Championnat du monde : Topalov vs Kramnik (3)
Le match pour le championnat du monde entre Topalov et Kramnik se déroule en 12 parties, du 21 septembre au 13 octobre 2006, dans la capitale de la République de Kalmoukie, Elista. Partie 3.

La partie du jour sera commentée par le Maître International Etienne Mensch pour tous les abonnés au site Echecs.com En voici un extrait : Position après 13.a4+

Pour parer l'échec, les Noirs ne disposent que du repli du cavalier en d7... qui sera une cible idéale sur la colonne "d" !

13...d7
13...c6 14.xc6+-
13...c6 14.xe6!+-
13...d7 14.xc5+-

14.xg2 a6 15.d3
Une position typique de Catalane. L'avantage blanc est très mince, mais stable. Kramnik a réussit à imposer son jeu : les chances des Blancs de perdre à partir d'une telle position sont quasi nulles.
15.a4? b5 16.c2 c8 ne ferait que le jeu des Noirs.

15...c8
Certainement trouvé sur l'échiquier par Topalov. Ce coup est une nouveauté. Le coup en apparence normal 15...0-0?? serait une grave erreur. Les Blancs jouent 16.c2 avec deux menaces : la prise en d7 et la fourchette en b4 !Des pertes matérielles sont inévitables pour les Noirs. A l'approche d'un succès, il est toujours possible de se tromper : 16.xe6? Ouvre la colonne "f" à l'adversaire. 16...fxe6 17.xd7 xf2+µ.
Cette position s'est déjà rencontrée. Dans la partie Tkachiev - Solezhenkin, France, 2000, les Noirs jouèrent : 15...e7 16.f4 c8 17.f3 Il n'y a plus que la a1 à mettre en jeu, sinon toutes les pièces blanches sont bien placées. Avantage blanc.
15...xd4 serait une grave erreur : 16.xd4 Maintenant, les Noirs ont un gros problème avec leur d7... Par exemple : 16...f6 ne va pas, 17.a4+ d7 Partir, revenir... 18.g5!+-
On peut mentionner également 15...f6!? avec simplement l'idée de roquer.

16.g5

Un coup impressionnant... mais connu des joueurs de catalane. Les Blancs se développent avec gain de temps (attaque de la dame) et lient leurs tours. Faut-il préciser que le fou est imprenable ?

16...e7

16...xg5 Entrée gratuite ?!? 17.xe6! L'attaque est phénoménale ! 17...e7 18.xg7+ f8 (18...d8 19.d5 suivi dans certains cas de b4, f5 ou encore b6 si la dame s'éloigne de la protection du d7... Les coups de massue ne manquent pas !) 19.f5 e6 20.xd7+- Avec 2 pions de moins et une position noire en ruine... La sortie est bien payante !

17.xe7
Joué par Kramnik après de longues réflexions. Très probablement, il ne voulait pas prendre en e7 et relâcher ainsi la pression !
17.e4! était beaucoup plus prometteur ! Ce coup a été analysé en direct par une pléthore de Grand-Maitres qui suivaient l'événement. Prendre le g5 n'est pas possible comme nous allons le voir et les autres possibilités ne sont pas si réjouissantes pour les Noirs...

17...c4 a) 17...xg5?? 18.d6+ f8 (18...e7 19.xc8+ xc8 20.a3+ c5 21.c6+! f8 (21...bxc6?? perd la dame : 22.xd7+ xd7 23.xc5+-) 22.xa5+-) 19.xc8 xc8 20.f3 avec double attaque (le g5, le d7).
b) 17...0-0?? 18.xe6 fxe6 19.xd7 xd7 (19...xg5?? 20.xe6+ suivi de xd8.) 20.xd7+-; 18.ac1 ce5 (18...de5 19.b1 xg5 20.xe6+- suivi de 6xg5.) 19.xc8 xc8 20.b3 avec toujours une forte pression blanche (les Noirs n'ont toujours pas roqué !). Quoi qu'il en soit, nous voyons que tout cela nécessitait un calcul très précis des variantes. En jouant 17.xe7, Kramnik opte pour une décision plus académique : les Blancs restent légèrement mieux mais laissent les Noirs compléter leur développement.


