Résultat de l'élection FFE
Diego Salazar, Président de la Fédération Française des Echecs
Diego Salazar élu Président de la FFE. Sa première déclaration, une interview et quelques réactions.
  • 350 clubs (sur environ 900) étaient représentés. Le total des voix de ces clubs est de 1032 (environ 48% du total des voix)
  • 241 clubs, représentant 610 voix, ont voté par correspondance
  • Au total, 1642 voix (sur un total de 2136) se sont exprimées. Ca représente 70,69% des clubs, pour un total de 76,87% des voix.
Inscrits 836 clubs 2136 voix  
Votants 591 clubs 1642 voix  
Bulletins blancs ou nuls   35 voix  
Diego Salazar   812 voix 50,5%
Léo Battesti   795 voix 49,5%

Aurélie Dacalor

Le nouveau bureau

Président : Diego Salazar
Vice-président : Christophe Leroy
Trésorier : Stéphane Reyreau
Secrétaire Générale : Aurélie Dacalor
Chargé du développement : Eric Prié
Directrice des Féminines : Jocelyne Wolfangel


DÉCLARATION DE Diego Salazar

Diego Salazar

Autour de ma candidature, j'ai souhaité rassembler les clubs de France et leurs licenciés. Je tiens à souligner l'exemplarité du déroulement de ce scrutin. La Fédération, son comité directeur, ses salariés ainsi que vous tous, ont prouvé la réalité démocratique de notre association. Que le président Henri Carvallo, la présidente de la CSOE, Agnès Eden, et l'ancien président Jean Bertrand soit vivement remerciés de la bonne tenue de ces élections.

M. Battesti a mené une campagne volontaire et porté un programme dynamique, fidèle à sa personnalité. Il a indiqué vouloir amplifier ses projets en Corse, mais nous espérons qu'il continuera aussi à apporter aux Echecs français dans leur ensemble. Je tiens à lui rendre hommage et lui faire part de tout mon respect, tant de sa personne que de ses choix.
 
Nos divergences sur les moyens d'obtenir un résultat commun, le développement des Echecs en France, reflètent toute notre richesse. Aussi, nous resterons toujours ouverts à de fortes implications nationales de sa part, ainsi que des membres de son équipe. Nous avons besoin de travailler tous ensemble, de nous rassembler.
 
Enfin, bien sûr, je remercie sincèrement l'électorat pour son implication et son courage. J'en prends acte, il est donc temps pour nous tous de nous mettre au travail pour le Jeu d'Echecs.
 
Diego Salazar

Interview de Diego Salazar pour Europe Echecs
 
Europe Echecs : Quels sont vos sentiments après ce résultat ?
 
Nous étions si loin d'être favoris et donc si peu sûrs de l'emporter que ce résultat est une satisfaction pour toute mon équipe. Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui m'ont soutenu de manière directe ou indirecte. Ce résultat n'est pas un aboutissement. C'est au contraire la marque d'un travail immense qui nous attend, et dont nous avons bien conscience.

Europe Echecs :Quel est votre bilan de la campagne ?
 
Ce fut long, éprouvant, mais humainement très enrichissant. Nous avons choisi de nous adresser aux clubs, dirigeants et licenciés, sur le fond comme sur la forme, avec aucun autre moyen de départ que la complémentarité de nos compétences et notre envie commune de renouveau pour notre discipline. Nous allons maintenant pouvoir entreprendre les nouveaux chantiers évoqués durant cette campagne, nous ouvrir vers de nouveaux publics et augmenter l'intérêt de nos partenaires pour le Jeu d’Échecs.

"Gens una sumus" : nous voulons tous le meilleur pour les Echecs, et chaque pièce de l'échiquier est importante. Nous aurons besoin de toutes les forces vives de la Fédération. Le résultat de cette élection a créé une grande émotion pour tous, alors nous espérons qu'après réflexion, nos concurrents de campagne nous rejoindrons tous.

Europe Echecs : Quels sont vos objectifs ?

