Fischer-Taïmanov, 1971
L'exemple à connaitre par cœur de la lutte entre un «bon» Fou et un «mauvais» Cavalier, puis de l'exploitation de la faiblesse des cases non contrôlées.
Accès abonnés
► Cet article est accessible aux abonnés au service Vidéos.
Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous pour bénéficier de tous vos services

Les réactions (1)
Echiquiernazairie - 06/05/2012 11:22
Partie intéressante, un peu rapide dans les commentaires nottamment les explications sur les manoeuvres de fous et les pertes de tempi pour donner le trait à l'adversaire.