple à gérer pour les Blancs, qui retournent la situation en s'attaquant aux pions noirs faibles. Les Noirs n'ont plus rien. Les Blancs pouvaient même l'emporter dans la position du diagramme après 37...Dg6 en jouant 38. h4!, car si la Tour bouge, par exemple 38...Tg3 alors 39.Dxd5+ gagne une pièce. La nulle est finalement signée au 59e coup et Nadezdha s'envole vers le quart de finale !

Tatiana-Nadezhda, 40...f4
Tatiana-Nadezhda, 55...Txc3

Dans la première partie en 10+10 Tatiana a les Blancs et Nadezhda joue une défense Française - un début que ni l'une ni l'autre n'ont l'habitude de jouer - même si Nadezhda l'avait emporté en 2007 contre Parimarjan Negi à Wijk aan Zee. Pourtant, alors que les soeurs ont affronté régulièrement cette défense avec les Blancs, c'est Tatiana qui prend du retard à la pendule. Plus de 3 minutes après seulement une quinzaine de coups. Le temps n'est pas tout et petit à petit les Blancs obtiennent du jeu sur l'aile-Dame où le Roi ennemi s'est réfugié. Nadezhda se rend compte qu'elle ne peut se contenter d'attendre et entreprend alors une action sur l'aile opposée. La partie est très agréable à suivre, les deux camps attaquent ! Dans la position du diagramme, Nadezhda donne le pion par 40...f4, et si la prise immédiate donnait du jeu aux Noirs, Tatiana préfère répondre d'abord par 41.Fd6! et seulement après 41...Tb7 42.Dxf4. Les Blancs sont mieux mais ils possèdent 4 minutes de retard ! Avec seulement 40 secondes à la pendule Tatiana ne peut conserver la précision nécessaire pour jouer cette position très tactique et sa grande soeur en profite pour compliquer encore plus avec un sacrifice de qualité. Voir le deuxième diagramme après 55...Txc3, et Tatiana perd après 56.Df6? Dd7! 57.Tg3 Txg3 58.Rxg3 Dg4+ 59.Rh2 Cxd4 la position blanche s'écroule.

RÉSULTATS DES DÉPARTAGES DU TROISIÈME TOUR (2ÈmEs PARTIEs)

Un petit mot sur Alexander Khalifman. L'ancien champion du monde commente sans l'aide d'un module d'analyse, parle surtout des plans et des idées des parties, ce qui est bien plus intéressant et instructif. Le tout dans un anglais tout-à-fait accessible.
 
Nadezhda-Tatiana, 36...Df7
Dans la deuxième partie du match de départage, Tatiana a joué une défense Française, un début qu'elle ne joue jamais. Selon Alexander Khalifman, la position noire n'avait que très peu de perspectives de jouer pour le gain après l'ouverture. Cependant, dans la position du diagramme, après 36...Df7, Nadezhda se trompe par 37.Fd6 négligeant une attaque à la découverte sur sa Dame par 37...b4 et après 38.De3 bxc3 39.Dxc3 Fd5, les Noirs ont l'avantage avec leurs deux pions passés liés. En zeitnot réciproque, et après des imprécisions de part et d'autre, la cadette des Kosintseva égalise !

 
Zhukova-Ju Wenjun, 32..Cf6

Après sa défaite dans la partie précédente, Natalia Zhukova n'a rien pu obtenir lors de la revanche. Au contraire, dans la position du diagramme, après 32...Cf6, la joueuse ukrainienne va gaffer par 33.Da5 et perdre une pièce après 33...f4 34.Cf1 Dxe2. Ju Wenjun, quart de finaliste au trophée Karpov du Cap d'Agde 2012, propose nulle peu après et affrontera sa compatriote Huang Qian en quart de finale du championnat du monde.
Irina Krush a eu sa chance d'égaliser contre Huang Qian après avoir obtenu deux pion de plus. Huang Qian transpose alors dans une finale de Tours avec les pions du même côté et la nulle la propulse en quart de finale.