Ils sont nombreux, et listés dans notre programme. J'en citerais quatre :
  • La structuration globale des clubs avec une vision commune pour les ligues et comités
  • La professionnalisation pérenne de nos intervenants
  • La promotion de l'ouverture vers la société et la diversité
  • La création de clubs et l'augmentation du nombre de licenciés
Europe Echecs : Sur quels critères souhaitez-vous que votre politique soit évaluée ?
  • La transparence
  • La démocratie participative
  • La communication interne
Europe Echecs : Quelles seront vos 3 premières mesures ?
  • Recenser les besoins des clubs via un formulaire en ligne
  • Réaliser un appel à candidatures en vue de créer des commissions et groupes de travail (non statutaires) par secteur
  • Améliorer la diffusion de l'information

Le point de vue de Bachar Kouatly, Directeur d'Europe Echecs

« Dans l'élection à la présidence de la FFE, les urnes ont rendu leur verdict. La liste de Diego Salazar l'a emporté avec quelques voix d'écart, et dirigera donc la FFE pour la prochaine mandature.

Comme après chaque scrutin, et encore plus quand le score est serré comme c'est le cas, la première tâche du nouveau Président sera de rassembler. Léo Battesti a démontré  son dynamisme et sa compétence dans son île; il serait néfaste de se priver de ses qualités.
L'intérêt des Echecs, et donc de la fédération commande que tous s'unissent afin de développer le jeu d'échecs auprès de toutes et tous. La tâche est immense, et toutes les volontés doivent être mobilisées.

Le rôle d'une fédération est d'être au service de ses clubs et de ses licencié(e)s. Les besoins actuels sont gigantesques, et les nouveaux dirigeants se doivent de fédérer et d'impulser un élan qui tiennent compte de la situation actuelle.

Cette campagne a été marquée par une personnalisation qui a semble t-il finalement desservi celui qui avait le plus utilisé cet argument. Europe Echecs, qui n'a bénéficié que d'un faible soutien de la FFE dans les précédentes années, a veillé a garder une stricte neutralité durant cette élection.

Nous continuerons nos efforts pour apporter une information accessible et objective, bien loin des querelles de personnes.

Nous sommes toujours disposés à rassembler et à contribuer au développement du jeu d'échecs, qui restera notre passion. »

Le reportage  de France 3 corse (via stella)


Reportage extrait du journal de France 3 Corse


Déclaration de Léo Battesti

Léo Battesti

« " Je préfère sincèrement predre de 17 voix que gagner avec le même écart " a déclaré Léo Battesti à l'issue de ce scrutin. 
Tirant toutes les conséquences de cette défaite, il a félicité son adversaire et annoncé qu'il démissionnait de toute ses fonctions au sein de la FFE. "Je vais me concentrer sur la Corse désormais" a-t-il précisé. Léo Battesti a souligné qu'incontestablement il a été victime d'une grande campagne de dénigrement autour de son passé politique. "Par des forums, par des démarchages individuels, on s'est acharné pour que j'inspire la peur". Dans les réunions qu'il a organisé dans 25 villes françaises, Léo Battest avait été très souvent à parler de la Corse, de sa réalité et dénoncer l'image caricaturale qui fait tant de ravages.
Mais la tactique de dénigrement a été payante particulièrement en ce qui concerne les petits clubs ruraux. La liste "Les Échecs un sport pour tous" est en effet largemnet en tête dans les grands clubs formateurs. Par contre la Liste Salzar a bénéficié d'un vote important des tout petits clubs qui ont du mal à comprendre une stratégie basée sur le développement de masse et qui ont été sensibles aux attaques contre un responsable corse. Très entouré par ses colistiers et amis, le président de la ligue corse va vite annoncer des intiatives dans l'île pour accentuer encore le développement échiquéen. »

 

