International Tashir
Alexander Grischuk remporte l'International Tashir après avoir annulé face à son plus proche poursuivant Vladimir Kramnik. Boris Gelfand prend la 3e place après sa victoire sur Peter Leko.

Pour honorer la mémoire de Tigran Petrossian, le Groupe Tashir, avec la Fédération Russe des Echecs, organise un tournoi d'échecs du 3 au 11 novembre 2014 au Novotel de Moscou, avec de très forts grands-maîtres et 100.000 € de prix. 7 rondes à la cadence de 100 minutes pour 40 coups, puis 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. Site officiel http://tashir-chess.com avec parties en direct et streaming.

Classement final de l'International Tashir 2014

Pl. Joueurs Elo Nat Score 1 2 3 4 5 6 7 8 Perf. +/- Virtuel
1 Grischuk, Alexander 2795 RUS 5.5/7 X ½ 1 ½ ½ 1 1 1 2971 +15 2810
2 Kramnik, Vladimir 2760 RUS 4.5/7 ½ X ½ ½ ½ ½ 1 1 2848 +9 2769
3 Gelfand, Boris 2759 ISR 4.0/7 0 ½ X ½ ½ 1 ½ 1 2796 +4 2763
4 Aronian, Levon 2797 ARM 4.0/7 ½ ½ ½ X ½ ½ 1 ½ 2791 -1 2796
5 Ding, Liren 2730 CHN 3.5/7 ½ ½ ½ ½ X ½ ½ ½ 2750 +2 2732
6 Leko, Peter 2731 HUN 2.5/7 0 ½ 0 ½ ½ X ½ ½ 2648 -8 2723
7 Inarkiev, Ernesto 2688 RUS 2.0/7 0 0 ½ 0 ½ ½ X ½ 2598 -8 2680
8 Morozevich, Alexander 2724 RUS 2.0/7 0 0 0 ½ ½ ½ ½ X 2593 -12 2712
Alexander Grischuk, Alexander Morozevich, Boris Gelfand, Vladimir Kramnik, Ding Liren, Levon Aronian, Peter Leko et Ernesto Inarkiev.
Résultats de la Ronde 7 du 11 novembre 2014 à 11h
Alexander Grischuk 2795 - Vladimir Kramnik 2760 : ½-½ (14) Catalane ouverte
Ernesto Inarkiev 2688 - Levon Aronian 2797 : 0-1 (65) Berlinoise
Boris Gelfand 2759 - Peter Leko 2731 : 1-0 (37) Anglaise
Alexander Morozevich 2724 - Ding Liren 2730 : ½-½ (33) Caro-Kann avance

Pour une fois nous n'allons pas nous plaindre de l'horaire avancé de la dernière ronde. Cela nous donne 2 heures avant la troisième partie du championnat du monde entre Anand et Carlsen. Et en 2 heures nous connaitrons peut-être l'issue de la seule partie réellement intéressante de cette dernière ronde de l'International Tashir : Grischuk vs. Kramnik. Il semblerait qu'en cas de victoire de Vladimir, le géant russe remporterait le tournoi pour avoir joué avec les pièces noires une fois de plus que son adversaire direct... Reste que si les Blancs cadenassent la position, comme les très forts GMI savent le faire quand ils le souhaitent vraiment, il sera difficile à Kramnik d'obtenir des chances de gain.

La fameuse partie a failli ne pas avoir lieu; Alexander Grischuk arrivant avec plus de 10 minutes de retard ! Heureusement pour Grischuk, le règlement du Mémorial Petrossian n'applique pas la controversée «zéro tolérance», sinon une heure de retard.

