Interview d'Anand
A l'occasion de son quarantième anniversaire, Vishwanatan Anand a accordé une interview aux médias indiens, où il évoque notamment le futur championnat du monde.

Le 11 décembre, Anand a célébré ses 40 ans. Revenu dans son pays, il n'organise pas de grande fête, juste un repas en famille ; pour lui, "c'est juste un jour comme les autres, si ce n'est que j'ai un prétexte pour paresser". A l'occasion de son anniversaire, il forme le vœu de réussir à conserver son titre de Champion du Monde. "Evidemment, mon but est le match du mois d'avril. Je disputerai le tournoi Corus en janvier, mais je m'entraine déjà en vue du match. Topalov est un joueur plein de ressources, et dangereux. Il sera très bien préparé".

Interrogé sur son approche du jeu, Anand estime que ses meilleures parties furent celles jouées avec l'enthousiasme d'un enfant : "Je pense que lorsque que vous commencez à regarder vos exploits passés, vous risquez de ne plus en avoir beaucoup d'autres. D'une certaine manière, je joue au mieux quand je suis comme l'Anand agé de 6 ans, qui voulait juste battre son adversaire. Avoir gagné le Championnat du Monde dans tous ses formats [NDLR : K.O., tournoi et matches] me donne de la confiance, mais votre forme est celle de vos derniers résultats. Au cours des 5 dernières années, les échecs sont devenus très concurrentiels. Vous devez gagnez des parties pour vous sentir bien".

Premier sportif indien à recevoir le prix "Rajiv Gandhi Khel Ratna" (Rajiv Gandhi fut Premier Ministre de l'Inde, et "Khel Ratna" signifie littéralement Joyau du Sport), en 1991, est une véritable star en Inde. Néanmoins, le cricket reste le sport le plus prisé. Anand estime que les échecs ne supplanteront jamais le cricket. En outre, ajoute t-il, "je ne peux pas me plaindre, je suis satisfait de l'attention qui est portée aux échecs, et de ma médiatisation".

Il s'intéresse également à la relève :"Si vous regardez les différentes catégories d'âge, l'Inde est très bien placée pour la plupart des prix. Ceci démontre que nous progressons en tant que nation, et que notre pays recèle des talents : récemment S P Sethuraman a fait un bon Championnat du Monde U16, Sowmya Swaminathan a effectué un très bon tournoi en Argentine [Championne du Monde Junior]. Parimarjan Negi a beaucoup mûri. Chaque année, nous avons au moins 2 ou 3 nouveaux noms qui apparaissent.".


Publié le 12/12/2009 - 10:00