Ilyumzhinov, dégage !
Kirsan Ilymzhinov et Mouammar Kadhafi, le 12 Juin 2011
L'affaire ILYUMZHINOV / KADHAFI est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Nous ne devons plus voir cet individu représenter les Échecs internationaux !

Voici plus de 40 ans que je milite pour le développement du Jeu d'Échecs comme je l'aurais d'ailleurs fait pour tout autre sport ou activité qui promeut des valeurs humanitaires, surtout en direction des jeunes qui, rappelons-le, même si c'est une évidence, est le prolongement de notre existence et de notre long cheminement vers la civilisation ! Si depuis l'âge des cavernes nous avons progressé, il nous reste encore beaucoup à faire pour que l'homme atteigne sinon l'Idéal absolu, tout du moins un état où le respect de l'autre soit au centre de sa raison d'être et de son épanouissement.

Comment les dirigeants échiquéens et les hommes de bonne volonté que nous sommes pouvons-nous accepter de voir l'institution internationale, censée nous représenter et gérer notre sport, nous ridiculiser ainsi ? Cette situation perdure depuis l'avènement à la tête de la FIDE en 1982 de Florencio CAMPOMANES (ami de feu le dictateur Ferdinand MARCOS) qui a eu pour successeur ILYUMZHINOV lequel, comme tout bon dictateur qui se respecte, saura assurer sa continuité.

Jean-Paul Touzé

La mise hors circuit de ce type de personnage qui, au fil des ans, a fait régresser notre sport en lui donnant une image désastreuse, doit avoir lieu et vite. Certains diront que l'on a les dirigeants que l'on mérite, d'autres qu'il y a eu des élections. Certes, mais voilà, sur quelle base démocratique cela c'est fait sinon en s'appuyant sur la corruption et l'impossibilité réelle d'identifier un électeur légitime d’un autre ? Vous avez tous eu vent d'histoires sur le sujet et, comme les dirigeants actuels de la FFE, je pourrais en raconter sur la façon dont la FIDE fonctionne mais là n'est pas la question. Le temps n'est plus à des déclarations et autres gesticulations aussi fermes soient-elles, il faut agir radicalement et vite car 30 ans d'attente, cela suffit !

Dans 3 ans, nous fêterons le 100ème anniversaire de la création de la FIDE par la FFE le 19 juillet 1924 à Paris. Nous avons donc trois petites années pour redonner à notre sport le lustre qu'il mérite et le relancer sur la voie du progrès où l'éthique sportive en tout point de vue dominera. La FFE a récemment sanctionné à juste raison trois joueurs pour tricherie. Laisserons-nous ILYUMZHINOV impuni pour des faits plus graves : s'afficher aux côtés d'un criminel contre l'humanité ? Non, je ne puis y croire et j’en suis sûr, vous non plus !

Kirsan Ilyumzhinov

C'est pourquoi je suggère la mise en œuvre immédiate du plan suivant :

Phase 1 (dite douce) :
1. Condamnation la plus large possible de l'attitude de Kirsan ILYUMZHINOV par la FFE
2. Demande officielle par la FFE auprès de la FIDE de la démission de Kirsan ILYUMZHINOV.

Phase 2 (réversible à tout moment si le point 2 de la phase 1 est satisfait) :
1. Contact rapide par la FFE auprès de la quinzaine de fédérations payant le plus de cotisations à la FIDE pour en sortir et annonce de la création d'une autre fédération internationale,
2. Convocation d'une assemblée constituante pour la création et l’adoption de nouveaux statuts. Le nombre de licenciés par fédération déterminera le nombre de voix pour les élections, avec toutefois une dose de proportionnelle pour éviter l'écrasement des "petites" fédérations (la sollicitation de constitutionnalistes pouvant aider à la rédaction des nouveaux textes).
3. Déclaration de la nouvelle fédération et convocation de la première assemblée générale (à Paris) pour l'élection d'un comité de direction et des éléments administratifs de base pour le fonctionnement de la nouvelle structure.
4. Appel à mécènes pour la constitution d'un fond destiné au fonctionnement de la nouvelle structure, à commencer par la création d'un nouveau classement et l'animation d'activités de base. Les fédérations stopperont bien entendu les versements de cotisations et autres droits à la FIDE.