Grischuk-Kramnik
Après 11.Fd4

La Catalane ouverte a débouché sur une position connue. Anish Giri sentait le vent venir et twittait : «Grischuk-Kramnik se dirige vers un match nul rapide, de sorte que les fans d'échecs pourront se concentrer pleinement sur Anand-Carlsen.» Et en effet, après 10...Dc5 11.Fd4, comme dans le diagramme ci-contre, malgré deux pions de plus pour les Noirs, on ne voyait pas comment éviter la nulle par 11...Db4+ 12.Fc3 Dc5 13.Fd4 de la partie Tratar, M (2494)-Khenkin, I (2634) Trieste 2009, ½-½ (13). Un coup de plus a été joué : 13...Db4+ 14.Fc3 Dc5 et la nulle a été signée. Bravo à Alexander Grischuk ! Avec 4 victoires, +15 points Elo, le Russe s'installe confortablement à la troisième place mondiale avec 2810 !

Résultats de la Ronde 6 du 10 novembre 2014 à 13h
Vladimir Kramnik 2760 - Alexander Morozevich 2724 : 1-0 (34) Bogo-Indienne
Ding Liren 2730 - Boris Gelfand 2759 : ½-½ (48) Grünfeld
Peter Leko 2731 - Ernesto Inarkiev 2688 : ½-½ (62) Gambit Dame
Levon Aronian 2797 - Alexander Grischuk 2795 : ½-½ (33) Grünfeld

Profitons du jour de repos du championnat du monde pour revenir voir Alexander Grischuk dans ses oeuvres avec, à ce jour, le meilleur classement Elo de sa carrière : 2810,2. Sa fin de tournoi ne sera cependant pas des plus faciles, avec Levon Aronian aujourd'hui et Vladimir Kramnik demain.

La partie entre Alexander Grischuk et Levon Aronian s'est surtout déroulée à la pendule. Jugez plutôt : Après 14.Dd3 f5 1h35-0h38, 16.Da3 Cc6 1h11-0h12, 17.Cd2 Dh4 0h36-0h12, 19.d5 Ce5 0h20-0h12, 21.Fxf3 Te8 0h20-0h06, 27.Txb7 Dd6! 0h15-02'10",  28.g3 Tab8 29.Txa7 Ta8 30.Tb7 Tab8, etc. et nulle ! Survivre au zeitnot est une chose, trouver les bons coups en est une autre. Avec ce demi-point, Grischuk force Vladimir Kramnik à l'emporter sur Alexander Morozevich pour conserver une chance de jouer la victoire finale.

Kramnik-Morozevich
Après 17.Th3
Kramnik-Morozevich
Après 31.Ch3
Kramnik-Morozevich
Après 34.Tg6

De Vladimir Kramnik, parlons-en justement. L'ancien champion du monde a retrouvé l'élan de sa jeunesse aujourd'hui face à Alexander Morozevich. Dans le premier diagramme après 17.Th3, le sacrifice troyen du Cavalier en g5 est là depuis déjà 5 coups. Dans le deuxième diagramme, les Blancs viennent d'offrir le Cavalier par 31.Ch3. «Moro», en grand zeitnot, saute sur la pièce par 31...Dxh3? et doit déposer les armes après 32.Txg7+ Rh8 33.Fxf6 Dxh6 34.Tg6+ 1-0, comme dans le troisième diagramme.

Vladimir Kramnik | Photo Eteri Kublashvili | (DR)
Résultats de la Ronde 5 du 09 novembre 2014 à 13h
Levon Aronian 2797 - Vladimir Kramnik 2760 : ½-½ (41) Gambit Dame
Alexander Grischuk 2795 - Peter Leko 2731 : 1-0 (33) Gambit Dame
Ernesto Inarkiev 2688 - Ding Liren 2730 : ½-½ (31) Caro-Kann
Boris Gelfand 2759 - Alexander Morozevich 2724 : 1-0 (41) Chebanenko
Grischuk-Leko
Après 31...Cg6

