Dortmund Chess-Meeting
C'est Ruslan Ponomariov qui remporte le tournoi, devant le surprenant Vietnamien Le Quang Liem. Kramnik réalise tout juste la moyenne grâce à sa victoire lors de la dernière ronde.
Vladimir Kramnik, vainqueur du Sparkassen Chess-Meeting 2009
Vladimir Kramnik, le vainqueur de l'an dernier défendra son titre. Le triple champion du monde est en pleine forme et est actuellement classé n° 3 mondial.
Pour la troisième fois à Dortmund le meilleur joueur de l'Azerbaïdjan, Shakhriyar Mamedyarov, sera présent. « Shak » est considéré comme l'un des meilleurs tacticiens du monde.
Première participation pour l'Ukrainien Ruslan Ponomariov. A 26 ans le champion du monde FIDE 2002 et 15e au classement mondial est un joueur universel difficile à battre.
Sans Peter Leko le tournoi de Dortmund serait difficile à imaginer. A Dortmund il a grandi et a déjà remporté trois fois l'évènement. Le Hongrois appartient à l'élite depuis plus d'une décennie. N° 18 au classement mondial de cette année il aura son mot à dire.
Les couleurs de l'Allemagne seront défendues par Arkadij Naiditsch. A 24 ans il est monté jusqu'à la 41e place du classement mondial.
Le plus long voyage a été effectué par Le Quang Liem. A 19 ans, le Vietnamien a remporté l'Open Aeroflot de Moscou en Février de cette année. Champion du monde des moins de 14 ans, il est considéré comme un immense talent en Asie. C'est sa première participation à un super tournoi. Il est le 42e joueur du monde.

Nulle par accord mutuel interdite ! Cette année, les joueurs ne pourront pas offrir le partage du point à leur adversaire. Seules les nulles par matériel insuffisant et triple répétition seront acceptées. Cette règle assure que toutes les parties seront disputées et augmenteront l'attrait pour le tournoi.
Tournoi à 6 joueurs, 10 rondes à la cadence de 100 minutes pour 40 coups, 50 minutes pour 20 coups, puis 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du coup numéro un.

   Site officiel : www.sparkassen-chess-meeting.de
  Parties en direct sur http://v46023.dokomserver.de/toma/live.htm à partir de 15h00

  Photos © Georgios Souleidis / Sparkassen Chess Meeting

Le classement final

Joueur Elo Nat Score Po Le Kr Ma Na Le Perf
1 Ponomariov, Ruslan 2734 UKR 6,5 XX 0= 1= 1= =1 1= 2840
2 Le, Quang Liem 2681 VIE 5,5 1= XX == 0= == 1= 2776
3 Kramnik, Vladimir 2790 RUS 5,0 0= == XX =1 10 == 2718
4 Mamedyarov, Shakhriyar 2761 AZE 5,0 0= 1= =0 XX 10 =1 2724
5 Naiditsch, Arkadij 2684 GER 4,0 =0 == 01 01 XX =0 2668
6 Leko, Peter 2734 HUN 4,0 0= 0= == =0 =1 XX 2658


Résultats de la ronde 10 du 25 juillet 2010

Peter Leko(2734)-Arkadij Naiditsch(2684):1-0(60)Gambit dame accepté
Vladimir Kramnik(2790)-Shakhriyar Mamedyarov(2761):1-0(31)Gambit dame refusé
Ruslan Ponomariov(2734)-Le Quang Liem(2681):½-½(42)Défense Caro-Kann, variante d'avance


Le résumé de la ronde 10

Leko-Naiditsch :
Après un tournoi plus que décevant, le Hongrois a dû attendre la dernière ronde pour gagner sa première partie. Après l'ouverture, il a merveilleusement exploité la position du roi noir, resté au centre sous la menace des pièces lourdes adverses. Leko réussit à transformer son avantage positionnel en avantage matériel (un pion au 27e coup), et fit ensuite preuve d'une technique parfaite pour convertir son avantage dans une finale de cavaliers, que Naiditsch aurait peut-être pu annuler.

Kramnik-Mamedyarov
Le gambit dame employé par Kramnik a mis de l'animation sur l'échiquier dès le 10e coup, quand le Russe décida de prendre un pion (10 Dxd5), au prix d'un roi déroqué et de la paire de fou concédée à son adversaire. Mais Kramnik échangeait sereinement les pièces, tout en gardant son pion de plus. Parvenu en finale de tour dans une position théoriquement perdante, Mamedyarov se résolut à abandonner rapidement. Grâce à cette victoire, Kramnik réalise la moitié des points dans ce tournoi.

