Championnat du monde : Topalov vs Kramnik (8)
Le match pour le championnat du monde entre Topalov et Kramnik qui se déroule en 12 parties, du 21 septembre au 13 octobre 2006, dans la capitale de la République de Kalmoukie, Elista a repris après moulte péripéties. Partie 8.

Le Maître International Etienne Mensch commente chaque partie pour tous les abonnés au site Echecs.com sur cette page spéciale !

Les sites officiels des joueurs www.kramnik.com et www.veselintopalov.net
Quelques infos aussi sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Veselin_Topalov et http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Kramnik

PrésentationPartie 1Partie 2Partie 3Partie 4Partie 5Partie 6Partie 7

Championnat du monde FIDE 2006, Elista, Russie
Nom
Titre
Pays
Elo
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Total
Vladimir Kramnik
GMI
RUS
2743
1
1
½
½
0
½
½
0
4,0
Veselin Topalov
GMI
BUL
2813
0
0
½
½
1
½
½
1
4,0

 

Partie 8 : Vladimir Kramnik (2743) - Veselin Topalov (2813) Semi-Slave D47 0-1 52 coups

La partie numéro 8 était la première avec les pièces blanches pour Kramnik depuis plus d'une semaine. Peut-être était-il un peu rouillé et c'est ce qui a sans doute affecté son jeu. Tout a mal tourné pour le Russe qui n'a pas tout à fait égalisé dans l'ouverture. En dépit de l'échange des Dames, son excellent sens des positions complexes et des finales n'a pas aidé Kramnik. Vladimir a échangé un Fou et un Cavalier contre Tour et pion, et si ses Tours ont apprécié une certaine activité, elle n'était que provisoire car il n'y avait aucun objectif d'attaque dans le camp des Noirs. Topalov a lentement consolidé puis amélioré sa position, avec d'excellents avant-postes pour ses chevaliers, et suite à un ou deux coups imprécis de Kramnik, la position blanche s'est écroulée comme un château de cartes. Il nous a semblé que la résistance des derniers coups de Vladimir ne lui a servi qu'à prendre le temps de se reconstituer émotionnellement avant la conférence de presse obligatoire d'après partie.
Source : Misha Savinov pour www.chessbase.com

Ca arrive à tout le monde

  Lors de la conférence de presse qui suivait la partie, Kramnik a expliqué que ce type de défaites arrivait pratiquement toujours dans un match.
  Ce n'était pas mon jour et l'important consiste à éviter que cela se reproduise à nouveau. Dès le début de la partie je n'étais pas moi-même, j'ai joué trop mollement, de sorte que le résultat final est logique.

  Un journaliste lui a rappelé qu'il avait perdu de la même manière, avec les Blancs, la huitième partie de son match contre Leko.
   Oui, c'est vrai, mais je n'y ai pas du tout pensé. Ce n'est pas grave, j'ai un jour de repos devant moi et donc la possibilité de récupérer, pour arriver tranquillement à la prochaine partie.

  Cette défaite a-t-elle affecté votre condition psychologique?
  Oui, à mon âge, quand vous perdez, c'est comme une « petite mort », mais c'est normal.

Aussitôt après sa victoire, Topalov a rejoint la conférence de presse.

  Après la 2e partie vous êtes allé à l'église a rappelé un journaliste à Topalov mais cela ne vous a pas aidé. Mais maintenant, avez-vous trouvé la bonne recette ?
  Simplement, aujourd'hui je n'ai pas mal joué. Je suis entré dans une variante dans laquelle je considérais que les Noirs avaient de bonnes perspectives.

  Utiliser la défense Slave c'était une idée psychologique ?
  J'aime cette ouverture et j'ai pensé qu'aujourd'hui c'était le bon moment pour la jouer.
Source : www.sportreport.ru


Voici un extrait de la partie commentée par le Maître International Etienne Mensch pour tous les abonnés au site Echecs.com.

Topalov souhaite garder des pions sur l'échiquier. Si Kramnik veut attaquer g3, il devra faire des concessions par ailleurs : soit enlever la Tour de ç6 (ce qui libère le roi noir), soit jouer f4 (ce qui donne un point d'appui pour un Cavalier en e4).

38.c1 ef6 39.f4
Ce coup est suicidaire... Les Blancs espèrent gagner g3, mais donnent trop en contrepartie...Il reste aux Noirs à dégager le d7 du clouage, à venir occuper les cases e4 et d5 ... et tout sera bientôt fini.

