Championnat du monde : Topalov vs Kramnik (9)
Le match pour le championnat du monde entre Topalov et Kramnik qui se déroule en 12 parties, du 21 septembre au 13 octobre 2006, dans la capitale de la République de Kalmoukie, Elista a repris après moulte péripéties. Partie 9.

Le Grand-Maître International Robert Fontaine commentera la partie numéro 9 pour tous les abonnés au site Echecs.com sur cette page spéciale !

Les sites officiels des joueurs www.kramnik.com et www.veselintopalov.net
Quelques infos aussi sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Veselin_Topalov et http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Kramnik

PrésentationPartie 1Partie 2Partie 3Partie 4Partie 5Partie 6Partie 7Partie 8

Championnat du monde FIDE 2006, Elista, Russie
Nom
Titre
Pays
Elo
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Total
Vladimir Kramnik
GMI
RUS
2743
1
1
½
½
0
½
½
0
0
4,0
Veselin Topalov
GMI
BUL
2813
0
0
½
½
1
½
½
1
1
5,0

 

Partie 9 : Veselin Topalov (2813) - Vladimir Kramnik (2743) Défense Slave D12 1-0 39 coups

Georgios Makropoulos, le 29 septembre, avait précisé les conditions dans lesquelles avaient débuté le match, soit sous l'emprise d'un climat de suspicion à l'encontre du Bulgare. Depuis son sacre de San Luis, Topalov et son manager Danailov étaient accusés de connivence durant les parties.
Le résultat de cette campagne de déstabilisation orchestrée en coulisses fut « visible » dès la première ronde. La scène était surréaliste. Elle n'aurait pas déplu à Fischer. Un paravent de verre était posé à l'avant-scène. Il était translucide, côté public, et opaque, côté joueurs.
Son rôle était donc d'empêcher que les joueurs puissent échanger des regards avec les spectateurs, ou bénéficier d'une « quelconque assistance extérieure », selon l'expression employée par Makropoulos.
Ce paravent singulier faisait figure de symbole. Il préfigurait la tournure qu'allaient prendre les débats. Il avait surtout le don d'accréditer les plus folles rumeurs à l'encontre du Bulgare...
Makropoulos ne manqua pas de souligner que ce fameux paravent « était apparu sur la scène suivant une demande de M. Hensel » [le manager de Kramnik], ajoutant que « ce n'était pas une clause du contrat [signé par les joueurs], mais nous avons satisfait la demande de M. Hensel. Il est possible que la partie adverse se soit sentie blessée, mais les décisions de la FIDE ne peuvent satisfaire les deux équipes à 100% ».
Le Toiletgate était en germes.

Un Kramnik mal préparé ?

En moins de 20 coups, après 18.Ca4 (Temps : 1h36 - 0h51), Vladimir Kramnik possède une position qui fait craindre le pire à une majorité de GMI.
  Dorfman pense que Kramnik est déjà « mort ».
  Seirawan dit à peu près la même chose.
  Pour Susan Polgar : « La position noire est très mauvaise. »
  Pour Eric Prié, spécialiste de ces lignes de la Slave : « la variante avec 4...Ff5 est très dangereuse pour les Noirs. »
  Seul Nigel Short garde espoir avec son : « Franchement, j'ai perdu des meilleures positions que celle-ci avec les Blancs. »

Diagramme ci-dessous, après 28.Cc3 Temps des Blancs : 1h03, Temps des Noirs : 0h25 minutes.

Le site officiel de Topalov est clair : « Lors de la partie numéro 8, Veselin a essayé de jouer aussi vite que possible afin de réduire le plus possible les possibilités de Vladimir Kramnik de se rendre en salle de repos et aux toilettes. »
Dans cette 9e partie, le Bulgare fait de même et dans la position du diagramme ci-dessous, après 31.Ce6, les Blancs ont encore 45 minutes à la pendule alors qu'il ne reste que 14 minutes au joueur russe.
Et comme si cela ne suffisait pas, Hiarcs 10 affiche une évaluation de +2.37 (!) en faveur de Topalov.

Et les Noirs abandonnèrent au 39e coup, dans la position suivante :

Et le jeu d'échecs dans tout ça ?

Perturbés que nous sommes par les petites affaires en dehors de l'échiquier, nous perdons de vue, je crois, le plus important de ce championnat du monde, c'est à dire les parties d'échecs.

Si aujourd'hui la communauté échiquéenne est partagée en deux groupes principaux - les pro-Topalov et les pro-Kramnik - ce n'est pas en fonction de la qualité des parties de l'un ou de l'autre des participants, mais plutôt en fonction des attitudes de chacun des joueurs et de leur entourage.

