Ciudad de León
XXVIII édition du «Torneo Magistral Ciudad de León» en Espagne. Le Chinois Wey Yi, vainqueur de David Antón, remporte la finale 2,5 à 1,5 face à MVL, vainqueur de Ponomariov.

Le tournoi «Magistral Ciudad de León», un des grands classiques du circuit international, revient cette année à son format traditionnel avec quatre joueurs dans un système Coupe, avec demi-finales et finale. Cette formule avait été abandonnée ces dernières années à cause de la crise économique. Pour cette édition, avec de gros efforts de la part des sponsors, le tournoi revient avec quatre joueurs de premier plan. Site officiel www.advancedchessleon.com Page Facebook et Twitter. Parties en direct sur http://elinversorinquieto.es

Inauguration le jeudi 11 juin à 12h30 avec tirage au sort à l'Auditorium Ciudad de León. Première demi-finale le vendredi 12 juin à 16h00. Deuxième demi-finale le samedi 13 juin à 16h00. Finale le dimanche 14 juin à 16h00. Le tirage au sort des couleurs pour la finale a donné les pièces blanches au vainqueur de la seconde demi-finale. Cérémonie de clôture lundi 15 juin à 12h30 et simultanée de Wei Yi dans le Hall de l'Université de León à 17h30.

Présentation des participants | Photo www.facebook.com/Torneo-Magistral-de-Ajedrez | (DR)

Le grand-maître français Maxime Vachier-Lagrave sera le principal favori. Le grand-maître Ruslan Ponomariov, d'Ukraine, a été champion du monde en 2004 et a remporté le Magistral en 2003. Le Chinois Wey Yi est obtenu le titre du plus jeune grand-maître du monde à 15 ans seulement. Le grand-maître espagnol David Antón Guijarro est vice-champion d'Europe, vice-champion du monde junior, champion d'Espagne junior et a été médaillé de bronze au championnat d'Europe des moins de 16 ans en 2011.

finale du dimanche 14 juin à 16h00
1 Yi Wei 2600 - Maxime Vachier-Lagrave 2756 : ½-½ (78) Najdorf
2 Maxime Vachier-Lagrave 2756 - Yi Wei 2600 : ½-½ (28) Grünfeld
3 Yi Wei 2600 - Maxime Vachier-Lagrave 2756 : 1-0 (41) Dragon
4 Maxime Vachier-Lagrave 2756 - Yi Wei 2600 : ½-½ (63) Espagnole

Chaque session de jeu se déroule en quatre parties de 20 minutes + 10 secondes par coup. En cas d'égalité, un départage «mort subite» sera organisé avec 6 minutes pour les Blancs et 5 minutes pour les Noirs où la nulle suffit aux Noirs pour l'emporter.

Yi Wei et Maxime Vachier-Lagrave | Photo www.advancedchessleon.com | (DR)

«Je me suis vu perdant dans la première partie, mais sans paniquer, sans perdre le contrôle de mes nerfs. Et c'est peut-être là la clé de cette victoire», a expliqué le vainqueur. Et le perdant est d'accord : «J'ai eu au moins une position gagnante, peut-être deux ou trois, dans cette première partie. Il faut souligner que Yi Wei s'est défendu avec ténacité et une bonne technique. Cette sensation d'avoir laissé échapper une victoire a sans doute affecté mon rendement dans les trois suivantes», a admis Vachier-Lagrave.

La deuxième partie a été une nulle sans histoire parce que le Français n'a obtenu aucun avantage dans l'ouverture. Et dans la troisième, Maxime Vachier Lagrave a commis une erreur d'ouverture, qu'il a lui-même reconnue : «J'ai décidé de ne pas répéter la variante Najdorf et je me suis trompé». Son jeune rival fut implacable : son avantage matériel ne paraissait pas important à première vue, mais s'est révélé décisif. Sa victoire a obligé Vachier-Lagrave à jouer pour le gain désespérément dans la quatrième partie, qui a débouché sur une finale de Fou de couleur opposée.

Yi Wei a évité de donner des réponses concrètes à toutes les questions en relation avec son ascension dans le top mondial. «Pour le moment je veux seulement jouer de mieux en mieux», a-t-il insisté. De plus, il suit des études universitaire en mathématiques, ce qui est très difficile de concilier avec le jeu d'échecs de haut niveau. Traduction du texte de Leontxo García sur www.advancedchessleon.com

Seconde demi-finale du samedi 13 juin à 16h00
1 David Anton 2597 - Yi Wei 2600 : 0-1 (39) Grünfeld
2 Yi Wei 2600 - David Anton 2597 : ½-½ (55) Tarrasch 3...Fe7
3 David Anton 2597 - Yi Wei 2600 : ½-½ (35) Espagnole
4 Yi Wei 2600 - David Anton 2597 : ½-½ (85) Sicilienne

Ce mélange de sang froid et de rapidité a été la clé pour que le Chinois Yi Wei, à peine 16 ans, l'emporte 2,5-1,5 sur l'Espagnol David Antón, 19 ans, dans la 2e demi-finale du XXVIII Magistral Ciudad de León. «Il a vu beaucoup plus vite que moi les idées et les variantes, surtout dans les deux premières parties, où il me prenait plusieurs minutes d'avance. Ensuite, j'ai réussi à mieux gérer mon temps, mais avec le score contre moi et l'obligation de gagner après avoir perdu la deuxième partie la situation était devenue difficile», a commenté le madrilène.