2e communiqué de Léo Battesti

« Après les élections fédérales, réaction de Léo Battesti


Je remercie les nombreux clubs qui nous ont fait confiance dans cette élection. J’ai été très fier de conduire une liste d’un tel niveau de compétence. J’apprécie, dans les moments forcément difficiles d’une défaites, les centaines de témoignages de soutien émanant bien sur très nombreux de mon île, mais aussi de toutes les régions de France. J’ai souhaité bonne chance à Diego Salazar quelques minutes après le résultat des élections et je renouvelle mes encouragements car je respecte tous ces présidents de club qui ont voté pour lui.
Mais je ne serais pas, pour ma part hypocrite car je sais être loué aujourd’hui loué par ceux-là même qui hier mettaient en doute jusqu’à mon intégrité.
Je l’engage, ainsi que ses proches, à ne plus emprunter les chemins des attaques individuelles, à ne plus surfer sur les préjugés comme ils l’ont fait tout à au long de cette campagne. Les Echecs méritent mieux que cela.
Je me concentrerai désormais, exclusivement, à l’amplification du développement des Echecs en Corse. Je bénéficierai de nombreux autres forts partenariats qui nous permettront d’être encore plus performants et attractifs au service principalement de notre jeunesse. En effet, 90 % des jeunes corses de 6 à 21 ans savent jouer aux Echecs grâce à l’initiation de nos vingt formateurs. Cela nous permettra d’être une terre d’accueil échiquéenne exceptionnelle et nous organiserons encore plus de manifestations.

Nous avons un programme déjà très fourni. En quelques mois il y aura plus d’événements en Corse que sur le territoire fédéral : en mai l’Open de Balagna avec 15 000 € de dotation. Evidemment, il ne constituera plus une étape du Grand prix FFE, mais les droits de tous les joueurs seront scrupuleusement respectés. Dans la foulée aura lieu le 2e Open d’Aiacciu doté de 10 000 € de prix. Nous accueillerons ensuite le plus grand champion et la plus grande championne de l’histoire. Judith Polgar sera en mai à Porto-Vecchio face à sa sœur Sofia. Garry Kasparov sera à Bastia début juin pour le 2e Tournoi Européen des jeunes. 3 000 jeunes y participeront dont 8 délégations européennes.
Juillet verra deux événements exceptionnels, 2 tournois de blitz dans des villages de 500 et 200 habitants, respectivement Quenza et Ciamanacce, dotés de 8 000 € et 10 000 € de prix. Etienne Bacrot sera présent à Quenza et nous aurons le plaisir d’annoncer la participation de Maxime-Vachier Lagrave. et celle d’un grand nom des Echecs, pour Ciamanacce, Nous le divulguerons après l’actuel tournoi de Londres
Enfin le 17e Corsican Circuit en octobre, ne sera pas non plus la finale du Grand Prix (ce qui permettra à la FFE d’économiser 10 000 € de subvention prévue). Mais nous maintiendrons la dotation globale de 95 000 € ne voulant aucunement pénaliser les joueurs.

Ce dimanche, à Corti, capitale historique de la Corse, 200 personnes participeront à l’AG de la ligue corse devant tous les médias insulaires. Plusieurs propositions seront soumises au vote des présidents de clubs pour permettre à notre ligue de s’adapter aux nouvelles réalités.
»


Réaction  d'Henri Carvallo, président sortant de la FFE

Henri Carvallo

« Sincères félicitations à l'équipe menée par Diego Salazar qui remporte les élections

Je suis très heureux que deux listes sérieuses aient pu confronter leur vision et leurs projets pour les Echecs français. C'est un bon signe pour la démocratie et encourageant pour la vitalité de notre discipline. Le résultat serré (s'il y avait un module d'analyse en marche, on serait proche de la partie nulle!) montre que les deux équipes avaient dans leur programme des idées tout à fait attractives pour les clubs et les licenciés. Je remercie Léo Battesti pour toute la pugnacité  et le dynamisme dont il a su faire preuve au service des échecs.

La transmission des dossiers sera évidemment assumée au mieux, et je serai très heureux, à l'avenir de continuer à contribuer au rayonnement des échecs français, à travers notamment, l'organisation de manifestations au château de Villandry.
Prochain rendez vous en date : les 11 et 12 mai pour le championnat de France féminin de parties rapides.