Cependant, si nous laissons le « ToiletGate » de côté, ainsi que toutes les ridicules accusations des uns et des autres, nous ne pouvons que constater la supériorité de Topalov sur l'échiquier. Par exemple, la partie numéro 8 montre à quel point des GMI, présents un peu partout sur les serveurs d'échecs, peuvent aussi être aveuglés par les péripéties survenues en dehors de l'échiquier. On en trouvera même capables de croire à un avantage blanc dans la position suivante :

Un forumeur a, je pense, très bien résumé la situation : « Je persiste à dire que si le joueur ayant les Blancs hier s'était appelé Piotrasevic avec 2350 Fide et avait joué les mêmes coups que Kramnik, les Seirawan, Polgar et compagnie ne se seraient jamais posés la question de savoir qui était mieux. » Cocovitsch sur France-Echecs.com le 06-10-2006 à 12h03.

Il reste bien entendu à déterminer la portée psychologique des « évènements » qui émaillent ce championnat du monde sur la force du jeu de Vladimir Kramnik, et certains penseront même qu'il est impossible d'en faire abstraction, mais pour ce qui concerne la qualité du jeu, à ce jour, Veselin Topalov est le plus fort.

Partie 8 : Vladimir Kramnik (2743) - Veselin Topalov (2813) Semi-Slave D47 0-1 52 coups

La partie numéro 8 était la première avec les pièces blanches pour Kramnik depuis plus d'une semaine. Peut-être était-il un peu rouillé et c'est ce qui a sans doute affecté son jeu. Tout a mal tourné pour le Russe qui n'a pas tout à fait égalisé dans l'ouverture. En dépit de l'échange des Dames, son excellent sens des positions complexes et des finales n'a pas aidé Kramnik. Vladimir a échangé un Fou et un Cavalier contre Tour et pion, et si ses Tours ont apprécié une certaine activité, elle n'était que provisoire car il n'y avait aucun objectif d'attaque dans le camp des Noirs. Topalov a lentement consolidé puis amélioré sa position, avec d'excellents avant-postes pour ses chevaliers, et suite à un ou deux coups imprécis de Kramnik, la position blanche s'est écroulée comme un château de cartes. Il nous a semblé que la résistance des derniers coups de Vladimir ne lui a servi qu'à prendre le temps de se reconstituer émotionnellement avant la conférence de presse obligatoire d'après partie.
Source : Misha Savinov pour www.chessbase.com

Ca arrive à tout le monde

  Lors de la conférence de presse qui suivait la partie, Kramnik a expliqué que ce type de défaites arrivait pratiquement toujours dans un match.
  Ce n'était pas mon jour et l'important consiste à éviter que cela se reproduise à nouveau. Dès le début de la partie je n'étais pas moi-même, j'ai joué trop mollement, de sorte que le résultat final est logique.

  Un journaliste lui a rappelé qu'il avait perdu de la même manière, avec les Blancs, la huitième partie de son match contre Leko.
   Oui, c'est vrai, mais je n'y ai pas du tout pensé. Ce n'est pas grave, j'ai un jour de repos devant moi et donc la possibilité de récupérer, pour arriver tranquillement à la prochaine partie.

  Cette défaite a-t-elle affecté votre condition psychologique?
  Oui, à mon âge, quand vous perdez, c'est comme une « petite mort », mais c'est normal.

Aussitôt après sa victoire, Topalov a rejoint la conférence de presse.

  Après la 2e partie vous êtes allé à l'église a rappelé un journaliste à Topalov mais cela ne vous a pas aidé. Mais maintenant, avez-vous trouvé la bonne recette ?
  Simplement, aujourd'hui je n'ai pas mal joué. Je suis entré dans une variante dans laquelle je considérais que les Noirs avaient de bonnes perspectives.

  Utiliser la défense Slave c'était une idée psychologique ?
  J'aime cette ouverture et j'ai pensé qu'aujourd'hui c'était le bon moment pour la jouer.
Source : www.sportreport.ru


Voici un extrait de la partie commentée par le Maître International Etienne Mensch pour tous les abonnés au site Echecs.com.

Topalov souhaite garder des pions sur l'échiquier. Si Kramnik veut attaquer g3, il devra faire des concessions par ailleurs : soit enlever la Tour de ç6 (ce qui libère le roi noir), soit jouer f4 (ce qui donne un point d'appui pour un Cavalier en e4).

38.c1 ef6 39.f4
Ce coup est suicidaire... Les Blancs espèrent gagner g3, mais donnent trop en contrepartie...Il reste aux Noirs à dégager le d7 du clouage, à venir occuper les cases e4 et d5 ... et tout sera bientôt fini.

