Défense Caro-Kann 3...g6 [B15]
Voilà une variante importante qui montre qu'il faut soigner précisément l'ordre des coups dès le début. Les Blancs jouent 3.Cc3 et les Noirs peuvent dévier rapidement en jouant 3...g6!?

Voilà une variante importante qui montre qu'il faut soigner précisément l'ordre des coups dès le début. Les Blancs jouent 3.Cc3 et les Noirs peuvent dévier rapidement en jouant 3...g6!? Voilà pourquoi la plupart des joueurs préfèrent 3.Cd2 évitant ainsi cette ligne. Explication!

1.e4 c6 2.d4 d5 3.c3
Si les Blancs jouent le précis 3.d2 ils évitent alors 3...g6 car on a maintenant la possibilité de tenir le centre par 4.c3! Cette position est considérée comme légèrement meilleure pour les Blancs sans aucun risque. Les Blancs développent simplement les pièces et jouent sur l'avant-poste en e5.

3...g6

Nous allons avoir une structure de Pions de type Pirc. Les Noirs vont jouer sur cases blanches après la fermeture du centre.

4.e5
4.f3 n'est pas le meilleur et, dans la plupart des parties jouées sur cette position, les Noirs obtiennent des positions agréables à jouer. 4...g7 5.h3 Une nécessité. Si les Noirs parviennent à jouer Fg4 il y aura une grosse pression sur le centre fragile Blanc, et notamment sur le Pion d4. (5.e2 g4 6.e3 dxe4 7.xe4 b6 8.b1 f6 9.xf6+ xf6 suivit de 0-0 et Td8.) 5...f6!? (5...dxe4 6.xe4 d7 7.c4 gf6 8.xf6+ xf6 9.0-0 0-0 10.e1) 6.e5 e4 Une pénétration osée mais sensée pour affaiblir les Pions d4 et e5. 7.xe4 (7.d3 n'est pas bon à cause de 7...xc3 8.bxc3 c5 avec un jeu agréable pour les Noirs: Cc6, Db6 etc...) 7...dxe4 8.g5 c5! Une réaction immédiate et active qui égalise! 9.e6 donne le Pion pour créer une mauvaise structure Noire. (9.dxc5 xd1+ 10.xd1 xe5 11.xe4 c6 Les Noirs ont un Pion de moins mais énormément de jeu, Ff5 et 0-0-0 sont les prochains coups qui arrivent. Le Roi Blanc est mal placé et il faut perdre beaucoup de tempos pour le mettre en sécurité. par exemple 12.c3 f5 13.d2 0-0-0 14.c4 f4! suivit de Ce5) 9...xe6 10.xe6 fxe6 11.dxc5 xd1+ 12.xd1 0-0 13.e3 xb2 Gara-Foisor, nulle en 2006. Les Noirs trouvent suffisamment de jeu pour récupérer le Pion c5 et poser des problèmes au Roi Blanc.

4...g7 5.f4 h5!

Un bon coup! C'est un grand principe aux échecs qu'il faut appliquer dans toutes les positions (sauf exception), mettre le Cavalier derrière son propre pion. On voit souvent cette manoeuvre dans l'Est-Indienne avec a5 Ca6 et Cc5. La poussée du Pion sert à assurer la future case du Cavalier. Ici, il faut sécuriser la case f5 qui est la case clef de la position Noire. Avec un Pion en h5 ou h4, le Cavalier Noir sera indélogeable.

6.f3 h6
6...g4 est l'autre alternative qui retombe dans la variante principale. 7.h3 xf3 8.xf3 e6 (8...h6? serait prématuré et une grosse faute à cause de 9.g4! avec un gros avantage Blanc) 9.e3 h4 10.d3 h6.

7.e3 g4
7...f5? n'est pas logique car on se retrouverait maintenant avec un Fou c8 totalement inactif. Ce Fou c8 ne sert à rien dans cette position et l'échanger est nécessaire.

8.h3 xf3 9.xf3 f5
9...e6? 10.g4 h4+ 11.f2 net avantage Blanc.

10.f2 h4

Les coups joués de part et d'autre sont naturels et la position qui en découle à juger n'est pas évidente. Les Noirs ont stabilisé l'Aile-Roi et empêché toute attaque. Il faut maintenant commencer l'expansion à l'Aile-Dame!

11.d3 e6 12.0-0 d7 13.e2 b5! 14.b3 b4

Les chances sont réciproques dans cette position. La plupart des MI et GMI évitent ce genre de lignes peu claires et préfèrent le tranquille 3.Cd2. Mais si vous avez les Noirs, considérez sérieusement cette ligne qui peut être une bonne surprise et évite les préparations! Smirnov-Kobalija, 0-1 en 2001.


Publié le 11/01/2010 - 18:13