39...d6 40.f3 d5 e6-e5 est aussi très bon. 41.xg3?
Équivaut à rendre les armes. 41.b5 empêche 41...c5. 41...e5 42.xg3 xe3 43.fxe5+ xe5 44.h1 g8+ Les Blancs peuvent se faire mater... mais avec un jeu de jambe précis, le Roi s'en sort. 45.f4 xg2+ 46.xf5

41...c5 Vise la case e4. Les Noirs sont gagnants. 42.g7 b8 43.a7 g8+ 44.f3 e4 45.a6+ e7 46.xa5 g3+ 47.e2 xe3+ 48.f1 xb3 49.a7+ f6 50.a8 xf4 51.a1 b2 52.a5 f2+

Les Blancs abandonnent, ce qui permet à Topalov d'égaliser au score : 4-4. Une partie à oublier pour le Russe : pas de plan clair, des problèmes à résoudre dès l'ouverture... Les "mauvaises actions" du clan Topalov auraient-elles tant affecté Kramnik ? Une nouvelle crise en perspective ? Réponse dans les jours qui viennent. 52...f2+ 53.g1 xg2+ 54.f1 f2+ 55.g1 e2+ 56.h1 4g3# 0-1


  06 Octobre - Jour de repos
  07 Octobre - Partie 9 Topalov-Kramnik
  08 Octobre - Partie 10 Kramnik-Topalov
  09 Octobre - Jour de repos
  10 Octobre - Partie 11 Topalov-Kramnik
  11 Octobre - Jour de repos
  12 Octobre - Partie 12 Kramnik - Topalov
  13 Octobre - Départages et cérémonie de clôture

On apprend aussi qui suite à la partie numéro 7 (hier), Veselin Topalov a refusé de se joindre à Vladimir Kramnik pour la conférence d'après partie.

Alors que Kramnik se reposait déjà dans le hall de conférence de presse, Topalov a soudainement refusé d'y aller : « Je n'irai pas. Je donnerai une conférence de presse séparée ! » Vladimir a montré un certain soulagement et a indiqué : « Très bien, c'est encore plus facile pour moi », et la moitié des vingt minutes prescrites pour la conférence se sont déroulée dans un brouhaha très animé.

Juste après que Kramnik soit parti de la salle, Topalov et Danailov sont venus et Silvio a averti les journalistes : « Veselin répondra seulement aux questions au sujet de la partie d'aujourd'hui ! »


Voici la réaction de l'équipe de Kramnik au communiqué de presse de Silvio Danailov :

Le communiqué de presse de l'équipe Topalov n'est évidemment rien d'autre qu'une nouvelle tentative de donner une mauvaise image de Vladimir Kramnik. Ce communiqué de presse n'a aucune base scientifique et ne peut donc être pris au sérieux par quiconque possédant des connaissances basiques des échecs et des ordinateurs. Il n'a pour seul but que celui d'influencer les medias en jetant une ombre sur l'image de Vladimir Kramnik. Toute la stratégie de l'équipe de Topalov consiste évidemment à insulter indirectement Vladimir Kramnik de tricher, sans aucune preuve.
En attendant, l'équipe toute entière de Kramnik se sent profondément offensée par toutes ces manoeuvres de l'équipe de Topalov. Nous pensons que c'est honteux et nous demandons par la présente lettre au président de la FIDE Kirsan Iljumshinov, de prendre des mesures. Selon le communiqué de presse de l'association des professionnels d'échecs nous demandons une étude détaillée de la Commission d'éthique de la FIDE. Nous espérons que tous les événements qui ont eu lieu au championnat du monde 2006 à Elista seront examinés. Le résultat et les mesures qui seront prises devront être présentés aussitôt que possible à la communauté échiquéenne, parce que nous craignons de plus en plus que le monde professionnel soit sérieusement abîmé si tout ceci n'est pas stoppé.

Carsten Hensel Manager de Vladimir Kramnik, champion du monde des échecs classiques et au nom de toute l'équipe de Kramnik : Vladimir Kramnik, Victor Bobylev, Miguel Illescas, Valery Krylov, Alexandre Motylev, Sergei Rublevky et Carsten Hensel.


Après la partie numéro sept, le Comité du championnat du monde a reçu une lettre de l'agent de Vladimir Kramnik, Carsten Hensel, exprimant son inquiétude quant à la possibilité qu'un membre de l'équipe de Topalov pourrait essayer de placer un dispositif électronique dans les toilettes ou la salle de repos de Kramnik afin de provoquer un nouveau scandale. La guerre d'Elista continue.