Ponomariov- Le Quang Liem
Une nulle suffisait à Ponomariov pour remporter le tournoi, et c'est ce qu'il a obtenu, en ne ménageant pas sa peine. Le Quang Liem, qui réalise un tournoi de toute beauté, se lance à l'assaut du roi blanc (17...g5 puis 19...f5), et Ponomariov subit le jeu. Après l'échange des dames, les noirs réussissent à placer un cavalier au cœur des lignes ennemies (32...Cd3). l'avantage n'est néanmoins pas décisif, et la nulle est conclue quelques coups plus tard.


Résultats de la ronde 9 du 24 juillet 2010

Le Quang Liem(2681)-Peter Leko(2734):½-½(119)Défense semi-slave
Shakhriyar Mamedyarov(2761)-Ruslan Ponomariov(2734):½-½(43)Gambit dame refusé
Arkadij Naiditsch(2684)-Vladimir Kramnik(2790):1-0(39)Partie anglaise


Le résumé de la ronde 9

Le Quang - Leko
Le Vietnamien devant affronter Ponomariov lors de la dernière ronde, il avait encore une chance de le doubler à condition de l'emporter deux fois, et contre un Leko à 2,5/8 on pouvait penser que ça serait jouable. Mais l'expérimenté Hongrois est resté solide, comme à son habitude, et après 29.Tc7? c'est même lui qui a obtenu une finale avec un pion de plus. Il essaiera longtemps de la convertir, mais se heurtera à une bonne défense de Le Quang et après 119 coups (!) il devra se résoudre au partage du point.

Mamedyarov - Ponomariov
Dans un gambit Dame refusé Mamedyarov a sorti le rare 5.g4 de son chapeau, lui qui pouvait rejoindre son adversaire en tête en cas de victoire. Il a ensuite sacrifié un pion pour trouver du jeu mais dans ce tournoi Ponomariov joue vraiment bien et à part une absence contre Le Quang il est au dessus du lot. Aujourd'hui il aurait même pu jouer pour le gain mais il a décidé de rester solide et de jouer pour une nulle qui lui assure pratiquement le gain du tournoi.

Naiditsch - Kramnik
Depuis cette année Kramnik aime bien utiliser la défense Pirc de temps en temps (1,5/4). Il a obtenu une partie intéressante, prenant des risques et devant sacrifier une pièce. Il avait obtenu une bonne attaque en compensation, jusqu'à ce qu'il se trompe par 25...c4? (25...Teb8 avec compensations), suite à quoi le joueur allemand a trouvé les bons coups de défense pour l'emporter 9 coups plus tard.
Kramnik tentera de batte Mamedyarov lors de la dernière ronde pour atteindre la moyenne.


Résultats de la ronde 8 du 23 juillet 2010

Peter Leko(2734)-Vladimir Kramnik(2790):½-½(31)Début catalan
Ruslan Ponomariov(2734)-Arkadij Naiditsch(2684):1-0(46)Défense Nimzo-indienne
Le Quang Liem(2681)-Shakhriyar Mamedyarov(2761):½-½(52)Début catalan


Le résumé de la ronde 8

Le Quang Liem - Mamedyarov
Les deux poursuivants de Ponomariov se rencontraient et avaient l'occasion, en cas de victoire, d'être seul deuxième. Les dames sont échangées rapidement, et Mamedyarov semble avoir l'avantage dans une finale qui réserve quelques escarmouches tactiques. Au 37e coup, il refuse la répétition de coups et envoie vaillament son roi à l'assaut. Il y gagne un pion, mails la tour active de Le Quang Liem est une compensation suffisante, et les joueurs cessent le combat quand les blancs parviennent à récupérer leur pion.

Ponomariov-Naiditsch
Après l'ouverture, Ponomariov obtient une position dynamique face à Naiditsch. Les blancs exploitent une erreur de leur adversaire (25...Cd6?) et gagnent un pion. Les pièces noires manquent de coordination, et Ponomariov privilégie la dynamique au matériel. Ses tours et son fou multiplient les clouages, et Naiditsch doit rendre le matériel, mais reste avec un pion de moins, et une position sans espoir. Il abandonne au 46e coup, Ponomariov a maintenant un point d'avance sur ses poursuivants.