Je souhaite également préciser que l'année 2013 est bien partie pour les échecs en France :

  • Championnats de France jeunes à St Paul Trois châteaux et d'été à Nancy qui s'annoncent très attractifs.
  • Retour des grandes compétitions internationales à Paris avec le Mémorial Alekhine et le grand prix FIDE. Paris est un phare touristique, culturel et économique mondial, c est un atout majeur de la France et cela fonctionne donc également pour les Echecs !
  • Record en cours pour les prises de licences (avec également cette année une progression des Licences A)


Amicalement à tous, et à bientôt sur l'échiquier »


Déclaration de Jean-Claude Moingt, ex président de la FFE

« La politique de la FFE qui était menée depuis 8 ans a été mise en minorité lors de l’Assemblée élective du 31 mars 2013 et les clubs ont choisi une autre direction. Je prends acte de ce changement et ne me reconnaissant pas dans les idées, la philosophie  et l’équipe qui vient d’être élue, comme je l’avais annoncé, je renonce à toute activité au service des Echecs Français. Je me consacrerais dorénavant uniquement à mon mandat d’élu à l’European Chess Union et à mon club Le Grand Echiquier. C’est la raison pour laquelle, je n’organiserai pas la 3e étape du Grand-Prix FFE, annoncée par cette dernière, aux Pyramides de Port Marly les 21 et 22 septembre 2013, mais à la place un simple open de parties rapides gardant le bénéfice de nos nombreux partenaires pour le développement et les événements de notre club.

Jean-Claude Moingt »

 


Publié le 02/04/2013 - 16:00 , Mis à jour le 02/04/2013 - 17:53
Les réactions (251)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
stantigone - 15/04/2013 13:39
@ arnaout : D'accord avec vous sur ce que vous venez de dire, dommage que Monsieur Battesti n'ai pas répondu à Europe Echecs sur cette axe, au lieu de cela jouer victime ... Merci à Monsieur Battesti pour tout ce qu'il a fait, en espérant que la nouvelle équipe va tout de même continuer ce qui a été déjà fait pour les écoles et les enfants ...

armaout - 15/04/2013 13:25
Et dans le haut Rhin y a des émissions sur le jeu d'échecs sur les chaînes locales.....?????

armaout - 15/04/2013 13:23
Sur le contre modèle Corse, ça dépend si le critère du contre modèle c'est le nombre de classés à tel ou tel niveau, ou l'attrait, la place, le rôle joué par les échecs dans les écoles ou dans les médias par exemple. J'ai été bluffé de voir des émissions sur le jeu d'échecs sur la chaîne Via Stella et en Corse qui plus est ! Personnellement le classement je m'en fou un peu, par contre le jeu d'échecs puisse permettre à des élèves en difficulté de se revaloriser dans l'environnement scolaire au travers du jeu, ça cela me plaît. Et qu'on puisse voir des émissions sur le jeu d'échecs en Corse je trouve ça génial. Quand je pense qu'il n'y a pas eu un mot sur le match des candidats sur les chaînes nationales francaises ;-[

stantigone - 15/04/2013 12:43
@phil1904 : On a pas du lire les mêmes propos ... Parce que je n'ai pas lu ces animosités d'esprits "pas net" ... Enfin tout reste dans l'interprétation qu'on fait des mots .... Cordialement.

phil1904 - 14/04/2013 22:51
Toutes ces animosités, contre Léo Battesti montre vraiement qu'il y a quelquechose de" pas net" dans les esprits de certains......
Lovelaft nous parle du "contre modéle Corse" (qui fait grincer bcp de dents), d'autres pretendent regenter la liberté d'expression, d'autres nous jurent la main sur le coeur, qu'il ny a aucuns prejugés + ou - racistes tout en ne cessant de parler ..."des Corses" (comme- ci la question principale ne devait pas etre les echecs).
En tout cas le programme de la fédé du" contre-modéle" ridiculise celui du continent, sans oublier que Monsieur Salazar ne l'a emporté que de 17 voix (ceux qui ont votés pour Battesti seraient des degenerés?).
Je commence a approuver la reaction de Monsieur Battesti de separer les 2 fédés, on pourrait dire:"cachez ces prejugés que nous ne serions voir"
P.S: Je ne suis pas corse, je n'ai pas cet honneur!!!