Avec les Noirs, Peter Leko a sacrifié la qualité pour une attaque sur un Roi blanc resté au centre. Alexander Grischuk force l'échange des Dames et se lance à son tour à l'attaque. Leko ne peut rien faire contre les pièces lourdes sur la colonne "g" et, en zeitnot, s'incline avant le contrôle du temps. Dans la position du diagramme le plus dur est fait pour Grischuk, le mat est imparable. après 31...Cg6+ 32.T1xg6! Tf3+ 33.Re5 1-0. Le deuxième gain de la journée a été différent. Boris Gelfand sacrifie une pièce dans l'ouverture pour 2 pions passés liés sur l'aile-Dame. Alexander Morozevich tente une attaque sur l'aile-Roi, mais n'obtient rien de concret. Un troisième pion noir tombe, puis un quatrième et, finalement, en grand zeitnot, «Moro» se retrouve avec une Tour de moins au 41e coup.

Résultats de la Ronde 4 du 08 novembre 2014 à 13h
Vladimir Kramnik 2760 - Boris Gelfand 2759 : ½-½ (34) Grünfeld
Alexander Morozevich 2724 - Ernesto Inarkiev 2688 : ½-½ (46) Gambit Dame
Ding Liren 2730 - Alexander Grischuk 2795 : ½-½ (35) Anglaise
Peter Leko 2731 - Levon Aronian 2797 : ½-½ (42) Ragozine

La partie entre Peter Leko et Levon Aronian était tout sauf simple. Dans le milieu de jeu, les Blancs ont sacrifié une pièce et obtenu une très forte initiative. Le Roi noir aurait dû succomber face à l'assaut des pièces blanches, mais en raison de la procrastination du grand-maître hongrois, les Noirs ont réussi à consolider leur position. Aronian a rendu la pièce et Leko, qui avait conservé un avantage, a raté plusieurs suites prometteuses. Finalement, sur un jeu précis, Aronian a réussi à parer toutes les menaces et à égaliser. Après le contrôle du temps les adversaires ont convenu du partage du point.

Morozevich-Inarkiev
Après 41.Dxd4

La partie la plus dramatique s'est jouée entre Alexander Morozevich et Ernesto Inarkiev. Dans une lutte où les deux Rois avaient roqué sur l'aile-Dame, les Blancs attaquaient l'aile-dame, tandis que les Noirs perçaient le long de la colonne "h". A cause de problèmes de temps, Morozevich a pris la décision d'une percée centrale. Immédiatement après le contrôle du temps, les Blancs gaffent par 41.Dxd4??, après quoi les Noirs auraient pu gagner en un seul coup par 41...Tc1+! À la grande déception de ses fans, Ernesto ne l'a pas vu, a continué par 41...Dc7? et la partie s'est achevée par la nulle au 46e coup. Communiqué par Eteri Kublashvili de la Fédération Russe des Echecs

Les grands maîtres pour les enfants handicapés
Le 9 novembre, dans le cadre du Tournoi International Tashir en mémoire de Tigran Petrossian, une session de parties simultanées «grands maîtres du monde pour les enfants» aura lieu. De jeunes joueurs d'échecs handicapés auront l'occasion de jouer avec les plus forts grands-maîtres mondiaux. L'objectif principal de la soirée est d'attirer l'attention du public et des médias sur la réalisation de soi et la socialisation des enfants handicapés à travers l'étude du jeu d'échecs.

Zara Agemian, responsable de la communication et du marketing du groupe Tashir : «Les enfants handicapés ont une grande volonté pour surmonter toutes les difficultés. Les actions d'aujourd'hui façonnent l'avenir, et notre tâche est de créer des conditions qui contribuent au développement intellectuel de la jeune génération.»