Carsten Hensel suggère aussi au comité du championnat du monde de fouiller tous les membres de l'équipe de Topalov qui pourraient avoir accès aux toilettes et à la salle de repos de Kramnik. D'observer méticuleusement tous les membres de l'équipe de Topalov qui entrent dans la salle de repos de Kramnik pendant que celui-ci se trouve aux toilettes. De fermer (le terme utilisé en anglais est sceller), les toilettes de Kramnik après les inspections et de les ouvrir à nouveau seulement lorsque Kramnik arrive à la salle de jeu. L'inspection physique de Kramnik se produira en présence d'un représentant de Topalov. Le représentant de Topalov aura été inspecté avant que Kramnik soit inspecté. Le représentant de Topalov n'aura aucun droit de toucher ou de parler avec Kramnik.
Source : www.chessbase.com/newsdetail.asp?newsid=3403

Partie 7 : Veselin Topalov (2813) - Vladimir Kramnik (2743) Slave D27 ½-½ 60 coups

Voici un extrait de la partie 7, commentée par le Maître International Etienne Mensch pour tous les abonnés au site Echecs.com sur cette page spéciale !

Le Grand-Maîre irlandais Jonathan Rowson s'étonna un peu de la disposition des pièces noires. Laissons lui la parole : "J'ai trouvé c7 étrange et c8 encore plus... Je suppose qu'il est bon de surprotéger e6 et f7 mais maintenant les Blancs peuvent avancer leurs pion à l'aile-roi par h4 voire même g4. En même temps, je ne vois pas de possibilités actives pour les Noirs, mais j'ai confiance dans le jugement positionnel de Kramnik ; alors attendons et voyons ce que tout ça va bien pouvoir nous apprendre..."

Voyons quelques variantes pour prendre conscience des menaces blanches : 21...h6?! 22.xf6! xf6 (22...xf6? 23.xd5 exd5 24.xd5 gagnant un pion.) 23.xf7!? xf7 24.xe6 d8 25.b3 d6 26.c1 ce7 27.xf7+ xf7 28.e6 avec une position très déséquilibrée comme peut le rechercher Topalov (les Blancs ont échangé + contre +2 pions, ils sont très actifs !).

22.h4 h6
Ce coup ne menace pas véritablement de prendre en g5 (les Blancs rependraient du pion "h", attaquant le f6 qui ne peut pas partir à cause de la faiblesse f7), mais évite que les Blancs ne poussent leur pion en h5, ce qui donnerait une retraite supplémentaire au fou.

23.c1 b4 24.f1 d6

Pronostic dans cette position de Susan Polgar : "Topalov va jouer g4... avec le sourire". "Kramnik 9.0" aurait pu saisir ici une opportunité : 24...c3!? 25.bxc3 (25.d3 xa4µ; 25.xh6 est un contre sacrifice intéressant : 25...xd1 26.xd1 avec un position peu claire.) 25...xc3 26.e3 xb3 27.g4 d6 28.g5 hxg5 29.hxg5 xe5 30.dxe5 d5 et tout est en ordre pour les Noirs.

25.g3?!

Un moment important dans la partie. Si Topalov n'avait pas déjà perdu 2 parties dans le match, il aurait certainement joué 25.g4 sans hésitation. Après : 25.fe1 b4 L'équipe de Topalov pourrait poser une réclamation comme quoi les pièces de Kramnik visitent trop souvent la case b4 (allusion au "toiletgate") !


La campagne de déstabilisation du clan Topalov se poursuit. Sans doute encore insatisfait des résultats du « ToiletGate », qui lui ont malgré tout rapporté un point gratuit, Silvio Danailov revient à la charge.
Et même si Veselin Topalov répète à l'envie que c'est son manager qui mène les « tractations », alors que lui reste concentré sur le match, il n'est pas aveugle pour autant et, d'une manière ou une d'autre, il doit bien cautionner ces accusations.

Silvio Danailov accuse Kramnik d'utiliser Fritz 9

« Après l'analyse très détaillée de toutes les parties du match, » le manager de Veselin Topalov, Silvio Danailov, a écrit ce matin (15 minutes seulement avant le début de la 7e partie), « Nous voudrions vous présenter des statistiques sur les coups de Kramnik avec les recommandations du programme d'échecs Fritz 9. »