Leko-Kramnik
Partie entre deux joueurs dont on attendait plus dans le tournoi. Aucun joueur ne semblait vouloir prendre des risques, et dès le 30e coup passé, ils répétaient les coups et empochaient ainsi chacun un demi-point.




Résultats de la ronde 7 du 22 juillet 2010

Shakhriyar Mamedyarov(2761)-Peter Leko(2734):1-0(39)Partie anglaise
Arkadij Naiditsch(2684)-Le Quang Liem(2681):½-½(35)Défense Caro-Kann, variante d'avance
Vladimir Kramnik(2790)-Ruslan Ponomariov(2734):½-½(37)Défense ouest-indienne


Le résumé de la ronde 7

Mamedyarov - Leko
Après sa terrible gaffe de la veille, Mamedyarov s'est repris aujourd'hui, profitant de doubler les blancs pour obtenir la seule victoire du jour, au détriment d'un Peter Leko hors de forme dans ce tournoi. Mamedyarov a profité de 21...Cce7? pour obtenir Tour et 2 pions contre 2 Cavaliers, puis l'astucieuse séquence 25.d4! et 26.e4 associée à quelques imprécisions de Leko en zeitnot lui a permis de conclure facilement tactiquement. Mamedyarov revient ainsi à la 2ème place.

Naiditsch - Le Quang
Quelques escarmouches tactiques dans l'ouverture mais Le Quang a répliqué froidement à 14.Cc4 par 0-0, récupérant son pion par 17...Cxe5!. La finale de 2 Tours chacun survenant après le 20ème coup ne pouvait pas se déséquilibrer.

Kramnik - Ponomariov
Pas de frayeur pour le leader que le sympathique 16.Cd2 n'a pas inquiété. Ponomariov reste cependant avec un pion de moins mais de bonnes compensations, il récupérera d'ailleurs son pion quelques coups plus tard, la finale de Tours étant tout de suite nulle. Bonne opération pour Ruslan qui mène d'un demi-point alors qu'il lui reste 2 fois les blancs dans les 3 dernières rondes.


Résultats de la ronde 6 du 21 juillet 2010

Peter Leko(2734)-Ruslan Ponomariov(2734):½-½(41)Début catalan
Le Quang Liem(2681)-Vladimir Kramnik(2790):½-½(39)Début catalan
Shakhriyar Mamedyarov(2761)-Arkadij Naiditsch(2684):0-1(36)Gambit dame


Le résumé de la ronde 6

Leko - Ponomariov
Une partie catalane pour Leko aussi mais Ponomariov la joue avec les blancs et a choisi une solide défense. Les noirs restent avec des pions triplés mais du contre-jeu sur la colonne b, Leko n'a pu obtenir plus que récupérer son pion, le tout débouchant sur une finale de Tours nulle. Ponomariov conserve ainsi un demi point d'avance sur Le Quang.

Le Quang - Kramnik
Excellente préparation de Le Quang qui n'hésite pas à jouer la catalane contre l'expert mondial de la variante ! Il avait préparé jusqu'à 21.Cd6 et Kramnik s'est trompé en répondant 21...c4?. Le jeune Vietnamien aurait pu en profiter par 24.De4! avec l'idée 25.Tc6 et un bon avantage blanc. Au lieu de cela Kramnik s'en est sorti en sacrifiant la Dame pour Tour et Fou, obtenant une finale égale. Liem Le Quang a failli rejoindre le leader !

Mamedyarov - Naiditsch
Mamedyarov avait une bonne occasion de rejoindre Ponomariov en tête. Il a obtenu un avantage après l'ouverture mais ensuite les deux joueurs se sont montrés un peu imprécis. Mamedyarov a manqué des occasions comme 30.Fxa5 et surtout 32.Fxg5!, ce qui est étonnant pour un tacticien comme lui. Alors que la position s'était simplifiée et semblait se diriger vers la nulle, il a incroyablement gaffé par 36.Txd7?? abandonnant sur le champ...