Rafael Vaganian, grand-maître et président du comité d'appel du tournoi : «Pour la progression des jeunes joueurs, la communication directe avec les meilleurs grands-maîtres mondiaux jouent un grand rôle, ce que les ordinateurs ne peuvent remplacer. Je me souviens, il y a de nombreuses années, comment nous regardions Tigran Petrossian et dévorions avidement chaque mot du grand champion !» Communiqué par Eteri Kublashvili du service de presse de la Fédération Russe des Echecs

Résultats de la Ronde 3 du 06 novembre 2014 à 13h
Peter Leko 2731 - Vladimir Kramnik 2760 : ½-½ (34) Gambit Dame
Levon Aronian 2797 - Ding Liren 2730 : ½-½ (78) Néo-Grünfeld
Alexander Grischuk 2795 - Alexander Morozevich 2724 : 1-0 (36) Chebanenko
Ernesto Inarkiev 2688 - Boris Gelfand 2759 : ½-½ (41) Défense Grünfeld
Alexander Morozevich | Photo Eteri Kublashvili | (DR)

Aleksandr Sergueïevitch Morozevich est né le 18 juillet 1977 à Moscou. Morozevich est non seulement connu pour avoir employé des ouvertures rares au niveau mondial, comme la Défense Chigorin (1.d4 d5 2.c4 Cc6) et le contre-gambit Albin (1.d4 d5 2.c4 e5), mais aussi pour préférer les complications aux positions claires. Il est, avec Alexeï Shirov, un des joueurs particulièrement appréciés du public amateur. Aujourd'hui, face à Alexander Grischuk, la partie vaudra certainement le déplacement; si les duels entre ces deux joueurs ont été nombreux, il se sont rarement terminés par le partage du point.

Grischuk-Morozevich
Après 21.Cg5
Grischuk-Morozevich
Après 24...e5
Grischuk-Morozevich
Après 28.Fg5

Devinez qui a fait le spectacle aujourd'hui... Grischuk et «Moro» évidemment ! Tout a commencé par une petite passe d'armes dans l'ouverture : contre la Slave Chebanenko des Noirs, les Blancs jouent la sous-variante 5.Dc2, à laquelle les Noirs répondent par l'encore moins joué 5...g6!?, et après 6.e4!? vous pouviez déjà fermer livres et bases de données. Dans le premier diagramme, après 21.Cg5, Alexander Grischuk vient de sacrifier son pion b2, et par son dernier coup lorgne immédiatement sur le Roi noir ! Si les Blancs possèdent encore 26 minutes à la pendule, les Noirs vont en dépenser 20 pour ne rester qu'avec 7 minutes après 21...Fd4. C'est le moment que choisit Grischuk pour tomber la veste avant de continuer par 22.Dg3. «Moro»  est obligé d'accélérer la cadence avec 22...e5 23.dxe6 e.p. 23...fxe6 24.Fg2! Excellent coup, selon Peter Svidler qui commentait pour la dernière fois ce direct de Tashir. Et 24...e5?! est arrivé avec seulement 3 minutes et 49 secondes pour les Noirs, comme dans le deuxième diagramme. Alexander Grischuk sent que le moment culminant de la partie est arrivé, consomme pratiquement tout son temps, et joue 25.Fd2!? alors que les modules proposaient 25.Dh4 avec une variante peu claire. «Moro» doit répondre rapidement et 25...Tf6 26.Cf3 a tempo, 26...Cb6? la faute, sanctionnée immédiatement par 27.Cxd4! exd5 28.Fg5 avec gain de la qualité, comme on peut le voir dans le troisième diagramme. 28...Tef8 29.De5! Cd7 30.Fxf6 Dxf6 31.Dxf6 Cxf6 32.Tb1 Tf7?! 33.g5! Cd7 34.Te8+ Tf8 35.Fd5+ Rh8 36.Tge1 1-0. Avec une sixième victoire consécutive, après les trois du Grand-Prix de Bakou, 2807 Elo (+12) et une troisième place mondiale, la vie est belle pour Grischuk !

Les autres parties de la journée ne pouvaient évidemment pas rivaliser : Ding Liren semble surtout chercher à ne pas perdre, ce qui a failli quand-même lui arriver face à Levon Aronian. Le pseudo-sacrifice de Dame pour deux Tours de Vladimir Kramnik a exigé beaucoup de précision de la part de Peter Leko pour maintenir l'équilibre, et Ernesto Inarkiev a enfin obtenu une bonne position, sans toutefois réussir à mettre en danger Boris Gelfand.