RÉSULTATS DES DÉPARTAGES DU TROISIÈME TOUR (1ÈREs PARTIEs)

Huang-Krush, 43.Rh3

Nadezhda Kosintseva a obtenu un léger avantage d'ouverture malgré les pièces noires, avantage qui a fructifié sans que sa petite soeur ne puisse inverser la tendance. La finale de Tours était même totalement perdante pour Tatiana. Ju Wenjun et Natalia Zhukova se sont retrouvées en finale de pièces lourdes très tôt dans la partie. La finale a été assez mal jouée de la part de l'Ukrainienne, qui laisse le premier point à son adversaire. Dans une position égale, Irina Krush a gaffé contre Huang Qian. Dans la position du diagramme, après 43.Rh3, la joueuse américaine a joué 43...h5?? et après 44.Fc4 le pion f7 est indéfendable. 44...Dd8 45.Dxf7+ Rh8 46.Dxg6 1-0

Nadezhda & Tatiana Kosintseva au Cap d'Agde | Photo www.europe-echecs.com (DR)

Troisième tour du championnat du monde féminin

# BLANCS (1ÈRE PARTIE) NAT ELO
P1
P2 NOIRS (1ÈRE PARTIE) NAT ELO
MATCH
1 Socko, Monika POL 2445 0-1 0-1 Stefanova, Antoaneta BUL 2491 0-2
2 Ju, Wenjun CHN 2501 1-0 0-1 Zhukova, Natalia UKR 2451 1-1
3 Ushenina, Anna UKR 2452 1-0 ½-½ Pogonina, Natalija RUS 2478 1½-½
4 Muzychuk, Mariya UKR 2476 ½-½ 0-1 Zhao, Xue CHN 2565 ½-1½
5 Javakhishvili, Lela GEO 2455 ½-½ 0-1 Harika, Dronavalli IND 2512 ½-1½
6 Kosintseva, Tatiana RUS 2515 ½-½ ½-½ Kosintseva, Nadezhda RUS 2539 1-1
7 Huang Qian CHN 2465 0-1 1-0 Krush, Irina USA 2470 1-1
8 Galliamova, Alisa RUS 2468 0-1 0-1 Sebag, Marie FRA 2521 0-2

résultats des 2es parties

Zhao Xue-Muzychuk après 24.Tg5

La première qualifiée est Zhao Xue qui a profité des erreurs de son adversaire Mariya Muzichuk. Comme le déclarait lors de la conférence de presse la Chinoise, les Noirs ont choisi une ouverture qu'ils n'ont pas l'habitude de jouer et se sont égarés. Très vite, les Blancs prennent l'avantage. La partie s'achève après une grosse erreur de l'Ukrainienne. Dans la position du diagramme ci-contre, elle joue 24...exd4??. La sanction est immédiate, avec 25.e5! les lignes s'ouvrent sur le Roi noir affaibli, la case g6 est menacée et 25...Tg8 ne suffit pas après 26.Fxh5. Mariya Muzichuk abandonne au coup suivant. La Chinoise affrontera Harika Dronavalli en quart de finale.
 

Harika-Javakhishvili après 23.Td1

La 2e partie à se terminer a vu justement la qualification d'Harika Dronavalli grâce à sa victoire sur Lela Javakhishvili. Les Blancs sortent de l'ouverture avec un léger avantage et gagnent un pion au 20e coup, après 20.Cexf6. Suite à 20...Tac8 21.Txc8 Txc8 22.e3 Cf5 23.Td1 (voir diagramme), la Géorgienne abandonne la paire de Fous sans raison valable par 23...Fxd5. L'Indienne chasse le Cavalier noir en h6 et les Noirs, dans une position déjà compromise, enchaînent l'étrange séquence : 29...Cxf5 30...Ch6 31...Cf7 32...Ch8. Les Blancs isolent le Roi noir sur la colonne "h" et nettoient l'échiquier des pions adverses avant que Javakhishvili ne se résolve à l'abandon.

Anna Ushenina | Photo http://chess2012.ugrasport.com (DR)

Autant la partie d'hier entre les soeurs Kosintseva avait été disputée jusqu'au bout, autant aujourd'hui elles n'ont pas vraiment forcé leur talent. Dans une finale de Tours les deux joueuses passent le contrôle de temps et répétent les coups. Demain, lors des départages, il faudra jouer.