«J'avais dit après le tirage au sort des couleurs que Antón avait du talent. Cela n'a pas été facile de le vaincre. Et demain [aujourd'hui] une nouvelle lutte difficile m'attend contre Vachier-Lagrave, un joueur capable de bien attaquer et très bien défendre selon les circonstances», a expliqué Yi Wei. «Aujourd'hui [hier] je suis vraiment fatigué et la seule chose que je veux c'est dormir après un bon dîner. J'aime beaucoup la nourriture d'ici. Pour le moment je ne regrette pas la cuisine chinoise».

La conclusion d'Antón était très claire : «Je rejoins sans hésiter ceux qui voient Yi Wei comme un sérieux candidat pour le titre mondial dans quelques années. Il est vraiment très fort». Source Leontxo García sur www.advancedchessleon.com

Première demi-finale du vendredi 12 juin à 16h00
1 Ruslan Ponomariov 2720 - Maxime Vachier-Lagrave 2756 : ½-½ (38) Grünfeld
2 Maxime Vachier-Lagrave 2756 - Ruslan Ponomariov 2720 : ½-½ (56) Ouest-Indienne
3 Ruslan Ponomariov 2720 - Maxime Vachier-Lagrave 2756 : 0-1 (58) Najdorf
4 Maxime Vachier-Lagrave 2756 - Ruslan Ponomariov 2720 : ½-½ (159) Espagnole
Ponomariov-MVL
Après 10...Fe6
Ponomariov-MVL
Après 15...Cxe6
Ponomariov-MVL
Après 24.Td5

Résumé de la première partie : Pour affronter la défense Grünfeld du Français, l'Ukrainien a joué la variante russe accélérée avec 4.Db3, au lieu de 4.Cf3 Fg7 5.Db3. L'inconvénient de cette ligne semble apparaître dans la position du premier diagramme, où MVL a joué 10...Fe6!?, sacrifiant son pion b7. Accepter le don grec offrirait de bonnes compensations aux Noirs à cause du Roi blanc encore au centre pour un bon moment. Ponomariov a préféré rester prudent et jouer 11.Fc4. Sur la suite 11...Ca6 12.Fe3 Cd7 13.Fxe6 Cdxc5 14.Db5 Fxc3+ 15.bxc3 Cxe6, deuxième diagramme, nous préférons la position noire ! Les Blancs ne peuvent pas prendre en b7 à cause de 16.Dxb7? Dd3! 17.Fd2 Cac5 et «Pono» peut signer la feuille ! 16.Ce2 pour roquer au plus vite est le bon coup. 16...Dc7 17.0-0 Cac5 18.a4 avec 11'32" et 18...a6 avec 8'08". Les coups suivants ont été effectués assez rapidement : 19.Dc4 Tac8 20.Tfd1 Cd7 21.Db3 Ce5 22.Tab1 Cc4 23.Ff2 Tfd8 et maintenant, la faute, 24.Td5?, comme dans le troisième diagramme. Maxime a dû sentir que quelque chose n'allait pas puisqu'il a pris du temps. Malheureusement il n'a pas trouvé 24...Txd5! 25.exd5 Cd2 26.Dxb7 Cxb1 avec une qualité de plus et la partie a continué par 24...b6?! 25.Fxb6 Cxb6 26.Dxb6 Txd5 27.exd5 Dc4 avec une position équilibrée en finale de pièces lourdes et une partie nulle. MVL a laissé passer une bonne occasion.

MVL-Ponomariov
Après 28.Td1
MVL-Ponomariov
Après 33...Rd8
MVL-Ponomariov
Après 51...Rf7