Résultats de la Ronde 2 du 05 novembre 2014 à 13h
Vladimir Kramnik 2760 - Ernesto Inarkiev 2688 : 1-0 (40) Gambit Dame
Boris Gelfand 2759 - Alexander Grischuk 2795 : 0-1 (66) Défense Grünfeld
Alexander Morozevich 2724 - Levon Aronian 2797 : ½-½ (55) Nimzo-Indienne
Ding Liren 2730 - Peter Leko 2731 : ½-½ (42) Ouest-Indienne
Ding Liren | Photo Eteri Kublashvili | (DR)

Ding Liren est né le 24 octobre 1992 à Wenzhou et possède le titre de grand-maître depuis octobre 2009. En avril 2009, il remporte le championnat de Chine avec 8,5 points sur 11 et devient le plus jeune champion de Chine à l'âge de 16 ans. En avril 2011, il remporte à nouveau le titre de champion national avec 9 points sur 11 et conserve le titre en avril 2012. Le 21 avril 2013, il bat le numéro 2 mondial Levon Aronian en ouverture du Memorial Alekhine à Paris. En 2014 il participe à l'Olympiade d'échecs à Tromsø dans l'équipe représentant la Chine qui remporte la médaille d'or. Il y gagne la médaille de bronze du deuxième échiquier. Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Ding_Liren

Le résumé de la ronde 2

Kramnik-Inarkiev
Après 17.Cf3
Kramnik-Inarkiev
Après 25...Fb5
Kramnik-Inarkiev
Après 29...Te8

C'est de nouveau Ernesto Inarkiev qui va faire les frais de la journée. A partir d'un solide Gambit Dame, les Noirs tentent de jouer actif, mais se retrouvent avec un pion isolé en c4. Dans la position du premier diagramme, après le repli du Cavalier 17.Ce5-f3, les Blancs menacent de gagner une pièce par 18.e5 et 19.b5. Les Noirs sont donc obligés de donner la paire de Fous par 17...Fxc3+ 18.Dxc3 et une position inférieure. Vladimir Kramnik prend alors son adversaire à la gorge et implante un Fou en d6, tout en maintenant la pression sur le pion noir en c4. Dans la position du deuxième diagramme après 25...Fb5, Inarkiev est déjà en zeitnot avec moins de 5 minutes à la pendule. Kramnik profite des pièces noires cantonnées à défendre l'aile-Dame pour se tourner vers l'aile-Roi par 26.Tg4. Le Roi noir, abandonné par ses défenseurs, se retrouve en effet bien seul. 26...Rh8 27.Dg3 Tg8 défend le pion g7 mais le Roi noir commence à manquer d'air. Après 28.Th4 Dd8, Vladimir a pris une longue respiration pour trouver le chemin vers le gain le plus direct et sur 29.Df4 Te8?, troisième diagramme, la conclusion est brutale : 30.Txh6+ gxh6 31.Dxh6+ Rg8 32.f4!? [32.Td1! avec l'idée 33.Td4 était encore plus fort] 32...Fc6 33.Ff3?! [33.f5! était là encore plus fort] 33...Dc8?, Ernesto Inarkiev n'a plus assez de temps pour trouver de bons coups. 34.f5! etc. et 1-0 au 40e coup.

