Gelfand au finish!
Finale de la Coupe du Monde FIDE : Il aura fallu 4 parties rapides et 4 blitz pour voir l'Israélien l'emporter!
[Vidéos, interviews et commentaires]


  128 joueurs, du 20 Novembre au 15 Décembre 2009 à Khanty-Maniysk.
  Site officiel : www.ugra-chess.ru
  Le tableau des résultats sur http://fr.wikipedia.org/Coupe_du_monde_FIDE_2009
  Remerciements à Mark Crowther de TWIC pour les parties en pgn




Interview de Boris Gelfand

Traduction de l'interview publiée sur Chessbase

Boris Gelfand : J'ai réussi à gagner les départages, bien que ce fut très difficile. J'ai pensé que j'allais obtenir un bon résultat dès la deuxième partie rapide. Mais le stress et la tension ont fait leur effet et j'ai commencé à gaffer. Ruslan commettait également des erreurs, et ça s'est fini par un match nul. J'avais un petit avantage dans la 4e partie. La seule chose que j'avais à faire, était de mettre la balle dans le but vide. Mais j'ai de nouveau gaffé. Ruslan me contra et j'abandonnai. Puis nous avons commencé les blitz. Dans cette situation, tout dépend du calme et de la capacité à garder son sang-froid.

  Pensiez vous que vous alliez gagner les départages ?

J'ai réalisé qu'un match délicat s'annonçait. Je m'attendais à devoir me battre. Aujourd'hui (14/12/2009), c'est l'anniversaire de ma mère et je ne pouvais pas ne pas lui offrir de cadeau. Elle a beaucoup fait pour moi, je lui en suis très reconnaissant. Je remercie également mon père, que son souvenir soit éternel. Je suis également très reconnaissant envers ma femme et ma fille, qui me manquent beaucoup. Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont aidé et se sont entrainés avec moi. Cela fait 20 ans que nous travaillons avec Alexandre Huzman. De même, mon secondant Maxim Rodshtein m'a aidé pendant ce tournoi. Merci à tous pour votre soutien. Ma victoire est également la votre.

  La coupe du monde 2009 est-elle votre meilleur tournoi ?

Je pense que la Coupe du Monde 2009 peut être comparée à la 2e place lors du Championnat du Monde 2007 à Mexico.

  Vous êtes le plus vieux participant de la Coupe du Monde. Êtes vous content d'avoir pu montrer votre force aux jeunes joueurs ?

Sans aucun doute, l'âge influe sur les performances. Plus le grand maître est vieux, plus ses parties reflètent sont expérience. Depuis 1997 j'ai participé à presque tous les tournois K.O.. J'ai acquis beaucoup d'expérience depuis, surtout dans les matches de départages. Il y a eu de nombreux jeunes et forts joueurs qui se sont désagrégés après leur première défaite. Ils ont manqué de force morale ; ils n'ont pas réussi à oublier leur échec, et poursuivre le combat dans les parties suivantes. Je pense que ça vient avec l'expérience.

  Il est rare que la tête de série gagne un tournoi.

Je n'ai pas été impressionné par le fait d'être la 1ère tête de série. Une vingtaine de joueurs avait toutes les raisons de s'attendre à gagner la Coupe du Monde.

  Avez-vous quelque chose à dire à votre adversaire ?

Ruslan n'a pas besoin de consolation. Il a bien joué durant le tournoi, et s'est sorti de nombreux matches de départage. Mon adversaire est très bon dans les tournois K.O.; c'est confirmé par ses bons résultats lors des deux dernières années. Ponomariov a démontré une fois de plus qu'il était un grand joueur d'échecs.

  Où trouvez-vous l'énergie lors de si longs tournois ?

J'aime juste jouer aux échecs. C'est pourquoi je travaille beaucoup ; j'essaye d'améliorer mes résultats.

  Ressentez-vous de la compassion pour votre adversaire quand vous gagnez ?

Ce n'est pas un combat de gladiateurs. Nous jouons aux échecs. L'un gagne, l'autre perd. C'est le sport.

  Cela fait plusieurs années que la communauté echiquéenne aimerait savoir ce que contient la bouteille que vous amenez pour vos parties.

Ce n'est pas du dopage (rires). J'ai été contrôlé lors du dernier Championnat du Monde, donc tout est autorisé.

C'est important de jouer devant du public ?

Oui, ce serait plus agréable si la salle était pleine. Mais il est évident que la plupart de nos spectateurs sont sur Internet. Quelque soit le lieu d'un tournoi, 90 à 95% des spectateurs suivent les parties sur Internet.

  Dans les années 80 les gens disaient que peu importe que vous marchiez dans la salle ou regardiez ailleurs, vous jouiez le meilleur coup

Vous avez toujours la position en tête. Peu importe où vous regardez, les alentours ou l'échiquier.

  Que faites vous de votre temps libre ? J'aime lire les classiques : Pouchkine, Boulgakov, Maugham. Je regarde régulièrement le football et le tennis. J'aime le sport.

  Pouvez-vous partager vos impressions sur Khanty Mansiysk ?

Je tiens à remercier la ville pour ce merveilleux tournoi. Je n'ai eu absolument aucun problème ici. Chaque année, c'est de mieux en mieux à Khanty Mansiysk. La seule chose qui a compliqué mon séjour fut la baisse de température de 0 à -30 . C'est plus dur à supporter avec l'âge. Il y a beaucoup d'institutions sportives et culturelles ici : bibliothèque, galerie photos, patinoire de hockey, complexe tennistique. Le Centre Artistique pour Enfants Doués du Nord (le lieu de jeu) est tout simplement un bâtiment fantastique. Je reviendrai ici l'an prochain avec plaisir. J'espère juste que le temps sera plus clément. J'espère que nous aurons une chance de nous promener à travers la ville.

Vous venez de jouer pendant presque un mois sans repos. Comment allez-vous récupérer ?

Plus d'un mois. Deux semaines avant le début de la coupe du Monde, j'ai participé au Mémorial Tal et au Championnat du Monde de Blitz., deux des plus difficiles tournois. Maintenant, je vais me détendre, récupérer le sommeil en retard, marcher avec ma fille. Ainsi je vais reprendre une vie "normale".

Avez-vous acheté un souvenir de L'Ugra ?

La coupe du monde est le meilleur souvenir.


Résultats des départages de la Finale

Parties rapides

Blancs
Elo
Pays
Résultats
Noirs
Elo
Pays
1
 Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½  Gelfand, Boris
2758
ISR
2  Gelfand, Boris
2758
ISR
1-0  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
3  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½  Gelfand, Boris
2758
ISR
4  Gelfand, Boris
2758
ISR
0-1  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR

Blitz

Blancs
Elo
Pays
Résultats
Noirs
Elo
Pays
1  Gelfand, Boris
2758
ISR
1-0  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
2  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
1-0  Gelfand, Boris
2758
ISR
3  Gelfand, Boris
2758
ISR
1-0  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
4
 Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
0-1  Gelfand, Boris
2758
ISR



Résultats de la Finale, du 10 au 14 décembre

Blancs
Elo
Pays
Résultats
Noirs
Elo
Pays
1
 Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½  Gelfand, Boris
2758
ISR
2  Gelfand, Boris
2758
ISR
½-½  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
3  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½  Gelfand, Boris
2758
ISR
4  Gelfand, Boris
2758
ISR
½-½  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR



Champion du Monde FIDE en 2002, Ruslan Ponomariov se classe deuxième lors de la coupe du monde FIDE en 2005, perdant en finale contre Levon Aronian.

