Cinq raisons - et plus - d'acheter Europe Echecs !
En mars, le magazine n°1 de l'espace francophone vous présente les analyses de cinq des meilleurs techniciens français et des plus forts compétiteurs au monde. Deux des vainqueurs du Corus 2007 sont aux commentaires !


  Lisez la revue en ligne en vous connectant sur le serveur www.europe-echecs.com/en-ligne/liste-revues.php
  Abonnez-vous à la revue papier sur : www.europe-echecs.com/abonner.php

1. Vous voulez connaître les dernières nouveautés ?
Toutes les nouveautés du Corus et des autres tournois, comme Gibraltar, sont analysées dans Europe Echecs : Sicilienne, Ouest-Indienne, Slave, Est-Indienne, Slave, Catalane, Espagnole, Ouverture Anglaise...
Vos entraîneurs ont pour nom : Anand, Anic, Karjakin, Khenkin, Navara, Negi, Marcelin, Mazé, Pelletier, Radjabov, Sutovsky, Topalov, Vachier-Lagrave, avec une mention spéciale pour Robert Fontaine !
Les MI Brunner et Libisweswski complètent ce plateau de rêve.

2. Vous adorez les Prix de Beauté !?
Revivez l'Open Gibtelecom avec l'envoyé spécial d'Europe Echecs. Le Roi des sacrifices et de la créativité aux échecs Emil Sutovsky vous présente : "Chess on the Rock !"

3. Vous voulez promouvoir les échecs féminins ?
Lisez Europe Echecs ! La star hongroise Susan Polgar vous donne rendez-vous dans sa rubrique Spéciale Féminines. En mars : 2474 Kosintseva-Sargissian 2658 1-0.
La 8e Championne du Monde vous explique également quelles sont "les différences entre les filles et les garçons aux échecs". Extrait :
Susan Polgar : "Il n'est pas facile d'être la "seule" femme du tournoi. De nombreuses filles doivent supporter des avances bien malgré elles et sont souvent l'objet de remarques inappropriées. En tant que pionnières, mes sœurs et moi avons souvent été confrontées à ce type d'attitudes, lorsque nous concourions dans un environnement dominé par les hommes. Aucune femme n'est immunisée contre ça".

4. Vous jouez l'Est-Indienne !?
Teïmour Radjabov vous explique comment améliorer le jeu des Noirs en commentant son coup d'éclat contre Shirov : stratégie, tactique, le GMI de Bakou vous explique ses idées fantastiques, comme après le 36e coup des Noirs : 30...g4!!

Radjabov : "Les Noirs sont gagnants. C'est incroyable, mais vrai ! De leur côté, les Blancs ont achevé leur "mission" : le pion e5 est faible, le pion h5 est puissant, et toutes les pièces noires sont assez passives : les Cavaliers e6 et g7 sont hors jeu. Toutefois, la Dame noire alignée au côté de ses deux pions avancés sur les colonnes "f" et "g" constitue une puissance de feu fantastique : h3 et g3 vont suivre... Et voici ce qu'avait prévu l'Azéri. Six coups plus tard, les Noirs viennent de jouer : 36...fxg3

Radjabov : "Une position fantastique. La promotion du pion "f" est vraiment magnifique."

5. Vous aimez l'histoire ?
Depuis 1959 dans la revue, et depuis 1997 sur Internet, Europe Echecs vit l'histoire au quotidien ! Au sommaire de ce n°564, à cheval sur deux siècles et demi d'histoire des échecs français :
Du Café de La Régence à La Régence 2007 !
De "L'Héritage de Philidor" signé par Juraj Nikolac pour Olibris, à la signature de la Convention-Cadre historique signée par Jean-Claude Moingt, le président de la FFE et Gilles de Robien, Ministre de l'Education Nationale...
Extraits de l'interview de Jean-Michel Blanquer, Directeur de cabinet adjoint du Ministre de l'Education nationale, ancien Recteur de Guyane :

Plus précisément, quel sens donnez-vous à la Convention-cadre Education Nationale-FFE qui devait être signée mi-février ?
Gilles de Robien a deux priorités en matière d'éducation : l'apprentissage des fondamentaux dès le plus jeune âge et l'égalité des chances. Les échecs sont à la croisée de ces deux grandes priorités. Les vertus du calcul mental à l'école pour le développement du cerveau de l'enfant sont les mêmes que celles de la pratique du jeu d'échecs.
C'est pourquoi la convention voulue par le ministre et par la FFE va permettre, avant toute chose, de donner une légitimité complète à tout développement de la pratique du jeu d'échecs à l'école, en se fondant sur les bonnes pratiques qui ont commencé en Bretagne, en Corse, en Guyane ou encore dans l'académie de Montpellier.

En pratique, que va-t-elle changer fondamentalement pour les échecs en France ?
Il y aura une incitation à proposer la présence des échecs à l'école, à l'appui d'actions d'enseignement et d'éducation. Les corps d'inspection seront en appui. Les partenariats pourront se développer. Un des avantages des échecs est qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de très grands moyens financiers pour promouvoir un tel développement. Ce qui compte, c'est une volonté et une bonne organisation".


Publié le 12/03/2007 - 00:00