Première partie :
Sur 75 coups : Après le 12ème coup de Topalov Fa6, une nouveauté, des 65 coups restants - 41 coups coïncident avec la première ligne de Fritz 9. (63%)
Deuxième partie :
Sur 63 coups : Après que 17ème coup, soit la fin de la théorie, des 46 coups restants - 40 coups coïncident avec la première ligne de Fritz 9. (87%)
Troisième partie :
Sur 38 coups : après que 10ème coup, soit la fin de la théorie, des 46 coups restants - 40 coups coïncident avec la première ligne de Fritz 9. (86%)
Quatrième partie :
Sur 54 coups : Après le 14ème coup, soit à la fin de la théorie, des 40 coups restants - 30 coïncident avec la première ligne de Fritz 9. (75%)
Sixième partie :
Après le 13ème coup, soit à la fin de la théorie, des 18 coups restants - 14 coïncident avec la première ligne de Fritz9. (78%)

Ainsi, sur 5 parties, 78% des coups du GM Kramnik coïncident avec la première ligne des variantes proposées de Fritz9.


Des grands-maîtres soutiennent Vladimir Kramnik

Lundi 2 de Octobre 2006

Cher Vladimir,

Sans aucune faute de votre part, vous avez subit les conséquences d'une combinaison sans précédent du comportement non conformiste de votre adversaire et de l'incompétence éclatante, par manque d'un mot plus fort, de la part du Comité d'appels.
Malgré le traitement évidemment injuste, qui a non seulement eu comme conséquence la perte d'une des parties du match, mais également étant soumis aux petites attaques et aux accusations ridicules de la part du camp adverse, vous avez accepté de continuer le match pour réunifier le monde des échecs. C'est une décision remarquablement courageuse. Elle témoigne de votre sens de l'honneur et est digne de votre statut de vrai champion du monde.
Indépendamment du résultat final de ce match, vous avez gagné le respect le plus profond de vos camarades grands-maîtres et de vos collègues, ainsi que des innombrables amateurs du monde entier. Merci d'être un sportif modèle dans ces moments où tant de circonstances se sont retournées contre vous. Vous méritez de gagner.

Avec notre appui sans faille,

GM Joël Lautier ; IM Almira Skripchenko ; GM Viktor Korchnoi ; GM Laurent Fressinet ; GM Nigel Short ; GM Alexandra Kosteniuk ; GM Pavel Tregubov ; GM Pentala Harikrishna ; GM Yannick Pelletier ; WGM Sophie Milliet ; GM Lev Alburt ; WIM Anna Hahn ; GM Rustam Dautov ; GM Yasser Seirawan ; GM Emanuel Berg ; GM Helmut Pfleger ; WIM Olena Boytsun ; GM Vladimir Barksij ; GM Bartlomiej Macieja ; IM Maxime Notkin ; GM Alexandre Baburin ; GM Kosten Anthony et GM Alexandre Khalifman.


Rejet de l'appel de Vladimir Kramnik

Elista, le 3 octobre 2006.
Nous accusons réception de votre appel daté du 2 octobre 2006 adressé à ce Comité.
Nous avons noté vos arguments, toutefois nous voudrions préciser que la nomination du nouveau Comité d'appels ne signifie pas qu'elle puisse outrepasser toutes les décisions prises par l'ancien Comité d'appels.
Selon ce qui est indiqué ci-dessus, le nouveau Comité d'appels a le pouvoir de décider de n'importe quel appel soumis à partir de la 6e partie du match.
Selon cette considération, le Comité d'appels a décidé qu'aucun honoraire ne nous sera redevable dû à votre appel daté du 2 octobre 2006.

Veuillez agréer l'expression de nos salutations distinguées,

Le Comité d'appels
Jorge Vega, Président
Boris Kutin
Faik Gasanov


Extrait de la conférence de presse donnée après la partie numéro 6. www.worldchess2006.com

-Vous avez joué rapidement en début de partie... Est-ce que c'est parce que le jeu d'échecs vous manquait ?
  Vladimir Kramnik : Je pense que j'étais bien disposé pour cette partie. Quant à la vitesse... oui, j'étais en manque d'échecs, depuis deux jours j'étais occupé à d'autres choses qui m'ont distraites des échecs.
  Veselin Topalov : C'était juste une ouverture occasionnelle, une ligne bien préparée. Naturellement, on peut passer une heure pour les jouer, mais n'est-ce pas mieux de jouer des coups connus en une minute sans perdre de temps ?

-Vladimir, qu'en est-il du score du match après la partie d'aujourd'hui ?
  Vladimir Kramnik : J'ai élevé une protestation officielle. Je considère la décision prise par le Comité d'appels comme illégale. Je ne pense pas avoir perdu la partie numéro 5. Si le Comité d'appels décide de rejouer la partie (ce qui serait légalement et moralement correct), je continuerais le match sans réserve. Autrement, je consulterais mes avocats...