39...d6 40.f3 d5 e6-e5 est aussi très bon. 41.xg3?
Équivaut à rendre les armes. 41.b5 empêche 41...c5. 41...e5 42.xg3 xe3 43.fxe5+ xe5 44.h1 g8+ Les Blancs peuvent se faire mater... mais avec un jeu de jambe précis, le Roi s'en sort. 45.f4 xg2+ 46.xf5

41...c5 Vise la case e4. Les Noirs sont gagnants. 42.g7 b8 43.a7 g8+ 44.f3 e4 45.a6+ e7 46.xa5 g3+ 47.e2 xe3+ 48.f1 xb3 49.a7+ f6 50.a8 xf4 51.a1 b2 52.a5 f2+

Les Blancs abandonnent, ce qui permet à Topalov d'égaliser au score : 4-4. Une partie à oublier pour le Russe : pas de plan clair, des problèmes à résoudre dès l'ouverture... Les "mauvaises actions" du clan Topalov auraient-elles tant affecté Kramnik ? Une nouvelle crise en perspective ? Réponse dans les jours qui viennent. 52...f2+ 53.g1 xg2+ 54.f1 f2+ 55.g1 e2+ 56.h1 4g3# 0-1

On apprend aussi qui suite à la partie numéro 7 (hier), Veselin Topalov a refusé de se joindre à Vladimir Kramnik pour la conférence d'après partie.

Alors que Kramnik se reposait déjà dans le hall de conférence de presse, Topalov a soudainement refusé d'y aller : « Je n'irai pas. Je donnerai une conférence de presse séparée ! » Vladimir a montré un certain soulagement et a indiqué : « Très bien, c'est encore plus facile pour moi », et la moitié des vingt minutes prescrites pour la conférence se sont déroulée dans un brouhaha très animé.

Juste après que Kramnik soit parti de la salle, Topalov et Danailov sont venus et Silvio a averti les journalistes : « Veselin répondra seulement aux questions au sujet de la partie d'aujourd'hui ! »


Voici la réaction de l'équipe de Kramnik au communiqué de presse de Silvio Danailov :

Le communiqué de presse de l'équipe Topalov n'est évidemment rien d'autre qu'une nouvelle tentative de donner une mauvaise image de Vladimir Kramnik. Ce communiqué de presse n'a aucune base scientifique et ne peut donc être pris au sérieux par quiconque possédant des connaissances basiques des échecs et des ordinateurs. Il n'a pour seul but que celui d'influencer les medias en jetant une ombre sur l'image de Vladimir Kramnik. Toute la stratégie de l'équipe de Topalov consiste évidemment à insulter indirectement Vladimir Kramnik de tricher, sans aucune preuve.
En attendant, l'équipe toute entière de Kramnik se sent profondément offensée par toutes ces manoeuvres de l'équipe de Topalov. Nous pensons que c'est honteux et nous demandons par la présente lettre au président de la FIDE Kirsan Iljumshinov, de prendre des mesures. Selon le communiqué de presse de l'association des professionnels d'échecs nous demandons une étude détaillée de la Commission d'éthique de la FIDE. Nous espérons que tous les événements qui ont eu lieu au championnat du monde 2006 à Elista seront examinés. Le résultat et les mesures qui seront prises devront être présentés aussitôt que possible à la communauté échiquéenne, parce que nous craignons de plus en plus que le monde professionnel soit sérieusement abîmé si tout ceci n'est pas stoppé.

Carsten Hensel Manager de Vladimir Kramnik, champion du monde des échecs classiques et au nom de toute l'équipe de Kramnik : Vladimir Kramnik, Victor Bobylev, Miguel Illescas, Valery Krylov, Alexandre Motylev, Sergei Rublevky et Carsten Hensel.


Après la partie numéro sept, le Comité du championnat du monde a reçu une lettre de l'agent de Vladimir Kramnik, Carsten Hensel, exprimant son inquiétude quant à la possibilité qu'un membre de l'équipe de Topalov pourrait essayer de placer un dispositif électronique dans les toilettes ou la salle de repos de Kramnik afin de provoquer un nouveau scandale. La guerre d'Elista continue.

Carsten Hensel suggère aussi au comité du championnat du monde de fouiller tous les membres de l'équipe de Topalov qui pourraient avoir accès aux toilettes et à la salle de repos de Kramnik. D'observer méticuleusement tous les membres de l'équipe de Topalov qui entrent dans la salle de repos de Kramnik pendant que celui-ci se trouve aux toilettes. De fermer (le terme utilisé en anglais est sceller), les toilettes de Kramnik après les inspections et de les ouvrir à nouveau seulement lorsque Kramnik arrive à la salle de jeu. L'inspection physique de Kramnik se produira en présence d'un représentant de Topalov. Le représentant de Topalov aura été inspecté avant que Kramnik soit inspecté. Le représentant de Topalov n'aura aucun droit de toucher ou de parler avec Kramnik.
Source : www.chessbase.com/newsdetail.asp?newsid=3403


Publié le 07/10/2006 - 00:00 , Mis à jour le 07/10/2006 - 16:39