Jour de repos le 20 juillet 2010


Résultats de la ronde 5 du 19 juillet 2010

Peter Leko(2734)-Le Quang Liem(2681):0-1(59)Défense Caro-Kann, variante d'avance
Ruslan Ponomariov(2734)-Shakhriyar Mamedyarov(2761):1-0(51)Défense Nimzo-indienne
Vladimir Kramnik(2790)-Arkadij Naiditsch(2684):1-0(51)Début catalan


Le résumé de la ronde 5

Kramnik - Naiditsch
Débat théorique pointu entre les 2 joueurs dans la catalane favorite de Kramnik, celui-ci innovant avec 17.Cd1, les noirs ayant alors de bonnes compensations pour le pion de moins. L'échange des Dames soulage la position blanche et la partie se joue juste après lorsque Kramnik sacrifie astucieusement la qualité par 24.Cxd4! pour obtenir un 2ème pion et surtout enfermer la Tour a4. Malgré les efforts du joueur allemand sa libération coûtera une pièce et n'aura lieu qu'au 49ème coup, Naiditsch abandonnant... au 51ème.
Kramnik revient ainsi à la moyenne dans son tournoi fétiche.

Leko - Le Quang Liem
Leko a choisi une variante calme contre la Caro-Kann du solide Vietnamien, obtenant une finale légèrement favorable. Mais il se trompe en laissant la 4ème rangée à son adversaire (29.Tc6?) qui gagne un pion et convertit admirablement son avantage matériel. 2ème victoire de suite pour Le Quang Liem qui confirme son ascension.

Ponomariov - Mamedyarov
Ponomariov obtient un léger plus dans une nimzo-indienne et surtout une position technique qui convient parfaitement à son style et beaucoup moins à celui de l'Azéri ! Pression sur la colonne c dans un premier temps, puis création de pions faibles (27.Txd6), Roi plus actif (48.Rd4) et Mamedyarov préfère même carrément jeter l'éponge alors qu'il y a encore égalité matérielle sur l'échiquier ! Tous les petits avantages sont en effet en faveur des blancs, notamment l'infiltration du Roi.
Victoire importante pour l'Ukrainien qui double ainsi son rival au classement.


Résultats de la ronde 4 du 18 juillet 2010

Arkadij Naiditsch(2684)-Peter Leko(2734):½-½(55)Espagnole Tkachiev
Shakhriyar Mamedyarov(2761)-Vladimir Kramnik(2790):½-½(31)Gambit Dame
Le Quang Liem(2681)-Ruslan Ponomariov(2734):1-0(52)Défense Grünfeld


Le résumé de la ronde 4

Surprise dans la partie Le Quang Liem-Ruslan Ponomariov, où après le fautif 18...h5? le Vietnamien place une « petite combinaison » 19.Cxg6! Cxg6 20.Fd6! qui gagne tout simplement un pion ! Pour compenser, l'Ukrainien accélère le rythme de ces coups jusqu'à obtenir 30 minutes d'avance et laisser son adversaire avec 25 minutes pour jouer 15 coups.
Un peu plus tard, quand une finale de Fou de couleur opposée s'est retrouvée sur l'échiquier après 28.Txb4 Fxc3 29.Ta4!? Tc5 30.Txc4 Txc4, un jugement (trop) rapide aurait pu laisser penser à une nulle malgré le pion de plus. Ce qui restait une bonne opération pour Le Quang Liem. Néanmoins, cette finale offrait en fait (avec deux pions passés), une position complètement gagnante ! Ce fut donc une excellente opération pour Le Quang Liem et un véritable coup dûr pour Ponomariov.

Vladimir Kramnik semble avoir laissé de côté son « répertoire d'ouvertures avec les pièces noires plus agressif ». A moins que connaissant la fougue de Shakhriyar Mamedyarov, il se soit dit qu'il n'était pas nécessaire d'être deux à jeter de l'huile sur le feu. Une position instructive est survenue entre le 17e et le 23e coup, après 17...d4 où le joueur Russe peut se débarrasser de son pion isolé, mais prendre en e3 ouvrirait la colonne "f" sur sa Dame et son pion f7 à la Tour blanche en f1. Pousser le pion en d3, qui semblait tout aussi aventureux, fut préféré par Vladimir au 23e coup. La finale de pièces lourdes (Dame+Tours) se transforma en finale de Tour et s'acheva par le demi-point.