Résumé de la deuxième partie : Dans une défense Ouest-Indienne obtenue par transposition, avec 14.Dxd5 Maxime a préféré suivre la partie Molner,M (2528)-Sachdev,T (2423) Reykjavik ISL 2014, ½-½ (40) au lieu de 14.cxd5 de Cheparinov,I (2678)-Grischuk,A (2779) Khanty-Mansiysk RUS 2013, ½-½ (53) et Sasikiran,K (2676)-Korobov,A (2702) New Delhi IND 2012, 0-1 (47). Le Français a réussi à prendre l'avantage, comme nous pouvons le voir dans le premier diagramme. Le pion d6 est une épine enkystée dans la plante du pied de Ruslan. Après 28...Tb8 39.Tc2 Te5 30.Tdc1 Ponomariov a pris ici énormément de temps avant de perdre un pion après 30...Tc8!? 31.Tb1! Rf8 32.Tb7 Re8 33.Txa7 Rd8, deuxième diagramme, avec environ 5 minutes chacun. Les Noirs vont réussir à s'ôter l'épine du pied après 34.Tc4 Td5 35.Ta6 Tc6 36.Ta8+ Tc8 37.Txc8+ Rxc8 38.e4 Txd6 39.Txc5+ Rd8, mais la finale est supérieure pour Maxime. David Antón, qui a rejoint les commentateurs, faisait très justement remarquer que MVL n'aurait pas dû permettre l'échange du pion d7 pour le pion e4. Dans le troisième diagramme, les Blancs ne peuvent plus guère progresser et la nulle est signée quelques coups plus tard.

La retransmission en direct est tombée en panne. Image avec avantage noir.
MVL-Ponomariov
Après 13...g5
MVL-Ponomariov
Après 29...g4
MVL-Ponomariov
Après 35...Cb3

Résumé de la quatrième : Condamné à l'emporter, Ruslan Ponomariov s'est tourné vers une variante Steinitz différée avec un fianchetto roi dans une partie Espagnole. Dans la position du premier diagramme, l'Ukrainien vient d'abandonner la dernière partie des bases de données avec 13...g5!? au lieu de 13...b6 de Gruenfeld,Y-Spassky,B Brussels 1985, 0-1 (76). Les Noirs sont décidés à prendre tous les risques, alors que les Blancs ont déjà l'avantage. Toutefois, Ruslan va malgré tout réussir à obtenir du jeu sur l'aile-Roi. Ponomariov sent que la position est en train de tourner en sa faveur et après 23...a4 24.Dc2 Df7 25.Ce2 axb3 26.axb3 Ce7 27.Dd1 Cc6 28.Cf1 Dg6 29.Cfg3 g4!?, deuxième diagramme, il se lance à l'attaque ! 30.h4 h5 31.Cc3 Cd4 avec avantage noir ! 32.Cd5 Tf7! 33.b4 cxb4 34.Cxb4 Ff6 Les Noirs vont gagner un pion. 35.c5!? Cb3, troisième diagramme, avec gain d'une qualité, même si le module d'analyse préférait poursuivre sur l'aile-Roi par 35...Fxh4. 36.cxd6 Cxd2 37.Dxd2 cxd6 38.Dxc6 Fe7 39.Db6 Fxh4 40.Cd3... Ruslan Ponomariov va se retrouver en grand zeitnot et Maxime Vachier-Lagrave va obtenir une finale avec Tour contre Tour et Fou, nulle au 159e coup ! Ruslan Ponomariov a laissé passer sa chance et MVL file en finale !.

La Plaza Mayor (XVII) est le cœur de la vieille ville.

León (en léonais Llión) est une ville espagnole de la comarque de Tierra de León. C'est la capitale de la province de León, dans la communauté autonome de Castille-et-León. La graphie espagnole (sans accent aigu sur le « e » et avec un accent tonique sur le « o ») est attestée, en français, dans le Grand Larousse encyclopédique depuis les années 1960, sans doute pour éviter la confusion avec Léon (prénom, terroir breton, etc.). Le nom de la ville dériverait du terme latin legio et ferait donc référence à la légion romaine VI dite Victrix qui s'était installée à son emplacement actuel à la suite de la conquête romaine. Le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle passe par cette ville. Le Camino real y aboutit également. Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Le%C3%B3n_%28Espagne%29


Publié le 15/06/2015 - 08:00 , Mis à jour le 15/06/2015 - 09:47
Les réactions (12)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
fzbof - 13/06/2015 23:29
@ bamboklat : je pense qu'il y a erreur : Kobold74 parlait des propos de Titeuf14 et non des vôtres, ses propos m'ont paru très clairs et je suis à 50 % d'accord avec lui : NON, ce n'est pas condescendant de ne pas considérer MVL comme favori et OUI, tout le monde peut avoir un passage à vide...

euphorbe - 13/06/2015 16:53
Retransmission trés décevante car il y a un décalage entre la pendule et les coups.
Et ca n'affiche pas abandon non plus.


stantigone - 13/06/2015 13:51
@ Bamboklat : Nous sommes au moins d'accord sur une chose : Go MVL !

Passez une bonne journée.

Bamboklat - 13/06/2015 12:22
je l'ai relu plusieurs fois , mais le sens m'échappe . En quoi dire que MVL joue trop cet an ci surtout avant Norway peut-il être qualifié de dubitatif , condescendant . La parole moralisatrice de certains m'échappent tout comme votre ironie :)
Go MVL une finale contre Wei Yi se profile !

stantigone - 13/06/2015 06:13
@ Bamboklat : Ce n'est pas plutôt vous qui devriez essayer de le relire ?
Je sais que vous pouvez y arriver !