Stefanova-Socko après 26.Cg5

Cinquième victoire en six parties pour Antonaeta Stefanova. L'ancienne Championne du Monde est en forme et s'annonce comme une possible vainqueure. Obligée de gagner avec les Noirs, Monicka Socko opte pour une défense Pirc. Les Blancs, au prix d'un pion parviennent à affaiblir le roque adverse, Stefanova exploite à merveille cette situation, amenant ses pièces sur l'aile-Roi - 24.Dh5, 25.Td4 - avec une jolie pointe, 26.Cg5! (voir diagramme). Les Noirs doivent alors céder la qualité. Avec l'avantage matériel et positionnel, Stefanova n'a aucun mal à s'imposer et à se qualifier pour le quart de finale. Silvio Danailov, sur Twitter, écrivait peu de temps après : « Préparation du voyage à Khanty-Mansiysk. Je veux y être pour le lundi 26 pour si Antoaneta atteint la finale. Ce qui est tout à fait possible... »

Marie Sebag | Photo http://chess2012.ugrasport.com (DR)

Après sa victoire d'hier, Anna Ushenina, opposée à Natalija Pogonina pouvait se contenter d'une nulle pour se qualifier. Elle n'a pourtant pas hésité à jouer la très tranchante variante Najdorf de la défense Sicilienne. Elle obtient une position solide avec l'avantage de la paire de Fous. Malgré un pion bien placé en d5, les Blancs ne parviennent cependant pas à trouver une faille. Au 32e coup les Noirs gagnent un pion. Après la transposition en finale de Tours, la fin de partie avec pion "h" contre pions "g" et "h" est évidemment complètement égale. La nulle conclue au 55e coup donne sa place pour le tour suivant à Ushenina.

Krush-Huang Qian après 26.Th3

Irina Krush a craqué et devra disputer les départages. Pourtant en situation favorable après sa victoire d'hier, et les pièces blanches aujourd'hui, l'Américaine s'est inclinée face à la Chinoise Huang Qian. Malgré sa nouveauté 12.Tb1, l'Américaine ne tire pas avantage de l'ouverture, ce qu'illustre l'étrange retrait de son cavalier 12.Cc3-b5, 13.Cb5-c3. Très rapidement l'aile-Dame est vidée de toute pièce, mais les Blancs ont un problème avec leur Tour en h3 (voir diagramme). L'initiative est aux mains des Noirs. En manque de temps les Blancs perdent d'abord un pion, puis un second tombe après le contrôle de temps. Contrainte de perdre une qualité, Irina Krush préfère abandonner, permettant ainsi à Huang Qian d'égaliser.

Sebag-Galliamova après 39.g4

Marie Sebag n'est pas passée loin de la défaite aujourd'hui. Avec les Blancs, elle laisse peu à peu Galliamova prendre l'initiative. Les deux joueuses consomment beaucoup de temps et n'ont que quelques minutes pour jouer une dizaine de coups. Heureusement pour la Française, Galliamova va craquer en zeitnot. Alors que la Russe avait gagné un pion au 37e coup, dans la position du diagramme ci-contre, elle commet l'erreur de prendre le pion par 39...hxg4, alors qu'avec 39...h4! les Noirs conservaient un clair avantage. Après cette erreur les Blancs trouvent du jeu sur le Roi noir et assurent l'égalité. Galliamova gaffe au 60e coup - 60...Dd4?? - et permet à Marie de mater. Marie Sebag sera opposée à Antonaeta Stefanova en quart de finale.

Ju Wenjun | Photo http://chess2012.ugrasport.com (DR)

La dernière partie à s'achever a été riche en émotions. Dans l'obligation de gagner, Natalia Zhukova se lance à l'assaut du roque noir - 10.g4, 11.h4, 12.g5, 13.h5, 14.hxg6 et installe une batterie Tour-Dame sur la colonne "h". Son adversaire, Ju Wenjun, est dans une situation délicate quand une erreur des Blancs lui permet de revenir dans la partie grâce à un sacrifice de qualité : 22...Txe3+. La partie devient extrêmement compliquée avec de nombreuses variantes tactiques. Bientôt les deux joueuses n'ont plus que quelques secondes pour atteindre le contrôle de temps et erreurs et imprécisions se succèdent. Après le 40e coup on se retrouve dans une finale Tour contre Cavalier et Fou, mais où les Blancs ont l'avantage d'avoir un pion passé sur la colonne "a". Zhukova parvient à le promouvoir en sacrifiant sa Tour.