Le 11 octobre 2003, le jour de son 20e anniversaire, Ruslan Ponomariov devient le premier joueur de premier plan à perdre une partie à cause de la sonnerie de son téléphone mobile. Cela s'est produit lors de la première ronde du championnat d'Europe des clubs à Plovdiv, en Bulgarie, contre le GMI suédois Evgeni Agrest.

Boris Abramovitch Gelfand, est né le 24 juin 1968 à Minsk en Biélorussie. Gelfand vit aujourd'hui en Israël où il émigra en 1998 et possède la nationalité israélienne. En 1987 et 1988, il remporte le championnat d'Europe d'échecs junior. En 1997, Gelfand perd en demi-finale de la coupe du monde contre Viswanathan Anand. En 1999, il perd contre le futur gagnant du tournoi Alexander Khalifman. En 2000, il perd contre le finaliste Alexeï Chirov. En 2001, contre Peter Svidler. En 2004, il n'est pas invité, le tournoi ayant lieu en Libye ; les joueurs israéliens n'étant pas autorisés à entrer dans le pays.


Ruslan Ponomariov UKR
Boris Gelfand ISR




Résultats des Demi-Finales

Blancs (1ère partie)
Elo
Pays
1
2
Dép.
Blancs (2e partie)
Elo
Pays
1
 Karjakin, Sergey
2723
UKR
0-1
0-1
-
 Gelfand, Boris
2758
ISR
2  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½
½-½
3,0-1,0
 Malakhov, Vladimir
2706
RUS






Rybka annonce mat en 11 coups !

Gelfand,B (2758) - Karjakin,Sergey (2723)
World Cup Khanty-Mansiysk RUS (6.2), 06.12.2009

29.h6+ g7 30.f6+
30.g6 xf2 31.d8+ e7 32.g5+ f7 33.xg7+ e6 34.g6+ f7 35.xf2 xd8 36.f5+ f6 37.xf6+ e8 38.e6+ d8 39.a5#

30...g8 31.d8+ h7 32.f5+ g6 33.xh5+ h6 34.f5+ 1-0
34.f5+ g6 35.h5 e8 36.hxg6+ xg6 37.h3+ h5 38.xh5+ g7 39.h8+ g6 40.1d6+ xd6 41.xd6+ g5 42.xe5+ h4 43.d4#


Karjakin,Sergey (2723) - Gelfand,B (2758)
World Cup Khanty-Mansiysk RUS (6.1), 06.12.2009
Début du Fou [C55]

1.e4 e5 2.c4 f6 3.d3 c6 4.f3 e7 5.0-0 0-0 6.b3 d5 7.exd5 xd5 8.h3 a5 9.a4 d4 10.xd4 exd4 11.e1 a6!?
Regardez bien ce coup, il est extrêmement rare : il ne fait pas partie des coups proposés par un logiciel d'analyses !

12.h5
Sans doute par prudence, Karjakin refuse d'entrer dans la ligne évidente : 12.xd5 xd5 13.xe7 g6 et même si après 14.f3 (ou 14.g4) Rybka affiche 0.00, le Roi blanc semble d'un seul coup très seul.

12...b4 13.a3 g6 14.f4 b6 15.f3 e6 16.xe6 fxe6 17.e4 d6 18.xd6 cxd6 19.xd4 g5 20.g3 f5 21.g4 h5 22.e4 d5 23.h2 f3 24.ee1 hxg4 25.e3
Ainsi les Blancs évitent de se faire mater, mais le prix à payer va s'avérer beaucoup trop élevé.

25...gxh3 26.xf3 xf3 27.g1 xf2+ 28.xh3 xg1 29.xg1 xc2 30.b5 f3+ 31.g4 xd3 32.d6 e3+ 33.f4 c4 0-1
La finale de Tour avec 3 pions de moins est injouable.





Résultats des Quart de Finale

Blancs (1ère partie)
Elo
Pays
1
2
Dép.
Blancs (2e partie)
Elo
Pays
1
 Gelfand, Boris
2758
ISR
½-½
½-½
2,5-0,5
 Jakovenko, Dmitry
2736
RUS
2
 Karjakin, Sergey
2723
UKR
1-0
½-½
-
 Mamedyarov, Shakhriyar
2719
AZE
3  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
½-½
½-½
2,5-0,5
 Gashimov, Vugar
2758
AZE
4
 Svidler, Peter
2754
RUS
0-1
½-½
-
 Malakhov, Vladimir
2706
RUS






La sous-promotion qui gagne !

Svidler,P (2754) - Malakhov,V (2706)
World Cup Khanty-Mansiysk RUS (5), 03.12.2009

31...dxe1+! 0-1


Etienne Bacrot: « C'était difficile dès le début »

Je m'attendais à un match avec des chances égales contre Ponomariov et c'est exactement ce que nous avons eu. C'est dommage que l'un d'entre nous doivent rentrer à la maison maintenant. A mon avis nous avons tous les deux très bien joué. Le plus important c'est passé dans notre deuxième partie classique. Je jouais avec les Noirs et à un moment j'ai perdu un pion pour rien. C'est drôle, parce que mon adversaire a commis la même erreur un peu plus tard et a aussi perdu un pion. Je ne sais pas comment deux joueurs professionnels de ce niveau peuvent commettre deux fautes aussi graves pendant un match. Ça ne devrait pas arriver, ce n'est pas professionnel. Ainsi, tout s'est décidé dans les quatre parties de départage. Je jouais bien mais à un moment j'ai gaffé à nouveau et perdu. En raison de la fatigue je pense.

Vous avez l'air fatigué en effet. La tension des derniers jours a-t-elle affecté le match d'aujourd'hui ?

Oui, aujourd'hui je n'étais pas en grande forme. Je suis sûr de ne pas être le seul. Tout le monde est épuisé dans ce tournoi. C'est une lutte constante avec beaucoup de tension. Mais nous ne nous plaignons pas : c'est le sport.

Vous a-t-on aidé pendant ce tournoi ?

Je travaille un peu avec Arkady Naiditsch et Yannik Pelletier, mais ils sont rentrés chez eux et j'ai joué seul contre Ponomariov.

Dès le premier jour ça n'a pas été facile du tout. Par exemple, dans mon match contre le Néerlandais Friso Nijboer (je jouais avec les Noirs), j'ai eu une mauvaise position. Le second match, contre Sasikiran, a été très facile et j'ai gagné 2 à 0.

Le match de la ronde 3 aurait pu être très intéressant, mais Wang Yue a été malchanceux. Il est arrivé en retard pour la deuxième partie du match de départage et à perdu par forfait. Je tiens à exprimer mon opinion sur cette situation. Je pense que les joueurs d'échecs de notre niveau ne doivent pas perdre à cause d'un retard. Ce n'est pas correct. D'accord, Wang Yue a commis une erreur et devrait être condamné à une amende. À mes yeux une sanction financière est une décision optimale. Pendant le tournoi nous sommes déjà sous un stress constant et nous avons maintenant en plus une autre raison d'être nerveux: la peur d'être en retard.

