Comment s'entraîner aux échecs
Auteur : Jesper Hall
Editions : Olibris
Langue : Français
Nombre de pages : 190 pages
Niveau de lecture : Amateurs et joueurs de clubs
Prix : 24 euros

Cette nouvelle livraison de la jeune maison d'édition montpelliéraine Olibris est l'adaptation française d'un traité en Anglais, daté de 2001. L'objectif de l'auteur était de répondre à ces deux questions épineuses : Que faut-il étudier ? Comment le faire ? Tous les compartiments du jeu et le mieux possible, serait-on tenté de répondre, si l'on veut vraiment progresser. L'auteur est un MI suédois réputé pour ses qualités de pédagogue. Jesper Hall (2485), 35 ans, est notamment « chargé de l'entraînement des meilleurs jeunes de son pays ». Est-ce une référence suffisante pour dispenser sa méthode d'enseignement à travers le monde ? Au classement Elo du 1er avril, le premier Junior suédois est Kezli Ong, classé à 2304. Ce n'est cependant qu'un élément de la réponse, car sur le fond, cet ouvrage ne manque pas de qualités. Jesper Hall a déjà pris le soin de préciser, dans sa préface, qu'il avait fait sienne cette réflexion de l'actuel n°5 suédois Tiger Hillarp Persson : « N'oublions pas que le plus important pour un entraîneur ou un auteur, c'est de transmettre son amour du jeu ».

C'est le premier atout de ce traité. Hall croit en sa vision du jeu. Au lieu d'adopter un ton solennel, il exprime ses idées avec passion, sans négliger la précision. L'auteur n'hésite pas à évoquer ses propres souvenirs personnels, ce qui lui permet d'instaurer un véritable dialogue avec son lecteur. Il fait également preuve d'une certaine dérision vis-à-vis de ses propres lacunes de joueur, comme lorsqu'il traite les finales piégeuses de Tours (chapitre 11) : « Si même les champions du Monde se trompent, alors comment allons-nous faire, nous les simples mortels, pour [les] comprendre ? » En quinze chapitres, Hall aborde tous les thèmes principaux, des clouages aux enfilades, aux différents types d'avantage : huit selon l'auteur, étudiés au fil d'un chapitre 6 au titre emblématique : « S'orienter dans le labyrinthe échiquéen ». Il donne également des clés pour réfléchir vite et bien à tous les stades de la partie. C'était une gageure en un seul traité de 190 pages. Mais le pari est plutôt réussi : « Règles d'or », « Mes astuces d'entraîneur », « pistes de lecture », exercices, parties commentées, cet ouvrage fourmille de bonnes idées. C'est une première base utile pour s'orienter « au cœur des ténèbres » (le titre du chapitre 1) de ce jeu fascinant et si complexe.


Publié le 18/05/2006 - 10:52