Zhukova-Ju Wenjun après 81...Cd8+

La position qui en résulte est atypique : les Blancs possèdent Dame et 2 pions, contre Fou, Cavalier et pion pour les Noirs. Après plus de quatre heures de jeu, les joueuses sont fatiguées et manquent de temps. Zhukova tâtonne pour trouver le plan de gain et prend le risque de se retrouver sous la menace de la règle des 50 coups (après 50 coups sans prise ni  mouvement de pion, la parte est nulle). La méthode de gain, indiquée par l'ancien Champion du Monde Alexander Khalifman dans les commentaires est la suivante : « Il faut amener le Roi blanc sur la colonne "c". » Malgré la tension et le manque de temps, l'Ukrainienne parvient finalement à trouver l'idée à suivre et oblige son adversaire à abandonner pour éviter le mat. Après ce duel épique, les deux joueuses se retrouveront dès demain pour disputer des départages.

Natalia Zhukova | Photo http://chess2012.ugrasport.com (DR)

RÉSULTATS DES 1ÈRES PARTIES

Nadezhda Kosintseva, qui s'est qualifiée pour le troisième tour aux dépens de Lilit Mkrtchian, a déclaré au site http://chess-news.ru concernant son prochain match contre sa soeur Tatiana : «Je n'avais même pas pensé à ça. Comment était-il possible d'y penser avant ? Je joue match après match, c'est ma stratégie. Mais maintenant, bien sûr, il faut y penser. À l'heure actuelle je n'ai toujours aucune idée de ce que nous allons faire. Nous avons depuis longtemps les mêmes analyses, nous savons tout l'une de l'autre, et nos bases de travail sont dans nos ordinateurs respectifs.» Nadezhda et Tatiana Kosintseva ont en effet depuis longtemps pris l'habitude, lorsqu'elles se rencontrent en tournois et dans le but d'éviter toute suspicion d'arrangement, de faire nulle en jouant une même variante de l'Espagnole qui mène à la répétition de la position en 14 coups. 

Mariya Muzychuk et Zhao Xue furent les premières à terminer. Avec les Blancs, l'Ukrainienne opte pour une défense Trompovsky (1.d4 Cf6 2.Fg5). Alors que seul un Fou avait été échangé dans l'ouverture, entre les 16e et 25e coup les deux joueuses vont procéder à un échange massif de matériel. Elles se retrouvent alors dans une finale de Fous de couleurs opposées, et la nulle est conclue au 26e coup.

Socko-Stefanova, 19...Cb6

L'exploit de Monika Socko pour avoir éliminé la championne du monde Hou Yifan hier a eu un prix : la fatigue. Aujourd'hui, face à Antoaneta Stefanova qui a défait Zhu Chen sans passer par les départages, la Polonaise a perdu la partie en 1 coup. Dans la position du diagramme, après 19...Cb6, Monika joue 20.De3? et doit abandonner une pièce après 20...e5! suivi de la fourchette en d4. En effet, 21.Fxe5 Cxe5 22.dxe5 d4 a mené Antoaneta à une victoire facile. Monika Socko se retrouve ainsi exactement dans la même situation d'au tour précédent, une nouvelle fois condamnée à l'exploit de devoir gagner une partie avec les pièces noires, demain.
 

S'il est déjà parfois difficile de jouer contre un(e) ami(e), que dire de devoir jouer contre sa propre sœur !? Les Kosintseva sont dans une situation totalement inédite et très compliquée à gérer. Sans doute que le plus simple serait pour elles d'annuler les deux parties classiques - afin de ne pas se prendre des points Elo si difficile à gagner - et de jouer leur qualification en parties rapides, voire en blitz. Finalement, les deux soeurs ont joué jusqu'au bout la partie, elles ont même continué une position théoriquement nulle au grand dam d'Alexander Khalifman, le commentateur des parties du site officiel.

Galliamova-Sebag, 26...g5

Belle entrée en matière de Marie Sebag. Opposée avec les pièces noires à l'expérimentée Alisa Galliamova dans la première partie, la Française a rapidement obtenu une bonne position contre la partie anglaise proposée par son adversaire. Malgré la paire de Fous blanche, les Noirs ont des pièces beaucoup plus actives et le Roi blanc est moins en sécurité. Dans la position du diagramme, Marie vient de jouer 26...g5!. Galliamova, qui jusque là possédait une confortable avance au temps, plonge alors dans une longue réflexion. Toutefois, après 27.Ff3 Cxg3 28.Rxg3 gxf4+ 29.Rh4 fxe3 30.Txe3, non seulement les Noirs ont un pion de plus, mais leur position est largement supérieure. Après une dernière gaffe de son adversaire (34.Tge2??) la
Française trouve un mat et se place en bonne position avant sa partie de demain.