Si vous considériez injuste qu'il perde par forfait en raison de son retard, vous auriez pu égaliser le score en ne jouant pas la partie suivante.

Je n'y ai pas pensé (ici Bacrot sourit pour la première fois), les règles sont les règles et nous devons les suivre, peu importe si elles sont bonnes ou mauvaises. Je pense que je ne pouvais pas aider mon adversaire.





Résultats du Quatrième Tour

Blancs (1ère partie)
Elo
Pays
1
2
Dép.
Blancs (2e partie)
Elo
Pays
1
 Vachier-Lagrave, Maxime
2718
FRA
½-½
½-½
2,5-3,5
 Gelfand, Boris
2758
ISR
2
 Gashimov, Vugar
2758
AZE
½-½
½-½
2,5-0,5
 Caruana, Fabiano
2652
ITA
3
 Shirov, Alexei
2719
ESP
0-1
½-½
-
 Svidler, Peter
2754
RUS
4
 Laznicka, Viktor
2637
CZE
0-1
½-½
-
 Mamedyarov, Shakhriyar
2719
AZE
5
 Karjakin, Sergey
2723
UKR
½-½
1-0
-
 Vitiugov, Nikita
2694
RUS
6
 So, Wesley
2640
PHI
½-½
½-½
0,0-3,0
 Malakhov, Vladimir
2706
RUS
7
 Bacrot, Etienne
2700
FRA
½-½
½-½
1,5-2,5
 Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
8
 Grischuk, Alexander
2736
RUS
½-½
½-½
2,0-4,0
 Jakovenko, Dmitry
2736
RUS



Commentaires du GM Robert Fontaine 4ème Tour ; Matchs de départages

Ponomariov - Bacrot : 2,5-1,5
Il aura fallu la dernière partie en rapide pour voir l'Ukrainien vaincre le Français. Un peu comme dans la deuxième partie lente, Ponomariov a gagné techniquement une finale égale au départ. Le duo Cavalier+Tour et pion « a » a posé beaucoup de problèmes cncrets à Etienne, le Cavalier « a6 » n'ayant aucune chance de participer à l'action. Au final, Etienne n'a pas réellement eu de chances d'emporter ce match...

Vachier-Lagrave - Gelfand : 1,5-2,5
Nous avons eu 4 parties de combat lors des parties rapides. Lorsque Maxime avait les Blancs, le duel théorique tourna autour de la défense Petrov, et il faut avouer que Gelfand fut une vraie muraille ! Paradoxalement, on avait l'impression que Maxime pouvait marquer le point avec les pièces noires lors des différentes ouvertures anglaises. Les deux joueurs se sont retrouvés en blitz de départage, et premier changement puisque Maxime joua 1.e4 e5 2.Fc4 coupant court aux discussions théoriques. Gelfand égalise et gagne un pion après un tour de passe-passe ! Cependant, les Blancs possèdent en compensation une paire de fous très puissante. Dans une fin de blitz furieuse, Maxime rate le gain (55.c6 !) et la partie se conclut par la nulle.
Dans le blitz retour, Gelfand possède un petit avantage avec tous les pions sur cases blanches. Le contre jeu noir n'est pas suffisant et 23.d4 ouvre toute la position noire !

Une défaite difficile à encaisser !





Commentaires du GM Robert Fontaine : 4ème Tour - Matchs Retour

Ponomariov - Bacrot : ½-½
« Pono » choisit la défense Slave 4.e3 puis 5.cxd5, une ligne tranquille avec petit avantage durable. Alors que 12...Tb8 avait été choisi par Gelfand avec succès contre Tkachiev, Etienne décide de jouer 12...Cd7.

Etienne réfléchit énormément et accuse une heure de retard à la pendule après 15 coups ! Le Français donne un pion, qu'il récupère quelques coups plus tard. Arrive une finale de Cavaliers nulle aux premiers abords. Les deux protagonistes vont la jouer plus de 60 coups! Ponomariov possède un pion "h" passé dangereux. Petit à petit, l'Ukrainien prend l'avantage et rate finalement la qualification sur un coup.

Ici, 82.Rf7 fut joué alors que 82.Rg7! gagnait sur le champ après 82...Rf5 83.Cf3 Ce6+ 84.Rg8 Cf8 85.Ce5!

Finalement la partie se solde par la nulle ! Etienne possède maintenant un bon avantage psychologique avant les départages.

Gelfand - Vachier-Lagrave : ½-½
Dans cette anglaise très connue, les deux joueurs suivent longtemps la partie Izoria-Pert,N jouée en 2003 à Hoogeven. La position au sortir de l'ouverture semble égale, légèrement plus agréable à jouer côté blanc grâce au Fou g2 qui tape sur c6-b7.

La position est solide, Boris n'insiste pas. Une belle prestation avec les Noirs contre un des joueurs les plus dangereux au monde avec les pièces blanches!





Commentaires du GM Robert Fontaine : 4ème Tour - Matchs allers

Bacrot - Ponomariov : ½-½

Etienne affronte la Ragozin de l'ancien champion du Monde Ukrainien. Le Français suit sa propre partie jouée contre Jakovenko (gain à Jermuk , GP Fide 2009) jusqu'à 12...Fe6. La réelle nouveauté n'intervient qu'au 18ème coup Blanc 18.Rd2.

La position blanche est agréable à jouer mais sans réel avantage. Etienne, sans doute fatigué des matchs de départages de la veille, s'accorde une journée de repos en annulant rapidement.

Vachier-Lagrave - Gelfand : ½-½

Maxime a la lourde tâche d'affronter Gelfand, en pleine possession de ses moyens depuis son championnat du Monde très réussit à Mexico 2007. Spécialiste de la défense Petrov, Boris ne déroge pas à la règle et utilise son arme favorite pour contrer le jeu tactique du jeune Français. Les joueurs suivent longtemps une partie de Shirov face à Kramnik.

16.Fxf5 !? est la nouveauté jouée par Maxime. Puis, le tout nouveau champion du Monde Junior décide de conserver l'initiative en sacrifiant la qualité par 23.Txf7 !?

Les Blancs gagnent alors les Pions «g» et «h», la position est difficile à juger !

Après avoir avancé ses pions à l'aile Dame, l'Israélien n'insiste pas et les joueurs signent le partage du point.





Ivanchuk dément vouloir quitter les Echecs

Dans un article paru sur le site Internet www.chesspro.ru, le génie ukrainien revient sur ses déclarations.