-Continuerez-vous le match si votre appel est rejeté ?
  Vladimir Kramnik : La seule chose dont je suis certain est que je poursuivrais la FIDE si c'est le cas. Je devrais consulter mes avocats pour décider si je dois continuer le match.


Le Président de la FIDE, Kirsan Ilyumzhinov, a nommé les nouveaux membres de la commission d'appels.

  Président : Président continental pour les Amériques, M. Jorge Vega.
  Membres : Président continental pour l'Europe, M. Boris Kutin, et le délégué de la fédération d'échecs d'Azerbaïdjan, M. Faik Gasanov.
  Le député du président (le représentant du président ?), M. Georgios Makropoulos, est nommé en tant qu'observateur de la FIDE pour le match du championnat du monde d'échecs 2006 : V. Topalov - V. Kramnik.


Karpov : Je n'aurais pas continué le match

Le douzième champion du monde et cinq fois adversaire de Garry Kasparov, a une grande expérience des matches de championnat du monde et des comités d'appels. Dans la revue d'échecs russe « 64 », Anatoly Karpov a donné son point de vue sur la situation actuelle.

[Extrait de l'interview par Oleg Pervakov pour la revue 64, interview réalisée avant que Kramnik n'accepte de jouer la partie numéro six. Article paru en anglais sur ChessBase.com]

Anatoly Karpov : Je voudrais dire que les problèmes que rencontre le président de la FIDE Kirsan Illumzhinov sont de sa faute. C'est parce que ces derniers temps, servir dans une commission d'appels est devenu une récompense pour services rendus, alors qu'en réalité c'est un travail de spécialistes. En mon temps, la procédure pour nommer les membres d'une commission d'appels était la suivante : la fédération internationale présentait une liste de cinq personnes, avec les qualifications appropriées, et chacun des participants les classait par ordre de préférence. Chacun recevait un certain nombre de points et ceux qui en avaient une majorité entraient à la commission d'appels.

Et il n'y avait aucune protestation ?
Anatoly Karpov : Il y avait des protestations. Mais la commission d'appels était composée de personnes en qui ont pouvait avoir confiance et qui avaient une réputation inattaquable. Il n'y a aucun besoin de parler d'Azmaiparashvili ni de sa réputation. Comme les joueurs n'ont pas eu la parole en la matière, vous vous retrouvez avec des « opérateurs » comme lui à la commission. Le travail de ce comité est payé et très bien payé, ainsi, naturellement, il y a un grand nombre de gens qui veulent ce travail. Mais seulement ceux qui sont dignes de confiance et qui le méritent devraient l'obtenir. Il semble clair qu'Illumzhinov s'est rendu compte qu'il avaient sali l'image du haut niveau en choisissant des cadres de la FIDE. Et si Kramnik continue le match, cela signifiera qu'ils lui ont simplement volé un point.

Peut-être que l'équipe de Kramnik n'a pas fait les choses comme il le fallait ? Ils pourraient avoir protesté avant la partie.
Anatoly Karpov : A franchement parler, je ne comprends pas tout, mais il est parfaitement clair que la délégation bulgare a voulu bousculer la quiétude de Kramnik, et essayer de ce fait d'améliorer ses propres chances. Elle a réussi. Elle a obtenu un point illégalement. Je ne sais pas si cela a affecté le moral de Kramnik, mais cela ne l'a certainement pas aidé. Je dirais qu'ils ont employé des méthodes immorales. Il serait peut-être difficile de les poursuivre en justice, bien que je pense qu'il pourrait le faire avec succès, à plus forte raison en considérant qu'Illumzhinov, en tant que président, a le pouvoir d'outrepasser la commission d'appels. S'il peut outrepasser leur première décision, et ensuite les écarter, il peut aussi outrepasser toutes leurs décisions également. Si leur première décision est illégale, il a les moyens d'annuler la seconde.

Illumzhinov a indiqué que légalement, le score était de 3 à 2.
Anatoly Karpov : Nous sommes entrés dans un désordre et il ne sera pas facile d'en sortir. Si on se place du côté moral, je ne comprends pas comment Topalov peut continuer à jouer avec un tel fardeau sur les épaules. Moi je ne le pourrais pas.

Si vous étiez à la place de Kramnik, continueriez-vous à jouer ?
Anatoly Karpov : Je ne continuerais pas le match.


Publié le 06/10/2006 - 11:10 , Mis à jour le 07/10/2006 - 16:28