Fischer-Petrosian, 1959
Un bel exemple du jeu de couleur, mais cette fois avec deux modifications de la structure de pions. Les échecs paraissent si simples entre les mains des champions.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (2)
europeechecs - 09/03/2012 11:03
Bonjour,

Il vaut mieux s'habituer à regarder et à analyser des deux côtés de l'échiquier. De plus, c'est un conseil donné par les entraîneurs de se placer, par principe, du côté du vainqueur de la partie.

geantvert - 01/03/2012 17:50
J'apprécie toujours les vidéo de Europe Echecs (certaines mieux animées que d'autres)

Pourriez vous demander à vos intervenants de respecter les standards ... les blancs en BAS et les noirs en HAUT

Ce sont des entraineurs, professeurs et pédagogues, je pense qu'ils peuvent comprendre

A+