La cadence a été fixée à 120 minutes pour les 40 premiers coups, puis 60 minutes pour les 20 coups suivants, et enfin, 15 minutes pour le reste de la partie avec un incrément de 30 secondes par coup à partir du 61e coup.
Le premier joueur qui atteindra le score de 6.5 points sera déclaré vainqueur du match du championnat du monde et la cérémonie de clôture sera avancée.
En cas d'égalité après les 12 parties longues, les départages sont définis en 4 parties de 25 minutes + 10 secondes. Si l'égalité persiste, 2 blitz de 5 minutes + 10 secondes seront joués et enfin, si l'égalité persiste encore, blitz « mort subite » avec 6 minutes pour les Blancs et 5 minutes pour les Noirs où les Blancs doivent gagner.
Le prix de 1 million de dollars sera partagé en parts égales entre les deux joueurs, indépendamment du résultat final, et sera même complété par des revenus issus du sponsoring.

Cérémonie d'ouverture le 21 septembre 2006 à 19h00. Jours de partie les 23, 24, 26, 27, 29, 30 septembre, 2, 3, 5, 6, 8, 10 et 12 (départages) octobre 2006. Cérémonie de clôture le 13 octobre 2006. Début des parties à 15h00, heure d'Elista (GMT+3) et donc à 13h00, heure française (GMT+1). Site officiel du match : www.worldchess2006.com

Les sites officiels des joueurs www.kramnik.com et www.veselintopalov.net
Quelques infos aussi sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Veselin_Topalov et http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Kramnik

Partie 1

Après une victoire que l'on pourrait qualifier de surprenante pour Kramnik tant il s'est souvent retrouvé sur la défensive dans la première partie, il reste à savoir quel impact elle aura sur le moral du Bulgare et sur la suite du match. Vladimir Kramnik n'a en effet jamais perdu un match après l'avoir mené...

Partie 2

La seconde partie fut en quelque sorte à l'image de la première. Topalov, nullement affecté par sa défaite de la veille, s'est littéralement jeté sur son adversaire dès la fin de l'ouverture ! Après une attaque menée de main de maître, juste au moment de conclure, le Bulgare se trompe en jouant 32.Dg6+? alors que 21.Txg4+! donnait un gain relativement facile. Le Maître International Etienne Mensch, qui suit le match pour nous, nous en dira beaucoup plus, puisque jusqu'à la fin de la rencontre tout était possible pour les deux joueurs. Cependant, c'est sur le score de 2 points à zéro que Vladimir Kramnik profitera de la première journée de repos, demain. Veselin Topalov est très mal récompensé alors qu'il fait tout le jeu, mais justement, n'en fait-il pas un peu trop ? Avec un peu plus de retenu le score pourrait-être de 1 partout, mais avec un avantage psychologique très important pour le champion du monde en titre au vu du déroulement des parties.

Partie 3

Malgré le score, Topalov ne change pas de stratégie et prend des risques pour gagner. C'est encore lui qui mènera toute la partie, son adversaire se contentant d'échanger les pièces qui se présentaient à portée de tir. Difficile d'en vouloir à Vladimir Kramnik, avec 2 points d'avance, se n'est pas à lui de faire le jeu. Ceci-dit, cette manière de jouer ne redorera pas le blason du Russe, surnommé depuis déjà longtemps : « Drawmnik ». On vit ainsi Vladimir, une poignée de secondes à la pendule, se ruer vers l'échec perpétuel.

Championnat du monde FIDE, Elista 2006
Blancs
Elo
Noirs
Elo
Ouvertures
Coups
Résultats
1
Vladimir Kramnik
(2743)
Veselin Topalov
(2813)
 Catalane E04
 75 coups
 1-0
2
Veselin Topalov
(2813)
Vladimir Kramnik
(2743)
 Défense Slave D19  63 coups
 0-1
3
Vladimir Kramnik
(2743)
Veselin Topalov
(2813)
 Catalane E02  38 coups
 ½-½

Publié le 26/09/2006 - 17:40 , Mis à jour le 27/09/2006 - 08:40