Ernesto Inarkiev et Vladimir Kramnik | Photo Eteri Kublashvili | (DR)
Gelfand-Grischuk
Après 32.Ca4
Gelfand-Grischuk
Après 40...Cg4
Gelfand-Grischuk
Après 47...g3

A l'opposé d'Inarkiev, Alexander Grischuk démarre ce tournoi Tashir sur les chapeaux de roues. Confronté à Boris Gelfand, dont on craint que l'enchaînement de tournois lui soit préjudiciable, le Russe égalise aisément avant de s'emparer de l'initiative. Dans la position du premier diagramme après 32.Ca4, Grischuk va combiner par 32...Fxh3! 33.Cxb2 Fxg2+ 34.Rh2 Txb2, avec 2 pions pour la qualité. La partie a continué par 35.Rg3 g5! 36.Tcd1 h5 37.T4d2 Txd2 38.Txd2 et 38...Fxe4 portait à 3 le nombre de pions. Au moment du contrôle du temps, dans le deuxième diagramme après 40...Cg4+, les joueurs sont en zeitnot extrême et vont commettre une «double faute» : 41.Rg1? (au lieu du correct 41.Rf1!) et 41...Cf6? au lieu du gagnant 41...h3! 42.Txe4 h2+ 43.Rh1 (43.Rg2 h1=D+ 44.Rxh1 Cf2+ 45.Rg2 Cxe4 0-1) 43...Cf2+ 44.Rxh2 Cxe4 et 0-1. Boris Gelfand a échappé à un abandon immédiat et joue 42.Fe6. La position est bien entendu très favorable aux Noirs, mais est-ce encore gagnant ? Grischuk va le démontrer. 42...Rg6 43.Te1 Ff3 44.Te5 g4 45.Ff5+ Rh6 46.Fd3 Fd5 47.Ff1 g3!, comme dans le troisième diagramme.

Les Noirs menacent, selon les coups blancs : 48...Cg4, 49...Cf2 et 50...h3, 51...h2, 52...h1=D. 48.Fh3 empêche la manoeuvre, mais 48...Ce4! prend l'autre chemin. 49.Fe6 Cf2 50.Fxd5 cxd5 51.Rg2 d4, Gelfand est pratiquement en zugzwang, Grischuk de nouveau en zeitnot, mais rien ne privera le joueur russe d'une seconde victoire consécutive. La fin de la partie vaut le détour. 0-1 au 66e coup. Alexander Grischuk atteint pour la première fois de sa carrière la barre des 2800 Elo !

Résultats de la Ronde 1 du 04 novembre 2014 à 13h
Ding Liren 2730 - Vladimir Kramnik 2760 : ½-½ (41) Gambit Dame
Peter Leko 2731 - Alexander Morozevich 2724 : ½-½ (39) Sicilienne O'Kelly
Levon Aronian 2797 - Boris Gelfand 2759 : ½-½ (48) Défense Tarrasch
Alexander Grischuk 2795 - Ernesto Inarkiev 2688 : 1-0 (46) Partie Anglaise
Eteri Kublashvili

La cérémonie d'ouverture a été suivie par des hommes d'affaires connus, des sportifs, des personnalités du monde culturel, le propriétaire du groupe Tashir, M. Samvel Karapetian, l'homme d'affaires M. Gennady Timchenko, le président de la FIDE M. Kirsan Ilyumzhinov, le Président de Fédération Russe des Echecs (RCF) M. Andrey Filatov, l'hommes d'affaires M. Oleg Skvortsov, directeur général de la CCIRF, le vice-président de la RCF M. Pavel Shinsky, le célèbre joueur de basket-ball Sergey Panov, les champions du monde de pentathlon moderne Sergey Karyakin et Alexandr Lesun. Ainsi que Yuri Lvovich Averbach, Alexandr Grigoryevich Bach, Anatoly Avraamovich Bykhovsky, Mark Israilevich Dvoretsky, Sergey Karjakin, Ian Nepomniachtchi, Sergey Yanovsky, Yury Dokhoian, Evgeniy Najer, Valentina Gunina, Alexandra Kosteniuk , Olga Girya, Svetlana Matveyeva et bien d'autres. Communiqué par Eteri Kublashvili du service de presse de la Fédération Russe des Echecs.

