Défense Grünfeld
Comme à la maison. Parmi les tops joueurs Visawanathan Anand et Vladimir Kramnik se sont particulièrement distingués par la qualité de leurs préparations théoriques. Les voir s'affronter sur une grande ligne d'ouverture représente donc une bonne occasion de s'y intéresser. Lors de la 2éme ronde du mémorial Tal 2009, le débat s'est porté sur la ligne moderne de la Grünfeld.

Kramnik,Vladimir (2800) - Anand,Viswanathan (2800)
Tal Memorial (2), 2009
Défense Grünfeld
[D85]
[Bertrand Valuet(MF)]

1.d4 f6 2.c4 g6 3.c3 d5 4.cxd5 xd5 5.e4 xc3 6.bxc3

La défense Günfeld peut surprendre, de prime abord les Noirs semblent abandonner le centre aux Blancs. En réalité ce n'est pas si simple : les Noirs s'apprêtent à jouer Fg7/0–0/c5/Da5/Cc6/Td8 et c'est pas moins de 4 unités noires qui s'attaquent au Pion central d4 !

6...g7 7.f3 c5 8.b1

Ce coup constitue la ligne moderne qui est la suite blanche la plus ambitieuse contre la Grünfeld : - le Cavalier est placé sur sa case naturelle f3 faisant fi du clouage ...Fg4 - la Tour est rapidement mis sur la colonne semi-ouverte b retardant d'un temps la mise à l'abri du Roi blanc et ne protégeant pas le point critique d4.

8...0–0 9.e2

9.c4?! Les Blancs ne veulent faire aucune concession et refusent de placer modestement leur Fou en e2, c'est ici abusif. 9...g4! 10.e3 (10.xb7? cxd4 11.cxd4 c8 12.b3 xf3 13.gxf3 c6 Face aux menaces ...Ca5, fourchette sur la Dame b3, la Tour b7 et le Fou c4 et ...Cxd4 la position blanche explose.) 10...c6 11.0–0 cxd4 12.cxd4 xd4 13.xd4 xf3 14.xf3 xd4 15.d5 e6 16.fd1 a4 17.xb7 ab8 La structure est symétrique mais le meilleur placement du Fou et de la Dame noirs assure un petit plus aux Noirs.

9...cxd4

9...b6 Une ligne secondaire solide qui n'égalise pas complètement. Elle est jouée lorsque les Noirs veulent éviter des lignes trop annulantes ou lorsque l'une des variantes de la ligne principale connaît une crise côté noir. 10.0–0 b7 11.d3 a6 12.c2 xe2 13.xe2 Les Noirs vont pouvoir développer toutes leurs pièces sans avoir du concéder de faiblesses structurelles. Les Blancs ont un développement harmonieux et leur puissant centre est resté solide ce qui leur donnent un léger avantage. Karjakin-Nepomniachtchi 2013.

10.cxd4 a5+ 11.d2

11.d2 La majorité noire de Pions à l'aile dame s'exprimera nettement mieux en finale qu'au cours du milieu de jeu. Ceci explique que les Blancs préfèrent généralement sacrifier le Pion a2 plutôt que de tolérer l'échange des Dames. Cependant conserver le Pion a2 a aussi ces avantages, Karpov a testé Kasparov sur cette ligne lors de leur championnat du monde à Séville (sans succès il est vrai). 11...xd2+ 12.xd2

11...xa2 12.0–0 g4!

La ligne moderne a longtemps causé soucis aux joueurs de Grünfeld, si désormais ...Fg4 a fait ses preuves les Noirs avaient essayé de nombreuses autres défenses : Cc6, De6, b6, a5, Cd7

12...b6 Lors du tournoi des candidats 2013, Peter Svidler, le spécialiste de la Grünfeld, avait ressorti cette ancienne défense pour tenter de surprendre Aronian. 13.c1 b7 14.c4 a4 15.b5 a2 16.e1 c8 17.d1 c2 18.e2 c6 19.d3 a2 20.c4 a4 21.b3 a3 22.xf7+ Ce coup témoigne de la confiance d'un grand joueur : Aronian sait que Svidler a préparé cette ligne et pourtant il ose le sacrifice d'une pièce se fiant à son estimation sur l'échiquier. 22...xf7 23.c4+ e6 24.g5+ e8 25.xe6 e7 26.xg7+ xg7 27.c3 Les Blancs n'ont qu'un Pion pour la pièce mais la puissance des Pions centraux, l'exposition du Roi noir et le jeu sur cases noires (les Blancs ont un Fou de cases noires idéalement placé en c3 contre lequel le Fou b7 ne peut défendre) sont de très bons arguments pour justifier l'investissement blanc. Au final Svidler n'arrivera pas à contenir l'attaque blanche. Svidler-Aronian 2013.