« Je demande pardon à mes supporters, amis, collègues et amoureux du jeu d'échecs pour l'interview que j'ai donné précédemment. J'étais très énervé d'avoir perdu, mais je n'ai en aucun cas l'intention de renoncer aux échecs ! Et je tiens à contredire les informations qui ont fait état de mon départ du jeu...
Avec tout mon respect, Vassily Ivanchuk »



Résultats du Troisième Tour

Blancs (1ère partie)
Elo
Pays
1
2
Dép.
Blancs (2e partie)
Elo
Pays
1
 Gelfand, Boris
2758
ISR
1-0
0-1
3,5-1,5
 Polgar, Judit
2680
HUN
2
 Li, Chao b
2596
CHN
½-½
½-½
1,5-3,5
 Gashimov, Vugar
2758
AZE
3  Svidler, Peter
2754
RUS
½-½
½-½
5,0-3,0
 Naiditsch, Arkadij
2689
GER
4  Bologan, Viktor
2692
MDA
½-½
½-½
1,5-3,5
 Laznicka, Viktor
2637
CZE
5  Sakaev, Konstantin
2626
RUS
0-1
½-½
-
 Vitiugov, Nikita
2694
RUS
6  Kamsky, Gata
2695
USA
0-1
½-½
-
 So, Wesley
2640
PHI
7  Ponomariov, Ruslan
2739
UKR
1-0
½-½
-
 Motylev, Alexander
2695
RUS
8  Jobava, Baadur
2696
GEO
½-½
½-½
3,0-5,0
 Grischuk, Alexander
2736
RUS
9  Jakovenko, Dmitry
2736
RUS
1-0
0-1
4,0-2,0
 Areshchenko, Alexander
2664
UKR
10  Bacrot, Etienne
2700
FRA
½-½
½-½
3,5-1,5
 Wang, Yue
2734
CHN
11
 Eljanov, Pavel
2729
UKR
½-½
½-½
1,0-4,0
 Malakhov, Vladimir
2706
RUS
12
 Navara, David
2707
CZE
1-0
0-1
1,0-4,0
 Karjakin, Sergey
2723
UKR
13
 Mamedyarov, Shakhriyar
2719
AZE
1-0
½-½
-
 Wang, Hao
2708
CHN
14
 Tomashevsky, Evgeny
2708
RUS
½-½
0-1
-
 Shirov, Alexei
2719
ESP
15  Caruana, Fabiano
2652
ITA
½-½
½-½
3,5-2,5
 Alekseev, Evgeny
2715
RUS
16  Vachier-Lagrave, Maxime
2718
FRA
1-0
½-½
-
 Yu, Yangyi
2527
CHN



Commentaires du GM Robert Fontaine : 3ème Tour- Matchs de départage

1ère partie rapide : Bacrot-Wang Yue ½-½

Wang Yue utilise une nouvelle fois la Petrov, Etienne tente une nouvelle ligne avec un pseudo-sacrifice de pion en c4 mais cela ne donne rien. Wang Yue égalise facilement et la nulle est signée

2ème partie rapide : Wang Yue - Bacrot 0-1

Voici le communiqué du site officiel : Chao Li and Wang Yue both lost their 2nd game forfeit. The reason not known so far (probably they arrived too late at the board) 0-1 Il semblerait que les deux Chinois étaient tranquillement en train de fumer et ils ont oublié l'heure.

Etienne gagne donc par forfait, de manière assez incroyable. On s'aperçoit maintenant du non sens total de ce règlement qui veut que le joueur soit assis à la seconde où la partie démarre. Il reste 2 parties à Wang pour refaire son retard !

La sensation de la journée
Les deux joueurs chinois, Wang Yue et Li Chao B, étaient 2 minutes en retard pour leur deuxième partie des départages. Selon le règlement de la FIDE ils ont perdu par forfait. Ce fut un véritable choc pour eux. Tous deux ont convenu que la décision de l'arbitre en chef était normale. « Nous étions en train de fumer dans le fumoir. Quelqu'un est venu et nous a dit que nous étions en retard pour le match. Nous nous sommes précipités dans la salle de jeu mais il était déjà trop tard - a déclaré, déçu, Wang Yue. - C'est terrible ! Mais il y a des règles et tout le monde doit les suivre ».

3ème partie rapide : Bacrot-Wang Yue 1-0

Etienne n'obtient rien de l'ouverture Petrov, une fois de plus. Dans la finale, le Chinois pousse trop ses pions de l'aile-Dame, notamment 28...c4?

Etienne gagne alors un pion, puis obtient Cavalier+Fou contre Tour. Sa technique ne laisse aucune chance à Wang Yue. Voici donc deux Français au 4ème tour!





Commentaires du GM Robert Fontaine - Troisième Tour, partie 2

Wang Yue - Bacrot : ½-½
Etienne surprend son adversaire en affrontant la Catalane du Chinois !
13...Ta-c8 est la nouveauté de la partie Gelfand-Alekseev jouée au Grand-Prix de Jermuk cette année. La nulle est rapidement signée au 18ème coup après quelques échanges.
Les deux joueurs se retrouveront demain en départages !

Yu - Vachier-Lagrave : ½-½
Une nulle est synonyme de qualification pour Maxime afin d'aller au 4ème tour. Maxime délaisse sa Najdorf fétiche pour la sicilienne Paulsen avec 5...Fc5. Les joueurs répètent une partie de Maxime contre Romain Edouard jouée au National de Nîmes.
Le jeune joueur Chinois varie avec 13.Td1. Après l'échange de Fous de cases noires en e7, et donc un Roi Noir au centre, les Blancs semblent légèrement mieux.
21.e5 ?! est un peu impulsif (21.Cc4 gardait l'avantage) et Maxime égalise par 21...Fc6 suivit de 23...Cf6 !

Les Noirs prennent l'avantage au fil des coups, mais 35...Cd3 ?! laisse filer ce petit plus (35...Ta2 ! gardait l'initiative dans la finale).
Finalement, les Blancs se retrouvent avec un pion de plus en finale de Tours mais une position des pièces ultra-passive. Maxime annule et continue son parcours prometteur dans cette Coupe du Monde !





Commentaires du GM Robert Fontaine - Troisième Tour, partie 1

Etienne Bacrot - Wang Yue : ½-½
Etienne va tenter de venger son ami Yannick, injustement éliminé la veille en blitz de départage. Le Français décide d'employer 1.e4 et fait face à la muraille de Chine, c'est-à-dire la solide défense russe (1.e4 e5 2.Cf3 Cf6).

13.h4 semble être un nouveau coup de la part d'Etienne. Les Blancs fixent ainsi la structure de l'aile-Roi sur cases noires en g7 et h6, ce qui peut servir pour attaquer le Roi, ou même être utile lors de finales avec Fous des cases noires.

C'est d'ailleurs ce qui arrive au 26e coup avec 26.Fxg7, un sacrifice de pièce à long terme.

Wang Yue défend alors avec précision, forçant Etienne à répéter les coups.


Maxime Vachier-Lagrave - Yu Yangyi : 1-0
Maxime affronte la surprise du tournoi : un Chinois inconnu de 15 ans qui a sorti Movsesian (+ de 2700 élo) et Bartel. Dans ce contexte, pas facile de trouver beaucoup de parties de l'adversaire dans les bases de données, et de bien juger le niveau de ce très jeune joueur.
Maxime joue 11.c4 sur la sicilienne Sveshnikov de Yu. Les joueurs suivent la partie Adhiban-Zhou,Y (tiens, un autre Chinois de -16 ans !) jusqu'à 16...Fxe3. La position blanche semble agréable à jouer après l'échange des Cavaliers, le Pion d6 restant faible bien que surprotégé !
Yu étant contraint de jouer sur deux rangées, échange les Fous, ce qui laisse Maxime libre de trouver le bon chemin dans cette position très fermée.

