Des joueurs d'échecs sur glace affrontent le dégel à Moscou et à Londres
MOSCOU (AFP) - Les pièces du jeu d'échecs ont commencé à disparaître avant même que la partie ait commencé, mais cela n'était pas dû aux qualités des équipes russes et britanniques qui s'affrontaient lors d'un tournoi simultané dans le centre de Londres et de Moscou.

Les pièces étaient sculptées dans la glace et les deux équipes, jouant sur d'immenses terrains, jeudi sur la place Pouchkine à Moscou et à Trafalgar Square à Londres, n'avaient que 30 secondes pour chaque mouvement, les sculptures fondant peu à peu sous l'exceptionnelle clémence des hivers russe et britannique.

Les températures inhabituelles à Moscou et à Londres, qui avoisinaient respectivement cinq et douze degrés celsius, ont ainsi donné du piment à cette partie qui a duré une heure. L'une des pièces, un roi ressemblant à une tour du Kremlin, avait en partie fondu avant le début du jeu, perdant son étoile soviétique emblématique.

Le tournoi, auquel participaient les maîtres russe et britannique Anatoli Karpov et Nigel Short, mais aussi des célébrités et des étoiles montantes des échecs, s'est terminé sur un match nul.

Natalia Kolesnikova (AFP/AFP - jeudi 11 janvier 2007, 17h51)


Publié le 12/01/2007 - 08:00 , Mis à jour le 13/01/2007 - 17:52