Le résumé de la ronde 1 La question que tout le monde se pose au moment d'aborder la première ronde de ce tournoi est : Boris Gelfand va-t-il tenir le coup ? Après avoir remporté brillamment le Grand-Prix de Bakou en compagnie de Fabiano Caruana du 1er au 15 octobre 2014, ces deux joueurs ont enchaîné avec le Grand-Prix de Tashkent du 21 octobre au 2 novembre 2014 avec de mauvais résultats, en particulier pour le joueur israélien qui cette fois a partagé la dernière place. Boris Gelfand avait même déclaré lors de la dernière conférence de presse : «Horrible, l'un des pires tournois je l'ai joué... Au milieu du tournoi, la panne, gaffe après gaffe.» Avant de conclure par un optimiste : «Les trois dernières parties j'ai joué des échecs normaux. J'espère être de retour.» Nous l'espérons aussi...

Pour comprendre cette boulimie de tournois, Boris Gelfand a souligné à Tachkent qu'il n'avait pas reçu d'invitation pour un événement de haut niveau depuis le «Zurich Chess Challenge» (29 janvier - 4 février 2014), et a donc estimé qu'il devait accepter l'invitation de jouer l'International Tashir.

Grischuk-Inarkiev
Après 13...b6
Grischuk-Inarkiev
Après 33...c4
Grischuk-Inarkiev
Après 41.Re3

On connait les longues réflexions d'Alexander Grischuk qui le poussent parfois dans des zeitnots extrêmes. Toutefois, aujourd'hui, son adversaire du jour, Ernesto Inarkiev, a réussi à faire pire mieux, jusqu'à accuser 30 minutes de retard dès le 10e coup. Pas question pour Grischuk de se laisser déposséder de ce «titre» de grand penseur, et aux 24 minutes de réflexion pour jouer 10...Tac8, Alexander a répondu par 38 minutes en eaux profondes pour son 11.dxc5. C'est donc au coude à coude après 11...Fxc5 12.Cd6 Tc7 13.Tc1 b6 : 0h48-0h45 et premier diagramme, qu'ils ont abandonné la dernière partie des bases de données, Sarno,S (2358)-Efimov,I (2494) Saint Vincent 1999, 1-0 (50), que les deux joueurs devaient totalement ignorer. Sur 14.Cg5, 14...De7 a coûté 25 minutes à Inarkiev : 0h42-0h21 et une position inférieure ! Au 33e coup, dans le deuxième diagramme, les Blancs gagnent enfin un pion par 34.Fxb6 axb6 35.Txc4 Td8 avec 5 minutes pour les Blancs et 1 minute pour les Noirs. Selon Peter Svidler, ce petit pion était suffisant pour le gain. Dans la position du troisième diagramme les choses sont claires. Le Roi, la Tour et le Fou vont même combiner une attaque de mat avec l'avancée des pions passés.

Alexander Grischuk | Photo Eteri Kublashvili | (DR)
Aronian-Gelfand
Après 19.Tfd1

Boris Gelfand s'est tourné vers une défense Tarrasch pour affronter Levon Aronian. La position avec un pion isolé noir en d5 s'est transformée en position avec des «pions pendants» en c5 et d5 et un énorme retard à la pendule pour Boris : 1h20-0h30 après le 19.Tfd1 du diagramme. Les Noirs sentent alors le danger, poussent leur pion c5 en c4, et une fois les Dames et les Cavaliers échangés, la finale à quatre Tours, puis à deux Tours, était plus facile à annuler. D'ailleurs, Peter Svidler, aux commentaires, estimait que les chances de gain des Blancs étaient pratiquement nulles. Ce qui n'a pas empêché Aronian de tout tenter avant de se résoudre au demi-point.
 