13.g5

Le coup le plus agressif, deux autres coups méritent l'attention.

13.e3 aboutit actuellement sur une ligne fantastique. 13...c6 14.d5 e5 Les Noirs profitent du clouage du Cavalier f3 par le Fou g4 sur le Fou e2 pour centraliser leur Cavalier. 15.xb7 a5 16.xe7 a4 17.e1 En surprotégeant leur Fou e2, les Blancs déclouent leur Cavalier f3 et menacent de prendre en e5. 17...a3 Les Noirs ne défendent pas et préfèrent contre-attaquer sur l'aile dame en envoyant leur Pion a à Dame. 18.xe5 xe2 19.xe2 xe2 20.xe2 a2 21.d4 a1+ 22.xa1 xa1+ La faiblesse de la première rangée contraint les Blancs à rendre leur Dame. 23.f1 xf1+ 24.xf1 Les Blancs semblent conserver deux Pions d'avance mais la séquence n'est pas finie. 24...f6! La pointe finale de la séquence entamée par ...a5! 25.c6 xe7 26.xe7+ g7 Caruana a prouvé par deux fois que cette finale était OK pour les Noirs, il faut cependant bien se méfier du pion passé et soutenu d.

13.xb7 Est une ligne récemment réintroduit par Aronian. 13...xf3 (13...c6? Contre Aronian Dominguez n'a pas osé se séparer de sa paire de Fous et à préférer redonner le Pion mais cela laisse un net avantage aux Blancs. 14.d5) 14.xf3 xd4 15.b4 L'idée d'Aronian qui a donné bien du fil à retordre aux Noirs. (15.e5!? Libérant immédiatement le Fou f3 est tentant, cependant cela s'avère moins pénible pour les Noirs que Fb4 et le Pion e5 se révèle faible. 15...a6) 15...d8 16.c1 a6 17.xe7 ac8 18.f4 c5 19.xc5 xc5 Bacrot-Nepomniachtchi 2013

13...h6 14.h4

14.xe7 Cette suite gourmande laisse les Noirs égaliser rapidement. 14...e8 15.xb7 c6 16.c5 xe4 17.d3 xd4! La pointe de la défense noire : l'absence de Pion passé blanc et le nombre réduit des Pions restant tous à l'aile Roi rendent insuffisant l'avantage de la qualité en finale pour offrir le gain aux Blancs. A cela s'ajoute une bonne activité des pièces noires : les Noirs sont OK. Ci-après une suite illustrative. 18.xd4 xd4 19.e4 d8 20.b1 e2+ 21.h1 xb1 22.fxb1 c3 23.e1 xe4 24.xe4 d1+ 25.g1 d4 26.e8+ g7 27.ee7 e6 28.xe6 xf2 29.h4 xg1 30.g3 c5+

14.e3 semble désormais l'essai le plus ambitieux pour les Blancs. 14...c6 15.d5 xf3 16.gxf3 d4 17.xd4 xd4 18.xd4 xe2 19.g2 b6 20.e5 fe8 21.fc1 La différence d'activité entre les pièces lourdes blanches et leurs homologues noires compensent pleinement les deux Pions passés noirs à l'aile dame. Radjabov-Karjakin 2013.

14...g5 15.g3 c6 16.d5 ad8 17.xb7 e6 18.c7 xf3 19.xf3 d7

La Tour noire d7 cloue le Fou c7 sur la Tour b7 (et fixe au passage cette dernière à la protection de ce Fou) et cloue le Pion d5 sur la Dame d1. La Tour f1 est passive et le Fou f3 a des horizons bien bouchés. Vladimir serait-il passé à côté de son ouverture ?

