Chess Collectors International
Patrice Plain (g) et Marcel Duchamp (d), jeu dessiné par Max Ernst en 1946 – montage de Patrice Plain.
En présence des plus grands collectionneurs d’échecs, sous la haut patronage de Anne Hidalgo, Maire de Paris, du 2 au 6 mai, à l’hôtel Novotel Les Halles, dans le 1er arrondissement de Paris.

Patrice Plain et le Congrès de Paris

La présence des plus grands collectionneurs d’échecs à Paris, du 2 au 6 mai, à l’hôtel Novotel Les Halles, dans le 1er arrondissement, était un événement.

La dernière fois que le CCI avait tenu congrès en France, c’était 1992. Pour les amoureux de belles pièces, il n’y avait qu’une restriction : « Malheureusement, ces conventions ne sont ouvertes qu’aux membres du CCI, explique Patrice Plain le président du CCI France. Cet ancien directeur des Ressources humaines internationales du groupe Atlantic, à présent retraité, avait recréé la structure française du CCI en 2006 : « Elle n’existait plus dans notre pays. Ce que je trouve très sympathique, aujourd’hui, c’est que de jeunes collectionneurs viennent nous rejoindre. Il y a par exemple le créateur du blog du Café de la Régence : http://lecafedelaregence.blogspot.com.es. Ces nouveaux membres ont dans la trentaine. C’est intéressant car cela veut dire qu’il y a une relève.

Approche de l’histoire

En dehors de la compétition, il y a de plus en plus d’intérêt pour la culture échiquéenne. Je pense d’ailleurs qu’il y a quelque chose d’énorme à réaliser dans ce domaine. Un accord avait été signé avec l’Education Nationale pour faire rentrer le jeu dans les écoles. Il a montré que les échecs sont aussi un outil d’intégration. Ce qui me paraît important, c’est que nous pouvons également apporter aux jeunes une approche de l’histoire de façon plus ludique qu’en apprenant toutes les dates, comme 1515 Marignan etc. Et cela, à travers l’histoire des échecs. On peut parler de Charlemagne, de Saint-Louis ou encore de Bonaparte, dont les musées français conservent les jeux éponymes.

Patrimoine fabuleux

Quand vous allez en Angleterre, les gens vous parlent de leur culture échiquéenne, de Staunton et de toute l’histoire. En France, nous avons un patrimoine fabuleux avec Philidor et tous les grands joueurs du 18ème siècle et du début du 19ème, le Café de La Régence et Le Palamède et tous les jeux que nous avons créées, ceux en ivoire de Dieppe, les Directoire, les jeux des tabletiers de Lyon, les Régence, etc. Et nous ne valorisons pas ce potentiel. Les Anglais transmettent leur culture dix plus fois que nous, alors que leur patrimoine est bien moindre que le nôtre ! C’est assez incroyable, de mon point de vue.

Made in France

J’ai ouvert le Congrès aux artisans et artistes français qui fabriquent des jeux. Notre objectif est de faire leur promotion et leur permettre de réaliser leurs projets, en bronze, en bois sculpté etc. Il faut les soutenir. A cet effet, j’ai fait éditer une petite plaquette qui présentent ces représentations nouvelles afin de la distribuer à tous les membres du congrès. L’objectif est qu’ils achètent les jeux des producteurs français.

Grand public

Je trouve qu’il manque une véritable commission dédiée à la culture, au sein de la Fédération française. Que l’on s’ouvre à autre chose que de « pousser du bois ». C’est une question de communication. Nous pourrions réaliser de grandes choses. Je suis actuellement en discussion avec le Musée Beaubourg, à Paris, pour organiser une exposition sur les jeux de l’Art moderne, ceux de Man Ray, Max Ernst, Salvador Dali. Je les ai tous dans ma collection, et j’ai fait recréer le jeu de Marcel Duchamp, dont nous avons plus aucune trace. J’ai déjà réalisé des expositions grand public, comme en 2007 au Musée de l’Outil de Troyes. C’est celle qui avait enregistré le plus d’entrées dans la ville, cette année-là. C’est fou ! Le grand public est plus ouvert à la culture échiquéenne que les joueurs d’échecs. »

Paris et son patrimoine unique au monde

« Je suis heureuse, au nom de la Ville de Paris, de vous accueillir dans notre cité. Depuis des siècles, Paris a été l’un des centres artistiques et culturels les plus importants du monde et, pour les collectionneurs d’échecs, une ville sans équivalent pour admirer un patrimoine échiquéen unique, avec le jeu de Charlemagne conservé à la Bibliothèque Nationale de France, le jeu de Saint Louis conservé au Musée du Louvre, et la collection de pièces d’échecs du Moyen Âge du Musée de Cluny. Je vous invite à apprécier les ressources échiquéennes de notre histoire à leur juste valeur […]. Toute l’équipe de la Ville de Paris vous souhaite la bienvenue et sera attentive au succès de votre congrès. »

Anne Hidalgo, Maire de Paris | Photo CCI France (DR)

3000 membres dans le monde

Le CCI avait été créé en 1984 aux Etats-Unis et son 1er congrès s’était déroulé cette année-là, en Floride. Il se réunit tous les deux ans. Ces conventions sont l'occasion de séminaires et de discussions sur les collections de jeux d'échecs. Elles comportent également des ventes aux enchères, des expositions et des visites particulières dans les grands musées de la ville hôte. En 2016, le CCI France compte 17 membres. Il y en a près de 3 000 dans le monde. Les Etats-Unis reste le pays le plus représenté, avec notamment George Dean, qui est le plus grand collectionneur actuel de jeux d’échecs. Il était présent à Paris, avec près d’une centaine de membres venus d’Allemagne, de Russie, d’Italie, d’Espagne, du Portugal etc. « Rares sont les collectionneurs asiatiques. Pour eux, c’est un peu nouveau, mais ils arrivent. Je pense qu’il y aura de plus en plus d’attrait pour le jeu d’échecs et sa culture en Asie, dans les années à venir », conclut Patrice Plain.

Patrice Plain (à gauche) et Marcel Duchamp (à droite) face à un jeu dessiné par Max Ernst en 1946 – photo montage de Patrice Plain.

Le dossier de presse (en anglais) à télécharger au format pdf (13,7 Mo).

Publié le 05/05/2016 - 20:55 , Mis à jour le 06/05/2016 - 00:57
Les réactions (1)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
phyllitis - 06/05/2016 13:12
je pense,j'ai découvert,je trouve...Bon Ok à la lecture de l'ensemble de l'article ,l'on peut supposer que c'est la maire de Paris qui s'exprime (arrêtez moi si je me trompe).

Comme intitulé;je verrais bien pour d'avantage de clarté quelque chose dans le genre: Chess Collectors International :interview d'Anne Idalgo Maire de Paris.

Bin voui!.... ;)