Le contrôle du temps passé, Maxime maintient une forte pression, manœuvre à la perfection pour découvrir une seconde faiblesse (le pion a5), qui finira pas tomber, entraînant dans sa chute celle du pion b4. Le reste de la partie n'est plus qu'une formalité.


Le fait du jour

Li Chao, après avoir éliminé Yannick Pelletier, obtient un avantage décisif en milieu de jeu face à Gashimov ! +4.08 sur l'échelle de Rybka au 46e coup, avant de commettre l'erreur de passer en finale. En 20 coups Gashimov retourne la situation, puis, en grand zeinot, gaffe avec la manœuvre 69...Tf7 et 70...Tf3+. Li Chao ne trouve pas le bon plan, se trompe à son tour avec 72.Tb7, permettant ainsi à Vugar de s'en sortir avec l'échec perpétuel !





Vassily Ivanchuk: « J'ai été comme éjecté d'une selle ! »

Après sa défaite dans le deuxième tour, Vassily Ivanchuk ressemblait à un homme au cœur brisé. C'est évident:, ce génie a tout simplement du mal à se relever après avoir perdu contre le jeune inconnu Wesley So des Philippines. C'est sans doute la raison pour laquelle Vassily a déclaré vouloir mettre un terme à sa carrière de joueurs d'échecs.

« C'est un suicide échiquéen », a-t-il commencé par dire. Dans la première partie tout s'est bien passé, j'étais sur le point de gagner. J'étais presque sûr que j'étais gagnant ! Et puis... A un moment, je pouvais faire nulle, mais ma position me semblait avoir de bonnes perspectives et j'ai décidé de continuer à jouer. Peut-être que la décision était bonne, si ce n'était un problème de temps. Avec deux minutes contre dix, vous êtes voués à l'échec. Ainsi, le résultat est évident : c'est l'insuffisante estimation de la situation qui a conduit à une tragédie. Dans la deuxième partie j'ai essayé d'égaliser au score, mais j'ai manqué quelque chose. Mon adversaire, ceci-dit en passant, a très mal joué.

Avez-vous suivi toutes les parties de Wesley So ? Comment pouvez-vous le définir ?
Bien entendu j'ai vu quelques matchs. Je pourrais donner quelques caractéristiques, mais cela n'aurait pas de sens. Je ne suis pas objectif en ce moment.

Vous précédentes visites à Khanty-Mansiysk, ne peuvent pas non plus être qualifiées de succès non plus, la principale raison est sans doute que vous jouez beaucoup au cours d'une année.

Ça n'a rien à voir avec le nombre de parties ! Les jours de malchance ont commencé quand je n'ai pas gagné contre Vladimir Kramnik à la fin du Mémorial Tal. Alors que je le pouvais. La véritable tragédie a alors commencé. J'ai été tellement malchanceux au Blitz de Moscou, comme je ne l'ai jamais été dans ma vie. J'ai donné toutes les pièces possibles : Dame, Tours et pions. Lors de ce tournoi de blitz c'est comme si j'avais été éjecté d'une selle. Et en plus, je perdais. A mon avis je devrais quitter les échecs professionnels maintenant. Les échecs deviendront un hobby pour moi à partir de maintenant. En ce qui concerne les contrats signés, oui, je vais jouer dans tous les tournois où j'ai prévu de le faire. Peut-être que je vais même participer à un tournoi avant le nouvel an. Je dois gagner quelque chose ! Et puis ce sera la fin. Plus aucun plans sérieux, plus d'objectifs professionnels.

C'est juste un mini-match. Vous ne devriez pas perdre espoir comme ça.
Ce n'était pas seulement un match, c'était un match crucial. J'en suis sûr, à partir de maintenant je dois oublier tous les objectifs majeurs des échecs. Je n'ai besoin de rien de plus dans les échecs. Je commence une nouvelle vie avec de nouveaux objectifs. Je vais juste devenir un fan d'échecs maintenant. Je suivrai les échecs : les parties de mes ex-collègues.

C'est bien connu : Echecs et Ivanchuk ne peuvent pas exister séparément.
Cela était vrai par le passé, mais maintenant les échecs sont en train de me tuer. Les échecs jouent contre moi ! Les échecs me détruisent ! Je l'accepterais plus facilement si mon adversaire était beaucoup plus fort que moi, ou mieux préparé. Mais ma défaite est si stupide, c'est un signe destin, qui hurle: «Vassia, sort d'ici, ce n'est pas ton truc ».

On a l'impression que vous mettez tous les enjeux sur ce tournoi ?
Peut-être. Mais maintenant je sens que le monde s'est écroulé autour de moi. Tout le monde est contre moi et je ne vois pas le moyen d'en sortir...




Résumés des départages du deuxième tour

Vachier-Lagrave - Meier
Maxime affronte une véritable muraille, la Française Rubinstein de l'Allemand est solide comme un roc. Le Français doit donc rechercher le gain avec les pièces noires. Ce n'est que dans la 4e partie rapide que Maxime arrivera à ses fins, en choisissant l'Est-Indienne au lieu de l'habituelle défense Grünfeld.

Pelletier - Li Chao b
Yannick a fort à faire avec ce Chinois. Après avoir raté le KO dans la deuxième partie longue, il doit s'expliquer en rapide. Mené d'un point avant la 4e partie rapide, le Suisse sort le grand jeu en finale pour égaliser et obtenir le droit de jouer les blitz... A suivre.
Après une nulle facile avec les Noirs, Pelletier joue l'attaque avec les Blancs et sacrifie une pièce ! Malheureusement la suite de la partie donne tort à Yannick, qui doit à son tour quitter cette coupe du monde.

Fressinet - Alekseev
Après deux premières parties nulles, Laurent s'inclinent deux fois de suite ! La 5e partie est nulle et notre compatriote doit quitter la compétition.


La partie de la qualification de Maxime

Meier,Geo (2653) - Vachier Lagrave,M (2718)
World Cup Khanty-Mansiysk RUS (2.6), 26.11.2009

En voulant éviter un nouveau partage du point, Meier joue le terrible 35.e2?? et perd une Tour !

35.e2?? ag8 36.f3+ e7 37.e1 g1+ 38.d2 xa1

39.d5+ e8 40.h5+ d8 41.h4+ c8 0-1





Commentaires du GM Robert Fontaine - Deuxième Tour - Matchs retours

Bacrot - Sasikiran : 1-0

Etienne, qui n'a besoin que d'une nulle, n'hésite pas à relever le défi de la défense Botvinnik. Etienne suit sa propre partie jouée contre Laurent Fressinet pendant le National 2002. 16...Cd7-b6 dévie et on Solomon-Sjugirov jouée en 2008. La position est compliquée à évaluer, à vous de juger !

L'ordinateur Rybka juge la position noire meilleure après 22.Re2 Da3 !? Etienne prend l'initiative après que Sasikiran ait logiquement refusé la répétition de coups. La fin est assez jolie...