Dans la partie entre Lela Javakhishviki et Harika Dronavili, les Blancs ont obtenu l'avantage à la sortie de l'ouverture. Mais la Géorgienne, pressée par le temps, permet aux Noirs d'obtenir du contre-jeu. Comme Javakhishvili le déclarait après la partie, "J'ai gaffé , je n'ai pas vu le coup 24.h5". Ce coup permet aux Noirs d'ouvrir la colonne "f", et de poursuivre l'offensive par 29.g5. Avec peu de temps à la pendule (4 minutes pour 10 coups), la Géorgienne préfère ne pas entrer dans les complications et offre une nulle acceptée par son adversaire.

En manque de temps, Natalija Pogonina refuse néanmoins une répétition des coups par 36...Cd7, suggérée par son adversaire lors de la conférence de presse d'après match. Cependant, le Cavalier en f8 de la joueuse russe ne joue plus, ce qui fait que Pogonina se retrouve à jouer toute la finale avec virtuellement une pièce de moins. C'est plus qu'il n'en faut à Anna Ushenina pour remporter tranquillement la partie.

Huang Qian-Irina Krush après 15...b5

Irina Krush a surpris son adversaire, la Chinoise Huang Qian, avec une nouveauté dès le 8e coup, 8...O-O (auparavant, 8...b6 et 8...e5 avaient été essayés). Les Blancs commettent une erreur stratégique dans la position du diagramme ci-contre. Ils auraient dû immédiatement contester la position du Cavalier noir par 16...a4!. A la place, ils préfèrent 16.Td1?! qui permet au Cavalier noir de  gêner durablement les Blancs, qui ne reverront jamais le pion sacrifié au 13e coup. Le trio de pions centraux noirs va s'avérer décisif. Ils avancent vers la promotion, soutenus par le Roi noir. Ensemble, ils créent des menaces de mat sur le Roi noir qui doit bientôt capituler. Vainqueure avec les Noirs, l'Américaine peut se contenter d'une nulle avec les Blancs dans la 2e partie pour assurer sa qualification.

Ju Wenjun-Zhukova après 35.Td4

Tous s'est joué en zeitnot entre Ju Wenjun et Natalia Zhukova. Dans la position ci-contre, l'Ukrainienne pouvait assurer la nulle avec 35...Txd4 exd4 36.Rd5 Rd3 37.b5 et jamais les Blancs ne pourront progresser, comme l'expliquait Alexander Khalifman aux commentaires. L'Ukrainienne préfère jouer la finale de Tours, mais celle-ci n'est pas en sa faveur. Outre ses pions doublés, elle perd le pion h7 au 42e coup, le pion "h" blanc devient inarrêtable et permet à la Chinoise de l'emporter.

 

Ju Wenjun au Cap d'Agde 2012 | Photo www.europe-echecs.com (DR)

 


Publié le 17/11/2012 - 09:00 , Mis à jour le 01/12/2012 - 12:48
Les réactions (40)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
USTEECHECS - 02/12/2012 17:57
On regrette que les championnats du monde aient si peu de valeurs aujourd'hui. Système coupe, 4 parties pour la finale.
Fischer reviens!

Euskadi - 29/11/2012 19:38
Merci pour votre réponse j’apprécie beaucoup vos commentaires, presque en direct qui nous permettent de suivre les parties, car même avec l'anglais de Khalifman je n'arrive pas à tout saisir, du coup je ne suis pas les conférences de presse mais je pense que je vais m'y mettre.

europeechecs - 29/11/2012 18:45
Difficile à dire Euskadi. Lors de la conférence de presse d'après-partie, Ushenina Anna s'est contentée de déclarer : «J'ai réussi à prendre l'avantage dans les complications.» Toutefois, elle devait connaitre la partie Braun,A (2533)-Laznicka,V (2601) Gaziantep 2008, 1-0 (36), mais pas Stefanova.

Euskadi - 29/11/2012 18:14
Je ne sais pas si j'ai tout compris à la partie d'aujourd'hui, mais il semble bien que Ushenina été dans sa préparation jusqu'au 20ème, mais même après elle a toujours choisi le premier choix des inhumains (Houdini et Fritz) était-elle encore dans sa préparation? Si c'est le cas c'est proprement terrifiant.
Quoi qu'il en soit Stefanova s'est fait avoir en beauté!