Pour que l'opération chirurgicale réussisse, il est nécessaire :

  • que la FFE ait une réelle volonté d'empoigner à bras le corps le cas ILYUMZHINOV !

  • que l'intérêt général l'emporte sur les intérêts particuliers. L'objection arguant que les joueurs de haut niveau pâtiront de cette situation nouvelle doit être balayée d'un revers de main. Tout d'abord, ils sont peu nombreux à être concernés et une solution peut être trouvée pour compenser quelques pertes de revenus, ensuite, la transition ne devrait être que de courte durée. De toute façon, au rythme où vont les choses, il n'y aura bientôt plus de tournois internationaux dignes de ce nom à leur proposer (CQFD). Cela s'appelle en langage échiquéen un Gambit !

  • d'avoir un engagement ferme des fédérations adhérentes à quitter réellement la FIDE car elles ne peuvent à la fois être en dedans et en dehors !

  • d'organiser rapidement les compétitions de bases (championnats d'Europe, du Monde, Olympiades etc.) ainsi qu'assurer un classement ELO pour assurer un service aux joueurs.

  • de veiller à ce qu'aucune mainmise par l'argent ne soit faite sur la nouvelle fédération, même si les dons d'illustres opposants à celui qui a vu les extraterrestres (!) ne peuvent raisonnablement être rejetés. J'avais dit à Bessel KOK, à l'occasion de la Coupe du Monde en 1988 à Belfort, que la GMA qu'il présidait, n'avait aucune chance de survivre si elle ne fonctionnait qu'avec son argent. L'avenir m'a donné raison. Ne commettons pas à nouveau la même erreur !

    Kirsan Ilymzhinov et Mouammar Kadhafi, le 12 Juin 2011

Le développement d’une véritable fédération internationale ne peut reposer que sur sa capacité à être crédible tant au niveau de l'activité échiquéenne qu'elle développera et sur une transparence totale de fonctionnement.

En trois ans, je suis certain que la FIDE ancienne version aura disparu et que la FIDE nouvelle version aura su capter l'intérêt de l'opinion publique, des politiques et de partenaires privés prêts à associer leur image au Jeu d'Échecs.

« Osons ! » disait Théodore ROOSEVELT. C'est ce que je suggère pour nous : vivre l'exaltante aventure d'éradiquer toute forme de dictature, y compris dans le domaine sportif. Toute révolution implique des sacrifices et nous aussi, joueurs d'Échecs, devons prendre en main notre destin, c'est le moment !

Enfin, il est clair que si l'équipe fédérale actuelle ne bouge pas ou prou, je prendrai des initiatives pour que cela bouge réellement car si le développement du Jeu d'Échecs au niveau national dépend du dynamisme de la FFE, l'actuelle FIDE est un vrai boulet à traîner !

Tout ce qui est développé ci-dessus ne prétend nullement être la panacée absolue, tout est amendable, l'important est de se concentrer sur l'essentiel, prendre une résolution pour que Kirsan ILYUMZHINOV dégage et la FIDE retrouve un crédit qu'elle a perdu !

Sportivement et amicalement à vous.

Jean-Paul TOUZÉ


Arbitre International
Président de Belfort-Échecs
Médaillé d'or de la Jeunesse et des Sports



P.S. : Quitter la FIDE et créer une autre institution internationale nécessitent une programmation dans le temps. Ne serait-ce que pour assurer jusqu'au bout notre présence dans les compétitions officielles. Sous cette réserve, seriez-vous favorable à ce que la nouvelle équipe fédérale qui sera élue en mars 2013 inscrive cette démarche dans les priorités de son mandat ?

Contact : president@belfort-echecs.fr, Tél. 03.84.21.52.80


Publié le 18/06/2011 - 13:17 , Mis à jour le 18/06/2011 - 13:18