Leko-Morozevich
Après 15...f5

On ne voit pas souvent Alexander Morozevich ces derniers temps dans les tournois de très haut niveau. Il faut l'avouer, sa variante O'Kelly de la Sicilienne lui a offert une position inférieure et Peter Leko pouvait tout à loisir conserver son avantage positionnel sur l'aile-Dame sans aucun risque. C'est sans doute la raison pour laquelle «Moro» s'est lancé sur l'autre aile avec le 15...f5 du diagramme. Peter Leko non plus n'est pas souvent invité depuis quelque temps et a rencontré des difficultés avec la pendule. 16.Cd3 Fd6 17.f4 Db6 18.Rh1 Prophylaxie avant tout chez le Hongrois. 18...Fe6 19.Dd2 laissait Leko avec seulement 14 minutes contre 30 pour Morozevich. En zeitnot une bonne dizaine de coups avant le contrôle, Peter Leko accepte la répétition avec nulle.

Ding Liren-Kramnik
Après 35.Th2

La variante d'échange du gambit Dame jouée par le Chinois Ding Liren ne pouvait guère destabiliser le géant Vladimir Kramnik. La position s'est d'ailleurs complètement stabilisée aux alentours du 25e coup et il aurait fallu une prise de risque inconsidérée pour seulement tenter d'obtenir quelques chances de gain. Une décision que les joueurs évitent généralement dans une première ronde où l'important est surtout de ne pas perdre afin de ne rater son départ. La nulle est signée après quelques manoeuvres sans réelle importance.

Cérémonie d'ouverture | Photo Eteri Kublashvili | (DR)

Le Groupe Tashir
Tashir est un groupe aux multiples facettes de sociétés avec un profil de construction industrielle, créée en 1999, qui regroupe plus de 200 organisations opérant dans divers secteurs de l'économie russe. Le Groupe Tashir réunit aujourd'hui plus de 45.000 employés dans 47 villes de Russie et des pays voisins. Le fondateur et président de la société est Samvel Karapetyan. Le Groupe Tashir est présent dans les secteurs de la construction, du développement, de la production d'énergie, de la fabrication, des finances, la vente au détail, les restaurants et le divertissement. www.tashir.ru

Le Trophée
Le vainqueur du tournoi d'échecs international Tashir en mémoire de Tigran Petrossian, en plus du prix en argent, recevra une statue en bronze d'une déesse ailée avec une couronne de laurier dans ses mains, spécialement conçue pour le tournoi par le célèbre sculpteur russe Georgy Frangulyan.

La sculpture est une statue en bronze de deux hémisphères distincts, unis par la déesse ailée, qui proclame et incarne la victoire. L'œuvre d'art symbolise les deux hémisphères de la terre, deux joueurs, réunifiés dans un esprit de défi et de triomphe.

Le président de la République d'Arménie, M. Serge Sargsian, et le président d'honneur du Comité d'organisation du tournoi, attribueront le prix au vainqueur de la compétition lors de la cérémonie de clôture du 11 novembre 2014.

Le Trophée conçu pour le tournoi par le célèbre sculpteur russe Georgy Frangulyan.

Publié le 11/11/2014 - 00:10 , Mis à jour le 12/11/2014 - 09:33
Les réactions (21)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
johnsteed - 11/11/2014 13:28
Kramnik-Gritchouk restera comme un modèle de nulle de salon, avec les nouvelles règles....

europeechecs - 10/11/2014 21:58
@ZORGLUB94 : Selon 2700.com, si Kramnik gagne contre Grischuck il devrait l'emporter au départage pour avoir eu une fois de plus les pièces noires. Ceci-dit, c'est très difficile de gagner avec les Noirs si les Blancs veulent vraiment la nulle.

ZORGLUB94 - 10/11/2014 21:51
Si Kramnik gagne la dernière partie il seraà égalité de points avec Grischuk donc comment se fait le départage ?


gatazo17 - 10/11/2014 16:52
Grishuc es genial, pero desgraciadamente pierde deamsiado tiempo jugando al pòker. Carlsen es una màquina de precisiòn , pero parece un buròcrate del ajedrez , como lo fue Sammy Reshevsky, el jugador, segùn Euwe , con el estilo màs aburrido en la historia del ajedrez.