Pelletier - Li : 0-1

Yannick affronte la défense à la mode : la Grünfeld ! Yannick joue un système solide, la nulle étant suffisante pour se qualifier pour le 3ème tour.

Comme lors de la première partie, Li Chao a tendance à pousser ses pions sans faire attention aux conséquences. 15...f5 donne de nouveau des cases (notamment la case « e 5 ») et Yannick prend un bon avantage positionnel. Li essaie de se dégager en jouant e6-e5 mais cela permet d'échanger des pièces et d'obtenir une position avec fous de couleur opposée, propice aux nulles !

A l'approche du zeitnot, Yannick se met à commettre des imprécisions (notamment 30.h4 ?) et perd un pion, puis deux pions... Une défaite au goût amer mais il faudra vite se reprendre demain!

Vachier-Lagrave - Meier : 1/2 - 1/2

Meier joue la française et, fidèle à son répertoire, Maxime joue 3.Cd2. Meier emploie 10...Fd6 11.Ce5 ce qui aboutit rapidement à une finale légèrement supérieure pour les Blancs grâce à l'espace et la paire de Fous. Meier opte pour grand roque et Maxime décide de ne pas insister et propose nulle en 17 coups. Rendez-vous demain pour les départages !

Fressinet - Alekseev : 1/2 - 1/2

Laurent a un bon coup à jouer aujourd'hui ! On se souvient qu'Alekseev avait été le héros malheureux de la dernière ronde du chp. d'Europe par équipes à Novi Sad. L'ouest-indienne avec 4.g3 apparaît et les joueurs suivent la partie Eljanov-Kovacevic jouée en 2008. Laurent décide de mettre le feu à l'échiquier en sacrifiant son Cavalier !

19.Da4 est un coup qui continue l'attaque, à la place de tranquillement récupérer la pièce de moins. Alekseev décide de rapidement proposer nulle, acceptée par Laurent. Comme Maxime, Laurent ira aux départages !

Tkachiev - Grischuk : 1/2 - 1/2

Vlad doit absolument l'emporter aujourd'hui pour essayer de passer ! Vlad emploie un système solide avec g3-Fg2 contre la Grünfeld. Le Français a perdu cette même position contre Svidler il y a une semaine lors du championnat du Monde de blitz.

Grischuk possède 40 minutes de retard après 15 coups joués, et les Blancs possèdent un petit avantage positionnel. Vlad doit prendre des risques, et après 18...f5, le Français ouvre le centre par 19.e4 !?

Grischuk répond calmement, égalise et Vlad doit se résoudre à la nulle, synonyme de fin de tournoi.





Commentaires du GM Robert Fontaine - Deuxième Tour

Sasikiran - Bacrot : 0-1

L'ouverture anglaise choisie par Sasikiran a sans doute pour but d'éviter les grandes variantes, Etienne étant mieux préparé dans ce domaine. La position qui débouche est une structure de pions typique étau de Maroczy. Les poussées libératrices dans ce genre de position arrivent, de manière générale, par d5 ou b5. Etienne parvient à se libérer par 24...d5 ! et prend l'initiative d'un seul coup. Les Cavaliers g6 et f4 conjugués à la Dg5 sont très puissants.

Sasikiran n'arrive pas à se libérer et perd deux pions lors de la combinaison finale. Etienne n'a besoin que d'une nulle demain afin d'accéder au troisième tour.

Alekseev - Fressinet : 1/2 - 1/2

Laurent joue l'espagnole variante Arkhangelsk aujourd'hui, et se doit de ne pas perdre pour cette partie avec les pièces noires. Le joueurs suivent la partie Adams-Shirov, Alekseev déviant rapidement. Le joueur Russe sort de l'ouverture avec un pion net de plus, les Noirs ayant de bonnes compensations pour le pion de moins. Laurent active ses Cavaliers, fixant le Pion f4. Laurent montre une belle technique en finale et réussit à prendre un demi-point important !

Li - Pelletier : 0-1

C'est le deuxième Chinois de suite pour Yannick ! Et tout comme Maxime, Yannick utilise la défense Philidor. Li Chao décide de jouer g3-Fg2 après quelques minutes de réflexion. Li est d'humeur agressive, un peu trop sans doute et décide de pousser tous ses pions en se créant des faiblesses un peu partout.

La position suivante est amusante :

Yannick punit son adversaire pour ce jeu trop hasardeux, en appuyant sur les cases noires (24...exf4). Li se retrouve avec deux pions de moins et un roi dénudé. Le Franco-Suisse s'impose et prend ainsi une excellente option pour le troisième tour !

Grischuk - Tkachiev : 1-0

Ces deux amis se connaissent bien, les deux joueurs habitant Moscou. Vlad évite le débat théorique dans la Slave Botvinnik en jouant 6...Fe7. On retombe cependant dans une position théorique de la défense orthodoxe, utilisée notamment par l'ami de Vlad : Murtas Kazhgaleyev. Grischuk joue de façon positionnelle contre le Fou b7 (15.Fxf6 et 17.f4 !) et conjugue en même temps l'attaque sur le Roi Noir. Vlad doit alors donner un pion et se retrouve dans une position perdante. Les Noirs s'inclinent logiquement. Le match retour s'annonce bien difficile...

Meier - Vachier-Lagrave : 1/2 - 1/2

Georg Meier a une réputation de joueur solide, jeune Allemand au style rugueux et classique. Maxime ne change pas ses bonnes habitudes et emploie la défense Gruenfeld. Meier opte pour le système avec g3-Fg2. L'Allemand décide de suivre la partie Ribli contre Maxime, jouée en Bundesliga ( qui se situe en Allemagne !) en février 2009. Après 20.Td1+, Maxime sacrifie alors la Dame, ce qui débouche à un échec perpétuel. Un bon résultat pour une première ronde !


Interview de Lenier Dominguez - Cuba

J'ai pris sérieusement mes préparations à la Coupe du Monde, j'ai travaillé dur et je crois que j'ai commencé ce tournoi dans une très bonne forme, - commence Lenier. - Mais les derniers jours avant le tournoi, je n'avais pas pratiquement de temps de m'entraîner et cela a affecté le résultat de mon premier tour. J'essaierai de gagner dans les parties longues plus loin. Le blitz est une chose très insidieuse ...

• Vous êtes champion du Monde de blitz 2008, cela ne devrait pas vous poser de soucis de jouer en 5 minutes.

Pour dire la vérité, je ne me considère pas comme un spécialiste de blitz...A mon avis, j'ai juste eu beaucoup de chance quand j'ai gagné ce championnat.

• Comment l'Île de la Liberté (Cuba) a-t-elle pris votre victoire au championnat Mondial ?

Oh, mes compatriotes étaient très heureux de ma victoire. J'ai été noyé sous les félicitations. J'ai reçu les félicitations du Gouvernement aussi. Malheureusement je n'ai pas rencontré Fidel Castro. Je voudrais aussi dire en passant que le leadership de mon pays s'intéressent aux échecs et suit nos résultats.

• Vous voulez dire que la situation avec les échecs dans l'Île de Liberté est tout à fait bonne?

Je crois que c'est une très bonne période pour les échecs en ce moment à Cuba. Nous avons beaucoup de joueurs d'échecs jeunes et doués, le gouvernement nous soutient beaucoup. Notre équipe nationale est tout à fait ambitieuse. Nous préparons les Olympiades 2010 et je suis sûr que nous rivaliserons pour les médailles.