20.dxc6!

Nullement par ce sacrifice de Dame Kramnik résout tous ses problèmes et en posent aux Noirs : - le puissant Pion passé c - la faiblesse des cases blanches et particulièrement du Pion f7.

20.b1 Eut été une façon prosaïque de résoudre les problèmes blancs mais aboutit en quelques coups à une position quasiment morte. 20...xb1 21.fxb1 c8 22.dxc6 dxc7 23.xc7 xc7 Une position égale ce qui n'est pas un objectif pour Kramnik lorsqu'il joue avec les Blancs.

20...xd1 21.xd1 c2 22.d6

Anand se défend proprement et peut déjà éliminer le puissant Pion passé c mais les Blancs pourraient alors rétablir l'équilibre matériel en capturant la Tour f8, voir même prendre l'avantage en appuyant sur la faiblesse f7, ce qui affaiblirait nettement les parages du Roi noir.

22...g4!

Un brillant sacrifice de déviation et la pointe de la préparation théorique de Visawanathan. Les Noirs vont récupérer c6 en gardant l'initiative (avec le Fou en g4 les Blancs ne disposeront plus de l'attaque à la découverte e5).

22...xc6?! 23.e5 a6 La position est loin d'être simple, il n'est même pas certain que la prise de la Tour f8 soit le meilleur coup blanc ici. Voici une suite possible, les Noirs tiennent mais souffrent. 24.xf8 xf8 25.bd7 b5 26.h5 xe5 27.xf7+ h8 28.xa7 Avec la faiblesse du Pion e6 et le Roi h8 peut abriter on pourrait craindre une fin rapide pour les Noirs, cependant ces derniers, en exploitant l'éparpillement des pièces blanches, arrivent presque à égaliser. 28...d6 29.g3 c5 30.ad7 f5 31.1d2 b1+ 32.g2 g4 33.h4 gxh3+ 34.xh3 h1+ 35.g4 e4+ 36.f4 h5+ 37.xh5 f5+ 38.h4 e7+ 39.xe7 f6+ 40.h3 xe7 41.g2 c5 42.f3 e5 Les Noirs atteignent une finale égale mais qu'il faut encore tenir.

23.xg4 xc6 24.c7 b6 25.d7

Grâce au sacrifice de déviation ...g4, Anand peut désormais éviter la perte de la Tour f8 contre le Fou d6 et conserver l'avantage matériel (Dame + Pion passé a contre Tour et Fou). Cependant l'activité des pièces blanches et surtout la faiblesse du Pion f7 principal abri du Roi g8 ne sont pas des facteurs à négliger non plus.

25...d8

Prudemment Anand permet aux Blancs de récupérer leur matériel, ce afin d'annihiler toute attaque blanche et ainsi assurer le demi-point.

Conserver le matériel ne semble pas satisfaisant pour les Noirs. 25...c8?! 26.h5 c2 27.xf7+ h8 28.g3 d4! Une jolie pointe (la faiblesse de la première rangée blanche rend le Fou d4 imprenable) que les Blancs peuvent contrer cependant. 29.h1! e5 30.h3! Les Blancs ont résolu leur problème de faiblesse de première rangée. Au final le Roi blanc est totalement sécurisé alors que le Roi noir est définitivement dans les courants d'air ce que ne compense pas totalement le Pion a passé.

26.c7 xd7 27.xb6 xd1+ 28.xd1 axb6 29.f1 ½–½

S'il n'y avait les Fous de couleurs opposés les Noirs gagneraient aisément grâce au Pion b passé éloigné : alors que le Roi blanc s'expatrierait à l'aile dame pour s'occuper du Pion b, le Roi noir récolterait les Pions de l'aile roi. Ici le Pion b est bloqué par le Fou d1 sans que le Fou g7 y puisse quoi que ce soit : le Roi blanc peut donc rester dans la zone du Roi noir ce qui assure l'égalité. Anand n'insiste pas et accepte le partage du point. Malgré ce demi-échec Kramnik remportera détaché le tournoi.


Publié le 06/03/2015 - 00:01 , Mis à jour le 01/10/2015 - 10:05
Les réactions (2)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!