Décision de la commission antidopage de la FIDE
L'erreur de procédure, alliée à l'état d'esprit du moment de Vassily Ivanchuk, a conduit involontairement le joueur à ne pas se présenter au test. La commission a donc conclu à l'unanimité qu'il n'y aurait pas de sanction envers le joueur ukrainien.

Le dépistage des produits dopants est encore relativement rare dans le jeu d'échecs. Toutefois, il peut se produire dans des événements officiels comme cela a été effectué au cours des Olympiades de Dresde en allemagne. Malheureusement, une grande partie des tests ont été prévus au cours de la dernière ronde et il y avait un manque de personnel qui a conduit à une erreur de procédure: il n'avait pas été désigné d'agent de contrôle antidopage pour le match Etats-Unis contre Ukraine.

Après avoir perdu une partie cruciale pour son pays, Vassily Ivanchuk était bouleversé, et bien que l'arbitre ait tenté d'informer Ivanchuk, en anglais, qu'il devait l'accompagner pour un contrôle antidopage, Ivanchuk n'a apparemment pas compris les instructions. L'anglais n'étant pas la langue maternelle de Vassily Ivanchuk. S'il y avait eu un agent de contrôle antidopage, il serait allé immédiatement près de l'échiquier d'Ivanchuk et il y aurait eu une communication directe entre ce dernier et Ivanchuk. Dans ce cas, le résultat aurait pu être différent. Comme il n'y a eu pas de notification par l'agent de contrôle antidopage, il n'y a donc pas de refus dans le sens règlementaire du terme.

Conclusion

L'erreur de procédure, alliée à l'état d'esprit du moment de Vassily Ivanchuk, a conduit involontairement le joueur à ne pas se présenter au test. La commission a donc conclu à l'unanimité qu'il n'y aurait pas de sanction envers le joueur ukrainien.

FIDE, le 21 janvier 2009

Vassily Ivanchuk (UKR)

Publié le 22/01/2009 - 00:15 , Mis à jour le 22/01/2009 - 19:31