• Vous avez un tee-shirt avec Che Gevara ?

Évidemment j'ai ce t-shirt, mais je ne la porte pas maintenant. Nous suivons tous l'exemple de Che Gevara, il était une grande personne avec de grandes idées. Pour tous les Cubains, il est un héros!

• Les révolutionnaires Cubains ont juré de ne pas raser leur barbe avant la victoire de la révolution dans le monde entier ...

Peut-être vous ne devriez pas aussi vous raser avant que vous gagnez, disons le Championnat Mondial ?

Je vais me raser avant de jouer demain (rires)!

• Et vos plans? Espérez-vous devenir plus fort?

Je travaille sérieusement les échecs maintenant pour être dans les premiers dix mondiaux. J'espère réussir dans un mois.

• Pendant le Mémorial Tal à Moscou vous étiez accompagnés d'une belle femme. Pouvez-vous nous dire qui est-ce ?

C'est ma petite amie. Nous sommes de la même ville et 7 ans ensemble. Nous sommes très heureux et je suis content de l'avoir. Elle est médecin. En ce moment elle fait sa carrière en Europe.


Commentaires du GM Robert Fontaine - Premier Tour - Matchs de départage

Tkachiev - Le Quang : 2,5-0,5
Vlad contient bien le joueur Vietnamien dans la première partie.
La deuxième est un modèle de technique. Le Français joue la variante d'échanges de la Slave, choix surprenant mais judicieux. Après l'échange des fous de cases noires, le jeune adversaire au style tactique ne sait plus que faire et donne toutes les cases. Une victoire propre !

La troisième partie est plus difficile et le Français souffre. La finale de Tours n'est pas facile à annuler mais le Vietmanien décide de donner sa Tour en un coup ! Au final, Vlad passe le second tour sans trop de frayeur!

Bacrot - Nijboer : 2,5-0,5
Les départages se sont déroulés tranquillement. Nijboer réfléchit énormément et perd la première partie sans combattre. Dans la deuxième, alors qu'Etienne gère parfaitement au temps et à la position, la gaffe arrive après 40...Ta1+ ?? 41.Te1 ! gagnait car après Txe1 42.Rg2 et le Pion f7 est inarrêtable... Nijboer rate l'occasion et perd en finale.

Dans la troisième partie, on sent un peu de fébrilité de part et d'autre, Etienne laissant les Noirs prendre l'initiative et un bon avantage Noirs. Etienne tient bon, annule la troisième partie dans la douleur et passe pour le second tour !

Commentaires du GM Robert Fontaine - Premier Tour - Matchs retour

Yu Shaoteng - Vachier-Lagrave : 0-1
Yu Shaoteng est un des entraîneurs de Hou Yifan, la jeune prodige chinoise. Il faut donc faire attention à ce « faux » 2529 !
Maxime joue, de façon assez surprenante, la passive Philidor. Son adversaire emploie le plan conçu par Shirov à l'époque, à savoir a4-b3-Fb2. Les deux joueurs suivent une partie de Romain Edouard contre Igor Glek, jouée il y a une semaine !

17...d5 est la nouveauté.
Le joueur Chinois sacrifie alors une pièce pour obtenir de l'activité.

Maxime calme les ardeurs de son adversaire en fermant le centre et la diagonale au Fb2 par d5-d4 !? Puis, avec notamment h5-h4 qui rend le Roi Blanc faible, MVL prend l'avantage. 32...Cdxf3 ! est décisif et Maxime passe le premier tour !

Nijboer - Bacrot : 1/2-1/2
Etienne suprend le Néerlandais en jouant une sicilienne Dragon accélérée. Le Français avait déjà joué cette ouverture contre Thipsay en... 1998 !
Une des idées de b6-Fb7 est Ca5 et ainsi libérer les colonnes « b » et « c » pour activer la Ta8 et la Dd8. Etienne préfère Cf6-d7 pour donner de l'air au Fg7 avec la Tour en c8. Nijboer réfléchit beaucoup trop et prend une heure de retard à la pendule après une quinzaine de coups joués.
Etienne accélère mais la position blanche tient le choc. Tout comme Vlad, Etienne va devoir passer par les départages pour s'imposer !

Le Quang - Tkachiev : 1/2-1/2
Partie difficile pour Vlad aujourd'hui. Ce jeune Vietnamien de 18 ans est en constante progression et la partie d'hier a démontré une belle habileté tactique de la part de ce jeune joueur.
La Slave avec 4...a6 employée par Vlad est réputée solide. L'égalité est parfaite après 11.e5. Les Noirs n'ont aucune faiblesse alors que Le Quang joue g4 créant des trous autour de son propre Roi. Après plusieurs échanges, les joueurs arrivent dans une finale égale. La nulle est signée et les joueurs devront s'expliquer en départages !

Sjugirov - Fressinet : 0-1
Une nulle suffisant à Laurent pour passer au deuxième tour, on voit apparaître la solide défense Berlinoise côté Noirs. 12.Te1 est rare et les joueurs réfléchissent énormément au sortir de l'ouverture.
Laurent hésite et permet 16.Cb5 qui crée des soucis à l'aile-Dame. Le Russe n'ose pas aller chercher le Pion a7 et perd le contrôle de la position. Petit à petit, Laurent prend le dessus techniquement et l'emporte.

Pelletier - Bu Xiangzhi : 1-0
Yannick fait face à la défense Grünfeld du Chinois. Un peu à la Kramnik, le Franco - Suisse obtient rapidement (dans la ligne 8.Tb1) un pion passé isolé qui crée des problèmes aux Noirs.
Il est assez amusant de constater que l'on suit jusqu'au 18ème coup une partie Deep Fritz contre Deep Junior de 2007 !

18...Ff5 semble être une nouveauté. Yannick prend les choses en main avec 20.g4 ! suivi de 22.Te7 ! prenant un énorme avantage .

Quelques coups plus tard, c'est le coup de grâce par 26.Dh6 !




Commentaires du GM Robert Fontaine - Premier Tour - Matchs aller

Nous allons nous intéresser aux meilleurs représentants français tout au long de ce tournoi. C'est la première fois que les meilleurs Français sont présents et, bien sûr, nous espérons une grosse performance ! Maxime Vachier-Lagrave nous a confiés (cf. les trois vidéos tournées à Paris il y a quelque temps www.europe-echecs.com/actualites/actualites-interview-de-maxime-vachier-lagrave-3-2037.html) vouloir atteindre les demi-finales !

Les appariements du premier tour vont poser problème, normalement, à Yannick Pelletier qui affronte le fort joueur Chinois Bu Xiangzhi (+2700 Elo). Dans une moindre mesure, Laurent Fressinet fait face à Sjugirov, jeune joueur russe bourré de talent.
Pour cette première ronde, la retransmission des parties en direct ne fonctionne pas !

