Hommage à Sam Loyd (4.1/4)
« Que le camp blanc presque au complet en soit incapable, voilà déjà de quoi surprendre, mais qu'au surplus, il ne puisse éviter la défaite si l'on donne le trait aux Noirs, c'est du Loyd pur ! »

Dans cette série sur le thème des « Embuscades, farces et attrapes », nous allons examiner quelques-unes des œuvres les plus savoureuses du « plus fantasque des problémistes ».
L'embuscade, un des thèmes favoris de Loyd, est traitée dans les n°25, 26 et 27 avec un art proprement diabolique.
Ci-dessus, en illustration : « Chess Nuts », ou les «Fous d'Echecs», d'après une carte postale anglaise du début du 20e siècle, siglée « Nut series, n°750, Bamforth & Co. Ltd ».

N°25

On avait admiré à juste titre la clé d'éloignement des n°1, 4, 5, 10, 12, 13, 14, 17, 18, 19, présentés dans nos articles précédents de cet hommage à Sam Loyd (1841-1911).
Ce n°25, lui, nous réserve une véritable clé d'enterrement ! En fait, la descente de la Dame au tombeau n'est qu'apparente...

Detroit Free Press 1878
2 coups

N°26

Il s'agit de préparer le double pas victorieux du pion h2 !

Cleveland Voice 1879
3 coups

N°27

On retrouve la même première variante que dans le n°26, mais un dégagement Bristol complète la combinaison, le Roi noir disposant initialement d'une seconde case de fuite... dont l'occupation va lui procurer cinq autres fuites au deuxième coup !

Holyoke Transcript 1878
3 coups

N°28

Qui donne mat en 4 coups ?
Remarquons incidemment que notre auteur en prend ici royalement à son aise avec la légalité (g1, position des pions blancs). On lui passe volontiers.

American Chess Nuts 1868
4 coups

Solutions

N°25 - Detroit Free Press 1878
1.a1 a pour but de « pourvoir » la réponse 1...b4, blocus incomplet (1...c3+ 2.xc3# ; 1...c1 2.c3# ; 1...b2 2.c5#) 2.axb4 mat.

N°26 - Cleveland Voice 1879
1.h1! xg5 (après 1...hxg5, second sacrifice tout aussi réussi : 2.g2! levant le pat, 2...hxg2 3.xg2#) 2.g2! hxg2 3.h4 mat.

N°27 - Holyoke Transcript 1878
L'activité du Roi noir est magnifiquement synchronisée avec celle de la Tour et de la Dame blanche sur la première rangée : 1.g1! f5 (1...xd3 2.a1! e4 (2...xc4 3.f1# ; 2...d2 3.d1#) 3.b1# ; 1...hxg1 2.dc5+ f5 3.h3#) 2.f2! hxg1 3.h3 mat.

N°28 - American Chess Nuts 1868
Bien entendu, c'est le modeste pion noir qui satisfait à l'énoncé : 1...exf5 2.-- fxg4 3.-- gxh3 4.-- hxg2 mat. Que le camp blanc presque au complet en soit incapable, voilà déjà de quoi surprendre, mais qu'au surplus, il ne puisse éviter la défaite si l'on donne le trait aux Noirs... C'est du Loyd pur !


Publié le 10/08/2006 - 10:55 , Mis à jour le 10/08/2006 - 11:12