Petite précision concernant le nom de l'ouverture de la partie Naiditsch-Leko : 4...Cf6 5.0-0 Fc5 est dénommée Défense Möller, pendant que 4...Cf6 5.0-0 b5 6.Fb3 Fc5 est appelée variante moderne de l'Arkhangelsk.
Un DVD vient de sortir sur cette variante jouée contre la Ruy Lopez, présenté par Alexei Shirov, qui donne le nom de Vladislav Tkachiev, champion d'Europe 2007, à cette ouverture. En fait, le grand-maître du Kazakhstan a joué quelques matchs importants avec ce système, mais il aurait été tout aussi justifié de donner le nom de Shirov à cette ligne, parce que depuis 1996 Shirov a non seulement joué de nombreuses parties avec elle, mais en a récemment fait son arme principale contre 1.e4.
Toujours est-il qu'au moment où le joueur allemand regroupait ses pièces sur l'aile-roi, le Hongrois força l'échange des Dames et égalisa. Nulle en 55 coups, même si Leko dut, sur la fin, défendre avec précision. Cependant, personne ne doute plus des capacités du joueur hongrois de faire nulle...


Résultats de la ronde 3 du 17 juillet 2010

Vladimir Kramnik(2790)-Peter Leko(2734):½-½(47)Début Catalan
Arkadij Naiditsch(2684)-Ruslan Ponomariov(2734):½-½(82)Espagnole berlinoise
Shakhriyar Mamedyarov(2761)-Le Quang Liem(2681):1-0(53)Défense Slave


Le résumé de la ronde 3

Place au jeu « à la manière des 2700+ » : solide, précis, profond, bref, incompréhensible aux simples terriens que nous sommes. Restait donc à suivre les différentes réactions des joueurs, suite aux deux première rondes. Comment allait réagir Kramnik après sa défaite de la veille, Leko peut-il obtenir autre chose que des nulles, Le Quang Liem supporte-t-il la pression, Naiditsch allait-il résister au leader Ponomariov ?

Commençons par Vladimir Kramnik et Peter Leko. Les deux joueurs prennent beaucoup de temps dès le début. Evidemment à l'approche du 40e coup le temps manque, mais Leko a réussi, avec les Noirs, à obtenir une bonne position. Kramnik sent le danger et profite du zeinot pour tenter 39.Fxf6!?. 44.Tc1 qui menace tout simplement mat est facilement paré par 44...Fc2 et le Russe prend la nulle par répétition des coups.

Le Quang Liem était opposé à la fougue bien connue d'un Mamedyarov. Si Shakhriyar Mamedyarov refuse une première fois la répétition des coups, puis une seconde fois, c'est parce qu'il possède l'avantage : un joli pion en d6, un Cavalier noir en e8 et surtout une Tour noire en a8 qui ne joue pas ! L'Azéri pousse au maximum, tout en conservant la possibilité de prendre la nulle, empêche le Vietnamien de sortir de sa position confinée, pour finalement obtenir ce qu'il cherchait : Le « craquage» de Le Quang Liem. 48...Tg6?? perd carrément la partie.

Arkadij Naiditsch, qui affrontait le leader Ruslan Ponomariov, fit mieux que se défendre. Le joueur allemand obtint même une finale Tour+Fou contre Tour. Bien entendu, ce type de finales est connue sur le bout des doigts par le joueur ukrainien et la nulle sera signée au 82e coup.


Résultats de la ronde 2 du 16 juillet 2010

Peter Leko(2734)-Shakhriyar Mamedyarov(2761):½-½(50)Est-Indienne
Le Quang Liem(2681)-Arkadij Naiditsch(2684):½-½(35)Défense Ragozine
Ruslan Ponomariov(2734)-Vladimir Kramnik(2790):1-0(36)Bogo-Indienne


Le résumé de la ronde 2

Ruslan Ponomariov, champion du monde FIDE 2002 et 15e au classement mondial, réalise la performance du jour en battant le triple champion du monde et N° 3 mondial, le Russe Vladimir Kramnik. Ponomariov n'a pas laissé passer l'occasion de doubler les Blancs pour prendre la tête du tournoi.
A peine sorti de l'ouverture, l'Ukrainien possède déjà une position plus agréable. Vladimir tente alors sa chance en échangeant quelques pièces, mais Ruslan impose une finale de Roi et pion où son pion de plus était suffisant pour la gain.

Petit avantage blanc dans la partie Le Quang Liem - Naiditsch, mais le Vietnamien n'insiste pas trop et annule en répétant les coups.

Enfin, la partie la longue de la journée, qui mettait aux prises Peter Leko et Shakhriyar Mamedyarov, a basculé lors du zeinot. Leko, avec l'avantage, s'est retrouvé en manque de temps aux alentours du 30e coup. Forcément moins précis, l'avantage s'est peu à peu évaporé. Peter Leko a déclaré après la partie : « Au lieu 35.Tc7? je gagne tout simplement par 35.Tf1. » Nulle en 50 coups.