Vachier-Lagrave - Yu Shaoteng : ½-½
L'adversaire de Maxime a la réputation de joueur solide, et c'est sans surprise que l'on voit apparaître la défense française. Avec 3.Cd2, les joueurs échangent beaucoup de pièce rapidement et une finale avec avantage Blancs survient (en partie grâce à une meilleure structure de pions). Le Français ne parvient pas à prendre l'avantage et fait nulle. Un résultat mitigé!

Bacrot - Nijboer : ½-½
Etienne décide de ne pas rentrer dans un grand débat théorique sur la Berlinoise et joue une sous-variante. Garde t-il ses nouveautés pour les rondes à venir ? Possible.
Quoi qu'il en soit, Etienne ne gagne pas avec les pièces blanches et il faudra rester vigilent demain car Nijboer peut se montrer dangereux sur une partie!

Tkachiev - Le Quang : ½-½
Vlad, qui vient de jouer le championnat du Monde de blitz, joue une de ses positions favorites : un pion isolé ! Il a joué à maintes reprises ce genre de position (après une Caro-Kann attaque Panov). Le Quang donne une pièce pour placer une répétition sur la Dame blanche, la nulle est signée rapidement!

Fressinet - Sjugirov : 1-0
On attend toujours une grande victoire de Laurent dans un fort tournoi international...Qui sait ? En forme après son +2 de Novi Sad, le Français peut être une des bonnes surprises de cette Coupe du Monde !
Libéré du fait d'avoir été secondant de Kramnik, Laurent va pouvoir sortir ses terribles nouveautés pour ce tournoi !
Aujourd'hui, Laurent répète l'ouverture qu'avait joué Etienne à Aronian lors du championnat d'Europe par équipes. Une partie tactique s'engage et Laurent réalise une excellente en s'imposant aujourd'hui! Le Français n'a besoin que d'une nulle pour aller au deuxième tour.

Pelletier - Bu Xiangzhi : ½-½
Si Yannick veut passer ce premier tour, il ne faut pas perdre avec les Noirs aujourd'hui. Cette ronde est donc primordiale ! Yannick passe d'une position gagnante à perdante, tient bon une finale avec un pion de moins et réalise un excellent résultat!


Une belle attaque lors de la ronde 1

Areshchenko,A (2664) - Corrales Jimenez,F (2605)
World Cup Khanty-Mansiysk RUS (1.1), 21.11.2009

30.g7!! xg7 31.xg7+ xg7 32.g1+ g4 33.e6+!

33...g6 34.fxg4 f6 35.xc5 dxc5 36.g5?!
Plus précis était : 36.f5+! f7 37.d5+ e6 38.xh5+ f8 39.xc5+ g8 40.xc3+-

36...a3?!
36...f7!? 37.gxf6 xf6 38.g3 f8 39.e5 c6 40.xc3 e8 même si les Blancs doivent gagner.

37.gxf6+ f7 38.fxe7+ 1-0





Format de la Coupe du monde

6 rondes de matches de 2 parties par ronde où le vainqueur passe au tour suivant, plus une finale (7e ronde) d'un match en quatre parties.

Ronde 1 (Novembre 21-23): 128 joueurs
Ronde 2 (Novembre 24-26): 64 joueurs
Ronde 3 (Novembre 27-29): 32 joueurs
Ronde 4 (Nov. 30-2 Déc.): 16 joueurs
Ronde 5 (Décembre 3-5) : 8 joueurs
Ronde 6 (Décembre 6-8) : 4 joueurs
Ronde 7 (Décembre 10-14): 2 joueurs

  Cadence : 90 minutes pour les premiers 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie avec un ajout de 30 secondes par coup à partir du premier coup.

Tiebreak

Quatre parties de 25 minutes + 10 secondes par coup seront jouées et si le score reste égal, au maximum 4 paires de blitz en match aller-retour de 5 minutes + 3 secondes par coup. Si l'égalité persiste, un blitz "armageddon" * ou "mort subite", avec 5 minutes pour les Noirs et 6 minutes pour les Blancs (qui ont l'obligation de gagner), avec un ajout de 3 secondes par coup à partir du 61e coup, départagera les joueurs.

* : Armageddon (de l'hébreu, signifiant « colline de Megiddo », un petit mont en Israel), terme biblique mentionné dans le Nouveau Testament, est un lieu symbolique du combat final entre le Bien et le Mal. En 609 av.J.C. le roi Josias du royaume du sud, royaume de Juda, est défait et tué sur la colline fortifiée de Megiddo (Har Megiddo) par le pharaon Nékao II. Cette défaite, alors que le Dieu des défenseurs de Mégiddo était censé les protéger, est ressentie comme une catastrophe traumatisante, c'est en son souvenir que le terme Armageddon est ensuite employé pour qualifier une destruction catastrophique. On utilise fréquemment ce mot pour désigner des batailles catastrophiques ou d'ampleur planétaire.
Le terme Armageddon est admis sous différentes orthographes en français : Har-Maguédon, Harmaguédon, Har-Meguiddon ou encore Har-Maguédôn.

Plus approprié semble être le terme mort subite ou victoire subite qui désigne, dans le sport, une manière de désigner un vainqueur dans un match se terminant à la fin du temps réglementaire par une égalité entre les deux participants (équipes ou joueurs). La victoire est alors accordée à la première équipe marquant un but. La mort subite est particulièrement utilisée au hockey sur glace. Elle fait partie des règles du Football américain et du football.


Prix

Ronde 1, perdants:64 x USD 6,000(net 4,800) USD 384,000
Ronde 2, perdants:32 x USD 10,000(net 8,000) USD 320,000
Ronde 3, perdants:16 x USD 16,000(net 12,800)USD 256,000
Ronde 4, perdants:8 x USD 25,000(net 20,000)USD 200,000
Ronde 5, perdants:4 x USD 35,000(net 28,000)USD 140,000
Ronde 6, perdants:2 x USD 50,000(net 40,000)USD 100,000
Vice-champion :1 x USD 80,000(net 64,000)USD 80,000
Vainqueur :1 x USD 120,000(net 96,000)USD 120,000
Total :USD 1,600,000






Khanty-Mansiïsk est une ville de Russie et la capitale du district autonome des Khantys-Mansis. Elle est située au bord de la rivière Irtych, à 15 km de sa confluence avec l'Ob, à 1 903 km au nord-est de Moscou. Sa population s'élevait à 67 761 habitants en 2008. La région a été colonisée il y a plus de 5 000 ans par des populations de chasseurs de mammouths. Cette ville a été fondée en 1930 en tant que campement pour ouvriers, sous le nom de Ostiako-Vogoulsk.

En 1940, elle fut renommée Khanty-Mansiïsk et a le statut de ville depuis 1950 après avoir fusionné avec le village de Samarovo, connu depuis le XVIe siècle. Le jeudi 26 juin 2008, la ville accueillit pendant deux jours le sommet Union européenne - Russie.
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Khanty-Mansi%C3%AFsk


Le projet approuvé pour Khanty Mansiysk : Situé sur une colline, conçu pour se fondre dans les surfaces environnantes, 56 étages, hauteur : 280m, date d'achèvement : 2012, Usage mixte : Hôtel, Bureaux, Résidences, Commerces et Loisirs. Architecte : Foster & Partners.




Publié le 18/12/2009 - 00:05 , Mis à jour le 03/01/2010 - 17:21