Gambit Benkö
Contrairement à la plupart des autres gambits, dans le gambit Benkö les Noirs n'obtiennent pas de possibilités tactiques immédiates : il s'agit d'un gambit positionnel.

Gelfand,Boris (2761) - Carlsen,Magnus (2872)
Zurich CC Rapid 2014 Zurich SUI (1), 04.02.2014
Gambit Benkö [A58]
[A. Ramirez et Europe Echecs]

1.d4 f6 2.c4 c5 3.d5 b5!?

Le fameux gambit Benkö (appelé en Russie gambit de la Volga), porte le nom du grand maître américain d'origine hongroise Pal Benko, qui l'a popularisée par ses nombreuses victoires depuis les années 1960. L'appellation gambit de la Volga remonte à un article publié en russe par Argounov en 1946 qui étudiait le coup 3... b5. Benko est né le 15 juillet 1928 à Amiens (France) mais a grandi en Hongrie. Champion de Hongrie à l'âge de 20 ans, il émigre aux États-Unis en 1958 après sa défection au terme du championnat du monde étudiant par équipe à Reykjavik en 1957. Contrairement à la plupart des autres gambits, dans le gambit Benkö les Noirs n'obtiennent pas de possibilités tactiques immédiates : il s'agit d'un gambit positionnel.

4.cxb5 a6

5.bxa6

Les Blancs ont aussi plusieurs possibilités pour refuser le cadeau. Nous attirons votre attention sur la ligne qui débute par 5.b6 qui rend le pion « dans les jambes » des Noirs.

5...g6 6.c3 g7

6...xa6 est le coup le plus commun. Les Blancs doivent alors décider s'ils acceptent d'être déroqués en jouant 7.e4 (ou s'ils préfèrent, jouer 7.g3 avec l'idée d'effectuer un fianchetto puis roquer. 7...d6 8.g2 g7 9.f3 bd7 10.0–0) 7...xf1 8.xf1 Les deux suites se valent, c'est simplement une question de goût et de préparation.

7.e4 0–0

Magnus Carlsen insiste dans la provocation en permettant aux Blancs de jouer e5, ce qui chasserait leur Cavalier de la case f6. Pour ceux qui s'inquiéteraient d'un manque de connaissances « théoriques », sachez qu'il y a moins de 20 parties dans les bases de données. Plus encore, n'hésitez pas à jouer le gambit Benkö, même sans être bardé de dizaines de variantes. Prenez quelques parties de forts joueurs, faites connaissance avec les plans et lancez-vous ! On le voit ici, Magnus Carlsen ne suit pas les coups principaux, il joue « dans l'esprit » du gambit Benkö.

8.f3

8.e5?! e8 9.f3 d6 offre probablement assez de contre-jeu aux Noirs contre le Roi blanc exposé au centre. 10.exd6 exd6 11.e2 xa6 12.0–0 et l'aventure continue...

8...a5

Un développement typique du gambit Benkö, avec pression sur les colonnes de l'aile-Dame, serait ici 8...d6 9.e2 xa6 10.0–0 bd7 11.h3 a5 12.e1 fb8 13.xa6 xa6 14.c2 avec des compensations pour le pion sacrifié.

9.d3?

Une faute qui va coûter cher ! La partie se jouait à la cadence de 15 minutes + 10 secondes par coup. Il ne faut pas imaginer que Carlsen avait des centaines de variantes en tête quand il a décidé de jouer un Benkö. Cette façon de faire ne peut que nous encourager à jouer actif et à prendre des risques.

