Fischer exhumé
Selon une information rapportée par le site de Chessbase, le corps de Bobby Fischer va être exhumé, afin d'effectuer un prélèvement d'ADN pour un test de paternité.

L'héritage de Bobby Fischer est constitué principalement d'une maison vraisemblablement achetée avec l'argent gagné lors de son match revanche contre Boris Spassky en 1992.

Il est revendiqué par différentes parties : ses 2 neveux (fils de sa soeur décédée), Madame Watai, dirigeante de la Fédération d'Échecs japonaise, qui a produit un certificat de mariage prouvant son mariage avec l'ancien Champion du Monde lors de son incarcération au Japon, et le gouvernement américain, au titre des impôts impayés.

Une ressortissante philippine, Madame Young, prétend que Bobby Fischer est le père de sa fille Jinky, née en 2001. A l'appui de sa demande, elle a envoyé au site de Chessbase divers documents, tels que des photos et des cartes postales signées "Daddy" (papa).

Au terme de la loi islandaise, dont Bobby Fischer était devenu citoyen pour échapper à l'extradition vers les Etats-Unis, un tiers de son héritage revient à son épouse légitime, et les deux autres tiers à sa descendance.

La Cour Suprême islandaise, cassant une précédente décision, a autorisé l'exhumation de Bobby Fischer, enterré au cimetière de l'église de Laugardaelir. Un extrait d'ADN va être prélevé, afin de vérifier la paternité alléguée.

Les amis islandais de Fischer regrettent cette décision. Selon eux, la maison de Fischer, sous scellés depuis son décès, devait permettre de retrouver suffisamment d'ADN sans que l'exhumation soit nécessaire.

En France, une affaire similaire avait impliqué Yves Montand.

  L'article original sur le site de Chessbase, avec une revue de presse.

  Photo © http://chessbase.com


Publié le 20/06/2010 - 09:15