Interview de Andreï Filatov
Andreï Filatov
Andreï Filatov a accordé une longue interview à Oleg Bogatov, de l'agence R-Sport. Tournoi des Candidats, Olympiades, Sanctions, Championnat du monde, en voici quelques extraits.
Andreï Filatov

Andreï Filatov a accordé une longue interview à Oleg Bogatov, de l'agence R-Sport. En voici quelques extraits. Le texte complet se trouve sur http://ruchess.ru

Andreï Vassilievitch Filatov est un homme d'affaires russe, président du conseil d'administration de la société d'investissement « Tuloma », coactionnaire dans les sociétés Globaltrans et Global Ports. Il est également président de la Fédération russe des échecs, vice-président de la Fédération internationale des échecs (FIDE). Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrey_Filatov
 

« Remporter les candidats et l'Olympiade sont nos principaux objectifs »


- Si Sergey Karjakin ou Peter Svidler remporte le Tournoi des Candidats, les chances de Carlsen en match seront-elles plus grandes contre eux ?

- Je ne le crois pas. Je suis convaincu que c'est toujours plus facile pour le challenger, car il n'a rien à perdre. La pression exercée par la possibilité de perdre la couronne mondiale est énorme. Et quelqu'un qui a déjà subi la sélection rigoureuse du Tournoi des Candidats est certainement un grand-maître d'un très haut niveau qui mérite de porter la couronne.

 

- Quelle est la situation par rapport à la tenue du match pour la couronne mondiale aux Etats-Unis ?

- Les pourparlers ont été suspendus lorsque les États-Unis ont imposé des sanctions à Kirsan Ilyumzhinov. Aucun accord n'a été obtenu à ce jour et la décision finale sera prise au mois de mars. J'espère que le championnat du monde aura lieu aux Etats-Unis et que Kirsan Ilyumzhinov remettra la couronne au champion du monde.

 

- Vous êtes vice-président de la FIDE - que peut-il se passer maintenant que Kirsan Ilyumzhinov a temporairement remis ses pouvoirs à Georgios Makropoulos en raison des sanctions imposées par le Département du Trésor américain ?

- J'ai rencontré Kirsan Nikolaïevitch récemment. Il est en train de conclure ses affaires juridiques et, lors du prochain Conseil présidentiel au mois de mars à Moscou, il expliquera ce que ses défenseurs ont fait et quelles mesures ont été prises. Et, le plus probable, c'est qu'il sera de retour à son poste. Je vais évidemment poser la question à Ilyuzhimov sur l'état de ses affaires, de sorte que nous puissions voter pour son retour au poste de président pour continuer à travailler au profit du jeu d'échecs.

 

- Si la situation devient critique, êtes-vous prêt à prendre la tête de la FIDE ?

- Non, je ne le suis pas. Je n'ai pas de tels plans et j'ai l'intention de me concentrer uniquement sur le Fédération Russe des Echecs. J'apprécie ce travail et notre tâche principale est de gagner des médailles d'or à l'Olympiade. Je n'ai donc pas l'intention ni le temps de m'engager dans l'administration internationale.

 

- Comment peut-on rendre le match pour la couronne mondiale plus populaire encore ?

- J'ai soumis une proposition au Conseil présidentiel de la FIDE afin d'envisager un changement dans les règles pour la tenue d'un match de championnat du monde chez les hommes et les femmes. L'idée principale est de combiner deux systèmes : l'actuel, et celui d'avant 1948, lorsque le champion du monde était autorisé à jouer pour conserver sa couronne. Par exemple, si Magnus Carlsen veut mettre son titre en jeu, il devrait avoir le droit de jouer pour une répartition 50/50 du montant des prix entre lui et la FIDE. C'est similaire à la façon dont Alexander Alekhine est devenu champion du monde : il a trouvé de l'argent pour le match et Jose Capablanca a accepté de jouer pour la couronne. La décision sera prise par le champion du monde et la FIDE. C'est un choix de champion du monde. S'il n'est pas contre un tel match financièrement avantageux, il jouera. Et s'il gagne, il deviendra un homme riche.

Andreï Filatov | Photo David Llada | (DR)

- Quand cela pourrait-il avoir lieu ?

- Après le cycle actuel des matchs pour le titre de champion du monde. Mon idée est que le champion du monde ne devrait pas jouer de match lors de la sélection officielle pour le droit de jouer contre lui. Une telle bataille entraînerait beaucoup d'enthousiasme et un énorme intérêt. Et moi, par exemple, en tant que président de la RCF, je serais intéressé pour parler aux sponsors afin que le champion de Russie puisse obtenir le droit de jouer un tel match.

 

- Pensez-vous que la Russie pourrait être la première à présenter une demande pour un tel duel ?

- Pourquoi pas ? Champion de Russie est un titre très important. Et nos meilleurs grands-maîtres comprendraient que s'ils veulent jouer le titre de champion du monde, ils doivent d'abord devenir champion du pays. Cela pourrait être prestigieux pour toute société russe - d'aider un grand-maître russe à ramener la couronne mondiale d'échecs en Russie.

 

- Nos femmes pourraient-elles se battre pour la couronne : Alexandra Kosteniuk, Kateryna Lagno, Valentina Gunina ?

- J'ai vu comment Katya Lagno a assez facilement battu la championne du monde Hou Yifan à l'Olympiade. Et en apportant une préparation correcte, nos grands-maîtres de premier plan devraient obtenir d'excellents résultats et vaincre la joueuse chinoise. Nous travaillons déjà sur cette question.


Démenti de Agon concernant le championnat du monde

Aujourd'hui, dans l'interview de Andreï Filatov, le Président de la Fédération Russe des échecs, il a déclaré que « les pourparlers ont été suspendus pour le match de championnat du monde 2016 aux États-Unis ». Agon, qui détient les droits pour l'organisation du match du championnat du monde, tient à informer les médias que cette déclaration du président de la RCF n'est pas exacte. Le match aura lieu aux États-Unis du 9 au 30 novembre 2016. Les négociations avec les villes hôtes sont dans leur phase finale, et Agon, avec la FIDE, annoncera la ville hôte ce mois-ci. Source www.agonlimited.com

 


Publié le 05/01/2016 - 16:18 , Mis à jour le 05/02/2016 - 09:29
Les réactions (2)
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!
fzbof - 25/01/2016 11:17
le système qu'il propose reviendrait à favoriser les nations les + riches, c'est le retour au temps béni où le champion du Monde pouvait refuser un match si son adversaire lui paraissait trop en forme...
sur les féminines : est il au courant de l'identité de l'actuelle championne du Monde ? si les joueuses russes sont si fortes, pourquoi ne remportent elles pas les grands prix ?