9.d2 xa6 10.xa6 (10.e2!? d6 11.0–0 bd7 12.a4 et le GMI Alejandro Ramirez accorde un léger plus aux Blancs.) 10...xa6 11.e2 e6 12.dxe6 (12.xa6 Une particularité du gambit Benkö est que l'échange des Dames semble favoriser les Noirs. En effet, malgré le pion de moins, si les Blancs ne peuvent plus monter d'attaque, il ne reste plus que la pression noire sur les colonnes de l'aile-Dame. 12...xa6 13.0–0 exd5 14.exd5 fb8 15.b3 b4 0–1 (86) Muir,A (2312)-Perunovic,M (2613) Warsaw POL 2013) 12...fxe6 13.xa6 xa6 14.e2 (14.0–0 d5 15.exd5 exd5 16.a4 e4 17.fd1 c7 18.c3 xc3 19.xc3 xc3 20.bxc3 a3 21.dc1 fa8 22.c2 8a4 23.h3 b5 24.ac1 c4 25.b1 xc3 26.b7 e4 27.d7 xa2 28.xa2 xa2 29.xd5 c3 30.d8+ g7 31.c8 f6 32.c6+ f7 33.c4 e2 34.d4 xf2 35.b5 c2 36.d4 f1+ 1/2–1/2 (36) Dragun, K (2530)-Dubov,D (2629) Warsaw POL 2013) 14...d5 15.exd5 exd5 16.hd1 b4 17.a3 fe8+ 18.f1 d3 19.ab1 d4 20.e2 g4 21.e1 xe1 22.xe1 d3 23.f4 c4 1–0 (137) Ju Wenjun (2514)-Cmilyte,V (2514) Beijing CHN 2013

9.d2 xa6 10.e2 xe2 11.xe2 h5 12.0–0 xc3 13.b3 a6 14.xa6 xa6 15.bxc3 c4 16.d2 c5 17.xc4 xe4 18.e1 xc3 19.xe7 xd5 20.xd7 hf6 21.b7 fc8 22.e3 c3 23.b2 fe4 24.g4 h5 25.h6+ g7 26.xf7 cb8 27.b1 xb7 28.xc3+ xc3 29.xb7 f6 30.h4 e4 31.c7 xa2 32.f3 g3 33.g5 e2+ 34.h1 e5 35.c5+ f4 36.h2 d4 37.c4 e5 38.c5+ d6 39.e4+ e6 40.h3 e2 41.g5+ f6 42.c6+ f5 43.c5+ f6 44.c4 f5 45.g4+ e5 46.e4+ f6 47.h7+ f7 48.g5+ f6 49.e6+ g7 50.d6 f4+ 51.g3 e2+ 52.f2 f4+ 1/2–1/2 (52) Polugaevsky,L-Kholmov,R Tbilisi 1966

9...xd5!

Et la position blanche est déjà mauvaise !

10.exd5 xc3+ 11.bxc3?

Gelfand tente de renverser la vapeur en sacrifiant du matériel. 11.d2 xd2+ 12.xd2 xd2+ 13.xd2 xa6 donnait une position noire légèrement supérieure, mais au moins le matériel était égal.

11...xc3+ 12.d2

Les Blancs n'avaient pas le choix, ils ne pouvaient pas couvrir l'échec par 12.d2 à cause du Fou en d3 non protégé. 12...xd3–+ est gagnant pour les Noirs.

12...xa1 13.0–0 xa6

Par leur sacrifice de qualité, les Blancs cherchent à obtenir une attaque en exploitant l'absence du Fou noir des cases noires.

14.b2

14.a3 g7 15.xc5 d6 et les Blancs n'ont pas de compensations suffisantes pour la qualité de moins.

14...xa2 15.a1?!

15.h6 xb2 16.g5 g7 ne fonctionnait pas.

15.b1!? est le coup suggéré par les modules d'analyses. 15...b3 16.e1 les Noirs sont mieux évidemment, mais les Blancs sont toujours dans la partie.

15...b3 16.e4 d6

Les Noirs profitent d'un moment d'accalmie pour terminer leur développement.

17.b1 f6 18.xf6

C'était trop tentant.

18...c4!

Les Blancs n'avaient sans doute pas calculé que la Dame noire attaque maintenant le Fe4, alors que le Ff6 est aussi en prise.

19.b2 xe4 20.e1 d3 21.xd3

21.h6 f7 22.g5 d2 et toutes les pièces blanches sont en prise !

21...xd3 22.xe7

22...xf3

Ce n'était pas nécessaire, mais les Noirs préfèrent se débarrasser d'une pièce dangereuse qui aurait pu venir en g5, puis e6 ce qui, coordonné avec le Tour en e7 et le Fb2 pouvait compliquer la victoire.

23.gxf3 a6 0–1

Les Noirs ont une pièce de plus et les Blancs abandonnent.


Publié le 02/04/2014 - 00:01 , Mis à jour le 21/06/2014 - 09:44
Les réactions
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
Aucune réaction pour le moment