Résultats de la ronde 1 du 15 juillet 2010

Ruslan Ponomariov(2734)-Peter Leko(2734):1-0(57)Début Ecossais
Vladimir Kramnik(2790)-Le Quang Liem(2681):½-½(64)Défense Slave
Arkadij Naiditsch(2684)-Shakhriyar Mamedyarov(2761):0-1(47)Sicilienne Sozin


Le résumé de la ronde 1

Sans doute lassés (et avant que les amateurs ne se lassent eux-mêmes), par le haut pourcentage de parties nulles que le tournoi de Dortmund a pris l'habitude de produire, les organisateurs ont cette année décidé d'interdire aux joueurs de proposer le partage du point à leur adversaire. Seules les nulles par matériel insuffisant et triple répétition sont désormais acceptées. Cette règle, nommée règles de Sofia, assure que toutes les parties sont disputées.

Et ce fut bel et bien le cas lors de cette première ronde. Ceci-dit, il ne faut pas confondre partie disputée et partie passionnante. Avec trois finales de pièces lourdes, dont deux finales de Tours et pions, la technique a dominé les débats.

Néanmoins, avec 2 gains sur 3 parties, il n'y a aucune raison de faire la fine bouche. Surtout que la manière de Mamedyarov, avec les pièces noires, de (mal)traiter la variante Sozin de la Sicilienne vaut le coup d'oeil. En revanche, c'est bien avec 30 coups de pure technique (sur 57) que Ponomariov l'emporte sur Leko. Le tenant du titre du tournoi de Dortmund, Vladimir Kramnik, malgré un joli pion en d6 dès le 22e coup, n'a pas réussi à passer la solide défense du nouveau venu dans la cour des grands, le Vietnamien Quang Liem Le.





Un peu de géographie

Dortmund (IPA : dɔʁtmʊnt) (latin : Tremonia, bas-allemand : Düörpm, anc. franç. : Trémoigne), est une ville d'Allemagne, située dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie à l'extrémité orientale du bassin de la Ruhr. Sa population était de 585 045 habitants au 31 décembre 2006 ce qui en fait une des plus grandes villes de la région, la septième ville allemande et la 34e de l'Union européenne.

Dortmund est également connue comme la "métropole verte" de Westphalie, près de la moitié du territoire municipal consistant en voie navigable, bois, espace agricole et espaces verts parmi lesquels des parcs spacieux comme le Westfalenpark ou le Rombergpark. Cette particularité contraste avec l'exploitation minière et la sidérurgie exercées dans la région pendant près de cent ans.

Un peu d'histoire

L'histoire de Dortmund remonte à 880 - 885, époque où ce n'était qu'un petit village mentionné pour la première fois dans des documents officiels sous le nom de Throtmanni. En 1152, l'empereur Frédéric Barberousse vint dans la région et fit reconstruire la ville qui avait été détruite dans un incendie peu de temps auparavant. Pendant deux ans, Dortmund fut la résidence de Barberousse, courte période qui permit à la ville de croître jusqu'à devenir une des plus puissantes villes de l'empire. Au cours du XIIIe siècle, Dortmund rejoint la ligue hanséatique. En 1220, elle obtient le statut de Ville libre d'empire et en conséquence est directement soumise à l'empereur. En 1293, le roi Adolphe de Nassau autorise la ville à brasser sa propre bière. Dortmund deviendra le second producteur de bière mondial au Moyen-Age. Après 1320, la riche ville commerçante commence à apparaître sous la graphie "Dorpmunde" (dont l'étymologie est incertaine).

Pendant la période de l'Allemagne nazie, Dortmund était la ville de l'Hôpital Aplerbeck, qui euthanasiait les personnes mentalement ou physiquement handicapées.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville située au cœur de la Ruhr (Ruhrgebiet), tout comme les villes voisines, sera une des cibles des bombardements alliés. environ 80% des logements de Dortmund furent anéantis durant cette guerre.
Aujourd'hui, la ville s'est reconvertie dans la culture et le tertiaire. Elle est aussi un centre d'industrie dite de Hautes technologies.


Publié le 25/07/2010 - 13:35 , Mis à jour le 25/07/2010 - 21:22